Copyright © 2008 L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.
CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre III, Séance 51

13 mai 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Comme nous entamons le Livre III de La Loi Une, j’ai deux questions d’une importance relativement non-transitoire et une que je considère comme de nature transitoire, mais que je me sens obligé de poser.

La première est pour éclaircir le point final concernant la moisson. Je me demandais s’il y a une supervision de la moisson et dans l’affirmative, pourquoi cette supervision est-elle nécessaire et comment fonctionne-t-elle puisque la moissonnabilité d’une entité est déterminée par le rayon violet? Est-il nécessaire que des entités supervisent la moisson ou bien est-elle automatique?

Ra: Je suis Ra. Au temps de la moisson il y a toujours des moissonneurs. Les fruits seront ce qu’ils seront, mais une certaine supervision est nécessaire pour assurer que cette récolte soit placée comme elle doit l’être, sans heurts ni meurtrissures.

Il y en a de trois niveaux qui veillent sur la moisson.

Le premier niveau est planétaire et peut être appelé angélique. Ce type de gardiens inclut la totalité du complexe mental/corps/esprit ou le soi supérieur d’une entité, ainsi que les entités du plan intérieur qui ont été attirées vers cette entité par la recherche intérieure de celle-ci.

La seconde catégorie de ceux qui veillent sur ce processus rassemble ceux de la Confédération qui ont l’honneur/devoir de se tenir aux petites places aux extrémités des marches d’amour/lumière afin qu’aucune des entités moissonnées, aussi désemparée ou incapable d’entrer en contact avec son ‘soi’ supérieur soit-elle, ne trébuche et tombe pour n’importe quelle raison autre que celle de la force de la lumière. Ces entités de la Confédération rattrapent ceux qui trébuchent et les remettent droits, de manière à ce qu’ils puissent poursuivre leur chemin vers la lumière.

Le troisième groupe qui veille sur ce processus est le groupe que vous appelez les Gardiens. Ce groupe est de l’octave au-dessus de la nôtre et sert de cette manière en tant que porteurs de lumière. Ces Gardiens fournissent les émissions précises d’amour/lumière en dissémination délicatement méticuleuse de discrimination, afin que la vibration de lumière/amour de chaque entité soit assurée.

Ainsi donc la moisson est automatique en ce sens que ceux qui sont moissonnés réagissent de manière appropriée à ce qui est inchangeable pendant la moisson. C’est-à-dire l’émanation de rayon violet. Mais ceux qui aident sont présents pour assurer une moisson appropriée, de façon à ce que chaque entité ait la plus grande opportunité d’exprimer son ‘soi’ de rayon violet.

Interlocuteur: La question suivante est, je pense, un type de question transitoire; cependant, elle m’a été posée par quelqu’un avec qui j’ai été en contact et qui s’est beaucoup occupé de la partie OVNI du phénomène. Si vous estimez qu’elle est trop transitoire ou pas assez importante nous la passerons, mais il m’a été demandé comment il est possible à un vaisseau de quatrième densité d’arriver ici puisqu’il semble que quand on approche de la vitesse de la lumière la masse approche de l’infini. Ma question est: pourquoi un quelconque vaisseau est-il nécessaire?

Ra: Je suis Ra. Vous avez posé plusieurs questions. Nous allons répondre à chacune à son tour.

Premièrement, nous sommes d’accord pour dire que ce sujet est transitoire.

Deuxièmement, ceux qui pour la plupart viennent de points éloignés, comme vous dites, n’ont pas besoin de vaisseaux tels que vous les connaissez. La demande elle-même exige une compréhension que vous ne possédez pas. Nous allons tenter d’exprimer ce qui peut être dit.

D’abord, il y a quelques entités de troisième densité qui ont appris comment utiliser des vaisseaux pour voyager parmi les systèmes stellaires tout en faisant l’expérience des limitations que vous comprenez à présent. Cependant, ces entités sont capables d’utiliser l’hypothermie pour ralentir les processus physiques et mentaux afin de pouvoir supporter la durée des vols. Ceux de Sirius par exemple sont de ce type.

Il y a deux autres types.

L’un est le type qui, venant de la quatrième, cinquième, ou sixième densité dans votre propre galaxie, a accès au type de système énergétique utilisant la vitesse de la lumière comme une fronde, et arrive ainsi où il le souhaite sans que du temps se soit écoulé de manière perceptible à vos yeux.

L’autre type d’expérience est celui des quatrième, cinquième, et sixième densités d’autres galaxies, et de certains de ceux-là dans votre propre galaxie, qui ont appris les disciplines de personnalité nécessaires pour voir l’univers comme un seul être et qui, dès lors, sont capables d’aller de locus en locus grâce à la pensée seule, en matérialisant le vaisseau nécessaire, si vous voulez, pour contenir le corps de lumière de l’entité.

Interlocuteur: Je présume que ce dernier est le type dont nous faisons l’expérience avec les atterrissages du groupe d’Orion. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Le groupe d’Orion est mélangé entre groupes pénultième et dernier.

Interlocuteur: Pourquoi est-ce qu’un véhicule est nécessaire pour cette transition? Lorsque vous, en tant que Ra, êtes allés en Egypte précédemment, vous avez utilisé un vaisseau en forme de cloche, mais vous l’avez fait par la pensée. Pouvez-vous me dire pourquoi vous avez utilisé un véhicule plutôt que juste matérialiser le corps?

Ra: Je suis Ra. Le véhicule ou vaisseau est de la forme pensée sur laquelle notre concentration peut fonctionner comme motivation. Nous n’avons pas voulu choisir nos complexes mental/corps/esprit comme point de focalisation de ce travail.

Interlocuteur: Merci. Il me semble, et vous me direz où je me trompe, que nous avons sept corps correspondant chacun à une des sept couleurs du spectre, et que l’énergie qui crée ces sept corps est un type universel d’énergie qui se déverse dans notre environnement planétaire et entre par les sept centres énergétiques que nous avons nommés ‘chakras’, pour développer et perfectionner ces corps.

Chacun de ces corps est relié d’une certaine manière à la configuration mentale que nous avons et à l’état de perfection de ces corps, et l’afflux total de cette énergie est fonction de cette configuration mentale; par cette configuration mentale nous pouvons bloquer dans une certaine mesure les afflux d’énergie qui ont créé ces sept corps. Pouvez-vous me dire où je me trompe et corriger ce que j’ai dit ?

Ra: Je suis Ra. Votre raisonnement est en substance correct. Utiliser les termes ‘configuration mentale’ c’est trop simplifier les types de blocage de l’afflux, qui se produisent dans votre densité.

Le complexe mental a une relation avec les complexes esprit et corps, qui n’est pas fixe. Des blocages peuvent donc survenir entre esprit et mental ou corps et mental, à de nombreux niveaux différents.

Nous réitérons que chaque centre énergétique a sept sous-couleurs pour, disons, la commodité. Ainsi, des blocages spirituels/mentaux combinés avec des blocages mentaux/corporels, peuvent affecter chacun des centres énergétiques de plusieurs façons différentes. Vous pouvez voir ainsi la nature subtile du processus d’équilibrage et d’évolution.

Interlocuteur: Je ne suis pas sûr que ceci pourra déboucher sur une voie de questionnement fructueuse, mais je vais poser cette question puisqu’il me semble qu’il y a un lien ici.

En quatrième de couverture du livre intitulé Secrets Of The Great Pyramid, il y a plusieurs reproductions de dessins ou oeuvres égyptiens dont certains montrent des oiseaux volant au-dessus d’entités horizontales. Pouvez-vous me dire de quoi il s’agit et si cela a un rapport quelconque avec Ra?

Ra: Je suis Ra. Ces dessins dont vous parlez font partie de ceux, nombreux, qui déforment l’enseignement de notre perception de la mort en tant que passage vers de nouvelles expériences.

Les déformations concernent les considérations de nature spécifique aux processus de ce qui est appelé le complexe mental/corps/esprit «mort». Ceci peut être appelé, dans votre philosophie, la déformation du gnosticisme, c’est-à-dire la croyance que l’on peut acquérir des connaissances et une attitude appropriée grâce à des mouvements, concepts et symboles convenablement perçus et accentués.

En fait, le processus de la mort physique est tel que nous l’avons décrit précédemment:

un processus où de l’aide est disponible et où la seule nécessité à la mort est que cette entité soit libérée de son corps par ceux qui l’entourent, et que ce processus soit loué par ceux qui la pleurent. Par ces moyens peut être aidé le mental/corps/esprit qui a fait l’expérience de la mort physique, et non par les diverses perceptions de rituels méticuleux et répétés.

Interlocuteur: Vous avez parlé précédemment des vitesses de rotation des centres énergétiques. Ai-je raison de supposer que ceci est fonction du blocage du centre énergétique, de sorte que quand il est moins bloqué la vitesse de rotation est plus élevée et l’énergie entrante est plus grande?

Ra: Je suis Ra. Vous avez raison en partie. Dans les trois premiers centres énergétiques le déblocage complet de cette énergie crée des vitesses de rotation. Mais à mesure que l’entité développe les centres supérieurs, ces centres se mettent à exprimer leur nature en formant des structures cristallines. Ceci est la forme la plus haute ou la plus équilibrée d’activation des centres énergétiques puisque la nature espace/temps de cette énergie est transmuée en nature temps/espace de régulation et d’équilibre.

Interlocuteur: Qu’entendez-vous par structures cristallines?

Ra: Je suis Ra. Chacun des centres énergétiques du complexe physique peut être vu comme ayant une structure cristalline distincte dans une entité très développée. Chacune est différente, tout comme, dans votre monde, il n’y a pas deux flocons de neige identiques. Cependant, chacune est régulière.

Le centre énergétique rouge a souvent la forme d’une roue à rayons. Le centre énergétique orange a la forme d’une fleur à trois pétales. Le centre énergétique jaune est de forme ronde, à nombreuses facettes, comme une étoile. Dans le centre énergétique vert, parfois appelé en forme de lotus, le nombre de points de la structure cristalline dépend de la force de ce centre. Le centre d’énergie bleue peut avoir peut-être une centaine de facettes et peut présenter un grand éclat de brillance.

Le centre indigo est un centre plus calme qui a souvent une forme de base triangulaire ou à trois pétales, bien que certains adeptes qui ont équilibré les énergies inférieures puissent créer des formes présentant davantage de facettes. Le centre énergétique violet est le moins variable et est parfois décrit dans votre philosophie comme ayant mille pétales, parce qu’il est la somme de la totalité de la distorsion du complexe mental/corps/esprit.

Interlocuteur: En ce moment-même je ressens quelque chose dans mon centre indigo. Si ce centre était totalement activé et pas bloqué du tout, est-ce qu’alors je ne ressentirais rien là?

Ra: Je suis Ra. Cette demande, si nous y répondons, enfreindrait la Loi de Confusion.

Interlocuteur: Immédiatement après la mort du corps physique, vous avez dit que le corps activé en premier lieu est l’indigo, et vous avez dit qu’il s’agit du donneur de formes. Pourquoi en est-il ainsi?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question complète de cette séance de travail.

Le corps indigo peut être vu comme étant analogue à l’énergie intelligente. Dans le microcosme il est le Logos. L’énergie intelligente de la totalité du complexe mental/corps/esprit tire son existence de l’infini intelligent c’est-à-dire du Créateur. Le Créateur doit être compris comme ayant, tant dans le macrocosme que dans le microcosme, deux natures, ainsi que nous l’avons dit: l’infini non-potentialisé qui est intelligent; et tout ce qu’il y a.

Le libre arbitre a potentialisé à la fois le Créateur qui nous a tous faits, et nous-mêmes en tant que co-Créateurs, avec l’infini intelligent qui a la volonté. Il peut être fait appel à cette volonté par le corps indigo ou faiseur de formes, et sa sagesse peut être utilisée ensuite pour choisir le locus et le type d’expérience appropriés que ce co-Créateur ou sub-sub-Logos, que vous appelez si légèrement une personne, va prendre.

Je suis Ra. Voici le moment des demandes brèves.

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact?

Ra: Je suis Ra. Tout est bien. Vous êtes consciencieux. Je vous laisse à présent, mes frères, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

La Loi Une, Livre III, Séance 52

19 mai 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Au cours de la séance précédente vous avez dit: «l’autre type d’expérience ce sont les quatrième, cinquième et sixième densités d’autres galaxies et certains dans votre propre galaxie, qui ont appris les disciplines nécessaires de la personnalité pour voir l’univers comme un seul être et sont capables de se rendre d’un locus à l’autre simplement par la pensée, en matérialisant le vaisseau nécessaire». Je voudrais vous demander, quand vous parlez des quatrième, cinquième, et sixième densités d’autres galaxies, et de ‘certains dans votre propre galaxie’, si vous voulez dire par là que de plus nombreuses entités dans d’autres galaxies ont développé des capacités de personnalité que ne l’ont fait celles de cette galaxie-ci pour ce type de voyage. J’utilise le mot galaxie en référence à la forme lenticulaire rassemblant des millions d’étoiles.

Ra: Je suis Ra. Nous avons une nouvelle fois utilisé une signification du mot ‘galaxie’ qui ne se trouve pas cette fois dans votre vocabulaire, comme vous appelez cela. Nous faisions référence à votre système stellaire.

Il est inexact de supposer que d’autres systèmes stellaires sont mieux à même que le vôtre de manipuler les dimensions. C’est seulement qu’il existe de nombreux autres systèmes en plus du vôtre.

Interlocuteur: Merci. Je pense que je suis sur un point important ici, parce qu’il me semble que le grand travail d’évolution est la discipline de la personnalité, et il semble que nous ayons deux types de personnalités qui voyagent dans l’univers, l’un issu des disciplines de la personnalité, l’autre issu de ce que vous appelez l’effet-fronde.

Je ne vais pas m’occuper des vitesses en-dessous de celle de la lumière parce que je ne considère pas cela comme des plus importants. Je ne considère cette matière comme importante que parce que nous examinons les disciplines de la personnalité. .

Est-ce que le recours à l’effet de fronde pour voyager est ce de ce qu’on pourrait appeler un type intellectuel ou de cerveau gauche de compréhension et non de cerveau droit?

Ra: Je suis Ra. Votre perception sur ce point est profonde. Vous pénétrez l’enseignement extérieur. Nous préférons ne pas utiliser la terminologie de cerveau gauche et droit à cause des imprécisions de cette terminologie. Certaines fonctions sont répétitives ou redondantes dans les deux lobes et qui plus est, chez certaines entités les fonctions de droite et de gauche sont inversées. Cependant, le coeur de la demande mérite d’être pris en considération.

La technologie dont vous, en tant que complexe social, êtes si entichés en ce moment n’est que la naissance de la manipulation de l’énergie intelligente du sub-Logos qui, quand elle est portée beaucoup plus loin, peut évoluer en une technologie capable d’utiliser les effets gravitiques dont nous avons parlé.

Nous notons que ce terme n’est pas précis mais il n’existe pas de mot plus approchant. Ainsi donc l’usage d’une technologie pour manipuler ce qui est à l’extérieur de soi est de très, très loin bien moins une aide à l’évolution personnelle que les disciplines du complexe mental/corps/esprit qui aboutissent à la connaissance complète du soi dans le microcosme et le macrocosme.

A l’entité disciplinée, toutes choses sont ouvertes et offertes. La discipline qui ouvre les univers ouvre aussi les passages vers l’évolution.

La différence est celle du choix: soit faire de l’autostop pour se rendre vers un endroit où l’on peut voir de belles choses, soit marcher pas à pas indépendant et libre, dans cette indépendance, de louer la force qui permet de marcher et l’opportunité qui permet de prendre conscience de cette beauté.

L’autostoppeur, lui, est distrait par la conversation et les caprices de la route, dépend des lubies des autres, se demande s’il arrivera à temps à son rendez-vous. L’autostoppeur voit la même beauté mais ne s’est pas préparé à l’ancrage de l’expérience dans les racines du mental.

Interlocuteur: Je voudrais poser cette question afin de comprendre les disciplines du mental et comment elles évoluent. Est-ce que l’orientation positive ou service d’autrui de quatrième, cinquième et sixième densité des complexes mémoriels sociaux utilise à la fois les types de discipline ‘fronde’ et ‘personnalité’ pour voyager, ou bien ces complexes n’en utilisent-ils qu’une ?

Ra: Je suis Ra. Le complexe mémoriel social orienté positivement s’efforce d’apprendre les disciplines du mental, du corps et de l’esprit. Cependant certains qui disposent de la technologie permettant d’utiliser les forces de l’énergie intelligente pour accomplir des voyages le font tout en apprenant les disciplines les plus appropriées.

Interlocuteur: Alors je suppose que chez les complexes mémoriels sociaux les plus positivement orientés il y a un pourcentage bien plus élevé qui utilisent les disciplines de la personnalité pour ce genre de voyages. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. A mesure que ceux de cinquième densité positive passent en sixième il n’y a virtuellement plus d’entités qui utilisent une technologie extérieure pour le voyage ou la communication.

Interlocuteur: Pourriez-vous me donner les mêmes informations pour les complexes mémoriels sociaux orientés négativement quant aux pourcentages et à la manière dont ils utilisent l’effet-fronde ou les disciplines de la personnalité pour voyager?

Ra: Je suis Ra. La quatrième densité négative utilise l’effet-fronde de lumière gravitique, 80% peut-être de ses membres étant incapables de maîtriser les disciplines nécessaires aux méthodes alternatives de voyage.

En cinquième densité négative, approximativement 50% acquièrent à un certain moment la discipline nécessaire pour utiliser la pensée pour accomplir un voyage.

A mesure que la sixième densité approche, l’orientation négative est jetée dans la confusion et peu de voyages sont tentés. Les voyages entrepris sont peut-être 73% de lumière/pensée.

Interlocuteur: Y a-t-il une différence vers la fin de la cinquième densité, dans les disciplines de personnalité, entre orientation positive et orientation négative?

Ra: Je suis Ra. Il y a des différences manifestes entre les polarités mais absolument aucune différence dans l’acquisition des connaissances de soi nécessaires pour accomplir cette discipline.

Interlocuteur: Ai-je alors raison de supposer que la discipline de la personnalité, la connaissance de soi, et le contrôle du renforcement de la volonté sont ce que toute entité de cinquième densité voit comme étant important?

Ra: Je suis Ra. En réalité, ces choses sont importantes de la troisième jusqu’au début de la septième densité. La seule correction de nuance que nous ferions est votre utilisation du mot ‘contrôle’.

Il est essentiel de comprendre qu’il n’est pas désirable ou utile à la croissance de la compréhension, pouvons-nous dire, qu’une entité contrôle par elle-même les processus ou impulsions de pensée, excepté là où ils peuvent aboutir à des actes qui ne sont pas en accord avec la Loi Une.

Le contrôle peut sembler être un raccourci vers discipline, la paix et l’illumination. Mais ce même contrôle potentialise et nécessite davantage d’expérience incarnative pour pouvoir équilibrer ce contrôle ou cette répression du ‘soi’ qui est parfait.

Au contraire, nous apprécions et recommandons l’utilisation de votre second verbe par rapport à l’usage de la volonté. L’acceptation de soi, le pardon au ‘soi’, et la direction de la volonté, voilà la voie vers la personnalité disciplinée.

Votre faculté de volonté est celle qui et puissante à l’intérieur de vous en tant que co-Créateur. Vous ne pouvez pas attribuer trop d’importance à cette faculté. Elle doit donc être utilisée soigneusement et dirigée vers le service d’autrui pour ceux qui sont sur la voie orientée positivement.

Il y a un grand danger à utiliser la volonté à mesure que la personnalité devient plus forte, car elle peut même être utilisée subconsciemment de manière à réduire la polarité de l’entité.

Interlocuteur: Je perçois qu’il y a probablement une connexion entre ce que vous venez de dire et la raison pour laquelle tant de Missionnés ont choisi le temps de la moisson sur cette planète pour s’incarner. Ai-je raison?

Ra: Je suis Ra. Il est exact que dans les chances de se souvenir de ce qui a été perdu dans le processus d’oubli il y a énormément d’opportunités de polarisation positive. Nous croyons que ceci est la portée spécifique de votre demande. Veuillez poser d’autres questions si ce n’est pas le cas.

Interlocuteur: Je voudrais seulement inclure la question de savoir pourquoi le temps de la moisson est choisi par tant de Missionnés comme période d’incarnation?

Ra: Je suis Ra. Il y a plusieurs raisons pour s’incarner pendant la moisson. Elles peuvent être divisées en termes de ‘soi’ et d’autrui.

La raison dominante pour laquelle ces Frères et Soeurs du Souci s’offrent à l’incarnation est la possibilité d’aider d’autres ‘soi’ par l’allègement des distorsions de la conscience planétaire et la probabilité d’offrir un catalyseur à d’autres ‘soi’, ce qui accroît la moisson.

Il y a deux autres raisons au choix de ce service, et elles ont à voir avec le ‘soi’.

Le Missionné, s’il se souvient et se consacre au service, se polarise bien plus rapidement que cela n’est possible dans les mondes de loin plus étiolés de catalyseurs d’une densité supérieure.

La raison finale se trouve à l’intérieur de la totalité du mental/corps/esprit ou de la totalité du complexe mémoriel social qui peut juger qu’une entité ou des membres d’une entité sociétale peut/peuvent faire usage d’un catalyseur de troisième densité pour récapituler un apprentissage/enseignement jugé comme étant moins que parfait.

Cela s’applique spécialement à ceux qui entrent et traversent la sixième densité, où l’équilibre entre compassion et sagesse est perfectionné.

Interlocuteur: Merci. Il y a juste quelque chose dont je suis un peu curieux mais qui n’est pas très important: je voudrais expliquer une intuition que j’ai. Je peux me tromper.

Vous avez parlé de l’effet-fronde et cette expression m’a intrigué.

La seule chose qui est claire c’est qu’il faut mettre de l’énergie dans un vaisseau jusqu’à ce qu’il approche de la vitesse de la lumière, et ceci exige bien sûr de plus en plus d’énergie.

Il se produit une dilatation du temps et il me semble à moi qu’il devrait être possible, en opérant un virage à 90° par rapport à la direction du voyage, de changer d’une façon ou d’une autre cette énergie stockée, dans son application de direction ou sens, de sorte qu’on sort de l’espace/temps pour entrer dans le temps/espace avec une déviation de 90°.

Ensuite l’énergie est retirée du temps/espace et on rentre dans l’espace/temps à la fin de cet éclatement d’énergie. Est-ce que j’ai raison sur l’un ou l’autre point?

Ra: Je suis Ra. Vous avez tout à fait raison dans la mesure où votre langage vous le permet et grâce à votre formation vous êtes mieux à même que nous d’exprimer ce concept. Notre seule correction, si vous voulez, sera de suggérer que les 90° dont vous parlez sont un angle qu’il faudrait voir comme faisant partie d’un tesseract [1].

Interlocuteur: Merci. Juste un petit point sans réelle importance, qui me tracassait.

Y a-t-il alors, du point de vue de l’individu qui souhaite suivre la voie du service d’autrui, autre chose d’important à part les disciplines de la personnalité, la connaissance de soi et le renforcement de la volonté?

Ra: Je suis Ra. Ceci est technique. Ceci n’est pas le coeur. Examinons le coeur de l’évolution.

Souvenons-nous que nous sommes tous un. Ceci est le grand apprentissage/enseignement. Dans cette unité se trouve l’amour. Ceci est un grand apprentissage/enseignement. Dans cette unité se trouve la lumière. Voilà l’enseignement fondamental de tous les plans d’existence dans la matérialisation. Unité, amour, lumière, et joie; voilà le coeur de l’évolution de l’esprit.

Les leçons secondaires sont apprises/enseignées dans la méditation et le service. A un certain point le complexe mental/corps/esprit est activé et équilibré tellement aisément par ces pensées ou distorsions centrales, que les techniques que vous avez mentionnées deviennent très significatives.

Commencez et finissez toujours dans le Créateur, et non pas dans la technique.

Interlocuteur: Au cours de la séance précédente vous avez mentionné les porteurs de lumière de l’octave. Dois-je comprendre que ceux qui apportent la lumière pour le passage vers la densité supérieure sont d’une octave au-dessus de celle dont nous faisons l’expérience? Pourriez-vous m’en dire plus au sujet de ces porteurs de lumière, qui ils sont, etc.?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière demande de cette séance de travail.

Cette densité d’octave dont nous avons parlé est à la fois l’oméga et l’alpha, la masse spirituelle des univers infinis redevenant un seul Soleil central ou Créateur.

Alors naît un nouvel univers, un nouvel infini, un nouveau Logos qui incorpore tout ce dont le Créateur a Lui-même fait l’expérience. Dans cette nouvelle octave, il y a aussi des Missionnés.

Nous savons très peu de ce qui est au-delà de la frontière de l’octave, excepté que ces êtres viennent aider notre octave à se compléter en tant que Logos. Avez-vous encore une brève demande à présent ?

Interlocuteur: Seulement s’il y a quelque chose que nous puissions faire pour améliorer le confort de l’instrument ou faciliter le contact.

Ra: Je suis Ra. Cet instrument a une certaine distorsion dans la région des poumons, ce qui a été bien compensé par la position du complexe physique.

Tout est bien.

Nous vous laissons, mes amis, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez-vous dans la puissance et dans la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

[1] Hypercube quadridimensionnel ou tétracube. Selon le Oxford English Dictionary, le mot “tesseract” aurait été inventé en 1888 par Charles Howard Hinton auteur du livre A New Era of Thought, à partir du grec (=4 rayons), en réf. aux 4 droites partant de chaque sommet vers les autres sommets.. (Wikipédia – NdT)

La Loi Une, Livre III, Séance 53

25 mai 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Je voudrais d’abord demander quel est l’état de l’instrument et ensuite poser deux questions de sa part. Elle voudrait savoir si elle peut à présent faire une période d’exercice par jour, et aussi si la douleur qu’elle éprouve avant de procéder à une séance est due à une agression d’Orion.

Ra: Je suis Ra. L’état de l’instrument est comme dit précédemment. En réponse à la question au sujet de l’exercice, maintenant que la période intense est terminée l’instrument peut, si elle le veut, s’exercer pendant une période au lieu de deux. En scannant les distorsions du complexe physique de l’instrument nous voyons que la période actuelle d’exercice est à la limite des forces de l’instrument. Cela est bien à long terme, à cause d’une accumulation d’énergies vitales. Dans le court terme, cela est fatigant pour cette entité. Nous suggérons donc que l’entité ait bien conscience de nos avertissements précédents concernant d’autres aides pour ajuster les distorsions corporelles.

En réponse à la deuxième demande, nous pouvons dire que les difficultés du complexe physique avant le contact avec notre complexe mémoriel social sont dues à l’action de la volonté subconsciente de l’instrument. Cette volonté est extrêmement forte et exige que le complexe mental/corps/esprit réserve toutes les énergies physiques et vitales disponibles pour le contact. Ainsi donc, de l’inconfort est éprouvé à cause de la dramatique distorsion vers la faiblesse physique pendant que cette énergie est déviée.

Il peut être noté que l’entité fait aussi l’objet d’agressions psychiques, et ceci intensifie les conditions pré-existantes et est responsable des crampes, vertiges, et aussi des distorsions du complexe mental.

Interlocuteur: Merci. Je voudrais savoir si (nom) peut participer à une de ces séances dans un très proche avenir.

Ra: Je suis Ra. Le complexe mental/corps/esprit (nom), appartient à ce groupe en esprit et est le bienvenu. Vous pouvez demander que des périodes spéciales de méditation soient réservées jusqu’à ce que l’entité commence le travail. Nous pourrions suggérer qu’une photographie de celui connu comme (nom) soit envoyée à cette entité, avec son écriture dessus, indiquant de l’amour et de la lumière. Celle-ci, tenue pendant la méditation, mettra l’entité en paisible harmonie avec chacun de vous de sorte qu’il n’y aura aucun gaspillage malvenu d’énergie pendant que les salutations sont échangées entre deux entités, toutes deux ayant une distorsion vers la solitude et la timidité, ainsi que vous l’appelez. La même chose peut être faite avec une photographie de l’entité (nom), pour l’entité connue comme (nom).

Interlocuteur: Merci. Pendant mon voyage à Laramie certaines choses sont devenues claires pour moi en ce qui concerne la diffusion du premier livre de La Loi Une parmi ceux qui ont eu des expériences avec des OVNIs et autres Missionnés, et je vais à présent devoir poser certaines questions qui seront incluses dans le Livre I pour éliminer un malentendu que je perçois comme une possibilité dans ce Livre I. C’est pourquoi ces questions, bien que pour la plupart transitoires, ont pour but d’éliminer certaines interprétations par rapport à la compréhension des matériaux du Livre Un. J’espère que j’adopte une approche correcte ici. Il se peut que vous ne puissiez pas répondre à certaines d’entre elles, mais ce n’est pas grave. Nous passerons simplement à d’autres alors si vous ne pouvez répondre à celles que je pose.

Pouvez-vous me parler des diverses techniques utilisées pour les contacts de la Confédération positivement orientée vers le service d’autrui avec les gens de cette planète-ci, les diverses formes et techniques d’établissement du contact?

Ra: Je suis Ra. Nous le pouvons.

Interlocuteur: Voulez-vous le faire s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Le mode de contact le plus efficient est celui dont vous faites l’expérience dans cet espace/temps.

La transgression du libre arbitre est hautement indésirable.

C’est pourquoi, les entités qui sont des Missionnés sur votre plan d’illusion sont les seuls sujets, pour des projections de pensées, qui réalisent des ‘rencontres rapprochées’ et rencontres entre complexes mémoriels sociaux et Missionnés positivement orientés.

Interlocuteur: Pourriez-vous me donner un exemple d’une de ces rencontres entre un complexe mémoriel social et un Missionné, par rapport à ce que le Missionné expérimente?

Ra: Je suis Ra. Un de ces exemples, avec lequel vous êtes familiarisés, est celui de l’entité connue comme Morris. [1] Dans ce cas-ci, le contact antérieur avec d’autres entités du cercle d’amis de cette entité était orienté négativement. Cependant, vous vous rappelez que l’entité Morris n’a pas ressenti ce contact et n’a pas pu voir ce contact avec l’appareil optique physique.

Cependant, la voix intérieure a averti celui connu comme Morris de se rendre seul dans un autre endroit, et là, une entité avec la forme et l’apparence de forme pensée de l’autre contact est apparue et a fixé du regard cette entité, éveillant ainsi en elle le désir de rechercher la vérité de cet événement et des expériences de son incarnation en général.

Le sentiment d’être éveillé ou activé est le but de ce type de contact.

La durée et l’imagerie utilisées varient d’après les attentes subconscientes du Missionné qui fait l’expérience de cette opportunité d’activation.

Interlocuteur: Dans une ‘rencontre rapprochée’ avec un type de vaisseau de la Confédération je présume que cette ‘rencontre rapprochée’ est avec un type de vaisseau en forme pensée. Est-ce que, au cours de ces dernières années, des Missionnés ont eu ce genre de ‘rencontres rapprochées’ avec des vaisseaux de ce type de formes pensées, ayant atterri?

Ra: Je suis Ra. Cela s’est produit, bien que beaucoup moins communément que le type de ‘rencontres rapprochées’ du type Orion.

Nous pouvons noter que dans un univers d’unité illimitée le concept de ‘rencontre rapprochée’ est plutôt ironique car, toutes les rencontres ne sont-elles pas d’une nature de ‘soi’ avec ‘soi’ ? Dès lors, comment n’importe quelle rencontre pourrait-elle être autre que très, très rapprochée?

Interlocuteur: Eh bien, pour parler de ce type de rencontres entre ‘soi’ et ‘soi’, est-ce que certains Missionnés de polarisation positive ont parfois des ‘rencontres rapprochées’ avec ceux d’Orion ou de polarisation orientée négativement?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Pourquoi cela se produit-il?

Ra: Je suis Ra. Cela se produit très rarement, et survient soit à cause du manque de perception par les entités d’Orion de la profondeur de la positivité qui sera rencontrée, soit à cause du désir des entités d’Orion de tenter de retirer, dirons-nous, cette positivité de ce plan d’existence.

Les tactiques d’Orion choisissent normalement les simples distorsions du mental, ce qui indique moins d’activité du complexe mental et spirituel.

Interlocuteur: J’ai pris conscience du fait qu’il y a de très grandes variations dans les contacts entre individus. Pourriez-vous me donner des exemples généraux des méthodes utilisées par la Confédération pour éveiller ou partiellement éveiller les Missionnés qu’elle contacte?

Ra: Je suis Ra. Les méthodes utilisées pour éveiller les Missionnés sont variées.

Le centre de chaque approche est l’entrée dans le conscient et le subconscient d’une manière qui permet d’éviter de causer de la crainte, et de maximaliser le potentiel d’une expérience subjective compréhensible, qui ait une signification pour l’entité.

Cela se passe souvent dans le sommeil; parfois en plein milieu des activités diurnes. L’approche est flexible et n’inclut pas nécessairement le syndrome de la ‘rencontre rapprochée’ ainsi que vous le savez.

Interlocuteur: Et qu’en est-il du syndrome de l’examen physique? Quel est le lien avec les contacts entre Missionnés, Confédération et Orion?

Ra: Je suis Ra. Les attentes subconscientes des entités suscitent la nature et le détail de l’expérience de forme pensée offerte par les entités de formes pensées de la Confédération.

Ainsi, si un Missionné s’attend à un examen physique, c’est ce qui sera forcément expérimenté, avec aussi peu de distorsion vers l’inquiétude et l’inconfort que permis par la nature des attentes des distorsions subconscientes du Missionné.

Interlocuteur: Mais alors, est-ce que ceux qui sont pris à bord tant des vaisseaux de la Confédération que de ceux d’Orion subissent ce qui ressemble à un examen physique?

Ra: Je suis Ra. Votre demande indique une pensée erronée.

Le groupe d’Orion utilise l’examen physique comme un moyen de terrifier l’individu et de lui faire éprouver ce que ressent un être de deuxième densité avancée, comme un animal de laboratoire. Les expériences sexuelles de certains sont un sous-genre de cette expérience. L’intention est de démontrer le contrôle des entités d’Orion sur l’habitant de la Terre.

Les expériences de formes pensées sont subjectives et, pour la plupart, ne se produisent pas dans cette densité-ci.

Interlocuteur: Eh bien, nous avons un large spectre d’entités sur Terre par rapport à la moissonnabilité, aussi bien d’orientation positive que négative. Est-ce que le groupe d’Orion vise les extrémités de ce spectre, les orientés positivement et les orientés négativement, pour entrer en contact avec des entités de la Terre?

Ra: Je suis Ra. Il est plutôt difficile de répondre précisément à cette question Mais nous allons essayer de le faire.

L’approche la plus typique des entités d’Orion est de choisir ce que vous pourriez appeler une entité au mental faible, ce qui permet de suggérer qu’une quantité plus grande de philosophie d’Orion puisse être diffusée.

Quelques rares entités d’Orion sont appelées par des entités plus fortement polarisées négativement dans votre nexus d’espace/temps. Dans ce cas elles partagent des informations tout comme nous sommes en train de la faire en ce moment. Cependant, cela constitue un risque pour les entités d’Orion à cause de la fréquence à laquelle les entités planétaires négatives moissonnables invitent et ordonnent le contact Orion tout comme ces entités invitent les contacts planétaires négatifs. La lutte qui s’ensuit pour la maîtrise, si elle est perdue, endommage la polarité du groupe d’Orion.

De même, un contact d’Orion entrepris par erreur avec des entités autrement polarisées positivement peut semer la panique dans les troupes d’Orion à moins que ces guerriers ne soient capables de dépolariser l’entité contactée par erreur.

Cette occurrence ne se produit pour ainsi dire jamais. C’est pourquoi le groupe d’Orion préfère établir des contacts physiques seulement avec des entités dont le mental est faible.

Interlocuteur: Alors de manière générale nous pourrions dire que si un individu a une ‘rencontre rapprochée’ avec un OVNI ou bien un autre type d’expérience qui semble avoir un rapport avec un OVNI, il doit voir ce qui est au coeur de la rencontre et l’effet qu’elle a sur lui pour déterminer s’il s’agit d’un contact d’Orion ou de la Confédération. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. S’il y a peur et menaces, le contact est très probablement d’une nature négative. Si le résultat est l’espoir, des sentiments amicaux, et l’éveil d’un sentiment positif déterminé de service d’autrui, les marques de la Confédération sont évidentes.

Interlocuteur: Merci. Je ne voulais pas donner d’impression erronée par rapport aux matériaux inclus dans le Livre I. Je trouverai peut-être nécessaire d’y ajouter une partie de cette matière. Comme je l’ai dit, je sais que cela est transitoire, mais je crois que cela est nécessaire pour une bonne compréhension, ou pour une approche correcte de la matière.

Je vais à présent poser quelques questions mais si vous ne souhaitez pas y répondre nous les mettrons de côté. Je voudrais demander, cependant, si vous pouvez me dire à quoi ressemblent en général les entités de la Confédération.

Ra: Je suis Ra. L’entité de quatrième densité de la Confédération a divers aspects, selon l’origine de son véhicule physique.

Interlocuteur: Est-ce que certaines ont le même aspect que nous? Est-ce qu’elles pourraient passer pour des gens de la Terre?

Ra: Je suis Ra. Ceux de cette nature sont le plus souvent de cinquième densité.

Interlocuteur: Je présume que la même réponse s’applique à ceux du groupe d’Orion. Ai-je raison?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Y a-t-il une autre brève question à laquelle nous puissions répondre?

Interlocuteur: Excusez-moi d’avoir posé de nombreuses questions transitoires au cours de cette séance. J’ai trouvé nécessaire d’inclure une partie de ce matériau afin que les Missionnés et autres lecteurs de ce premier livre de La Loi Une ne soient pas induits en erreur quand ils font l’expérience de contacts. Je suis désolé pour tout problème que je peux avoir causé.

Je voudrais juste demander s’il y a quelque chose que nous puissions faire pour faciliter le contact ou aider l’instrument.

Ra: Je suis Ra. L’instrument est bien. S’il vous plaît, veillez à vos alignements. Nous vous laissons à présent, mes amis, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez vous dans la puissance et la paix du Créateur infini. Adonaï.

[1] Référence au cas n°1 de Secrets of the UFO, écrit par D. T. Elkins en collaboration avec Carla L. Rueckert, Louisville, KY., L/L Research, 1976, p. 10-11.

La Loi Une, Livre V, Séance 53, Fragment 32

25 mai 1981

Jim: Nous avons omis le nom de la personne contactée dans cette question de la séance 53 parce nous ne voulions pas être responsables d’une réduction de la polarité de ceux de Ra.

Nous voudrions cependant partager le reste de la question et la réponse, parce que cela nous paraît être une bonne illustration des principes généraux que suivent les extraterrestres de polarité positive lors de leurs rencontres face à face avec la population de notre planète.

Au printemps 1981, Don s’est rendu seul à Laramie dans le Wyoming, pour donner un exposé sur La Loi Unelors des Conférences des contactés par OVNIs organisées par Leo Sprinkle. La cause de sa maladie pendant cette convention et l’aide d’un groupe de soutien sont des points importants glanés de cette expérience. Une fois encore nous voyons que le désir de ne pas interférer avec le libre arbitre est capital dans la réponse de Ra. La réponse a été possible parce que Don était déjà arrivé par lui-même à cette conclusion.

La dernière question et sa réponse dans ce chapitre ouvrent une perspective intéressante sur le phénomène de la foudre en boule.

Quand Carla était une petite fille, une boule de ce qui lui a paru être de la foudre est entrée par la fenêtre, a roulé autour de son berceau et est repartie par la même fenêtre. Dans son enfance, Don a vécu une expérience similaire.

Carla: Il semble qu’une fois que le chercheur décide de suivre la voie qui mène au Créateur, celle qui s’ouvre devant son regard en train de s’éveiller, les coïncidences et événements étranges s’accumulent rapidement.

Les paillettes argentées ont été d’abord remarquées par Andrija Puharich, alors que lui-même et Uri Geller travaillaient ensemble. Elles peuvent être éparpillées sur la moquette d’une chambre d’hôtel, apparues pendant la nuit. A partir du moment où Don et moi sommes entrés en contact avec Puharich en 1974, pour travailler avec lui de temps en temps, j’ai commencé à en voir apparaître sur mon visage et le haut de mon corps. Nous recevions des particules scintillantes de toutes sortes et nous les comparions. Les paillettes sur mon visage n’avaient la forme d’aucune de celles qui sont fabriquées.

Lorsque le contact avec Ra a débuté, des particules argentées sont apparues encore plus fréquemment. Ce petit phénomène s’est arrêté quand Don est mort en 1984. Mais nous continuons à être gratifiés d’autres salutations de Ra: le faucon. En fait, une famille de faucons a fait son nid dans nos arbres pour la deuxième année! Et souvent, quand Jim et moi-même sommes en discussion, nous apercevons un faucon juste au moment où nous arrivons à une décision. C’est toujours très réconfortant d’apercevoir ce signe d’Amour.

Chacun a son propre petit ensemble de signaux qui disent : «tu es dans le bon» ou «peut-être pas». Même si cela semble illogique, nous vous encourageons à noter ces coïncidences quand elles commencent à se répéter. Elles sont en fait une forme de communication avec les énergies de l’esprit qui sont bienveillantes et aimantes, autant que nous le sachions.

Notre association avec Leo Sprinkle dure depuis longtemps. Ce chercheur courageux a commencé à s’intéresser aux phénomènes OVNIs quand il lui a été demandé de participer en tant qu’hypnotiseur à des recherches faites sur un contacté par un OVNI. Il a travaillé avec bon nombre de ces contacts au fil des ans, et a fondé un organisme de recherche qui tient chaque année, dans les Rocheuses, un congrès qui rassemble les contactés par OVNIs. C’est un bon groupe de soutien pour ces témoins de l’étrange. En 1975, nous avons passé une fin de semaine hilarante à une convention sur les OVNIs, qui avait lieu à Fort Smith, en Arkansas, alors que nous étions en train de travailler ensemble à un film (ce film, The Force Beyond [1], s’est révélé tellement mauvais que Don l’a rebaptisé The Farce Beyond) Leo était en train d’hypnotiser un témoin d’un phénomène OVNI, Don et moi étions consultants sur le script, et c’est lui qui a obtenu la présence de la plupart des médiums et témoins apparaissant dans le film.

Quand Leo a réellement entrepris d’hypnotiser, les choses ont commencé à se gâter, le matériel est tombé en panne, etc. et il était minuit quand nous avons pu nous asseoir et manger un morceau. Je lui ai demandé comment il tenait le coup. Tout à fait impassible, il a laissé tomber sa tête sur la table comme s’il était décapité à la hache. Cela a été un instant délectable après une longue journée.

A partir du moment où Don et moi-même avons commencé à parler de ces expériences de lumière venant nous saluer, nous avons entendu de nombreux témoignages de gens à qui cela est aussi arrivé. C’est une chose merveilleuse à méditer. Est-ce que ce sont les corps que nous utiliserons pour faire l’expérience d’une densité supérieure? Ils sont très clairs et purs. .

Séance 53, 25 mai 1981

Interlocuteur: D’abord je vais demander si vous pourriez me dire l’affiliation des entités qui ont contacté (nom).

Ra: Je suis Ra. Cette demande est marginale. Nous allons faire une concession pour des informations entraînant une certains perte de polarité à cause de la transgression du libre arbitre. Nous demandons que des questions de cette nature soient réduites au minimum.

Les entités dans ce cas-ci et d’autres dont le souvenir est vivace, sont de celles qui, éprouvant le besoin d’implanter l’image de la Confédération de manière à ne pas enfreindre le libre arbitre, utilisent les symboles de la mort, de la résurrection, de l’amour, et de la paix, comme des moyens de créer, au niveau de la pensée, l’illusion de temps/espace d’une série systématique d’événements qui donnent un message d’amour et d’espoir.

Ce type de contact est choisi avec une soigneuse considération par des membres de la Confédération qui souhaitent contacter une entité de vibration personnelle similaire, si vous voulez. Ce projet va alors devant le Conseil de Saturne et, s’il est approuvé, il est mis en oeuvre. Les caractéristiques de ce type de contact comprennent la nature non douloureuse des pensées expérimentées, et un contenu de message qui parle non pas de menaces mais du nouvel âge en train de naître.

Interlocuteur: Il n’est pas nécessaire que j’insère dans le livre les informations que vous venez de me donner pour réaliser mon projet. Pour sauvegarder votre polarité je peux garder cela comme, pourrait-on dire, de la matière privée si vous le souhaitez. Souhaitez-vous que je garde cela non publié?

Ra: Je suis Ra. Ce que nous vous offrons est donné librement et soumis à votre seule discrétion.

Interlocuteur: Je pensais bien que vous diriez cela. Dans ce cas, pouvez-vous me dire quelque chose du “blue book” mentionné par (nom) dans ce cas-là?

Ra: Je suis Ra. Non.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire pourquoi (nom) a tant de particules argentées sur elle?

Ra: Je suis Ra. Ceci est de la transgression. Non.

Interlocuteur: Merci. Pouvez-vous me dire pourquoi je suis devenu malade pendant l’exposé de Carl Rushkey?

Ra: Je suis Ra. Nous scannons vos pensées. Elles sont correctes et nous ne transgressons donc pas en les confirmant.

L’espace/temps alloué à votre exposé touchait à sa fin et vous avez été agressé par ceux d’Orion à cause du grand désir de certaines entités positivement orientées de prendre connaissance de la Loi Une.

Ceci peut être attendu, spécialement quand vous n’êtes pas dans un groupe dont les membres se prêtent mutuellement de la force.

Interlocuteur: Merci. Pouvez-vous faire un commentaire sur mon expérience et celle de l’instrument, si elle veut bien, concernant des boules de foudre dans notre enfance?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question de cette séance de travail.

Vous avez reçu une visite de votre monde qui vous voulait du bien.

[1] La Force qui nous dépasse (NdT)

http://www.llresearch.org/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email