Transmis par Maxime Dos Santos Handela

Notre monde appelle à la tolérance, au respect de la dignité, aux valeurs naturelles dont nous héritons par le simple fait d’exister.

Constat d’une pensée unique dominante qui veut gagner du temps en se consacrant à des tâches qui nous asservissent tout au long de la vie, l’homme de foi est relégué au rang des prédicateurs optimistes naïfs tandis que, petit à petit, est grignoté les valeurs essentielles qui font que nous sommes vivants. Jusqu’à quel cataclysmes des valeurs faut-il encore que l’être humain soit confronté avant qu’il retrouve le vrai sens juste de l’incarnation ?

Le corps de notre société est malade, la terre agonise et pourtant, malgré l’appel lancé, beaucoup espèrent encore se raccrocher à la trame obsolète de l’ère industrielle, organisée pour ne mixer l’être humain qu’à la rapidité destructrice de ses machines. Ils sont nombreux, ces êtres qui nous ont pourtant prévenus et invités au retour de l’équité, au respect des droits fondamentaux qui font que nous sommes vivants, faisant perdurer des prières sans Dieu au profit du profit. Sans remises en questions, les campagnes sont sous l’ombre de l’entité diabolique du « modernisme » qui se veut garant du respect profond de l’existence humaine. La sonnette d’alarme n’est pas juste lancé, nous sommes déjà en train d’écraser le mur du vivant par notre manque de rigueur quand à l’observation que nous ne sommes pas faits pour produire et consommer indéfiniment.

Nous sommes déjà à l’heure du jugement de tous ces élans. L’ignorance profonde et le manque de savoir vivre ensemble nous conduit petit à petit à bien prendre conscience que pour le peu de temps impartis qu’il nous est donné, nous allons bel & bien devoir sacrifier certains aspects de nos vies pour affirmer la vérité de l’essentiel. Beaucoup pensent faire preuve d’esprit & de vérité quand au simple fait d’accepter l’asservissement du modèle économique, de la poussée des nouveaux dieux ingénieurs et autres faux chercheurs de vérité pour au final que ne servir davantage la disparité de juste vivre ensemble. Cela, ne peut entrer dans le modèle de cette volonté de toujours plus de conforts & de supériorité. Comme des pays gladiateurs, nous allons assister de toute façon à l’éclosion d’une profonde conciliations des forces qui vont tendre à faire chuter ce qui tend à nous restreindre. Cependant, la vision étriquée que nous avons pour rôle durant l’incarnation de nous soumettre à des modèles que nous savons perdus d’avance vont surtout venir faire éclater la moindre des relations, la moindre des situations de conforts, tôt ou tard. Que cela soit dans cette vie ou dans une autre, nous avons pris le risque, en collectif, de choisir la rentabilité éphémère à notre état supérieur qui n’a que faire de ces considérations mécaniques.

Nous ne pouvons faire éclore en cette terre la profondeur de l’humain si nous ne prenons pas davantage que nous sommes des êtres collectifs basés sur la bienveillance de l’équité. Notre rôle en tant qu’humain est de nous maintenir dans la vérité de la conscience qui nous ouvre à la sagesse de l’intelligence simple, celle de nous reconnaître déjà libre dans tous nos aspects. Qu’importe comment nous le nommons, notre mission de vie à toutes et tous est de nous inscrire dans cette démarche de vérité par les actes.

Trop de contradictions, trop de paroles pour ne rien dire, pour qu’au final ne perdure que la fausseté de rentabilité. Que cela soit dans le « monde matériel » ou le « monde spirituel » ici sur terre, il y a beaucoup trop de générations anciennes qui se croient encore supérieures à leurs enfants !

Les personnes plus âgées considérant authentiques le fait de nous inciter à l’asservissement, nous avons pour devoir de nous maintenir dans la vérité que nous n’avons aucunes obligations, ni même la mort, d’accepter de porter les chaînes, avant tout de pensées que tentent de nous emmailloter certaines classes qui se croient dominantes. La connaissance de la vérité nous émancipe. Elle nous libère de la vision étroite que nous n’avons pour seule peine que celle d’accepter le contrat entachée de nos enfants et de leurs avenirs abondant.

L’ancienne génération, celle dont je ne fais pas partie, se croit malheureusement supérieure alors que l’enseignement nous a déjà prévenus que nous serions habités par davantage d’enfants lumière venus pour remettre en état les valeurs essentielles de nos potentiels divins.

Combien écoutent ? Très peu, de mon point de vue, nous obligeant ainsi à entrer dans le combat transgénérationnel, les « adultes » croient encore que c’est eux qui nous expliquent la vie ! Quelle arrogance envers Dieu..

Je constate qu’aujourd’hui les valeurs bafouées de notre existence se reflètent dans notre société et aussi sur les chemins que nous foulons, beaucoup de pas sont effectués, de souffles respirés et de gestes offrant de notre réservoir de vitalité ne servent qu’à continuer à alimenter la pensée unique qui se veut de toute façon conformiste selon une poignée de « créateurs de systèmes ».

Nous avons le devoir de les faire tomber, de leur amputer leurs capacités à agir, ce n’est plus l’ère du signal d’alarme dont les précédentes guerres nous ont mis en éclats sanglants. Nous sommes en train de percuter de plein fouet le mur de la nature qui n’a aucun compte à nous rendre.

Dans » le milieu spirituel « , l’arrogance est celle de s’offrir des formations d’access bar, pensant que nous pouvons, de manière conformiste, soigner à la chaîne les éthers, comme si nous n’étions finalement devenus que les passeurs d’une technique rentable plutôt que la richesse du vivant. Toutes ces manigances économiques, ces accords passés avec des entités faisant occulter la vraie tradition vous seront un jour demandés de compte, sachez-le !

Ôh, bien sûr dans l’esprit, » je ne vois pas pourquoi Dieu aurait donné un talent à certains, mois aussi je veux me le payer » ne vous fera que gagner ici bas un éphémère tribu de reconnaissance extérieure, prisons dont vous maintenez la porte fermée à double-tour pour empêcher quiconque de pénétrer votre vérité, celle que vous n’êtes pas aussi talentueux que vous le pensez !

Beaucoup de thérapeutes se croient supérieurs à la tradition, se croient supérieurs même au simple fait d’être dotés des dons du saint esprit, toutes les âmes que vous engluez dans votre schéma économique vous sera par karma invité de vous y confondre, sur cette Terre.

Je tiens à dire que ces approches étriquées ne peuvent et ne pourront pas éveiller les potentiels supérieurs et avec honnêteté vous le savez très bien puisqu’ aucun retour d’éveil des potentiels divins ne vous est retourné. Mais cela, vous vous cachez bien de le dire sur vos banderoles de chefs d’entreprises spirituels puisque l’intérêt est surtout celle de viser la quantité à la qualité.

La tradition, de maître à élève est ainsi telle que vous ne la vivrez jamais à ce titre que vous n’êtes pas capables en réalité de vous en remettre avec vérité à vos valeurs profondes que vous prétendez diffuser par vos mains. Vous avez, pour la plupart, une hantise des personnes dont je fais partie qui ont la capacité à la fois de répandre ce don de guérison et d’en parler, vous avez la hantise de notre capacité à nous aussi vous accompagner à cette reliance profonde dont nous héritons.

Il est plus simple de se cacher derrière des parvents de formations et de diplômes, mais vous le savez déjà quand vous vous retrouvez seul(e) face à vous-même, la seule rentabilité dont vous héritez est bien moindre quant à la bonne conscience que vous déposer sur votre oreiller. Comme un goût amer dont vous avez pris l’habitude reposer prenant pour valeur essentielle ce mensonge et comme vérité le manque de reconnaissance.

Changer d’emplois. Attirer les richesses ne sont que les premiers filtres des traditions spirituelles pour empêcher quiconque ne vient pas avec de réelles motivations pures d’accéder à la reliance des connaissances sacrées. Observez votre vie : elle est comblée d’un planning toujours remplis qui vous maintient dans le train-train du faire et du agir !

Vous n’avez plus le temps de vous reposer ni même le temps de le regarder en face, mais un jour, l’oeuvre de vie viendra vous déshabiller et vous n’aurez pas suffisamment œuvré à la vérité : celle d’aimer sans intérêts.

Lorsque je parle à certains thérapeutes, prof de yoga, etc … plus âgés, beaucoup en première question me disent » ça marche pour toi ? « . Comme si finalement nous pouvions élever notre conscience pour la laissé retomber sur le sol nauséabond de la rentabilité ! Quelle absurdité.

Je me suis rendu compte, par la chance qu’il m’est possible de rencontrer des personnes de tous horizons, que beaucoup se croient encore libérés de leur asservissement de rentabilité tandis que les profonds passeurs eux sont malmenés d’opprobres.

Heureux les affligés car le royaume de Dieu leur appartient. Non pas les royaumes des hommes, mais bien le vrai royaume de félicité qui, sans intérêt, existe déjà sans notre intervention. C’est la volonté des humains qui est faible, faible car non touché par la grâce de l’amour du Christ. Vérité de tous les soleils, Jésus fût ainsi le premier anarchiste de son époque aussi bien dans l’aspect mondain que dans l’aspect religieux.

Il est venu renverser par sa propre existence pour les siècles des siècles celles & ceux qui tendent à nous imposer un bouddhisme dilué de rentabilité et de yoga non assouplis.

Puisqu’ aujourd’hui être prof de yoga c’est obtenir un diplôme que l’on affiche fièrement lors des salons de bien-être » certifié conforme « , alors je sais plus j’avance que je ne suis que si peu en ce monde ! Moi qui n’est aucuns diplômes, qui est appris aussi bien dans celui qui étudie que dans celle qui se consacre à sa vie maternelle, j’ai compris aujourd’hui que notre Dieu à toutes & tous est déjà là pour nous voir nous agiter dans ces glues de matière et qui, par son silence, n’a aucun besoin de reconnaissance mais d’acceptation dans sa simplicité.

Il y a celles et ceux qui veulent dominer par des diplômes et il y’a celle & ceux qui, en silence, ne disent et rien mais savent reconnaître que ce que je dis est authentique & éclatant de vérité. Peu importe. Là n’est pas le sujet de notre propos.

L’aberration du manque de tolérance envers ce qui est sacré, surtout quand il s’agit d’affirmer, par exemple, que le yoga bouddhisme est supérieur à la piété chrétienne, vient entacher le fondement humain & spirituel de notre monde. Comme si la seule et unique vérité descendait du plus haut des sommets de notre Terre. Comme si, l’unique révélation dont nous pourrions toutes & tous jouir serait celle de devenir à notre tour un bouddha éclairé de l’illumination des mantras sanskrits.

Je suis né avec la langue française, sur un territoire français, langue maternelle, qui materne ainsi chacune de mes pensées plus subtiles de contemplation.

La piété chrétienne est une vérité éclatante même sur les plus hauts sommets de l’Himalaya, elle est venue faire fondre les scories des illusoires maîtres de sagesse, car aujourd’hui, on ne veut plus de Jésus, mais on accepte volontiers qu’un être vêtu de pourpre devienne notre Dieu vivant !

La honte a été déjà dépassé par la contemplation de cet ignorant constat. Ce n’est plus tant dans la moquerie que mes pensées convergent, mais dans une compassion qu’il m’est difficile de partager avec d’autres car la rapidité de nos ordinateurs accélèrent aussi les anciennes générations qui, dépassés, tentent de reprendre le train du supplice mais d’une manière plus confortable. Il est plus confortable aujourd’hui de gagner de l’argent en » prenant soin des autres » que de vraiment prendre soin des autres.

Cette corruption peut tenir oui effectivement quelques temps, voir quelques décennies, mais notre Dieu à tous, son regard d’éternité, vient épouser déjà notre propre vérité pour la consumer dans le bain de son baptême.

Nous ne nous écoutons plus ! Nous avons voitures, téléphones et ordinateurs mais il n’a jamais été aussi compliqué de communiquer ensemble, jamais aussi compliqué que de s’organiser tout cela parce-que nos anciennes générations ont poussés leurs enfants à les envoyer rouler sur les roses pour leur montrer que nous aussi avons notre mot à dire si l’asservissement tendus vient tenter de nous empêcher de rayonner ce pourquoi nous sommes présents.

Plus que de la honte, c’est surtout de l’indignation qui m’invite à vous rédiger ces mots, de manière libre, bien sûr…

Si vous pensez encore que vous pouvez accéder aux dons du saint esprit tout en ne faisant que vous focaliser sur votre rentabilité, sachez, que beaucoup d’être ont tentés de s’approprier les richesses de la tradition et n’ont fais que perdurer des illusions entraînant d’autres à s’agiter dans cette mare.

Faites ! Ce n’est pas aux êtres humains que nous rendrons des comptes.

Nous avons le devoir de pointer ce qui tend à corrompre les valeurs fondamentales de la vie, de les rendre à leur juste mesure aussi ridicules que ce qu’elles tendent à nous inviter, peut-être les plus ignorants tomberont dans le piège, mais avec recul, tôt ou tard, vous constaterez que la valeur de l’enseignement reçu n’était rien du tout face à la grandeur de l’arc-en-ciel que Dieu nous a envoyé.

Tôt ou tard, et surtout à l’époque où nous nous trouvons, vous verrez davantage ces pratiques être récupérés par les gouvernements, ils deviendront les nouveaux gourous du système économique et ainsi vous aussi saurez qui sont ces êtres qui ont acceptés la corruption de la matière plutôt que sa sublimation.

On ne sait plus reconnaître l’authentique artisan, on le confonds avec le commercial, le communiquant qui sait n’a que pour unique objectif, faire grandir son réseau pour jouir de ces petits plaisir ( voiture, vêtement, petits coussins de méditations fleuris, … )

Sans la reconnaissance de la qualité vibratoire, de toute façon, vous restreignez le potentiel de Gaïa et cet être féminin/masculin a une sagesse bien plus profonde que ces comportements.

Bénis sois les éléments et Gaïa, garants des éthers et vecteurs des vrais fruits d’abondance.

https://osmosediamantx.wordpress.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email