On sait que certains êtres et certaines entités peuvent aspirer notre énergie. Comme des vampires. Je me demandais: « pourquoi ne puisent-ils pas leur énergie à la source infinie de la lumière ? »

Pourquoi dérober cette énergie à d’autres alors qu’elle est inépuisable? Pourquoi ne se tournent-ils pas vers la source infinie de l’énergie? Et je crois avoir reçu un élément de réponse.

Pour puiser à cette énergie, il faut être en mesure de se présenter devant la lumière dans notre vérité et dans notre entièreté. Il faut être capable de supporter la lumière divine. Celle qui nous révèle à nous-mêmes.

Pour plusieurs êtres incarnés ou entités, cette éventualité n’est pas envisageable. Ils ne sont pas prêts à faire la vérité sur eux-mêmes. Quelque chose les en empêche. Ils sont alors réduits à puiser à l’énergie de façon détournée, en cachette, en la dérobant.

Mais la réalité est plus nuancé. Les êtres qui vivent totalement dans la lumière et ceux qui vivent totalement dans l’ombre sont deux extrêmes. La plupart d’entre nous, humains que nous sommes, avons certains aspects qui ne sont pas lumineux, qui se tapissent dans l’ombre. Ce sont les aspects de soi que nous ne voulons pas voir ou admettre.

Lorsque nous sommes plongés dans certaines situations, ces aspects moins lumineux de notre être peuvent surgir. Ces aspects puisent leur énergie dans le monde illusoire qui les entoure, en dehors de la source divine de la lumière. Que ce soit par insécurité, peur, désir de contrôler, sentiment d’impuissance, dévalorisation personnelle, etc., nous chercherons dans notre environnement extérieur des ressources énergétiques pour combler les manques en nous.

Par exemple, si je souffre d’insécurité psychologique, je vais trouver des moyens de me sécuriser à travers les autres. La moindre remarque pourra être interpréter négativement si elle fragilise mon estime de moi. Je pourrai alors faire sentir la personne coupable, qui cherchera peut-être à réparer son « erreur » en me rassurant. Je cherche ainsi à me sécuriser dans le monde illusoire plutôt que de chercher ma « valeur » à la source véritable de mon être, dans ma vérité, dans une compréhension juste et dans l’acceptation de ce que je suis.

Si nous sommes engagés sur le sentier de la guérison, il peut être pertinent de faire un examen de conscience pour éclairer les parties de soi qui préfèrent vivre dans l’ombre. On peut alors se présenter entièrement (dans nos aspects ombragés et lumineux) à la lumière et on peut y puiser toute l’énergie dont nous avons besoin pour être…simplement.

Image: « On ne devient pas illuminé en imaginant des figures de la lumière, mais plutôt en devenant conscient de notre ombre » C.G. Jung

http://espacesacre.blogspot.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Aux Portes du Temps



Print Friendly, PDF & Email