La Spiritualité

Seule la spiritualité sauvera du chaos cette humanité. Les nations peuvent bien signer des traités de paix et des accords de coopération, tant que cette paix et ces alliances n’auront pas pour base la lumière de la conscience et de l’amour, tout sera vain.

Imaginez un monde sans limite ni frontière, se partageant fraternellement les richesses terrestres. Imaginez la science humaine, si elle avait pour idéal l’amour et si elle obtenait à travers la prière les réponses à ses énigmes.

Spiritualité ne veut pas dire mysticisme, fanatisme religieux ou pratiques surnaturelles. Spiritualité signifie harmonie de l’esprit et de la matière, simplicité et pureté des actes quotidiens, foi absolue et profonde en l’Esprit Créateur, en son pouvoir, et joie de le servir en servant ses semblables.

Élévation des sentiments, bonté du coeur, rectitude dans les actes, amour pour les autres ? voilà la spiritualité.

Les biens spirituels, indispensables à la vie humaine, ne s’acquièrent qu’en développant toutes les facultés et les dons que l’être humain possède en lui. Aussi bien ceux qui correspondent à sa partie humaine que ceux qui vibrent au-delà des sens du corps et qui appartiennent à l’esprit.

La véritable spiritualité ne consiste pas à s’éloigner de ce qui appartient à la vie matérielle, mais à s’harmoniser avec toute la création. L’esprit, pour parvenir à cette harmonie, doit être le guide de la matière et non son esclave.

La spiritualité est un idéal de perfectionnement de la morale et de l’esprit.

Les hommes qui ne sont pas venus en ce monde avec une mission spirituelle mais qui sont conscients d’avoir engendré des forces négatives, voire destructives, se demandent ce qu’ils doivent faire pour s’en libérer et atteindre la paix.

Qu’ils sachent que seulement grâce à leurs mérites, ils pourront se libérer ou se protéger de ces forces. Ils devront être persévérants dans la pratique des vertus, dans la Loi de l’amour envers leur prochain, et être fort dans les grandes épreuves pour ne pas être assaillis par les forces obscures qui voudront les perdre.

En un mot, c’est de la spiritualité dont a besoin le genre humain, car la spiritualité signifie élévation de la vie, idéal de perfectionnement, amour du bien, culte à la vérité, pratique de la charité, harmonie avec soi-même qui est harmonie avec les autres et par conséquent avec Dieu.

Cette humanité que vous voyez aujourd’hui divisée en races, langues et couleurs, séparée par diverses idéologies, doctrines, ambitions et haines, vous la verrez un jour suivre ces enseignements spirituels et prononcer le nom de Dieu avec respect.

Alors les forces maléfiques qui dominent encore la planète, auront renoncé à exercer leur pouvoir et leur influence face aux forces positives qui émaneront des humains. Mais avant, par combien de doutes et de tentatives ces derniers seront-ils passés !

La vérité sur les forces et influences ténébreuses du mal : Satan n’existe pas

Comment Dieu, s’il est amour et perfection, aurait-il mis sur le chemin des hommes un être plus puissant qu’eux pour les tenter sans cesse et les pousser à leur perte ?Il est temps que l’humanité sache qu’il n’existe aucun esprit qui représente ou soit à l’origine du mal. Le mal a surgi de l’homme, de ses faiblesses, et au fur et à mesure que l’humanité a grandi en nombre et en imperfections, la force du mal et son influence ont augmenté.

Cette force, formée par les pensées, les idées, les sentiments et les passions, commença dès l’origine des temps à faire sentir son influence parmi les hommes. Mais ceux-ci imaginèrent qu’un esprit malfaisant était la cause de cette influence. Ils en arrivèrent même à lui donner un nom et à le personnifier comme s’il s’agissait d’une puissance capable de rivaliser avec l’Esprit Créateur.

De nos jours encore, les Hommes ne peuvent penser à Dieu sans le matérialiser d’une façon ou d’une autre. De même qu’ils ne peuvent parler de tentations sans personnifier l’influence du mal comme un être dont la mission serait de perdre les esprits.

Pourquoi n’appellent-ils pas également démons les êtres humains qui sur terre les tentent, les incitent au mal et les éloignent du chemin véritable?

Comme les esprits perturbés de l’espace, ces hommes sont également des esprits imparfaits qui possèdent un pouvoir parce qu’un idéal de grandeur s’est emparé d’eux.

En vérité, Dieu n’a d’ennemis ni sur Terre ni dans l’au-delà. Il n’y a aucun être nulle part qui se consacre à Le haïr, à blasphémer ou à faire du mal à ses semblables pour le plaisir de L’offenser.

Ceux qui choisissent le mauvais chemin entraînant leurs semblables dans leurs erreurs et qui luttent contre le spirituel, ne le font pas pour offenser Dieu mais parce que cela convient à leurs ambitions terrestres et à leurs rêves de gloire humaine.

On a toujours mal interprété l’existence d’un soi-disant prince des ténèbres. Certains en sont même arrivés à croire plus en son pouvoir qu’en celui de l’unique et véritable Esprit Créateur. Des siècles d’ignorance à ce sujet ont voilé la vérité.

Il est vrai, bien sûr, que le mal existe. De lui découlent tous les vices. Et ceux qui s’y adonnent ont toujours existé, aussi bien sur terre que dans d’autres mondes. Mais pourquoi personnifier tout le mal en un seul être et pourquoi l’affronter à la Divinité ? Que représente un être impur face au pouvoir absolu et infini, et que signifie le péché face à la perfection ?

Le péché n’est pas né dans le monde. Après avoir jailli de Dieu, certains esprits restèrent dans le chemin du bien tandis que d’autres en créèrent un différent.

Les révélations au sens figuré qui furent reçues dans les premiers temps de l’humanité ont été mal interprétées. L’intuition que les Hommes eurent du surnaturel resta influencée par leur imagination et il en arrivèrent à inventer autour de la force du mal, des sciences, des cultes, des superstitions et des mythes qui sont parvenus jusqu’à nos jours.

Si Dieu est à l’origine de toute créature existante, et s’Il est Amour et Perfection, Il ne peut avoir engendré aucun démon. Et aucun être ne peut exister hors de Lui comme rival et adversaire. Le concept d’un personnage qui Le défierait éternellement est erroné.

Comment peut-on concevoir que Dieu ait pu mettre sur le chemin des hommes un être infiniment plus puissant qu’eux pour les tenter sans cesse et les pousser à leur perte ? Comment ceux qui, à travers certaines religions, disent aimer Dieu et le connaître, peuvent-ils penser si mal de Sa grandeur et Sa justice?

Il est certain qu’en ce monde, les méchants tentent les bons, les forts abusent des faibles, qu’on profite des innocents et que la pureté est violée chaque jour. Mais ce sont là des tentations qui peuvent être vaincues. Les hommes possèdent contre cela des armes pour lutter et se défendre. La conscience, e n premier lieu, et ensuite la morale, la foi et la raison. Pour ne pas se laisser séduire par les mauvaises influences, ils doivent en plus pratiquer la vertu et la semer avec leurs oeuvres.

Pour se libérer des tentations et des influences maléfiques, qui proviennent aussi bien des êtres humains que spirituels, il faut aussi apprendre à prier et faire en sorte que l’esprit domine la chair. Celle-ci est faible et en danger si l’on ne veille par pour elle. Le coeur, le cerveau et les sens sont des portes ouvertes aux passions du monde qui affligent l’esprit.

Le mal, en effet, a surgi de l’Homme, et à mesure que l’humanité s’est multipliée en nombre, ainsi que ses imperfections et ses faiblesses, la force ou l’influence du mal a augmenté. Cette force formée par les pensées, les idées, les sentiments et les passions, commença à se faire sentir entre les êtres humains. Et ceux-ci en arrivèrent à croire qu’un esprit malfaisant était sûrement à l’origine de ce mal.

Ils lui accordèrent une existence propre et le représentèrent même sous des formes, figures et numéros symboliques. Et beaucoup lui rendent encore un culte.

Il est temps que cette confusion cesse et que se dissipent les fausses interprétations et les mythes d’un âge révolu. Ils sont indignes de l’évolution spirituelle à laquelle l’Homme est sensé être parvenu en ce temps.

Cet être imaginaire appelé Lucifer ou Satan n’existe pas. Dieu n’a aucun rival ni adversaire. Et l’Homme n’a d’autres ennemis que ses faiblesses face aux influences négatives qui l’assaillent.

Contre ces influences, une bataille cruciale depuis toujours se livre. L’Homme finira par vaincre car si Dieu est l’Alfa et l’Oméga de toute chose, il ne peut rien y avoir hors de Lui, et tout esprit devra donc retourner en son sein.

www.terrenouvelle.ca

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email