Réflexions, suite au Message N°3 LA FORCE D’ANNULATION – Le Secret du 13ème Son– Tiferet – Yaacov

Oui il y a bien une force d’annulation à l’oeuvre dans la création, et nous devons nous annuler à notre tour, puisque nous somme fait à l’image et à la ressemblance du Créateur.

ADAM Edomé (qui ressemble à) EL Elyon …

Cette force d’annulation, nous allons le voir, créée des ondes à notre portée, elle peuvent aussi bien guérir que tuer. Cette force est celle du 13ème Son, la force du Féminin Sacré et pour faire Oeuvre Mâle, comme fit Marie Madeleine.

Notre Masculin doit pénétrer ce Féminin intérieur, et se souvenir …

SOUVIENS TOI DE TON FUTUR …

« Il y a une densité qui écrase tout l’édifice en un point de conjonction qui ramène tout au néant ou chaos. » Les Hathor

« L’ignorance est la non reconnaissance qui naît par la nécessité d’annulation. C’est ce que vous appelez la Brisure des Vases. » Les Hathor

« C’EST LA LOI DE L’ANNULATION. TOUT CE QUI SE CREE S’ANNULE, S’IL N’EST PAS VIVIFIE DANS LE LIANT DE L’AMOUR, LA LIGATURE DU FEMININ DIVIN. » Les Hathor

La loi de l’annulation … Une densité du Temps

» SCIENCES et SORCELLERIE » ou » SCIENCE et MIRACLES » … Nous avons le LIBRE-ARBITRE !

Nicolas Tesla nous dit : » Dans l’espace il y a une forme d’énergie. Est-elle statique ou cinétique? Si elle est statique, toutes nos recherches auront été vaines. Si elle est cinétique – et nous savons qu’elle l’est – ce n’est qu’une question de temps, et l’humanité aura mis en harmonie ses techniques énergétiques avec les grands rouages de la nature « .

Tesla publie le 30 septembre 1894 un article dans lequel il expose sa théorie de la lumière, de la matière, de l’éther et de l’univers et affirme que 90 % de l’énergie des lumières électriques est gaspillée : « j’espère vivre assez longtemps pour être capable de poser une machine au milieu de cette pièce et la faire tourner par la seule énergie du milieu environnant »

Découverte par Nicolas Tesla de l’onde stationnaire :

Le 3 juillet 1899 est le jour de la découverte par Tesla du phénomène des ondes stationnaires. Autrement appelée « onde Tesla », l’onde stationnaire, comme son nom l’indique, ne se déplace pas, contrairement aux ondes hertziennes. C’est par addition de deux ondes hertziennes que l’on obtient une onde stationnaire. Si l’on définit un point de l’espace et une onde passant par ce point. Le point va parcourir toute l’onde, et par conséquent le point et l’onde auront un mouvement relatif. Si l’on ajoute deux ondes hertziennes de même fréquence, on obtient une onde stationnaire. Le point précédemment défini, restera fixe par rapport à la nouvelle onde ainsi formée.

Ondes stationnaires et densité de temps

Historiquement, le terme chaos quantique a été introduit par des physiciens nucléaires ou atomiques qui étudiaient l’évolution complexe de ces ondes quantiques. L’étude du chaos quantique concerne maintenant des ondes de toute nature, pas seulement quantiques, comme les ondes acoustiques ou les ondes électromagnétiques,… ainsi, on peut remplacer le terme habituel de chaos quantique par chaos ondulatoire, dont le but est de comprendre l’évolution d’une onde piégée dans une cavité.

En conséquence nous avons une onde stationnaire existant dans la cavité, voici un exemple de résonance scalaire.

Les ondes scalaires

Les ondes scalaires expliquent le fonctionnement des machines à énergie libre, de la fusion froide, permettent une vision unificatrice des forces électromagnétiques avec la gravité.

Elles sont une forme d’interférence produite par les ondes électromagnétiques classiques, et sont aussi le « bruit » énergétique engendré dans le vide.

Contrairement à une onde électromagnétique, l’onde scalaire ne vibre pas dans l’espace selon un plan perpendiculaire à sa direction.

Lorsque deux ondes électromagnétiques de même fréquence et de phase décalée de 180° sont émises en parallèle l’une à l’autre, elles s’annulent l’une l’autre: quand l’une vibre dans un sens, l’autre vibre dans le sens opposé, à chaque instant et chaque endroit de l’espace le long de leur trajet.

Oui, car chaque onde électromagnétique véhicule une énergie et la résultante des deux annule le mouvement de vibration, mais les énergies s’additionnent, donc il subsiste quelque chose qui ne vibre plus et se déplace en ligne droite: c’est ça une onde scalaire. Mais elles vibrent d’une manière différente: par le changement de leur magnitude dans le temps.

Elles sont aussi une forme de vibration du temps, une vibration dans la densité du temps car elles altèrent la courbure de l’espace et du temps, puisque le temps est énergie, et donc est sujet aux énergies émises par les ondes scalaires.

Elles sont produites par le vide (la physique quantique prévoit que le vide est rempli de particules virtuelles, c’est à dire indétectables car existant durant des fractions de seconde extrêmement courtes, qui apparaissent et disparaissent), et ces particules émettent des ondes électromagnétiques en interagissant les unes avec les autres, cela des millions de fois par seconde dans chaque micromètre cube d’espace vide.

Donc des ondes électromagnétiques de toutes fréquences sont émises, dans toutes les directions, et ces ondes s’annulent les unes les autres, produisant un résultat total nul selon la physique quantique. Mais, selon la physique des ondes scalaires, cela produit quelque chose et ce sont des ondes scalaires, produites de toute direction et magnitude.

Le vide est remplie de pression d’ondes scalaires qui le remplissent d’énergie.

La différence avec la vision quantique, est que l’énergie n’a pas été perdue, mais a été transformée en ondes scalaires qui représentent des lignes de pression dans le continuum espace temps.

Mais les ondes scalaires sont absorbées par la matière, qui en réémet à son tour; et ainsi elles sont échangées à chaque instant par toute particule de matière.

La matière absorbe et réémet des ondes scalaires, qui sont donc une énergie qui circule comme une forme de respiration.

Lien avec les potentiels

Selon la vision de Bearden, les forces de la nature dans le cadre de l’électromagnétisme et de la gravitation, sont dérivées d’un potentiel qui est matérialisé comme étant un flot d’ondes scalaires.

Il représente les potentiels comme une rivière qui coule.

La rivière représente un potentiel (électrique, magnétique, gravitationnel); et l’écoulement du flux, le « rechargement » du potentiel est assuré par des ondes scalaires émises par l’objet générateur de ce potentiel.

Lien avec la gravité

Les ondes scalaires sont des ondes gravitiques lorsqu’elles sont piégées en résonance entre deux corps.

Pour certaines fréquences d’ondes scalaires, et en fonction de la distance qui les sépare, une résonance se produit; qui lie les deux particules l’une à l’autre: c’est la gravité.

Plus les objets sont proches, et plus le nombre d’onde scalaire émise par l’un est absorbé par l’autre (ils se présentent une plus grande surface) et donc plus la résonance entre ondes scalaires a lieu et l’attraction gravitique est grande: voilà pourquoi l’attraction gravitationnelle change avec la distance.

Il est alors possible d’augmenter la gravité d’un objet en lui émettant plus d’ondes scalaires, ou soustraire de la gravité en lui faisant émettre plus d’ondes scalaires qu’il en reçoit (en magnitude scalaire).

Un objet qui se déplace comprime les ondes scalaires qu’il émet dans la direction de son déplacement, les rendant plus nombreuses devant lui: dans cette direction précise on perçoit plus d’ondes scalaires venant de lui, donc il parait plus massif (c’est l’augmentation de la masse avec la vitesse dans la direction du déplacement et pas dans la direction transverse).

La matière représente un effet capacitif d’absorbsion des ondes scalaires qu’on appelle sa masse.

Lien avec le temps

Les ondes scalaires agissent sur le temps, car elles modifient la « vitesse » du temps. elles changent la densité du temps, et les effets peuvent être mesurables effectivement avec des générations d’ondes scalaires concentrées en un point de l’espace. Les ondes scalaires courbent en effet l’espace-temps.

Comment créer des ondes scalaires ?

Par interférence d’ondes électromagnétiques classiques, on produit des zones destructives et d’autres constructives des ondes.

Mais les zones destructives correspondent à des zones de création d’ondes scalaires. Il est assez aisé de produire des ondes scalaires finalement. Le toute étant de savoir qu’elles existent, qu’elles sont créées, de canaliser leur direction.

Mais l’inverse est aussi vrai, si on a des producteurs d’onde scalaire, on peut interférer des ondes scalaires à distance pour ensuite produire par interférence des ondes électromagnétiques.

Ainsi on transporte de l’énergie électromagnétique à distance, sans qu’elle soit perceptible le long de son chemin.

Potentiel militaire des ondes scalaires

Malheureusement, toute découverte est toujours reprise dans un but de maintenir un pouvoir.

Bearden nous donne des témoignages mettant en évidence l’utilisation des ondes scalaires comme arme militaire un peu partout dans le monde. Ces armes ont remplacé et supplanté les armes nucléaires, raison du désarmement nucléaire engagé par les deux blocs, est et ouest, à l’époque de la fin de la guerre froide.

On retrouve des schémas comme ceux utilisés par Tesla, la production d’un « rayon mortel », le « death ray » cher à Tesla, qui avait découvert les ondes scalaires et leur utilisation militaire potentielle.

Ensuite il suffit de se demander à quoi servent et comment marchent les antennes de HAARP. On savait qu’elles émettent des ondes électromagnétiques, mais voilà comment on utilise leur potentiel: par la création d’ondes scalaires.

Car les ondes scalaires ont un effet sur le coeur de la matière, maintenant en place ou non la cohésion du noyau des atomes; permettant de refroidir ou réchauffer des zones d’atmosphère. Elles peuvent aussi tuer instantanément des êtres vivants en arrêtant l’intégralité des communications micro-électriques dans les cellules (témoignages à l’appui). http://www.conspirovniscience.com/

L’UNIVERS SUPERLUMINEUX

Selon Rupert Sheldrake, le cosmos possède une sorte d’inconscient.

Cette masse manquante pourrait être à l’origine de processus encore inconnus.

D’après R. Dutheil, biophysicien, il existe dans l’univers des particules superlumineuses, de vitesse supérieure à celle de la lumière, les tachyons.

On peut en déduire l’existence de trois « types » de mondes de la matière :

  • Le monde » souslumineux » qui est le monde ordinaire, que nous connaissons bien, celui de la physique classique newtonienne,constitué de bradyons, des particules dont la vitesse est inférieure à celle de la lumière
  • Le monde » lumineux » de la matière approchant ou atteignant la vitesse de la lumière. C’est le monde de la relativité d’Einstein, les luxons, particules dotées d’une vitesse égale à celle de la lumière
  • Le monde » superlumineux » de la matière dépassant la vitesse de la lumière, l’univers superlumineux des tachyons.

Pour Régis Dutheil : la conscience et le cerveau aurait deux modes de fonctionnement : l’un normal, local et spatio-temporel, l’autre plus rare, non local.

  • 1. la supra-conscience ; elle est composée de particules superlumineuses et qui se situe en dehors de notre corps, le monde » superlumineux .
  • 2. la conscience locale ; elle est encore appelée » moi sous-lumineux » et se compose de photons (elle appartient donc au monde » lumineux « ). Elle se partage, avec le système nerveux, l’exploitation des informations qui lui parviennent de la supra-conscience. C’est elle qui pense, décide et résout les problèmes de la vie quotidienne.

La véritable communication entre les deux consciences se ferait au moment de la mort physique.

Les auteurs enseignent l’immortalité de la conscience locale qui, lors de la mort, se détache du corps physique et cherche à s’unir à son homologue superlumineuse.

Dans l’univers superlumineux, il serait possible d’observer un événement avant sa cause. Selon Régis Dutheil, « il y aurait pour un être vivant dans l’univers superlumineux une instantanéité complète de tous les événements constituant sa vie, les notions du passé/présent/futur disparaîtraient ».

La Conscience Totale, Superlumineuse serait donc permanente, hors du temps et de l’espace, en un lieu d’information totale et simultanée. Un lieu de la Complexité: le Cerveau vibratoire quantique ou la Meduse.

Le temps y est de nature spaciale, ce qui explique l’instantanéité de tous le évènements et c’est aussi un temps cinématique qui , bien que le temps ne s’écoule pas, voit exister et évoluer les consciences superlumineuses en une évolution dominée par l’augmentation constante de l’ordre et de l’information. C’est une évolution dans l’instantanné mais aussi dans l’immuable…. http://www.nachez.info/swf/Vie_Mort.swf

Les particules supralumineuses sont appelées tachyons.

Elles nous arrivent à partir d’un espace supralumineux, parallèle à celui que nous connaissons, là où l’espace temps n’existe pas, et où tout est inscrit au temps présent: le passé, le présent, l’avenir.

Ce qui correspond aux grandes mémoires akashiques de l’Univers.

Cette théorie a été reprise et complétée par le Pr Jean-Pierre Garnier Mallet qui a développé sa théorie sur le dédoublement du temps, et qui a écrit notamment, le livre: Le Double comment ça marche ? …

La conscience collective fonctionne sur un paradigme holographique

L’Hologramme

La Création est une « matrice » holographique « intelligente », une réalité « virtuelle » qui nous coupe de quelque chose de fondamental. C’est une prison enchantée. Nous vivons avec cette lancinante sensation qu’il nous MANQUE quelque chose.

C’est notre adhésion consensuelle au réel qui renforce la puissance et l’existence de cette matrice.

Le temps, l’espace et la matière sont les composants relatifs et illusoires de cette matrice.

Cette matrice n’est pas au-delà du bien et du mal mais elle en est le siège.

Elle n’a pour seule éthique que sa survie.

Elle est une manifestation imparfaite. Elle est comme « déconnectée » du « parfait’, de l’absolu.

Des entités générées par cette matrice se sont incarnées pour nous contrôler, nous influencer et au besoin nous réprimer.

Notre cerveau et surtout notre mémoire présentent des qualités holographiques.

Les hologrammes sont des projections d’énergie et de lumière qui apparaissent aux yeux de l’observateur sous la forme d’objets à trois dimensions alors qu’il s’agit en fait de vagues d’ondes qui prennent la forme illusoire de la 3D.

Ce modèle holographique de l’univers explique à merveille, les événements paranormaux, et de ce fait la magie ou sorcellerie ….

La magie du CHAOS

Le modèle du monde de la magie d’aujourd’hui refuse l’idée d’esprits « à identité » extérieurs à l’homme.

Le mage renonce au déisme parce que, d’une certaine manière, il se considère lui-même créateur d’une infinité de mondes parallèles dans lesquels se trouvent, nécessairement, des répliques, semblables et différentes à la fois, de lui-même : ses Soi multiples

Pour postuler tous les phénomènes de cette magie, seulement trois conceptions sont nécessaires :

  • 1 — Les Soi multiples, dans les univers multiples
  • 2 — Le monde et tout ce qu’il contient a/est un double
  • 3 — C’est ainsi la conscience du mage, portée par son double, qui est la clé absolue du pouvoir magique.

Comme des univers parallèles sont générés à chaque instant, un nombre infini de Soi du mage, indéterminés pour lui (dont il n’a pas conscience), est à sa disposition en permanence.

Ainsi, pour acquérir des informations il suffit d’entrer en contact avec le Soi les possédant.

Le paradigme de la magie actuelle conçoit une sorte de double immatériel de l’univers et, celui-ci existant, chaque élément de l’univers doit également posséder un double, l’homme inclus.

Ce double du monde devient donc de ce fait le lieu privilégié de toute action magique, de toute action à distance (et quelles que soient les distances puisque, dans un univers à la matérialité illusoire, les distances elles aussi sont nécessairement illusoires), visant à créer un changement dans le passé ou dans l’avenir tels qu’expérimentés dans la conscience du mage.

Si le psycho-mental humain est inefficient, dans ses pratiques et son état habituels (« ordinaires »), à produire des effets magiques, des procédures et des états particuliers (« non-ordinaires ») potentialisent son efficacité en ce sens.

Ces moyens visent à amplifier les pouvoirs magiques en cet état ontologique particulier qu’est la conscience de l’homme en son double et c’est elle qui, en dernière analyse, est vecteur et agent de l’efficacité de l’opération magique.

Il y a là une « démocratisation » évidente du pouvoir magique, les buts visés sont prosaïques :

– gagner de l’argent, séduire, guérir, obtenir une promotion professionnelle ou, dans le cas de la magie noire, rendre autrui malade ou le tuer.

http://www.nachez.info/anthropo/Double_du_monde_Double_de_l’homme.pdf

Il existe donc un univers complémentaire et symétrique au nôtre, où les vitesses sont toujours supérieures à celle de la lumière. Un univers où le temps n’existe pas.

L’ Humain est producteur d’énergie scalaire

Les champs scalaires génèrent une énergie semblable à celle constatée dans les hauts lieux telluriques avec tous les bienfaits inhérents à ces endroits recherchés de tous temps, et souvent trouvés intuitivement… Les plantes, les animaux apprécient cette énergie bienfaisante …

A l’origine les cellules humaines sont remplies d’électricité à charge négative. Lors des désordres physiologiques et psychologiques qui entrainent des maladies, ces charges diminuent et le corps s’affaiblit. On peut dire qu’il se remplit d’une charge électrique positive qui est néfaste pour la santé. Renforcer le corps de l’extérieur par une charge électrique négative aide les processus naturels de rétablissement.

Les toxines, les métaux lourds et les poisons pénètrent le corps humain et selon le principe de l’attraction des contraires sont attirés par les cellules humaines à charge négative. Ils se fixent sur elles, ils les suffoquent et oppressent leur fonctionnement normal. Selon « l’électricité qui guérit » tous les processus et réactions biochimiques qui créent les désordres et les maladies, ont leur origine dans les interactions électromagnétiques du corps avec l’environnement.

Quand nous émettons une électricité à charge négative, nous faisons plonger le corps dans un milieu électromagnétique favorable et propice à la guérison et le bien être.

Ce potentiel négatif entre en réaction avec les toxines dans le corps chargées positif, les neutralise et les toxines se décrochent des cellules humaines qui se libèrent par les émonctoires…

Toutes les énergies sont trop complexes pour pouvoir être étudiées, même sommairement. La Terre génère un champ magnétique altéré par des champs de force. Et tout porte à croire que la santé humaine est liée aux paramètres géophysiques par le biais d’énergies qui ont une influence sur notre mental, la structure générale et cellulaire de notre corps, nos cycles de sommeil et de rêve, nos émotions et notre esprit, et peuvent constituer des éléments tendant à modifier l’homme et la vie même sur notre planète.

L’univers visible ne représente qu’une petite partie des forces qui s’exercent dans notre cosmos.

Cette force naturelle cosmique peut s’exercer de manière infinitésimale et constituer une énergie supplémentaire dite surunitaire. C’est ce que l’on nomme d’ordinaire l’énergie libre.

Ce processus qui permet l’énergie surunitaire peut être réalisé n’importe où, c’est une source d’énergie cosmique infinie.

LE CERVEAU: Émetteur d’ondes scalaires

Le plus extraordinaire est qu’il semble que le corps humain puisse produire lui-même ce genre d’énergies ! Et qu’est-ce que cela donne ? Eh bien, c’est peut-être ce qui permet aux guérisseurs ou magnétiseurs d’opérer sans instruments. Ce serait ce que l’on retrouve dans les transes et les guérisons (par magnétisme) dans certaines pratiques rituelles, dans les états de transe au rythme des tambours chamaniques, ou de la plupart des danses extatiques, des prières religieuses… On pourrait, qui sait ?, également détruire le cancer et tous les virus…

Nous notons par exemple ce lien particulier habituellement qualifié de « télépathique » et décrit comme une communication extrasensorielle visible surtout entre des êtres liés émotionnellement. Ces phénomènes se rapprocheraient de la théorie quantique.

Pour manifester ces ondes scalaires, le corps humain doit produire de l’électricité.

C’est de cette manière que l’information voyage dans l’influx nerveux.

Pour produire une onde scalaire le corps humain doit donc amplifier son potentiel électrique.

Il faut essentiellement deux choses : Un émetteur et une source d’énergie, tous les nerfs du corps humain aboutissent au cerveau et les deux lobes du cerveau humain deviennent donc les deux antennes émetteur/recepteur qui peuvent produire des ondes scalaires.

L’être humain possède tout ce qu’il faut pour produire des ondes scalaires naturellement, mais il doit apprendre à les contrôler parfaitement pour agir, par exemple, sur la matière à distance !

Déjà en 1974 Jean-Pierre Girard fournissait des preuves de psychokinèse observables:

La pensée ne génère pas automatiquement des ondes scalaires, car l’état d’esprit ordinaire de l’humain ne lui permet pas de contrôler efficacement les ondes produites par son cerveau. De plus, la culture propre à notre réalité sociale ajoute des tabous qui limitent et même oblitèrent l’esprit de l’homme occidental.

Il faut s’entraîner : tantrisme, méditation, sciences occultes, yoga, arts martiaux, calligraphie, tout ce qui permet d’augmenter le pouvoir de concentration… Ce n’est pas la vision qui doit être concentrée, mais uniquement l’esprit

Dans une séance de guérison (ou pour se guérir soi-même), il est important de se mettre dans un état d’amour au point zéro justement pour que cette énergie circule bien et dans un état de neutralité. Il faut donc se mettre en état de vision périphérique et non pas en état de vision concentrée, sinon c’est le vouloir qui prend les commandes, en d’autres mots l’énergie du mental.

Le mécanisme de transfert de l’énergie-source vers le cerveau, en passant par la colonne vertébrale, a été modélisé par la physique qui présente de manière originale ceci comme un circuit électronique.

« En réalité, lever une montagne avec le gros orteil est facile » affirme le Bouddha dans le Sadharma Pundarika Sutra.

Comment notre cerveau peut produire des ondes scalaires

Les DEUX LOBES DU CERVEAU HUMAIN doivent produire des ONDES SCALAIRES.

Un lobe pour produire l’onde horizontale et l’autre lobe pour produire l’onde verticale.

Les deux ondes doivent être émises à 180 degrés l’une de l’autre tout en se déplaçant dans un mouvement de spirale.

En état de transe, cela se fait automatiquement, car ça correspond à l’angle de la molécule d’eau.

L’ÉNERGIE SOURCE: Le Prana par les Chakras

Chakras = Dynamos, roues génératrices

Note: Le mot CHAKRAS a été en 2003, enfin accepté dans la langue française.

Circuit électronique du corps humain

Le PRANA pénètre dans le corps par les SIX sens.

Il faut donc imaginer ce schéma répété SIX fois et aboutir à la colonne vertébrale dans laquelle monte l’énergie électrique vers le CERVEAU – Émetteur d’ondes E.L.F. en champs d’ONDES SCALAIRES pour ainsi agir sur la MATIÈRE À DISTANCE par la PENSÉE DIRIGÉE, dans un ÉTAT ALTÉRÉ DE CONSCIENCE.

Pour s’alimenter à l’énergie source nécessaire au cerveau il faut « respirer » le PRANA par tous ses sens afin d’actionner ses chakras -dynamos- qui augmenteront la tension électrique des cellules nerveuses du corps et enverront cette énergie vers le cerveau, par la KUNDALINI.

L’être humain est dans un état pré-orgasmique, pas limité à l’aspect génital mais bien SEXUEL dans son intégrité totale.

– – –
Le mot « SEXE »
vient de « SIX »,
en référence aux
SIX
stators-dynamos
appelés
CHAKRAS.
– – –

(http://www.esoterisme-exp.com)

Chaque chakra agit comme un générateur électrique -dynamo- augmentant une charge d’énergie dans la Kundalini.

Le mécanisme de transfert de l’énergie-source vers le cerveau, en passant par la colonne vertébrale, a été modélisé ici par notre collaborateur physicien Robert St-Onge, à l’aide du schéma ci-haut qui est présenté de manière originale comme un circuit électronique. Il y a un circuit semblable pour chaque chakra.

NOS MAINS PRODUISENT DES ONDES SCALAIRES

Nous sommes des hommes électromagnétiques.

La Lumière est en relation constante avec chaque particule et qu’elle joue le rôle de messager du champ magnétique. En se déplaçant continuellement en nous, dans nos cellules et notre ADN, ce flot de lumière harmonise et corrige l’ADN. Nous sommes chargés d’énergie par ce flot de Lumière.

On a décelé dans les mains diverses formes d’énergie : magnétique, électrostatique, infra sonique (moins de 20 Hz), micro-ondulatoire, infrarouge, ultraviolette et magnétique pulsatile … tous ces champs pouvant être décelés au moyen d’instruments conventionnels.

Il y a des types hyper-champs émis par les mains qui sont hors de portée des instruments conventionnels, tels que la polarité en vortex, les champs pivotants en spirale. Bien qu’inobservés ces hyper-champs sont à l’origine du phénomène électromagnétique.

Le système de polarité en vortex concerne les mouvements de particules ou de forces qui se déplacent en forme de spirale. Ce mouvement spiralé s’effectue dans le sens des aiguilles d’une montre et de manière positive, centripète et compressive ou encore dans le sens contraire des aiguilles d’une montre et de manière négative.

La paume de la main gauche serait positive avec vortex à droite et la paume droite négative avec vortex inverse !

La zone située au centre d’un aimant droit s’appelle le mur de Bloch ou encore zone de magnétisme zéro, l’énergie faisant demi-tour en formant une boucle en 8. Le phénomène du mur de Bloch est associé à l’observation de forces » d’impesanteur « ,

C’est en 1936 que Albert Roy DAVIS a fondé la science du biomagnétisme. DAVIS associé à RAWLS, ont conclu que la paume de la main droite favorisait la force et la gauche réduisait la sensation de douleur. Ils remarquèrent que l’imposition des deux mains sur un sujet envoyait de l’énergie à travers et sur la surface de son corps et qu’il y avait un retour d’énergie supérieure à celle fournie. Ceci a scientifiquement été prouvé.

Les mains émettent des ondes sonores de 8 à 12 Hz correspondant à la fréquence de l’onde alpha du réseau neural du cerveau, fréquence qui correspond à celle de résonance de la Terre (fréquence de Schumann).Certains sujets (à ce jour) peuvent présenter des fréquences de 16 et même 18 Hertz.

La fréquence de résonance de la Terre peut être modulée par une multitude de signaux de fréquences supérieure. Le complexe composé du cerveau humain et du système nerveux se syntonise sur les émissions d’onde scalaire de la Terre.

La main est un détecteur d’ondes scalaires

Ces ondes scalaires sont la réunion de l’électromagnétisme et de la gravité.

Se déplaçant à la vitesse de la lumière elles sont supraluminales et hyperspatiales.

L’onde scalaire peut être produite à partir ‘un inducteur en forme de caducée (conducteurs entremaillés et enroulés en spirale, comme la structure de l’ADN).

La Terre, en tant que translateur scalaire recueille les diverses formes d’énergie cosmique et les diffuse sur une fréquence que toute vie terrestre peut reconnaître. Toute vie terrestre et la planète Terre sont donc en symbiose.

L’Allemand Fritz-Albert POPP découvre en 1976 le rôle de la lumière dans les processus biologiques. Il observe que toute cellule vivante émet un rayonnement lumineux appelé biophotons. L’on sait, depuis, qu’ils sont emmagasinés et libérés dans la double hélice de la molécule d’ADN, hélice émettrice et réceptrice de lumière.

L’ADN est un supraconducteur (sans aucune résistance) de l’énergie photonique.

Les cellules communiquent entre elles au moyen d’émissions photoniques de diverses fréquences spécifiques.

La molécule de l’ADN n’est pas la seule a être photoactive. Les molécules d’hème, à partir desquelles est formée l’hémoglobine, ainsi que la mélanine, la carotène et nombre de métalloenzymes sont toutes photoactives.

Les émissions biophotoniques qui émanent des mains renferment le spectre complet des couleurs. Il faut savoir que ce sont des émissions de couleur qui procèdent à l’encodage de configurations complètes et détaillées de l’information dans l’organisme !

Selon Jacques BENVENISTE tout signal moléculaire peut être représenté par un spectre allant de 20 à 20.000 hertz (celui de la voix humaine).

Nous sommes composés de 80% d’eau. Elle amplifierait et transmettrait les signaux émis. Elle possède une mémoire et peut emmagasiner de l’information. S’il s’agit d’ondes scalaires, elle peut retenir leur empreinte pour une période plus longue.

Selon BEARDEN, il existerait deux types de photon dont l’un serait conventionnel et l’autre de nature scalaire, ce dernier fournirait de l’information active constituant un stimulus syntropique de réorganisation et de restructuration cellulaire.

L’énergie scalaire absorbée par la cellule entraîne la charge et l’organisation de biopotentiels. Seul le biophoton scalaire est structuré et comprend une configuration complète de la cellule.

BEARDEN prétend que la médecine de demain sera certainement de nature vibratoire basée sur des ondes scalaires permettant d’envoyer des informations au niveau cellulaire.

Les travaux de Royal Raymond RIFE et Antoine PRIORE ont déjà permis de faire l’expérience et la technologie existe déjà.

Le physicien Andrija PUHARICH avance que les champs scalaires qui dérivent des mains sont issus des liens d’hydrogène rattachant entre eux les brins d’ADN.

La main est un détecteur d’ondes scalaires sophistiqué grâce au complexe cerveau-système nerveux. Il est difficile de les considérer séparément tant ils sont étroitement liés.

Les auteurs font une large place à la notion de vortex et d’hyperespace qui me dépasse un tantinet! Je vous invite à visiter leur page pour en savoir plus.

http://henri.fabre.pagesperso-orange.fr

Il y aurait deux pouvoirs .., ou un seul Vrai Pouvoir, et deux orientations d’Intention …?

« Comme la nature a horreur du vide, sur ce retrait ou au sein de cette contraction est resté une trace. Ensuite Dieu a investi sa création d’un rayon de sa lumière. AINSI EST NE LA COEXISTENCE DE CES DEUX PRINCIPES QUI SONT LE RAYON ET LA TRACE. L’un est masculin le rayon, l’autre est féminin, la trace. Entre l’un et l’autre il ya un Jeu qui est né… » Les Hathor

  • Le rayon, masculin c’est (en hébreu) : le KAV, le tube de lumière, le cobra.
  • La trace, féminin, c’est : le MAKIF. le rechimo, l’atome christique.

Le rechimo émet de la lumière : la lumière environnante, Ohr Makif, elle est partout.

En fait, c’est le corps qui est à l’intérieur de l’âme, l’homme est dans sa bulle comme dans le ventre de sa mère, un ventre énergétique qui est l’âme, H’ayah et Yeh’idah, qu’on appelle Ohr makif.

Nous n’existons que par les énergies Ohr Makif que nous recevons de cette membrane, de ce ventre.

Nous y sommes reliés par un cordon ou canal par lequel passe l’énergie de vie, un Kav.

Nous sommes à un niveau de la création comparable à la grossesse, c’est pourquoi la délivrance est comparée à la naissance.

Il n’y a aucune raison pour que je me sente mal psychologiquement, car cette Lumière…, elle est déjà là dans « Ce qui Est »…. Si je me sens mal, alors c’est moi qui n’y suis pas…!

Le chemin de la vérité, de la Responsabilité Inconditionnelle est symbolisé par le Kav = Direction et Kavanah c’est l’intention.

Qu’est-ce que l’Intention ?

L’intention est liée au KAV, le tube de lumière, le canal qui nous relie à notre Soi supérieur, les parties les plus hautes de l’âme, H’ayah et Yeh’ida. Ce KAV activé s’appelle le cobra, l’Uraeus. C’est une Direction.

Comme il est dit : » La Torah est une direction et une lumière » (Coran 5:44)

La Torah est une direction d’intention …

L’Intention va dépendre de la Confiance que je vais avoir en ma Direction, la Direction de mon Soi Supérieur, mon abandon à cette Direction.

Cette Confiance s’appelle EMOUNA, elle est traduite par Foi, mais on devrait plutôt traduire par cette phrase du Christ : » Que ta Volonté soit faite et non la mienne ».

Donner sa préférence à l’existence plutôt qu’à l’essence est le contraire de l’abandon.

« Être idolatre c’est donner la préférence à cette existence, alors que si vous sortez de l’ignorance vous pouvez vivre cette existence en liant consciemment la totalité de toutes les autres et ainsi vous revêtir du Manteau Bleu de Sirius et sortir du cycle des morts et des renaissances pour entrer dans cette espace de Conscience sans cesse renouvellée. » Les Hathor

« Néanmoins nous avons compris qu’une erreur s’est glissé au sein de cette magnifique création qu’est la bibliothèque du Souffle. Il s’est passé quelque chose que nous n’avions pas escompté ! Malgré que le temps n’existe pas, il existe une mesure de densité qui peut influencer la totalité de l’edifice et c’est ce qui se passe. Il y a une densité qui écrase tout l’édifice en un point de conjonction qui ramène tout au néant ou chaos. Nous ne pouvons pas laisser la création redevenir chaos et engloutir la totalité du savoir contenu dans la bibilothèque du Souffle, car ce serait comme si nous même, n’aurions plus de raison d’exister. La réalité multidimensionnelle est soumise a une force unificatrice qui veut tout indifférencier. » Les Hathor

VORTEX ET QUALITE DE L’EAU, LA SCIENCE DES MIRACLES

Pierre de Chatillon nous révèle le secret d’une science ancestrale qui fut dissimulée et détournée par la force d,ignorance que nous appelons dans la Bible Amalec.

» C’est en observant le comportement des truites de rivière que Schauberger, ingénieur forestier mort dans les années 50, remarqua qu’elles privilégiaient particulièrement les endroits dont l’arrangement naturel occasionnait la formation de vortex tourbillonnant, pour laquelle, elles s’arrachaient littéralement la position centrale intérieure, l’eau la plus froide.

Ce mystère s’effaça lorsque Schauberger comprit enfin que la truite s’installait ainsi au plus près du compresseur de réfrigération, le vortex lui-même.

Non seulement ce vortex procurait à la truite une eau des plus froide, riche en oxygène et lourdement chargé de sédiment, mais lorsque la truite se trouvait dans l’axe longitudinal du tourbillon d’eau, elle retrouvait à cet endroit la présence d’une énergie mécanique lui permettant de remonter le courant puissant de la rivière, sans avoir d’effort à faire.

Je tiens à rappeler que le terme IVRI dont Abraham se revendiquait : Abraham l’ivri … se traduit par « hébreu ». or l’IVRI est celui qui nage à contre-courant. Le talmud compare la sagesse hébraïque à la Sagesse du saumon….

En effet, ette utilisation des vortex et des techniques de traitement de l’eau pour en faire une « eau travaillante », étaient connues des Anciens.

« Le dictionnaire des antiquités Grecques et Romaines confirme que les anciens Grecs possédaient les connaissances permettant le transport et le refroidissement de l’eau. Incidemment, cette énergie cachée qui gorgeait l’eau la rendant capable de réaliser un travail, était aussi essentielle au développement de la vie. Pouvait-on espérer bénéfice plus important pour l’homme que l’énergie de Dieu? « L’utilisation d’implosion comme la nature le fait, plutôt que l’explosion » nous dit Schauberger

Les Égyptiens possédaient une grande connaissance des techniques de traitement de l’eau et les avaient utilisées pour la construction des pyramides. En utilisant ces méthodes, la pression pouvait en être accrue au besoin et ainsi effectuer n’importe quelle tâche. Mais ils ne l’inventèrent pas. Les origines se perdent dans la nuit des temps.

Immédiatement avant notre ère, fleurissait autour de la méditerranée une véritable culture de ce savoir. Les philosophes réapprenaient l’usage de ces forces appartenant à la grande théorie unificatrice de l’univers des anciens dieux.

En dépit des formes asymétriques et comme dans le cas de la jarre à eau, toute la fabrication était architecturée autour d’une prise centrale du liquide visant à favoriser un effet tourbillonnant.

C’est à l’époque romaine, celle ou la conque s’évanouit et celle ou surgit la nouvelle énergie, provenant de l’eau, de l’air et des esclaves maintenant nécessaires, dispensés par le très honorable seigneur de la terre, moyennant rétribution, cela va de soi.

Il va de soi que Rome a toujours été le représentant d’Amalec la Force d’ignorance. Rome est apparentée à Essav, frère de Yaakov et grand-père d’Amalec dans la tradition Torahïque… Cela n’es tpas une histoire mais une configuration d’archétypes. De même nous savons que les nazis étaient aussi des représentants d’Amalec.

C’est en dissociant l’énergie mécanique des vortex que Rome fit disparaître la symbolique entière pour ne laisser que la représentation de l’énergie vitale sous la forme de la corne d’abondance.

De même J. Goebbels a changé la fréquence de réglage des instruments de musique en 440Hz au lieu de 432 Hz, qui est la fréquence de l’univers… Cela a été fait volontairement… Seuls les instruments qui datent d’il y a plus de 63 ans sont réglés dans la bonne fréquence de 432 Hz… Voulez-vous m’expliquer pourquoi après la guerre cet état de fait n’a pas été changé?

Amalec a un énorme pouvoir de persuasion …

Lire l’article complet de Pierre de Chatillon au sujet des techniques anciennes de vortex.

Selon les hathor, cette force d’ignorance est une force masculine qui veut également mettre fin au cycle des morts et des renaissances, mais dans le seul but d’indifférencier la Création et ainsi préserver le chaos dans un état de mouvement perpétuel qui s’oppose au renouvellement.

Ce qui instaurerait la fixité qui, s’opposant à la diversité des univers et des dimensions permettrait une circulation plus aisée et non soumise à la densité.

On le voit aujourd’hui avec le transhumanisme… qui s’oppose totalement à notre pouvoir d’ascension.

« Mais ce n’est pas ce que veut le Plan Divin. Le plan divin aspire a l’unité mais en gardant la diversité, et pour cela il est impératif que puisse continuer d’exister le renouvellement du Souffle. Ce renouvellement n’a pas besoin du cycle des morts et renaissance pour perdurer, ce cycle, c’est vous qui l’avez introduit en acceptant d’introduire l’ignorance. L’ignorance est la non reconnaissance qui naît par la nécessité d’annulation. C’est ce que vous appelez la Brisure des Vases. Pourtant ce n’est pas un état qui doit etre accepté comme étant divin. Encore une fois le renouvellement peut se passer du cycle des morts et des renaissances pour effectuer la réparation, à la seule condition de comprendre le secret de la ligature du Féminin Sacré, qui passe par la ReConnaissance de Votre Totalité. Il n’est donc pas question de combattre cette force, il suffit de l’annuler à son tour. » Les Hathor

Créer le bon Réceptacle

Rachel Cohen nous dit dans son essai : Le Féminin essentiel dans la Qabale

Lors de la brisure des vases, les lumières furent séparées des réceptacles, telle l’âme du corps. Un peu de puissance spirituelle fut laissée en eux afin d’aider à la réparation (Tiquoun) du monde d’avant la brisure, appelé Atsilouth.

Cette puissance est représentée par les 288 étincelles, demeurées dans les réceptacles. Elles sont issues de la « Lumière Forte » cachée dans « l’utérus » de la Mère Binah (3ème sephira : intelligence) source de tous les jugements, comme le mentionne le Zohar.

Réparer la brisure des vases, faire le tiquoun, revient à libérer les étincelles de lumière.

Pour cela, il faut tout d’abord prendre conscience que recevoir la lumière et accueillir la lumière sont deux niveaux de conscience différents…

pour « Accueillir » la lumière, il faut un Récipient…

Nous recevons sans arrêt la lumière, la lumière descend de partout sur tout le monde et continuellement. Si il n’y a pas un KELI ( un vase), pour la recevoir cette lumière va causer de plus en plus de dégâts…

C’est la raison d’être des 36 justes qui soutiennent le monde. Mais c’est aussi notre devoir à tous aujourd’hui. Car le vase sacré, le Graal, ne peut exister qu’en fonction d’un certain nombre de participants.

Lors de toute cérémonie religieuse juive, pour que la prière puisse monter, il faut un mynian (une communion) de 10 hommes minimum. Il a fallu réunir 70 hommes pour que le peuple hébreu puisse recevoir la Torah au Mont Sinaï…

Cela correspond à la théorie du 100ème singe. A croire que Moïse connaissait les champs morphogénétiques il y a 3500 ans !

Ainsi, la problématique est posée : nous sommes en exil, nous recevons tous la lumière, mais l’accueillons-nous ? et de quelle façon l’accueillons-nous ?

Depuis la nuit des temps, cette capacité d’accueillir est associée au Féminin.

Le féminin en hébreu se dit Nekeva, d’une racine qui veut dire : trou. Le féminin, c’est le trou qui peut être abysse ou ressource.

Au-delà de l’aspect trivial qui pourrait choquer de prime abord, cette relation « féminin/trou » autorise une approche plus précise de cette notion du Féminin dans la Kabbale : avant d’aller plus loin, rappelons que le masculin se dit Zakhor, fondé sur la lettre Zaïn, sexe et arme, à la fois. Ce mot prononcé Zakhar, signifie « se souvenir » : faire oeuvre mâle serait donc, en pénétrant son Féminin intérieur, se souvenir de l’étincelle divine, du noyau divin fondateur de l’être?

SOUVIENS TOI DE TON FUTUR …dit Rabbi Nachman de Breslev

Nous avons vu plus haut que dans l’univers superlumineux, présent, passé et futur se déroulent en même temps… En fait il n’y a que dans le monde A-Venir, le Olam Haba, que se prennent les décisions. Cela est zachar le masculin.

Cette force ne veut pas être confinée dans un récipient, elle veut rester libre. De même les hommes répugnent bien souvent aux contraintes qu’exigent le mariage …

Le féminin doit se munir de toute son humilité pour résister à la volonté de cette force et se rallier en communion. De la même façon c’est par le regroupement associatif que la femme a pu obtenir des droits égaux à ceux des hommes dans notre société. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, et vice-versa …

Mais avec plus de vice que de versa…, car chacun sait que le féminin de l’être transporte l’esprit critique, l’intelligence Binah qui est aussi appelée Din ou jugement.

Pour former un KELI, un Graal, il va falloir travailler sur son féminin, car au bout du compte, lui fait le fanfaron mais elle ne veut pas se laisser pénétrer…

HUMILITE …. voila le maître mot qui va transporter notre féminin intérieur vers un état transitoire qui va pousser ce fier masculin à mettre ses pantoufles, bien au chaud, dans la maison de D.ieu…

Pour aller plus loin :

D’après le contacté Alex Collier : Les Andromédiens disent qu’à l’origine de chaque galaxie il y a un trou noir d’où tout est sorti.

Ils décrivent le processus comme suit: il y a un univers qui évoluait (ce qui signifie que la fréquence de cet univers continue d’évoluer) et, au fur et à mesure que cet univers évoluait, les énergies qui ne voulaient pas évoluer ou qui étaient retenues de le faire par la peur ont commencé à s’alourdir. Ces énergies, parmi lesquelles la conscience, ont formé des poches devenant de plus en plus lourdes. Comme la fréquence (son et couleur) de l’univers s’élevait, les poches de résistance ont éclaté… ( … )…

Les humains peuvent créer sans technologie.

Nous avons la capacité – chacun de nous même si nous l’ignorons – au niveau spirituel de voyager dans le temps et de tout créer sans technologie.

Nous pouvons faire cela à cause de qui nous sommes et de nos émotions extrêmes.

Selon les Andromédiens, c’est l’aspect mâle de chacun de nous qui crée la pensée et l’aspect féminin de chacun de nous qui permet aux choses de se manifester par l’émotion.

pour en savoir plus : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3753.0

Et maintenant, BONNE RÉFLEXION

Milena@Or

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email