Suite au Message N°10 – 17 mars 2012 – Malkhout – David – Le Retour du Féminin Sacré est dans la conscience de la Trace que vous laissez…

L’Heure de la Guérison causale est arrivée

L’activation des cristaux de la pinéale est plus ou moins importante, en ce moment, selon les cas.

Chacun le reçoit selon sa capacité à intégrer. Mais nous sommes quoi qu’il en soit inscrit tous autant que nous sommes dans le cours du temps et les énergies que nous recevons sont en fonction de la portion de temps que nous vivons.

Ce message est reçu dans les temps du mois de Nissan (mars-avril), de la racine Ness qui veut dire miracle. C’est le temps de la sortie des limitations, ou sortie d’Egypte: Mitsraim de la racine mitsra qui veut dire limite.

Les limites nous mettent en esclavage et l’attribut du Don sans réserve en nous (Israël) est réduit à l’esclavage et ne peut donc pas recevoir l’Abondance (la Shefa qui descend de Sirius via notre canal Prophétique) …

La sortie d’Egypte demande un effort de notre part pour sortir de notre zone de confort.

Il est nécessaire de s’investir, pendant cette période du mois de Nissan, dans les 12 jours de sacrifices de notre Ego et nous devons nous départir de tout ce qui est obsolète à commencer par notre « importance »…

Les Êtres de Lumière, Tsadikim, Maîtres Ascensionnés sont particulièrement présents en ces temps, pour nous aider. Il faut leur demander cette aide qu’ils ne demandent qu’à nous donner.

Depuis des millénaires, la kabbale explique combien notre réparation, notre élévation, peut être facilitée par la conscience du Temps dans la succession des évènements. Et ce découpage temporel fait partie d’un enseignement continuel appelé Paracha de la semaine.

Pour tout ce que nous faisons le temps est un paramètre que nous devons prendre en compte, le temps est là, lui aussi, pour nous aider. C’est la raison pour laquelle les Hathor ont initié l’ouverture de la formation à la Guérison Causale: la CEH master, à dater du 16 avril 2012.

Nous sommes en 2013 et nous recevrons de nouveaux messages bientôt.

La causalité ne va pas disparaître avec l’ascension des consciences

Un papillon qui bat des ailes en Afrique peut-être la cause d’un cyclone aux états-unis. Le fait que l’on ne voit pas la connexion entre le cyclone et le papillon n’est pas la preuve qu’elle n’existe pas. La réalité invisible est beaucoup plus vaste que la réalité visible et la kabbale l’affirme depuis toujours.

Tout fonctionne sur le principe de causalité, il n’y a pas de hasard, mais une Loi de Cause à Effet. Nous sommes la Cause de notre vie et nous n’avons aucun contrôle sur elle, nous sommes simplement entièrement responsable de ce résultat. C’est notre conscience qui conditionne notre réalité, si nous changeons notre conscience nous changeons de réalité.

Nous sommes prisonniers d’une conscience de la Dualité

Nous serons toujours dans cette dualité jusqu’à la moitié de la sixième densité ou 6D. Et c’est un fait que nous devons accepter, donc la causalité n’a pas finit de faire partie de notre quotidien. En intégrant plus de conscience et donc plus de lumière, nous acceptons plus de Responsabilité et moins de contrôle et de ce fait tendons à reconnaître le Créateur comme faisant partie intégrante de nous.

Ressentir un besoin ou ne pas le ressentir, n’est qu’un résultat

Tout ce qui se passe dans le monde physique n’est qu’un résultat. Le monde physique est ce que la kabbale appelle le monde de 1%…. C’est notre monde d’illusion. Un monde de résultat.

Le monde des causes est appelé le monde métaphysique de 99%, c’est là que s’opère les transformations et notre monde de 1% n’est qu’un reflet de ce monde de 99%, mais c’est dans ce monde de 1% que se bousculent les Signes du temps…

Les Signes du temps sont la parole Divine qui sans cesse s’adresse à nous

Notre rôle est simplement d’écouter… La kabbale nous offre une simple trame séquentielle et mathématique pour redéfinir cette écoute et nous en servir pour progresser.

Quelle que soit notre bonne volonté, si on ne suit pas la seule et unique règle qui veut que l’on ne donne jamais son pouvoir à qui que ce soit ou à quoi que ce soit, nous serons toujours enclin à adorer le Veau d’Or pour ressentir un peu plus de sécurité dans notre vie que nous n’arrivons pas à maîtriser.

Cette peur est à l’origine de notre chute. Le physicien Jean Pierre Petit l’appelle : « Le rejet immunologique » …

N’oublions jamais que notre acceptation de la Dualité n’est, et n’a été, de notre part, qu’une mise en sécurité illusoire. Certes, nous n’avions pas le choix, nous avions simplement le libre-arbitre ! …

La véritable sécurité c’est l’assurance que donne la Foi en notre Immortalité qui se définit comme étant la seule unique et véritable « Terre Promise »…

La kabbale nous explique que la réalité totale, c’est à dire le 100%, se trouve à l’intérieur de nous. En dehors de nous, il n’ y a rien que nous soyons en mesure de percevoir.

Nous avons l’impression que des choses extérieures nous influencent, agissent sur nous, simplement parce que notre conscience est programmée de cette manière. Ce monde du 100% qui contient notre réalité physique de 1% et la réalité métaphysique de 99% est appelé le Eïn Soph, le monde sans fin.

C’est une réalité sans temps, sans espace et sans mouvement où trône une Conscience Unique et Omniprésente. Cette Conscience est une Force Immuable, une Énergie Intelligente d’abondance, de plénitude sans mesure, sans limite, sans commencement ni fin. Cette Conscience se situe au delà de nos capacités de perception.

Sa manifestation c’est OR EÏN SOPH, la Lumière sans fin, à l’origine de tout et Cause de tout. Le OR EÏN SOPH est une Conscience de partage absolu, d’amour inconditionnel.

Le OR EÏN SOPH est PRO ACTIF. Dans l’absolu, il est parfait et il est complet, il n’a pas besoin de partager, mais il veut manifester Sa Conscience de partage.

En acquérant le manque de Lui-Même il devient effectivement parfait et complet…

C’est ainsi que s’est créé l’illusion de la Dualité

La Torah commence par la lettre BEITH, le 2, pour nous dire que le créé est autonome dans cette oeuvre de Création qui est en fait, oeuvre de Réparation. Ce qui est, en vérité, un non-sens ! …

Cette conscience trompeuse d’une Dualité est à l’origine de l’idolâtrie qui considère le Créateur comme un supérieur hiérarchique, et elle est aussi l’origine de la Nécessité du travail sur la matière.

Vérité se dit EMET et mort se dit MET, il suffit de rajouter un Aleph au mot « mort » pour obtenir le mot « vérité » … La CONSCIENCE de « EMET » est CONSCIENCE de notre IMMORTALITE.

Aleph est le symbole de l’Unité, du Principe. C’est aussi le centre spirituel d’où rayonne la pensée, en établissant un lien entre les mondes supérieur et inférieur. Le tracé de cette lettre en araméen correspond à une tête de boeuf avec ses cornes.

Au commencement Aleph était les cornes d’une vache ou d’un taureau, comme les cornes de la déesse Hathor en Egypte. Puis par retournement de cette forme nous avons connu le alpha grec, le A de notre alphabet.

Le taureau est comparé à la sephira Yessod et au patriarche Joseph.

« Nos cellules savent qu’elles sont immortelles, c’est nous qui ne le savons plus ! C’est nous qui devons réapprendre ! C’est nous qui avons posé des limites au sein de l’illimité … Nous nous sommes enfermés au sein de la dualité pour en jouir… Cette jouissance est un acte de mise en sécurité.

La dualité « EST » une fois pour toute, c’est nous qui construisons les murs de notre prison, cet enfermement, cette « maison ». Sortir de la prison, c’est pas ouvrir une porte pour aller ailleurs. C’est la fréquence de la prison qui n’existe plus. Mais ce n’est pas un autre espace, un autre temps, c’est une autre densité de temps ».

La Causal Experiment Healing est un système de guérison qui travaille sur le Plan Causal par l’intermédiaire des Energies de Sirius.

Le plan causal correspond au monde d’Atziluth de la kabbale : c’est le monde ultime de la pensée religieuse, le monde des archétypes authentiques qui résident dans l’esprit divin, bien au-delà des images archétypales que l’homme a formulé pour eux ; c’est le monde de la pure spiritualité – le monde de l’Emanation – caractérisé par les Sephiroth, dont seuls les trois supérieures appartiennent à ce monde.

C’est le monde des archétypes au sein de l ’Esprit divin « Eïn-soph », qui fut incarné en le corps causal de l’Adam–Kadmon (Christ).

La Lumière du Grand Soleil Central de Sirius

Notre Terre avec d’autres planètes tournent autour du Soleil. Le Soleil, avec six autres étoiles, à son tour tournent autour d’une grande étoile : Alcyone, dans le système d’étoiles des Pléiades, qui est appelée le Soleil Central.

Alcyone tourne autour d’une étoile beaucoup plus grande : Sirius, qui est appelée le Grand Soleil Central.

Ce système d’étoiles tournant autour de l’autre, est une caractéristique, dans toutes les galaxies dans notre Univers, où finalement, chaque galaxie composée d’étoiles et de planètes, tourne autour de son propre centre. Et  » ce qui est en bas est comme ce qui est en haut  » … Donc notre soleil intérieur JE SUIS, tourne autour de notre Alcyone intérieur, LE SOI, qui tourne autour de notre Sirius intérieur, le SOI multiple et Un, ou ABSOLU dans la forme.

L’énergie de guérison émanant de Sirius est très puissante. C’est l’Énergie qui émane de notre SOI multiple et Un.

La Vibration qui vient de Sirius est bien au-delà des mondes de l’incarnation, elle est la matrice primordiale. L’Atome Christique ou Rechimo de la Kabbale est une émanation de l’énergie de Sirius. Cette énergie existe en nous et ne demande que Reconnaissance.

Sirius est le portail de notre univers, les 4 faces de la grande Pyramide permettraient la captation de l’énergie cosmique et en particulier du rayonnement de l’étoile flamboyante de Sirius. Isis était appelée : Princesse de Sirius.

Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas…

Les Égyptiens devaient effectivement savoir que Sirius rayonnait une énergie invisible extrêmement plus puissante que celle qui nous est visible.

Le corps Causal correspond à cette part Divine immortelle qui est en chacun de nous, et qui existe bien au-delà de notre conscience terrestre. Le centre de gravité de l’Homme est établi dans le monde causal ; c’est là qu’il vit, dans cette région.

Le monde causal a une tonalité d’un bleu profond, intense, électrique. C’est là sa couleur fondamentale, sa couleur de base c’est la couleur de l’Ether ou Akash, de l’Akasha pur. La couleur du manteau bleu de Sirius.

Causal Experiment Healing, comment ça marche ?

Dans le monde des causes naturelles, nous découvrons que tout flue et reflue, va et vient, monte et descend, croît et décroît.

Il y a un échange entre le donneur et le receveur, tout est en nous, et chacun est en nous également. » Lorsque je travaille sur « madame X », je transmute toutes mes mémoires qui sont en résonance avec les siennes, puisque j’ai en moi, la totalité des mémoires de l’humanité…. Nous sommes tous Un ».

Dans un premier temps, le plus difficile est de bien comprendre que nous ne faisons RIEN. Nous acceptons un processus inconnu et de ce processus, se réalise une modification au sein de la structure vibratoire du receveur. Cette modification va engendrer un espace de guérison. Or, pour engendrer un espace, il faut créer un VIDE. Ce VIDE se créé en soi….

L’autre n’est que moi, un aspect de moi inconscient.

En 5ème dimension, la dualité existe toujours mais il n’y a plus de séparation. Je suis l’autre, et l’autre est moi. C’est ma conscience qui créé l’Unité, car l’unité est ce 3ème élément qui vient contrebalancer l’effet duel de toute manisfestation existentielle.

Il n’y a pas d’existence sans dualité. Il y a donc effort de conscience. Cet effort est une mesure. Cette mesure est une construction géométrique. Le nombre d’Or de l’Intention Pure ou KAVANAH…..

Ce VIDE créé en soi, créé automatiquement un vide en l’autre, l’autre est soi… Il n’y a plus de séparation :

– » je me guéris de tes défauts qui sont les miens »
– « ce que ton corps exprime est ce que je n’exprime pas »
– « nous sommes tous les deux malades et ensemble nous oeuvrons pour la Réparation »

Il n’y a pas de guides extérieurs, ce sont nos parts multidimensionnelles qui agissent et il serait complètement ridicule de vouer un quelconque culte à nos parts multidimensionnelles, nous devons simplement saisir qu’une part de nous est divine et comprendre le sens sacré qui en découle.

Pourquoi ce nom : Causal Experiment Healing ?

– Healing ne se traduit pas en français par un seul mot, c’est la guérison holistique sur tous les plans, tous les corps. On parle de guérison quantique.
– Causal, car nous sommes bien dans ce corps causal, en 5ème dimension qui je le répète est encore une dimension duelle.
-Experiment, puisque nous expérimentons ensemble, donneur et receveur, une part d’ombre résiduelle qui demande la lumière ….

C’est l’Ombre qui demande la lumière, et ça, je le maintiens une fois pour toute ! Ce n’est pas la lumière qui demande la réparation, c’est l’Ombre.

Ainsi, jouir d’une guérison éventuelle est synonyme d’acte duel, c’est en ce sens que certains affirment : « pas de soin en 5ème dimension ».

En effet le SOIN est un acte duel. L’EXPERIMENTATION ne l’est plus.

La CEH est expérimentation, nous expérimentons « l’Ombre » en conscience car Conscience est REPARATION, Conscience est Lumière. Comprendre, c’est Guérir.

La CEH est une expérimentation au sein de l’ADN, et un voyage dans le monde cellulaire où l’on s’aperçoit que chaque étape est une « maison » pour l’Ombre qui n’a cherché qu’à se loger tranquillement pour échapper au feu brûlant de la lumière. Cette maison est une prison pour l’Ombre qui, en fait, ne demande que délivrance et salut. La CEH est l’outil de la délivrance de ces aspects exilés.

La fonction principale de la Causal Experiment Healing se définit selon l’expression kabbalistique comme étant « le Maassé Merkaba », l’oeuvre du Char, c’est à dire la Réparation du Corps de Lumière. Pour cela nous devons travailler à la Restauration du dommage créé par le Cycle de Transmigration des Âmes.

La Récupération des Aspects ou Etincelles d’Âmes éparpillées suite au Big Bang (tsimtsoum) qui a permis la création, est la Restauration de l’Âme Unique du premier homme appelé dans la kabbale : Adam ha Rishon et qui est aussi appelée le Retour du Christ ou Adam Kadmon. C’est la Réparation de la Brisure des Vases ( chevirat ha kelim).

La CEH Master est une formation reçu par Miléna@OR, canal des MESSAGES des HATHOR, Maîtres généticiens de Sirius.

Cette Formation en 3 modules est l’initiation au système de guérison causale transmis par les Hathor à Miléna, via le canal Prophétique que nous possédons tous et que nous devons purifier.

Miléna@Or

http://www.elishean.fr

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email