Transmis par Véronique Rauzy

Le silicium, constituant du quartz minéral, est aussi présent en notre corps, au cœur de nos cellules. Par ses nombreuses propriétés et notamment les interactions avec la conscience, il est l’élément-clé de notre évolution humaine actuelle car, quand nous l’activons en nous dans ses fonctions avancées, il modifie notre génétique et nous connecte à des champs plus élevés de la conscience, nous faisant découvrir notre multidimensionnalité et nous permettant de l’expérimenter en conscience.

Le silicium met tout le vivant en résonance. Il permet l’évolution et l’adaptation. Il est un résonateur, un capteur, un stockeur, un amplificateur et un transmetteur d’informations de tous types. Il intervient sur les rythmes et l’harmonisation des différentes formes de la matière.

Très réactif, il permet aux cellules d’un corps de vibrer en correspondance avec les fréquences terrestres et de recevoir l’information venant du cosmos, notamment l’information retranscrite par le Soleil et exprimée par les vents solaires. Le silicium a un rôle unificateur, harmonisant toutes vies dans l’Unité et l’Universalité.

Il est présent en quantité importante dans le règne minéral terrestre, notamment les quartz, mais aussi dans les plantes, les animaux et les êtres humains.

Le silicium est l’élément-clé du changement de fréquences terrestre et du changement de densité matérielle. Dans sa forme minérale en surface, dans la croûte et le manteau terrestre, il sert d’interface entre les informations cosmiques de lumière et les formes terrestres de matière. Il est une clé entre le monde quantique et le monde matériel.

Silicium et conscience

Le silicium a de nombreuses propriétés en lien avec la conscience. Il peut être programmé, informé et peut stocker puis restituer l’information. Il est un élément-bibliothèque et un élément-horloge par la piézo-électricité. Ces propriétés sont utilisées dans les technologies de pointe actuelles avec la silice minérale (quartz).

Tous les atomes de silicium sont en résonance entre eux. La silice est l’élément le plus important de la croûte terrestre, formant un réseau de conscience pour la planète, à l’image du système nerveux d’un corps physique, au niveau de la Terre. Il soutient les changements de potentiels entre les différentes dimensions et permet l’adaptation du vivant à ces changements.

Le silicium présent dans notre corps résonne avec la silice minérale et par extension avec l’ensemble des informations véhiculées par le réseau de quartz de la planète. Sa fonction de résonateur nous permet de nous coordonner, adapter et maintenir dans les mêmes bandes de fréquence que la Terre.

Quand nous avons conscience de pouvoir interagir avec le silicium et que nous acceptons l’échange d’informations, le silicium présent dans notre corps développe des propriétés avancées qui font évoluer notre conscience : la part active de notre cerveau grandit, nos perspectives s’élargissent, notre intuition nous guide, nous ressentons l’Amour et l’Unité présents dans tout le continuum du vivant, la qualité de notre expérience incarnée s’améliore. Nous découvrons la multidimensionnalité de la conscience, les différentes strates présentes simultanément et inter-reliées, nous développons la capacité d’être dans ces strates au même instant, l’expérience s’élargit. Nous pouvons nous connecter directement sur le champ de connaissance, accédant de manière immédiate aux informations qui nous sont nécessaires, sans avoir eu besoin de les apprendre auparavant, et sans besoin d’imitation. Il interagit avec notre conscience, nous permettant de la déployer dans des dimensions de plus en plus vastes. Nous expérimentons le vécu de lignes de temps parallèles, et de passage d’une ligne de temps à une autre, sans que le mental ordinaire puisse censurer l’expérience avec les filtres habituels.

Silicium, activation génétique et structure corporelle

Dans les cellules animales et humaines, le silicium est un régulateur des rythmes et harmonise sur les fréquences essentielles.

Au sein des cellules, il capte l’information génétique et la retransmet dans les fréquences adéquates aux organes qui ont besoin de cette information. Il est un vecteur de communication. Il permet la mémorisation, l’équilibrage des potentiels dans la membrane cellulaire, la réplication dans le centriole. Le silicium agit comme agent liant, catalyseur et amplificateur. Il permet à l’ADN d’exécuter son programme de manière cohérente.

Une cellule animale ou humaine oscille autour des centrioles. Ces centrioles constitués essentiellement de silicium sont couplés à l’ADN, qui contient lui aussi du silicium. Comme une antenne, l’ADN capte les informations lumineuses et électromagnétiques et les retransmet au centriole, qui à son tour va commander aux mécanismes de la cellule, et aussi à la réplication. Le silicium du centriole se comporte comme un quartz piézo-électrique entre l’ADN du noyau de la cellule et le cytoplasme.

C’est à cet endroit du corps physique que la mutation opère actuellement. Les informations des nouvelles fréquences reçues par le silicium, si elles sont acceptées et validées par la conscience, vont éveiller les « gènes dormants », qui sont programmés pour fonctionner avec le silicium dans ses fonctions avancées.

L’être humain devient un relais pour les circuits d’information de la silice d’une part, et pour le champ christique d’autre part. Dans ce nouvel équilibre, l’être humain synthétise tout le silicium dont il a besoin sans nécessité d’un apport extérieur car la synthèse du silicium est prévue dans les nouveaux programmes génétiques. Avant d’avoir opéré cette mutation, il est important de prévoir des cures apportant du silicium en quantité suffisante au corps afin de l’aider à se préparer et lui permettre d’œuvrer à la transformation.

Le silicium activé en conscience éveille l’ADN humain endormi. Il permet l’intégration des nouvelles matrices morphogénétiques au sein de l’ADN et la mise en œuvre des nouveaux programmes.

En activant en nous-même, par notre demande et notre engagement conscient, la « priorité silicium », nous permettons à l’ADN inactif de se révéler peu à peu, nous libérons nos potentiels et l’expérience devient non plus linéaire mais multidirectionnelle, avec de nombreux niveaux de jeu expérimentés simultanément.

Le silicium activé nous permet de servir de relais de surface aux transferts d’informations Ciel/Terre en complément du règne minéral, depuis notre matière en mutation.

Nous devenons un pont entre le règne cristallin et le règne christique, qui correspondent de manière harmonique. Quand tu es connecté en Christ, tu actives ton potentiel d’évolution cristalline, la modification de ta propre structure génétique minérale. Et quand tu communies avec des cristaux et que tu permets à leurs informations de circuler en toi, tu ouvres la porte vers le champ christique intérieur. C’est un cycle vertueux. Tu élargis tes amplitudes de connexions dimensionnelles, tu actives enfin directement les gènes dormants qui attendaient le signal donné par toi-même, par ta conscience prête à se déployer dans un corps réactualisé. Ton génome s’ouvre, élargissant le champ des expériences possibles et t’octroyant de nouvelles capacités physiques, cognitives, sensorielles, créatives. La glande pinéale au centre de la tête, qui connecte le cerveau humain à la conscience universelle, contient des cristaux d’apatite et de la silice.

Mais le plus important est que le silicium activé donne l’information prioritaire de l’Un, de l’Unité. Il relie toutes les consciences au sein de la Grande Conscience et abolit les perceptions, croyances et habitus séparés. Il permet de franchir le seuil évolutionnaire majeur.

L’axe de deux regards en vibration christique est un pivot autour duquel peut se créer un monde viable. L’axe du regard de deux êtres en Christ correspond aux deux centrioles de la cellule, pleins de silicium, qui pulsent l’un avec l’autre et qui par ces échanges électriques diffusent l’information reçue. L’axe du regard pivot autour duquel se déploie un univers correspond à l’axe des centrioles pivot autour duquel oscille la cellule.

Évolution : silicium versus carbone

Le silicium est la base de notre future forme matérielle, qui ne sera plus centrée sur le carbone. La structure carbonée rigide 3D sera remplacée progressivement par une structure silicée quantique (simultanéité ressentie des lignes de temps et des différentes dimensions, mise en expérience d’un ensemble de potentiels).

La matière terrestre végétale, animale et humaine est basée sur une structure carbonée, avec des molécules agglomérées sur du carbone, élément qui permet la stabilité.

Le corps carboné répond à la programmation gravitationnelle et à la densité de surface terrestre. Le corps originel choisi pour l’incarnation et stocké parmi les matrices de formes dans le Soleil central de la Terre n’a pas cette obligation de carbone. Dans d’autres environnements nous pouvons habiter des corps structurés autrement que sur du carbone. Dans d’autres dimensions de la conscience/de la vie, le corps se structure, se synthétise sur un autre modèle chimique/atomique, pourtant tous ces corps sont issus du même moule, du même modèle, du même gabarit : l’Être multidimensionnel a plusieurs enveloppes possibles correspondant aux différents champs de fréquence/conscience dans lesquels il expérimente.

Le système à priorité carbone, par sa rigidité, a permis une matière très dense mais aussi très limitée dans ses possibilités, binaire. C’est l’assujettissement au carbone qui a plongé la vie terrestre dans cet environnement de dualité et dans ce temps linéaire. Ces conditions sont la conséquence de la matrice carbonée. Elles sont le reflet de l’expérience séparative choisie par la Création.

Le système à priorité silicium est beaucoup plus souple et ouvert, mais aussi beaucoup moins stable, se rapprochant de ce qui est observé au niveau microscopique par la physique quantique. Il permet plusieurs expériences simultanées, depuis la conscience et depuis le corps. Il ouvre sur un ensemble de réponses et possibilités multiples et non pas binaires. Il permet de garder la cohérence et l’unité d’un corps et d’une conscience, dans une expérience multidimensionnelle simultanée. Les multiples expériences sont liées entre elles d’une manière totalement nouvelle, différente du continuum espace-temps du système carboné. La conscience unifiée se trouve au centre du système, l’ensemble des expériences se déployant dans toutes les directions. Cette mutation vers le système silicé est à ses prémices au niveau de la vie terrestre, commence à être perçue par certaines consciences mais nul ne peut prédire de calendrier du basculement collectif de l’expérience.

Elle est déjà vécue partiellement dans certains corps humains qui reçoivent des fréquences et des énergies trop élevées pour le seul système carboné, aussi certaines molécules sont-elles déjà basées sur du silicium afin de servir de soupape, de lieux de souplesse pour supporter l’adaptation et l’accélération.

Activer le silicium en soi

Le silicium répond à la conscience : décrétons, exprimons que nous souhaitons activer le silicium en nous dans son potentiel le plus élevé. Exemple de décret à dire (le mieux est que chacun s’exprime avec ses propres mots en se laissant inspirer par son intuition) :

« Le silicium de mon corps résonne avec le silicium terrestre, m’harmonisant aux fréquences essentielles. Le silicium active ma génétique, déploie ma conscience, ma présence et ma puissance dans le potentiel le plus élevé disponible, pour le plus grand bien de tous et pour l’amour de toute vie. »

Se supplémenter en silicium lors de cures périodiques, avec du silicium extrait de végétaux ou du silicium organique, qui apporteront du silicium physique dans le corps.

Confectionner des élixirs de quartz, qui n’apporteront pas de silicium physique mais l’information subtile. Pour faire un élixir de quartz, prendre un quartz de la meilleure qualité possible (ni traité ni taillé ; le mieux est de l’avoir trouvé dans la nature), de le poser dans une eau claire, dans un bocal transparent en verre, et de le laisser un jour et une nuit à la lumière, si possible sous les rayons du Soleil. Puis de boire cette eau informée par petites gorgées durant la journée suivante. L’idéal est de préparer un élixir en période de vent solaire, afin d’accueillir en douceur et conscience les informations qu’il véhicule.

Se syntoniser sur des sons de silice si possible accordés en 432 Hz, qui vont émettre des fréquences harmonisatrices : bols de cristal, harpes de cristal (silicophones).

Se tenir au centre d’un mandala de quartz disposé selon une structure géométrique qui nous correspond, et y demander que notre silicium interne se syntonise et s’actualise.

Tenir un quartz dans la main réceptrice (généralement la main gauche) et se laisser recevoir l’information émise par la pierre, en ouvrant consciemment l’espace de sa structure corporelle. Sentir la pulsation de la pierre dans le creux de la main, puis le flux entrer dans le bras et circuler jusqu’au Cœur, où il est accueilli en résonance.

https://archere-stellaire.wixsite.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email