Solstice d’été 2016

Le Soleil entre dans le signe du Cancer le 20 juin à 22h35 UT soit le 21 juin à 0h35 pour la France, marquant le Solstice d’été pour l’hémisphère Nord.

C’est le jour le plus long de l’année (et par conséquent la nuit la plus courte) dans l’hémisphère nord. Le Soleil est alors au zénith, au plus haut point du ciel, c’est l’apogée de la course solaire.Alors que le solstice d’hiver ouvre la phase ascendante du cycle annuel du Soleil, le solstice d’été ouvre sa phase descendante.

A partir ce cette date, les jours raccourcissent et les ténèbres l’emportent à nouveau sur la lumière.La fête de la Saint-Jean-Baptiste célébrée au solstice d’été, est l’une des quatre fêtes cardinales de l’année, présidée par l’archange Ouriel.Une abondance de lumière nous arrive à ce moment de l’année qui influence la terre ainsi que tous les êtres qui la peuplent : les plantes, les animaux, les humains.

L’ouverture de ce portail nous connecte à l’énergie source et nous offre une opportunité d’évolution, d’un accroissement de la conscience.Prenons-en conscience ! Comment allons-nous utiliser cette lumière, cet afflux d’énergie ? L’utilisera-t-on comme un flambeau ? Saurons-nous l’irradier, la transmettre, la diffuser ou laisserons-nous l’énergie stagner, se disperser, s’évanouir ?

Le Cancer est un signe d’eau, de mode cardinal, d’énergie féminine. C’est le signe de la gestation, de la croissance et de la naissance.Sous la maîtrise de la Lune, on le dit sensible, émotif, réceptif, d’humeur très changeante et versatile, vulnérable sentimentalement. Il est doté d’une excellente mémoire, d’une grande imagination. Il est très attaché aux valeurs du passé, aux traditions, aux habitudes, très protecteur voir possessif envers ses proches.

carte-solstice_ete_2016Dans la carte du ciel de ce solstice, on observe :

  • L’entrée du Soleil dans le signe du Cancer se produit une douzaine d’heures après la Pleine Lune de la lunaison Gémeaux, la deuxième dans l’axe Gémeaux-Sagittaire (Pleine Lune à 11h03 UT le 20 juin).
  • Vénus se sépare de la conjonction au Soleil. La conjonction supérieure a eu lieu le 7 juin. Vénus est alors devenue Hespérus, étoile du soir, elle se lève maintenant après le Soleil.
    Soleil-Vénus sont opposés à la Lune en Capricorne
  • Croix cosmique ou grand carré mutable formée de 4 carrés impliquant 2 oppositions
  • Mercure-Saturne et Jupiter/Nœud Nord-Neptune/Nœud Sud. Cette figure a commencé à se former début juin lors de la Nouvelle Lune conjointe à Vénus à l’opposition de Saturne.
  • Mars toujours rétrograde, est retourné en Scorpion le 27 mai et forme un quinconce décroissant à Uranus conjoint à Cérès. Il repartira direct le 29 juin, 23°04 Scorpion
  • Neptune a commencé sa phase de rétrogradation le 13 juin, 12°02 Poissons
  • Jupiter reforme pour la 3ème et dernière fois un trigone décroissant à Pluton (exact le 26 juin). Ce trigone représente la seule porte de sortie du grand carré.

Le mode cardinal domine, le mode mutable est bien représenté. Le mode fixe est faible avec seul Mars en Scorpion mais la croix d’incarnation formée des maisons angulaires (axe I-VII et IV-X) est en mode fixe/mutable (Verseau-Lion et Gémeaux-Sagittaire) (carte du ciel montée pour Paris, France).

Mercure en domicile et au Fond du Ciel (Maison IV) et Saturne (fin Maison IX) sont angulaires ce qui renforce leur énergie. Saturne est également en élévation, proche du Milieu du Ciel (Maison X).L’élément Eau domine, la Terre est bien représentée. Le Feu et l’Air sont faibles (Uranus en Bélier, Saturne en Sagittaire, Mercure en Gémeaux).

Comment cela se traduit-il ?

Nous ressentons depuis quelques temps mais peut être avec plus d’intensité depuis début juin, beaucoup d’incertitude, d’inquiétude, d’angoisse, d’anxiété, nous sommes indécis, éprouvons de la confusion, des doutes, de la nervosité.

Des changements, des mutations sont à l’oeuvre, et amènent des questionnements mais aussi des résistances et des révoltes.Il est très difficile en ce moment de dialoguer, d’être dans l’échange, l’incompréhension règne, l’émotionnel domine, on ne supporte pas d’être contrarié ou contredit.

On peut avoir tendance à s’emporter, à parler de façon peut être trop directe, sans tact, avec rudesse et manquer d’écoute, d’ouverture.Les aspects de carré et d’opposition actifs depuis début juin et qui dominent la carte du ciel de ce solstice d’été traduisent cette tension, cette impression de stagner, de tourner en rond, d’être dans une impasse. On peut se sentir tiraillé de toute part et ne pas savoir quelle direction prendre ou être débordé par l’ampleur des problèmes à dépasser, ne pas savoir par quel bout les prendre.

Du coup, il y a un risque d’éparpillement mais aussi de découragement, on se sent lessivé. On tente différentes solutions, on lance des idées, mais rien de concret, de précis n’aboutit. On est épuisé.La seule porte de sortie du grand carré observé est Jupiter conjoint au Noeud Nord en trigone à Pluton. En signes de Terre, cet aspect renforce la force intérieure ainsi que la persévérance pour atteindre les objectifs fixés, ce qui peut nous aider à dépasser et surmonter les obstacles que nous pourrions rencontrer.

Un tel aspect donne le sens de l’organisation mais aussi du commandement.Attention toutefois, cet aspect peut aussi entrainer des excès d’autorité, donner un goût du pouvoir, à taper du poing sur la table pour imposer ses idées aux autres, les faire passer en force, se croire supérieur, unique.

Pour pouvoir faire face à ce tourbillon d’énergie, efforçons-nous de retrouver notre équilibre intérieur, notre ancrage, en évitant de nous disperser ou de nous laisser influencer, restons concentrés sur la direction, le but à atteindre, sans laisser les autres ou les circonstances extérieures nous déstabiliser ou nous décourager.

Par des exercices basés sur la respiration, l’ancrage, la méditation… maintenons-nous dans le calme, la quiétude, la sérénité même si au dehors la tempête fait rage.

L’émotionnel et le mental étant très instables, l’utilisation des quintessences des fleurs de Bach pourrait nous être d’une grande aide actuellement.

Mars direct le 29 juin

Juste avant qu’il ne reprenne sa marche directe, alors qu’il stationnera sur le 23° Scorpion, Mars sera en quinconce décroissant à Uranus, dans le domicile de Mars, et lui-même en période de pré-rétrogradation.

Comme je l’indiquais dans un précédent article sur la rétrogradation de Mars, l’aspect de quinconce décroissant appelle à la régénération, à la métamorphose, à des transformations en profondeur. Il est donc en analogie avec le signe du Scorpion. Un changement, une rupture doit s’opérer.

Avec un tel aspect, on peut donc ressentir comme un sentiment de malaise et il est conseillé de se mettre à l’écoute de nos émotions, de nos ressentis mais aussi de cultiver la patience, la maîtrise de soi, ne pas se laisser dominer par nos instincts, nos passions, nos pulsions, comprendre que ce n’est pas par des luttes de pouvoir, des abus d’autorité que nous parviendrons à nos fins ni en agissant de manière égoïste.

On pourra aussi noter un carré à Mercure le 29 juillet, Mercure 28° Lion carré Mars 28° Scorpion, donc en signes fixes, se traduisant par des discussions houleuses, polémiques, des propos brusques, pouvant être blessants mais aussi imprudents, de la maladresse y compris dans les gestes, les mouvements, les déplacements. Cet aspect accentue la nervosité, on peut aussi avoir tendance à se montrer distrait, ne pas prendre le temps d’écouter autrui et mal interprété ce qu’on nous dit.Mars reviendra dans le signe du Sagittaire à compter du 2 août 2016 et sortira de sa zone de rétrogradation le 22 août

Néanmoins, sa traversée du Sagittaire ne sera pas non plus de tout repos pour ce guerrier, ce combattant, puisqu’on observera :

Vénus en carré décroissant à Mars le 7 août, 1°40 Vierge/Sagittaire : nos valeurs doivent guider l’action, à nous d’oser les exprimer en remettant si besoin en cause nos actes ou ceux des autres. Ce que j’entreprends correspond-il à ce qui m’anime intérieurement, à ce que je suis véritablement, à ce qui me tient à cœur ? Qu’est-ce qui motive mon action ?

une conjonction Mars Saturne le 24 août, 9°52 Sagittaire : freinant l’action pour obliger à mieux la structurer, mieux la réfléchir, à prendre son temps, s’assurer que nous visons juste. L’impulsivité martienne peut ainsi être maitrisée grâce à cet aspect.

Néanmoins cette conjonction est mal aspectée par un carré décroissant à Neptune le 26 août, 10°50 Saturne-Mars Sagittaire/ Neptune Poissons : on peut ressentir beaucoup d’hésitation, de confusion, ne pas réussir à orienter notre action, à être efficace, manquer de détermination, de cohérence, de lucidité, de réalisme.

un trigone à Uranus le 17 septembre, 23°35 Sagittaire/Bélier qui va permettre à Mars d’agir plus librement, avec plus d’enthousiasme, d’ardeur, faire preuve d’initiative, de créativité, se montrer opportuniste, mais attention à ne pas laisser place à trop d’impulsivité, de nervosité.

Entre fougue, enthousiasme, réflexion, ralentissement, désorientation, il ne va pas être facile d’avancer ! Il va falloir se montrer patient et lucide pour orienter au mieux notre pouvoir d’action, agir en notre âme et conscience en tenant compte des conséquences et des enjeux de nos choix et décisions. Est-ce que j’agis pour mon seul intérêt, l’assouvissement de mon propre plaisir ou est-ce que je tiens compte des autres dans mes choix, mes décisions ?

Saturne direct le 13 août

Entre temps, Saturne repartira direct le 13 août. Il reformera un carré décroissant à Neptune, à la fin de l’été, le 10 septembre – 10°25 – Saturne Sagittaire direct, Neptune Poissons rétrograde.

Il s’agit donc du troisième et dernier carré : le dénouement du conflit ?

Aurons-nous surmonté nos craintes, nos doutes, nos peurs ? Serons-nous capable d’orienter cette énergie pour parvenir à un dépassement, une transformation, une évolution ?Il s’agit d’un carré décroissant, marquant la fin du cycle Saturne Neptune commencé le 3 mars 1989, 11°56 Capricorne.

Nous vivons donc une crise de conscience et nous avons l’opportunité d’ici le prochain cycle qui débutera le 20 février 2026, 0°46 Bélier de réfléchir à la redéfinition de nos idéaux et de notre orientation spirituelle, de nos valeurs et de nos comportements sociaux.

N’ayons crainte d’expérimenter de nouvelles approches de la vie en nous affranchissant des anciens attachements, coutumes et croyances obsolètes, en faisant preuve d’honnêteté, de courage et de sens pratique.Neptune peut nous aider à prendre conscience que le monde matériel dans lequel nous vivons s’est transformé en prison et pour nous en libérer Neptune peut nous aider à percevoir qu’un plan d’existence plus subtil, est accessible à la conscience humaine.

Fin du transit de Jupiter en Vierge

Jupiter va quant à lui se séparer progressivement du carré à Saturne et de l’opposition à Neptune. Avant d’entrer en Balance le 9 septembre, il reformera un quinconce croissant à Uranus rétrograde depuis le 29 juillet. Il s’agit là aussi du troisième aspect de quinconce qui sera exact le 13 août – 24°25 Vierge/Bélier.

L’aspect de quinconce croissant engendre une tension intérieure et demande de corriger des attitudes mentales inadéquates, des ajustements, des améliorations, doivent venir de l’intérieur de nous-même sinon il amène des frustrations. Il faudra se méfier à ne pas faire preuve d’une trop grande indépendance, d’un trop fort entêtement, ou encore à surestimer nos capacités.Ici le quinconce se forme en Terre (Jupiter en Vierge) – Feu (Uranus en Bélier) – combinaison créative et productive si nous parvenons à maîtriser les énergies, à les orienter dans la bonne direction, alliant détermination et enthousiasme, esprit pratique et initiative.Le 9 septembre Jupiter entrera en Balance.

Jupiter en Balance, dans le domicile de Vénus, lorsqu’il est bien aspecté, est plutôt favorable au plan relationnel et social, y déployant sa générosité, sa jovialité, sa bienveillance. Jupiter en Balance accentue les qualités de ce signe, la tolérance, la diplomatie, la conciliation, la recherche de l’harmonie mais aussi le sens de la justice, de l’équité. Il peut aussi amplifier le besoin d’être aimé de ce signe – Jupiter aime qu’on l’aime ! Dans ce signe, Jupiter a aussi besoin de se sentir soutenu, secondé.

Toutefois, Durant son transit en Balance, Jupiter sera en aspect conflictuel avec les transsaturniennes ce qui se traduira très probablement par des tensions au plan social, relationnel, diplomatique, des luttes de pouvoir : Jupiter sera en quinconce décroissant à Neptune (en octobre) mais appliquera au sextile à Saturne à la même période, sextile qui ne sera toutefois exact que le 27 août 2017, après sa phase de rétrogradation.On notera également comme aspects majeurs, avant sa phase de rétrogradation, son 1er carré à Pluton le 24 novembre 2016 et sa 1ère opposition à Uranus le 26 décembre 2016.

Septembre 2016 – lunaison Vierge : Mercure rétrograde et éclipses

Avant la fin de l’été, Mercure entamera sa troisième rétrogradation de l’année dans le signe de la Vierge : le 30 août du 29°04 Vierge au 14°51 Vierge le 22 septembre.

Dans ce signe, La curiosité, la mobilité, la débrouillardise mercurienne se mêle aux qualités d’analyse, de lucidité, de discernement mais aussi de service de la Vierge. Néanmoins, Mercure rétrograde dans ce signe peut rendre le mental plus nerveux, et aussi accentué son côté anxieux, inquiet. On se pose beaucoup de questions, on ressasse, on mouline, on doute alors on décortique, on détaille tout. Le côté tatillon, perfectionniste et analytique de la Vierge peut se voir amplifié ainsi que son besoin d’ordre.

La réflexion devient intense et peut être sans fin. Ce peut être toutefois l’opportunité de découvrir le détail qui clochait et dénouer ainsi une situation ou la débloquer. Ce peut être aussi un bon moment pour entreprendre tout travail demandant de la précision, de la minutie ou pour se perfectionner ou se spécialiser dans un domaine précis.

Parallèlement, la lunaison Vierge sera marquée par une éclipse annulaire de Soleil Noeud Nord à la Nouvelle Lune, le 1er septembre, 9°21 Vierge et par une éclipse pénombrale Noeud Sud à la Pleine Lune du 16 septembre, 24°20 Poissons

Les périodes d’éclipses sont toujours annonciatrices de changement, de bouleversement, de nouvelles orientations, principalement si elles se produisent sur un point sensible de notre thème. Elles peuvent annoncer des évolutions positives comme des événements négatifs, tout dépend des aspects observés entre le maître de l’éclipse et vos luminaires, planètes personnelles et maisons angulaires notamment.

On le voit donc, le climat astrologique de cet été 2016 risque d’être chaud et tendu (pour ne pas dire chaud bouillant !), et la rentrée ne s’annonce pas non plus de tout repos.La période est troublée et agitée, la phase de transition s’intensifie, la mutation devient douloureuse, les peurs dominent et les pouvoirs en place en jouent pour mieux nous contrôler, empêcher que nos consciences évoluent.Mais nous avons maintenant repris contact avec la Source, nous reprenons peu à peu notre pouvoir, nous retrouvons la mémoire de qui nous sommes et d’où nous venons.

« Nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine. » Teilhard de Chardin

Si nous ne voulons pas nous laisser déstabiliser, emporter et noyer par la vague du changement, évitons de laisser nos peurs nous ronger, nos émotions nous influencer, notre mental nous diriger. Suivons les impulsions du cœur.

Voyons les événements comme des opportunités d’évolution, lâchons nos résistances, acceptons les expériences que nous offre la vie et laissons la mue s’accomplir comme il se doit, sans crainte, en gardant la foi.

Anne Marie Cutino

http://astropassionnement.blogspot.co.il/

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Aux Portes du Temps



Print Friendly, PDF & Email