Transmis par Maxime Dos Santos Handela

Posé comme partant d’un simple constat , avant même d’en être une suggestion, il n’existe douleur plus difficile à surmonter que celle d’éprouver la séparation.

L’être s’incarnant en ce monde, opte pour la sélection de l’expérimentation terrestre qu’il va mener dès lors que les causes du karma ne sont pas remises à zéro.

Un mal profond semble toucher l’espèce humaine. Nous savons clairement aujourd’hui déterminer l’importance du rapport qu’un être se doit d’entretenir avec son environnement, la communauté dans laquelle il évolue et ainsi qu’avec lui-même, afin de rendre radieux le corps par la conscience. Cette quête intérieure, ce voyage initiatique, niché entre les courbes et les pics des roches les plus solides, l’individu est amené ici à exploiter et puiser au fond de la vie en lui-même la plus pure source.

Pourtant, ce besoin et ce désir vital, viscéral et même passionnel nous invite à donner plus de lumière aux couleurs de nos vies. Ce n’est pas une contorsion impossible ou même un fantasme, mais bel et bien le potentiel divin de l’Être Humain présent en ces temps et en ces lieux. En ayant meilleure attention et observation du flux de la vie, en nous relâchant des étapes du quotidien, nous sommes amenés à retrouver les esquisses des fluides originels nous maintenant en vie en son aspect le plus large.

Chaque courbes de la vie sont des coups de pinceaux de la Création que l’étoile au fond de notre regard vient ré-éveiller de la Conscience d’être. C’est en redevenant interactifs et en retrouvant le profond sens ludique de l’existence que nous enrichissons non pas la qualité de l’âme, mais l’intensité de son expression.

En ce monde, les lignes élancées de la nature viennent soulever nos cœurs à la légèreté et à la douceur de l’instant présent. Et dans celui-ci, dans le calme de votre foret profonde, l’enfant de Lumière cherche aussi son chemin, ne sachant ni ce qui va être trouvé, ni même ce qui est recherché. Pourtant, il semble bien y avoir un appel très profond qui comme le souffle mercuriel nous fait entre-sentir, entre-réouvrir les yeux de l’âme à l’incommensurable force vitale.

Finalement, sommes-nous ne serait-ce qu’un iota esclaves de ce que nous vivons ou nous rendons-nous nous-même esclaves de ce qui semble conforter une vision pessimiste de ce qu’est LA vie ?

Il semble pourtant, que ce constat analytique ne puisse nous amener toutes et tous en son aspect universel qu’au même terrain de Jade, l’écrin verdoyant posé dans le vallon, comme un soleil déposé sur les courbes de l’horizon.

Lorsque je contemple la nature vivante je ne vois qu’une seule même essence, je ne ressens qu’une seule et même intonation, qu’un seul coup de clef, qu’un seul baiser. Je ne peux voir qu’en ce qui est » abstrait » comme par exemple les notions et de concepts du temps, semblent eux aussi bien biaisés par le regard en décalage sur le Diamant de Jade.

L’eau y est rassurante, continuelle, sans interruption, comme un bon vent d’automne qui nous fait contempler le parfum invisible d’une génération et d’une régénération qui semble roucouler comme deux amoureux posés sur leurs branches en plein voyage.

Il ne nous reste qu’à y poser la note, l’expression, le souffle du thorax, comme si tout notre corps venait à renaître vers le seul et unique axe qui l’a toujours guidé et maintenu, la Lumière du Ciel.

Le vrai guerrier de lumière est bien celle ou celui qui prends l’instant de sa vie comme la bonté de l’offrande qu’il Est en cette belle planète, les oiseaux que nous sommes n’ont que pour seuls barreaux les arbres de la nature. Nous sommes le duvet délicat et fragile, la rosée et la mousse sur la souche d’un vieil arbre sage. C’est de ces poutres dont nous parle Jésus dans notre œil, ces axes miroirs des vrais flux et fluides de la Création.

Nous baignons dans une mer d’informations et d’énergies, impacté par des forces de pressions que produisent l’espace-temps, malléable selon l’intensité de Lumière qui l’y imbibe. Nous ne les voyons pas tous et pourtant le paysage iridescent de ces cordes subtiles sont des magnifiques colonnes agrémentés de dorures et de puissantes forces pour aider à l’ascension de l’âme.

Dans un futur très proche, le saut qui est en cours à notre époque, sera révélé à tous, par vagues successives, comme un accouchement ( le niveau des mers qui montent comme une mère » perd » les eaux ), transportant des codes d’intégrations et d’ajustements afin de permettre à Gaïa de franchir son prochain stade de révolution.

Pour beaucoup, ces messages et ces mots ne seront que pures fantaisies, mais pour beaucoup de personnes sensibles et acteurs de ces réalités énergétiques en pleine floraison, nous sentons de plus en plus les éléments se mettre en place.

Ainsi, dans votre vie, si vous vous sentez à l’étroit dans votre quotidien, ouvrez une fenêtre, posez votre agitation quelques temps sur cette ouverture incroyable et dans l’esquisse d’un sourire partagé aux anges, respirez vous aussi, comme l’oiseau de l’éternité que vous êtes. Brisons les chaînes de la peur. Brisons les chaînes du mensonge et refondons ensemble un terrain de jeu grandeur nature.

La modification de votre regard, le fait de retourner son regard avec profondeur dans la contemplation de cet instant, accordons-nous les plus belles promesses que l’Éternel se fait déjà, celle de l’Amour et de la Lumière.

Dans le cœur de chaque être se niche une âme en éveil, prête à se redresser, à faire exploser la joie de son Amour pour la Vie, non pas dans une comédie narcissique, mais bel et bien dans l’humble pureté d’être juste Vivant, redécouvrez l’enfant qui sommeille en vous, prenez soin, communiquez, communiez.

Et recevez cet instant que vous aussi, vous êtes entendus et guidés par un hasard qui nous fait des clins d’œils. Marions la pureté avec la sensibilité de notre expérience. Redevenons dans notre propre cercle d’interaction les pacificateurs, les consolateurs et les oreilles attentives pour que notre cœur pose lui aussi son battement sur nos lèvres.

https://osmosediamantx.wordpress.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email