La sainte trinité Âme-Esprit-Corps physique existe également au niveau planétaire…

Terre, Extraterre, Intraterre,Telos, Dévas, Anges et Archanges,combien d’Êtres sont autour de nous que nous ne voyons pas ?

1) L’union de la trinité, la Famille élargie

Par le Collectif Ashtar
Reçu le 10 avril 2009 par Simon Leclerc

Salutations à vous, chers enfants de la Terre,

En ce jour, nous nous entretiendrons avec vous de présences autour de vous qui sont essentielles aux humains, mais qui pourtant agissent la plupart du temps dans l’ombre. Il s’agit de vos frères et sœurs de l’intérieur, ceux qui vivent dans l’Intra-Terre.

La vie abonde partout dans l’Univers, et le centre de votre planète héberge également la vie. Plusieurs Êtres ne comprennent pas comment celle-ci peut se déployer dans un milieu apparemment hostile, car ils s’imaginent que le centre de la Terre est rempli de lave bouillante. Mais elle est pourtant très diversifiée, beaucoup plus d’ailleurs que vous ne pouvez l’imaginer.
La trinité

La sainte trinité Âme-Esprit-Corps physique existe également au niveau planétaire. Il s’agit de l’Extra-Terre, de la Terre et de l’Intra-Terre.

En ce moment, toute la vie sur Terre est en train de s’équilibrer et de redevenir digne d’être nommée ainsi, c’est-à-dire une vie qui s’exprime de façon libre et souveraine, avec respect, amour et confiance. Ceci a été grandement carencé sur votre planète, alors qu’au centre de la Terre et dans l’Extra-Terre, ces formes d’existence ont existé, subsisté et perduré.

Cela ne vous est pas présenté ici en guise de comparaison pour éveiller les jugements en vous (nous connaissons la psyché humaine), mais plutôt pour que vous constatiez que contrairement aux apparences, vous n’avez pas été laissés à vous-mêmes sur Terre. Vous avez plutôt été sciemment placés entre vos frères et sœurs de l’Extra-Terre et ceux de l’Intra-Terre, afin de vous permettre d’explorer la vie selon l’expérience choisie, tout en assurant qu’il y ait un encadrement lumineux de votre aventure. Cette famille élargie a agi comme un parent observant son enfant de loin en train de s’amuser au parc. Il ne veut pas limiter son apprentissage, mais en même temps, il assure une forme de sécurité.

Cela déjà devrait vous suggérer que les humains sont au centre de la vie, responsable du rééquilibre à la surface de cette planète. Ils sont responsables de ramener la vie là où elle s’est éteinte.

Une vibration d’espoir

Par son mouvement amoureux, votre planète Gaïa a éveillé une vibration d’espoir en chacun. L’époque de l’après-guerre a teinté l’humanité de honte et de déni. Cela a créé un égrégore d’impuissance qui a cherché à s’exprimer à travers différentes situations planétaires. Les peuples qui n’avaient pas su développer leur capacité de dire non ont été les premiers visés par cette forme d’expression. Ils ont ainsi récupéré des mémoires qui ne leur appartenaient pas directement.

Nous ne sommes pas à dire qu’ils ont été victimes, puisque c’est leur fragilité qui a ouvert la porte, parce qu’ils n’ont pas su fixer les limites. Certains ont donc absorbé cet égrégore et lui ont permis de s’exprimer.

Et voilà que derrière des drames planétaires qui se sont manifestés sous la forme d’abus, Gaïa portait en elle une mémoire d’impuissance qui cherchait aussi à s’exprimer. Vos frères et sœurs de l’Intra-Terre ont donc laissé émerger une énergie qui, de par son rythme vibratoire élevé provenant de l’intérieur, a contribué à éveiller l’ADN humain afin que les Êtres de la surface se souviennent de qui ils sont vraiment.

Le réveil cellulaire

Les énergies de l’Intra-Terre ont un effet absolument particulier sur l’ADN humain et sur vos consciences. En parallèle, les énergies de l’Extra-Terre éveillent votre mémoire ancestrale, parce qu’elles vous rappellent que vous existiez avant d’être sur Terre et que vous existerez après. En vous souvenant qu’il n’y a pas eu de début et qu’il n’y aura pas de fin, cela vous ramène directement vers la notion d’Être universel.

De leur côté, les énergies de l’Intra-Terre ramènent les Êtres vers la compréhension qu’ils sont déjà des Dieux au niveau cellulaire. Ils se souviennent ainsi que Dieu habite dans chacune de leurs cellules. La présence de ces Êtres de l’intérieur est donc beaucoup plus concrète pour les humains. Ceux de l’Extra-Terre vous apparaissent comme étant plus « vaporeux », alors que les Êtres de l’intérieur sont plus tangibles au niveau des sensations.

Une vie introspective

La Terre porte la vie en son sein et cette vie est introspective de par sa nature, parce qu’elle provient de l’intérieur. La rencontre d’une forme de vie de l’intérieur éveille la vie à l’intérieur des cellules des corps physiques, des sols, des lieux de vie, des lacs, des rivières, des arbres, des mers, des contrées, etc. Toutes les transformations de votre monde se feront à partir de l’intérieur vers l’extérieur.

Il est vrai que de nombreux Êtres en provenance des quatre coins de l’Univers sont venus accompagner les humains pour stimuler la vie dans leurs cellules, afin qu’ils se rappellent qu’ils sont des Dieux incarnés sur Terre, et que tout est déjà ensemencé en eux. Mais ce mouvement ne pourrait s’accomplir sans l’aide de vos frères et sœurs de l’intérieur. Ce sont nos alliers les plus précieux dans cet accompagnement.

Un chêne millénaire existe à l’intérieur d’une graine de la taille d’un grain de sable. Tout existe en potentiel, dans chacune des cellules de vie. C’est cette compréhension qui s’éveille en ce moment en vous. Cela marquera la fin de la quête du soutien de l’extérieur, et le début de l’éveil de la connaissance intérieure, reflétée par la présence des Êtres de l’Intra-Terre près de vous.

Se fondre avec la nature

Les Êtres de l’Intra-Terre ont l’avantage de pouvoir se fondre aisément parmi vous, car leur vibration se confond facilement avec celle de la nature. Leurs présences éveillent vos centres énergétiques d’enracinement. Une marche en forêt parmi les arbres et la présence d’un Être de l’Intra-Terre à vos côtés sont presque identiques au niveau des sensations. Inversement, un Être de l’Extra-Terre stimulera une fréquence amenant les Êtres au niveau de l’Esprit. Nous ne parlons pas ici d’un esprit déconnecté du corps, mais la fréquence s’élève au niveau des glandes cérébrales, ce qui donne la sensation d’habiter davantage le haut du corps.

Ceci n’est pas néfaste en soi puisque le tout s’équilibre avec les centres d’énergies qui enracinent situés à la base du corps. Mais c’est pour cela que nous travaillons en étroite collaboration avec vos frères et sœurs de l’intérieur (n’oubliez pas qu’il s’agit aussi de notre famille).

Un arbre qui s’enracine n’a pas pour but de se perdre dans le sol, mais plutôt de s’y solidifier, pour que ses branches puissent s’élever haut et fort dans le ciel. C’est donc un mouvement de collaboration qui est en jeu ici.

L’introspection

Au fond d’eux, tous les humains ont une envie profonde de redonner sa dignité à la Terre. Les Êtres de l’Intra-Terre portent naturellement cette fréquence, car ils ont déjà reconnu cette envie en eux et en ont fait le centre de leur existence. Par extension, ils ont aussi su redonner la dignité au processus d’intériorisation, monde que de nombreux Êtres de la surface ont peur de contacter.

Plusieurs humains ont peur de contacter leur intimité, car ils craignent d’y trouver le diable, alors que ce sont précisément leurs démons intérieurs – pour reprendre une image humaine – qui leur font craindre de se connecter. Cela est paradoxal. L’Être craint de découvrir en lui un Être sombre, et c’est la partie sombre en lui qui lui fait craindre cela.

Il y a donc ici une soif intérieure de pacifier la vie sur Terre et de redonner ses lettres de noblesse à la dimension incarnée. Les Êtres ont soif d’honorer le corps physique marchant sur un sol concret, situé sur un continent, sur une planète qui tourne autour d’un soleil, dans un Univers inclut dans un Super Univers et gravitant autour d’un Soleil Central. Mais si la première étape de cette suite est contournée, tout le reste demeure abstrait. En voulant être un Être universel en rotation autour du Soleil Central sans être d’abord un humain prenant plaisir à enfiler ses chaussures, le mouvement reste futile.

Un partenariat déjà présent

En ce moment, il y a une invitation à ce que vous puissiez offrir une place plus grande aux Êtres de l’Intra-Terre qui cognent actuellement à votre porte et qui vous proposent leur soutien dans le passage actuel. La trinité Extra-Terre, Terre et Intra-Terre cherche à revenir dans vos vies, car ce partenariat est déjà inscrit dans vos cellules. En plus de réunir la famille, il offre un support magique aux humains, en assurant un « parrainage » pour faciliter votre retour vers la Super Conscience. Dans ce contexte, il est donc naturel que vous puissiez collaborer plus étroitement avec des Êtres qui ont comme talent précis de réveiller la mémoire ancestrale enfouie dans chacune de vos cellules.

Nous vous l’avons mentionné, la présence des Êtres de l’Intra-Terre s’apparente à celle de la nature. Mais c’est une présence encore plus équilibrante, car elle ajoute les éléments feu, air, eau et sol, les minéraux, les cristaux, et aussi, une conscience de 5e dimension, ce qui en soit est très élevant pour la conscience de votre corps. Lorsque ce dernier est en présence d’Êtres des mondes intérieurs vibrant à des fréquences élevées, il se souvient naturellement qu’il a ce potentiel lui aussi. Tout à coup, la voie de guérison devient possible pour des Êtres qui ont senti auparavant les limites. Et vous constaterez qu’il y aura de plus en plus de ce type de guérison spontanée.

Une prison illusoire

Les Êtres qui se sont sentis prisonniers de la Terre ont naturellement envie de s’évader et de se rapprocher des consciences de l’Extra-Terre habitant au-delà de cette planète. Cela est naturel puisque la Terre est associée à la prison. Ils veulent donc aller « en vacances » à l’extérieur. Mais cette prison, vous l’aurez compris, n’est pas réelle. Elle représente l’illusion des Êtres qui se sont séparés d’eux-mêmes. Et la séparation a été si longue que les Êtres ont fini par vraiment y croire. Pourtant, les Êtres sous Terre vivent dans des cités concrètes, réelles, palpables où la vie y est totalement fleurissante. Il ne peut en être autrement puisque les consciences qui y vivent sont fleurissantes.

De plus, leur forme de vie fait en sorte qu’ils sont devenus Maîtres dans l’art de créer des sociétés harmonieuses et équilibrées, ce qui en soi représente un idéal de vie à atteindre sur Terre. Ils seront donc des modèles, des exemples à suivre et à intégrer. Au moment opportun, il sera fascinant pour vous de découvrir leur monde.

La porte d’entrée

Le contact avec les Êtres de l’intérieur est impossible à faire lorsqu’un Être est désincarné. La présence des Êtres de l’Intra-Terre a donc un effet amplificateur sur votre ancrage au niveau du Hara, centre énergétique relié à l’Âme. Celle-ci peut ainsi plus aisément pénétrer le corps physique et marcher sur Terre, dans vos chaussures, avec vous, parce que vous aurez choisi d’y habiter.

Le Hara est la porte d’entrée pour habiter pleinement le corps physique, puisque c’est la porte de l’Âme. Ce centre est à la base de la rencontre de l’humain avec l’Âme.

À partir de l’Extra-Terre, nous pouvons communiquer avec un Être plus éthéré. Ceux de l’Intra-Terre ne peuvent pas le faire, car leur fréquence vibre au niveau des chakras de la base. Lorsqu’ils se présentent, les Êtres sont nécessairement ramenés en eux. Mais lorsqu’un Être est trop souffrant dans sa relation avec la Terre et qu’il ne contemple que l’idée de la quitter, il ne pourra communiquer avec un Être de l’Intra-Terre.

La voie du milieu

Plusieurs Êtres sont en souffrance par rapport à ce qui est en place en ce moment et ont une telle envie de voir arriver le Nouveau Monde qu’ils oublient d’observer qu’ils jugent l’ancien. Et dans ce processus, ils attirent à eux le Nouveau Monde, dans une impression que l’ancien est inadéquat. Et certes, nous ne sommes pas à vous dire qu’il est parfait. Mais vous comprenez que cette équation appartient à l’ancien monde, celui qui dit « la lumière est bonne et l’ombre est mauvaise ». Vous comprenez aujourd’hui que ces 2 mouvements s’équilibrent au niveau de la Lumière de vie et se dirigent directement, à travers ce portail, vers le Nouveau Monde, celui situé sur la voie du milieu.

Dans ce contexte, la présence des Êtres de l’Intra-Terre va naturellement, par une spirale descendante, ramener les Êtres dans leur corps, dans leurs racines, dans leurs pieds, dans leurs orteils, et au centre de la Terre. C ’est là la portée de leur mouvement de collaboration.

Une rencontre prévue

Il est maintenant temps pour votre humanité de rencontrer vos grands frères et vos grandes sœurs de l’intérieur. Et vous constaterez d’ailleurs que le terme « grand » est tout à fait juste ici, car leur forme s’apparente aux vôtres, mais puisqu’ils ont vécu dans une gravité différente, leur taille est en général plus grande. Vous observerez qu’ils vous représentent dans votre plein potentiel.

Les retrouvailles avec vos frères et sœurs de l’intérieur seront magiques. Vraiment magiques. Ne les anticipez pas, ressentez-les dès maintenant comme étant réelles. Elles sont réelles, ils sont déjà avec vous. Il y aura simplement un moment où ceci sera plus tangible et palpable pour votre humanité.

Rassurez-vous, les Êtres de l’Extra-Terre ne vont pas quitter. Ils marcheront main dans la main avec les Êtres de l’Intra-Terre.

Une expérience concrète

Pour terminer ce message, nous allons vous proposer de vivre une expérience concrète. Dès que vous aurez complété la lecture de ce texte, fermez vos yeux et prenez un temps pour observer que de chaque côté de vous, en ce moment même, se tient un membre de votre famille élargie. À votre gauche, il y a un Être de l’Intra-Terre, alors qu’à droite, il y a un Être de l’Extra-Terre. Vous les connaissez au niveau de votre Âme, ne les craignez pas. Ouvrez-vous à leur présence amoureuse. Ils pourront être soit de nature féminine ou masculine, cela importe peu.

Dans cette expérience, nous vous invitons à ressentir la différence vibratoire particulière de ces deux Êtres à vos côtés. Ressentez dans votre corps la différence entre ces deux énergies, au niveau de leur provenance. Ne tentez pas de mettre des mots sur les sensations, ressentez simplement leur présence et leur amour.

Lorsque vous aurez bien senti leur énergie à vos côtés, et peut-être capté un message de leur part (vous êtes de plus en plus habiles à ce niveau), transmettez-leur vous aussi votre amour, et complétez en leur offrant un message.

À travers cette expérience, ressentez la trinité qui se réunit. Captez que cette réunion représente votre propre trinité, soit celle de votre Âme, de votre Esprit et de votre corps physique.

En conclusion

Nous sommes heureux d’avoir passé ce moment en votre compagnie. Nous vous invitons à vivre cette expérience de façon magique et joyeuse, en éveillant la partie de vous qui a toujours su que cela était vrai.

En ce moment, notre groupe est réuni à un collectif de l’Intra-Terre, ce qui devrait vous suggérer que nous ne sommes pas uniquement des Êtres venus de loin. Nous sommes aussi des Êtres venus de l’intérieur.

Nous vous invitons à capter les nuances, vous qui savez ressentir les énergies.

Salutations à vous

Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle

Ajout de Simon

Plusieurs personnes considèrent incohérente l’idée que le centre de la Terre puisse héberger la vie, car ils s’imaginent qu’il y a à l’intérieur un feu continuel, avec de la lave et une chaleur insoutenable. C’est ce qu’on nous a enseigné. Mais en réalité, toutes les planètes sont creuses.

Lorsqu’un plus petit soleil est expulsé d’un plus grand, cela engendre un processus d’attraction où des particules en suspensions y sont magnétiquement attirées. Puisqu’il y a rotation, ces particules sont aussi repoussées à une certaine distance du noyau, selon sa taille. Après des millions d’années, cela finit par créer une croûte qui durcit et se transforme en planète potentiellement habitable. Mais cette planète sera nécessairement creuse, car c’est ainsi qu’elle aura été créée.

La gravité est l’élément qui éveille le plus d’incompréhension. On s’imagine que si une planète est creuse, les Êtres qui y vivent « tomberaient » vers le noyau. Mais en réalité, c’est la masse de la croûte terrestre qui crée la gravité, et non le noyau. À l’intérieur, les Êtres marchent de l’autre côté, c’est-à-dire les pieds vers le haut.

La croûte de notre Terre aurait une épaisseur d’environ 1400 kilomètres. Cela suggère donc qu’à partir du kilomètre 700, la gravité commence à s’inverser.

L’image la plus simple à utiliser pour comprendre le tout est d’imaginer une citrouille que l’on aurait vidée de l’intérieur. Imaginez que vous marchez à la surface de celle-ci, et qu’en même temps, d’autres Êtres y marchent à l’intérieur. Ils marchent en quelque sorte pieds à pieds avec nous. Ils sont attirés vers la croûte et nous le sommes également. Leur soleil correspond au noyau de la Terre qui éclaire de façon permanente.

C’est ainsi que la vie à l’intérieur de la Terre peut se déployer avec beaucoup d’intensité. Il y aurait des lacs, des rivières, des mers et des océans, ainsi que de nombreuses formes de vie animales et plusieurs Êtres comme nous, à la différence qu’ils ont préservé leur milieu de vie dans les dimensions supérieures. Ils ne connaissent pas la pollution ni les déséquilibres climatiques, puisqu’ils contrôlent totalement leur environnement, tout en le respectant avec amour et conscience.

Nos frères et sœurs qui vivent au centre de la Terre ont su cultiver leur monde intérieur en priorité. C’est pourquoi leur monde extérieur est si harmonisé. Il est le reflet de la beauté qu’ils portent en eux. Ils sont des modèles pour nous aider à nous souvenir que nous portons aussi cette beauté en nous.

Je suis heureux ici d’avoir permis à l’enseignant en moi de s’exprimer. Merci de l’avoir accueilli.

Sincèrement

Simon
Reçu le 10 avril 2009 par Simon Leclerc (www.psychologiedelame.com)

Vous pouvez partager librement ce message à la condition d’en conserver l’intégralité, sans rien modifier ni enlever, y compris sa provenance et ces quelques lignes. Merci

2) À propos de Telos et Mont-Shasta

«La montagne magique»

Il y a des millions d’années, la vie naquit sur notre planète. De temps à autre, des civilisations extraterrestres vinrent y établir des colonies, et celle-ci perdurèrent des millions d’années encore, certaines pendant plus longtemps que d’autres.II y a environ 4 500 000 ans av. J.-C., l’archange Michael et son entourage escortèrent jusqu’à notre planète les premières âmes destinées à former la race Lémurienne, avec la bénédiction du Dieu père/Mère.

En ce temps-là, partout sur terre fleurissaient la perfection, l’abondance et la beauté à un degré tel que l’on peut difficilement l’imaginer aujourd’hui.

Les Lémuriens appartenaient alors à une vibration de la cinquième dimension. Ils étaient doués de la faculté d’abaisser à leur guise leur vibration afin de faire l’expérience physiologique de degrés de densité plus grossiers ; ils pouvaient ensuite reprendre leur corps lumineux quand ils le souhaitaient.

Graduellement, il y a eu une dégradation de la vibration et de la conscience de cette race prodigieuse. Le peuple Lémurien a d’abord déchu jusqu’à la quatrième dimension et s’est par la suite dégradé complètement jusqu’à atteindre la densité de la troisième dimension que nous connaissons aujourd’hui. Le phénomène se produisit sur une période de 1 000 000 ans.

Les territoires formant la Lémurie, aussi dite « Mu » comprenaient des masses aujourd’hui immergées sous le Pacifique. ainsi qu’Hawaï, île de Pâques, les îles Fiji, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, et des terres dans l’Océan Indien près de Madagascar. La côte orientale de Mu s’étendait jusqu’à la Californie et la Colombie-Britannique, au Canada.

Des guerres incessantes entraînèrent une cruelle dévastation à Mu et en Atlantide. Ils prirent éventuellement conscience de la futilité de tels comportements. En définitive, l’Atlantide et la Lémurie furent victimes de leurs propres agressions.

Quand les Lémuriens comprirent que leur patrie était vouée à la perdition, ils adressèrent une requête à Shamballa mineure, la tête du réseau Agartha, afin d’obtenir l’autorisation d’ériger une ville sous le Mont-Shasta dans le but d’y préserver leur culture et leurs annales.

Le Mont-Shasta est le plus haut sommet volcanique aux États-Unis. Il est situé au nord de la Californie près de la frontière de l’Oregon.

Pour obtenir cette autorisation et se joindre au réseau souterrain d’Agartha, il leur fallut prouver qu’ils avaient tiré leurs leçons de la guerre et de l’agression. Ils durent témoigner de leur repentir face aux maintes autres agences, telle la Confédération galactique des planètes. Et pour être admis en tant que membres de ladite Confédération, ils durent établir qu’ils étaient désormais un peuple pacifique.

Lorsqu’on leur accorda la permission d’ériger leur cité, il était clair que cette région survivrait aux cataclysmes. Une vaste grotte en forme de dôme existait déjà au sein du Mont-Shasta. Les Lémuriens construisirent la ville que l’on nomme TELOS, qui signifie, communication avec l’Esprit.

À l’origine cette ville fut édifiée pour contenir un maximum, de 200 000 habitants. La conflagration thermonucléaire qui a anéanti le continent Mu et 300 millions d’habitants, survint plus tôt que prévu, et c’est pourquoi, seulement 25 000 personnes l’atteignirent à temps et furent sauvées.

II y a plus de 12 000 ans, sans avertissement, le continent Mu fut englouti en une nuit. Il s’enfonça si doucement dans la mer que la plupart des gens n’eurent pas conscience de ce qui se passait ; presque tous dormaient. Plusieurs membres de l’ordre religieux, conscients du cataclysme à venir, se sont réunis par petits groupes, en des points stratégiques un peu partout ; ils prièrent et chantèrent tout en périssant.

Auld Lang Syne, reçu par l’intermédiaire des Irlandais, fut le dernier chant jamais entendu dans la contrée de la Lémurie. Ce n’est qu’un au revoir, mes frères…

À partir du moment où la Lémurie fut engloutie, l’Atlantide se mit à trembler, des fragments de sa masse terrestre se mirent à se détacher, et ce, jusqu’au stade ultime lorsque ce continent fut lui-même submergé.

En raison de la perte de deux immenses masses géographiques et des répercussions thermonucléaires, les cités de la planète qui n’ont pas sombré furent pulvérisées ou anéanties par des tremblements de terre au d’immenses raz-de-marée qui avançaient jusqu’à 1 600 kilomètres (environ l’équivalent de la moitié des États-Unis) à l’intérieur des terres. La terre régressa. Il lui fallut plusieurs millénaires pour retrouver son équilibre et redevenir viable.

Les survivants connurent des conditions de vie impitoyables.

À l’origine, les humains sur terre mesuraient environ quatre mètres. Au moment de l’anéantissement de la Lémurie, ses habitants ne mesuraient plus que 2,50 m ; de nos jours encore, ils gardent cette taille. Puis, la grandeur des habitants) de cette planète diminua encore, puisque la plupart d’entre nous ici ont moins de deux mètres. À mesure que notre civilisation évoluera, nous dépasserons de nouveau cette dimension. Même à l’heure actuelle, les gens sur terre grandissent beaucoup plus qu’il y a même un siècle.

Un jour nouveau, un monde tout neuf s’apprête à naître. Nous avons assimilé nos leçons d’amour, et la Nouvelle Lémurie, le paradis perdu, est sur le point d’éclore.

La période de séparation est terminée. La population Telosienne, se relie spirituellement avec un nombre croissant d’entre nous chaque jour. Cette ouverture, que nous allons co-créer, hâtera le moment de leur émergence parmi nous.

Bientôt, nos deux peuples se rencontreront de nouveau, face à face, en d’heureuses retrouvailles remplies d’amour et de lumière. Une fois de plus, nous collaborerons main dans la main et cœur à cœur en vue d’instaurer le plus magnifique, le plus magique des âges d’or, une ère immuable où prévaudront l’illumination, la sagesse, la paix et l’opulence ; en cette ère, les communautés vivront d’amour comme jamais auparavant, affranchies de l’interférence des forces négatives qui ont envahi cette planète depuis si longtemps. Tous seront unifiés par l’affection et l’unité.

Nous devons dire merci à notre Terre-Mère d’avoir enduré nos nombreuses expériences avec tous les dommages que nous lui avons infligés.

TELOS est une des 120 cités de lumières souterraines dont 4 sont habitées par les Lémuriens et quelques-unes par les Atlantes. Les cités situées dans la croûte terrestre sont reliées par des tunnels.

La population de TELOS se chiffre à environ un million et demi d’habitants, qui ont évolués à la vibration de la cinquième dimension.

La ville comporte cinq niveaux répartis sur plusieurs kilomètres carrés. Leurs jardins hydroponiques s’étendent sur sept acres seulement et produisent les fruits et légumes nécessaires pour leur besoin. Les animaux qui occupent le cinquième niveau sont tous végétariens. Le lion et l’agneau se côtoient et dorment ensemble, en toute confiance.

Quand les Telosiens émergeront parmi nous, ils apporteront leur technologie apte à purifier nos océans et à nettoyer la pollution de l’air. Tout n’est pas perdu. La Terre sera sauvée : elle sera de nouveau favorable à la vie. Nous serons alors dans un état de conscience de beaucoup supérieur et dans une dimension lumineuse plus avancée.

Copyright © 2003-2006 Aurelia Louise Jones. Tous droits réservés.
Derniere modification : 2006-06-07

3) Le Monde des Dévas

Le nom  » Deva  » vient du Sanskrit et signifie « Etre de lumière brillante ». Il est employé pour parler d’être non physique. Le mot  » Deva  » est, ici, pris au sens général pour représenter des êtres spirituels de la nature et des êtres angéliques.

On dit qu’au commencement, quand la terre s’est solidifiée et que les formes de la vie ont été formées, les Devas étaient présents dans l’évolution mais n’existaient pas sous la forme d’un corps physique.

La conscience des Devas est dirigée vers l’expansion contrairement à notre conscience qui est focalisée et limitée par la forme du corps humain. Les Devas sont toujours conscients de leur environnement cosmique et veulent devenir toujours plus conscients de que ce qui les entourent. Les êtres des Devas veulent être, alors que les êtres physiques veulent faire. Les êtres du Monde Dévique se concentrent pour créer alors que les êtres physiques veulent se développer.

Les Devas ont une connaissance instinctive des modèles, des rapports et des harmonies cosmiques. Leur monde est celui du plan astral, Royaume où ils sont comme des vortex ouverts à la conscience cosmique.

Certaines personnes peuvent les percevoir, il faut pour cela avoir un don de clairvoyance affiné. Les représentations des Dévas ont des formes plus ou moins humaines mais ceux sont essentiellement des vortex d’énergie.

Ils ont attachés à la mémoire et apprennent des expériences antérieures. Ils sont conscients des archétypes du champ dans lequel ils travaillent et réagissent et s’améliorent selon les influences physiques ou les formes de vie avec lesquelles ils travaillent. Ils sont intéressés uniquement par leur propre champ de travail.

Par exemple, le Deva de l’arbre  » le chêne  » est intéressé par la croissance de cet arbre, un Deva des fleurs, ne sera intéressé que par les formes de la vie des fleurs et ses travaux de guérison dévique ne seront focalisés que pour cela. Il est donc inutile de demander à un Deva d’arbre comment guérir un corps humain. Les Devas sont informés uniquement de leur propre domaine.

Travailler avec des Devas est un avantage mutuel. Les Devas acquièrent l’expérience de la conscience et de l’action focalisées, alors que les humains peuvent apprendre le silence de la conscience Dévique et de sa sensibilité en liaison avec les influences cosmiques. Les Devas sont toujours disposés à aider les humains.

Il existe de nombreux êtres spirituels de la Nature et il est difficile d’en faire la liste. Ce qui importe est d’avoir une idée de ce qu’ils sont et de vivre en conscience que ce monde merveilleux existe autour de nous. Vous aurez, peut-être un jour, la grâce d’en voir un au détour d’un chemin ou dans votre jardin et serez émerveillé de la joie qui émane de ces êtres divins.
Les Devas du Monde Élémentaire

Élément de la Terre

Les Gnomes
Les Lutins
Les Trolls
Les Dévas des Pierres et Cristaux

Le Gnome : Il fréquente surtout les vieux jardins, autant en campagne qu’en ville. Il lui arrive souvent d’émigrer dans les bois, mais puisqu’il est très instruit, il finit par s’ennuyer et revient à son lieu d’origine. Le gnome a bon caractère mais est de tempérament plutôt sombre, il se plaît à raconter des histoires mélancoliques.

Les Lutins sont des êtres de petite taille souvent très malin et malicieux.

Les Trolls sont des êtres bien connus du peuple scandinave. A l’origine, ils étaient vus comme des géants. Au fil du temps, leur taille est devenue beaucoup plus modeste, ils sont décrits comme étant plus petits que les hommes et toujours d’une laideur repoussante. Ils vivent dans d’inaccessibles montagnes, au cœur des forêts ou dans les profondeurs des cavernes dans lesquelles, dit-on, ils gardent jalousement des trésors somptueux.

Élément de l’Eau

Les Nymphes
Les Ondines
Les Naïades

Les Nymphes, comme les Ondines ou les Naïades… représentent la femme idéale, image chatoyante de l’ « autre » qui hante les rêves des hommes. Les nymphes des sources, des ruisseaux et des fleuves ou Naïades, filles d’Oceanos, qui, grâce aux vertus purificatrices et régénératrices de leur eau sacrée, apportaient aux fiancés la fécondité. Certaines de leurs sources possédaient des propriétés curatives.

Élément de l’Air

Les Elfes ou Sylphides
Les Fées

Les Elfes sont des créatures fantastiques pouvant atteindre la taille d’un etre humain, contrairement à ce que l’on pense.Leur milieu naturel est associé, la plupart du temps, aux forêts, car ce sont des créatures mystérieuses, discrètes et sauvages douées pour la magie et la pratique des armes magiques. Ils ont une espérance de vie d’une centaine d’années, voir même d’un millénaire. On les identifie par leurs oreilles qui sont très grandes et pointues vers le haut. Mais peu de gens ont eu la chance d’en rencontrer sur leurs passages. Les Sylphides et les Elfes dominent l’Elément Air. Ce sont des créatures ailées, diaphanes, gracieuses et élancées dont l’apparence se rapproche beaucoup de celle des Anges. Ce sont des êtres radieux, excessivement mobiles. Les Elfes veillent au mécanisme de la photosynthèse des plantes et à leur ensoleillement. Ils aiment aussi la musique et ils chantent des sons célestes. Ils sont très attachés aux enfants et à toutes les personnes qui ont su préserver une âme innocente et qui sont capables de s’émerveiller d’un rien.

Les Fées : Avec son visage d’enfant, la Fée de la Joie Pure est la plus aimée de tout Féérie. Elle apporte le bonheur à quiconque croise son chemin. La Fée des eaux de la sagesse s’occupe de l’eau qui coule dans Féérie. On dit d’ailleurs de celle-ci qu’elle est plus douce que le meilleur des vins. La Fée des eaux de la sagesse est toujours entourée d’autres créatures reconnues pour leur habileté à guérir des maladies.La Fée des transformations est l’une des rares à posséder une baguette magique. Un coup de celle-ci, et vous vous retrouvez transparent, capable de voir à l’intérieur de vous-même vos émotions et sentiments cachés. Les mots magiques de la Fée des transformations sont « Connais-toi toi-même ».

Élément Feu

Les Salamandres

Les Salamandres sont des Etres spirituels de l’élément Feu. Il est le plus subtil, le plus mystérieux et le plus dangereux des quatre éléments car le plus difficile à manipuler par l’homme. Les Salamandres sont les élémentaux les plus éloignés de nous et leur apparence et leur langage n’ont rien d’humain ! On les décrit parfois comme des sortes de serpents noirs en position verticale qui se tordent sur eux-mêmes et qu’on peut observer dans les feux de cheminées ou au coeur des orages, dans les éclairs de la foudre. Les Salamandres habitent une matière presque totalement épurée qui accomplit son ultime combustion avant de devenir pur esprit. C’est pourquoi, elles incarnent le Feu divin, celui de l’illumination et de l’éveil. Elles sont également associées au feu philosophal des alchimistes.

Article réalisé à partir de plusieurs sources

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email