Transmis par Véronique Rauzy

Dès le début de mon processus d’éveil, j’ai vécu des expansions énergétiques, lors desquelles je ressens mes champs d’énergie et mon aura se dilater, ma conscience s’ouvrir à de nouvelles compréhensions et ma présence qui s’installe dans le Cœur et émane la vibration Amour. Ces expansions révèlent la montée en fréquences.

Dès le début de ce processus aussi, une voix intérieure m’a souvent enjoint : « Tiens ta fréquence ! » Que signifie cette phrase ?

Nous sommes constitué d’un ensemble de fréquences qui nous traversent, nous informent, nous modèlent. Elles s’interpénètrent, s’harmonisent ou dissonent, et il nous appartient de maintenir à chaque instant une cohérence ou de sombrer dans le chaos.

La fréquence de chacun, à chaque instant, correspond à l’harmonisation de sa fréquence originelle, issue de l’âme, avec les fréquences hautes issues des plans de lumière et les fréquences basses issues des plans de matière.

Nous sommes des pont, des relais, entre ces niveaux de fréquences.

À mesure que le processus s’approfondit et que notre perspective s’élargit, nous découvrons que nous vibrons simultanément dans plusieurs octaves de fréquences et que la conscience expérimente simultanément plusieurs niveaux de compréhension, ce qu’on appelle la multidimensionnalité. Selon où nous plaçons le curseur de notre attention, et comment nous nous ouvrons à l’intérieur, nous expérimentons le champ de fréquences qui correspond.

Nous pouvons faire correspondre les octaves de fréquences avec les différents règnes : minéral, végétal, animal, humain, angélique, archangélique et christique (voir l’article Le pont entre les règnes). À chaque règne correspond un octave avec un ensemble de fréquences. L’être humain harmonisé est un pont, un canal par lequel transitent les fréquences des différents octaves, et aussi un explorateur qui voyage entre les octaves et fait circuler les informations.

Cela implique la maîtrise d’une souplesse pour passer d’un champ de fréquences à l’autre. On pourrait prendre l’image d’un immeuble avec différents étages. Pour circuler il nous faut construire des escaliers et des ascenseurs, des paliers.

Qu’est-ce que l’ascension, en termes de fréquences ? L’ascension signifie le passage et la stabilisation à l’octave supérieur comme nouveau niveau de référence et d’expérience principale.

ABSORBER, ANCRER ET INTÉGRER UNE FRÉQUENCE

Voici comment j’absorbe une nouvelle fréquence : je reçois une information harmonieuse, qui correspond à un état d’être, un état d’esprit et un ressenti. Je me positionne en Yin, en réceptivité, et je permets à cette information d’entrer en moi, de circuler, de pénétrer mes strates terrestres : les corps mental, émotionnel, éthérique, physique. Je me laisse imprégner, impressionner, imprimer par la fréquence. Ainsi elle s’encre et s’ancre en moi, et je l’intègre de plus en plus profondément à mesure qu’elle m’explore et m’informe. Il se produit un alignement, qui est une mise en phase, une mise en résonance de l’ensemble de ma structure énergétique avec la fréquence. Quand l’alignement est complet, une harmonisation opère en moi, tout mon système s’actualise et je passe alors du Yin au Yang : la fréquence s’exprime et peut vibrer, émaner, rayonner à travers moi et se diffuser dans mon environnement, et notamment vers les autres êtres humains. Je sers alors de transformateur, d’adaptateur et aussi d’activateur. J’offre une information disponible à travers mon canal humain. Cette information est toujours et seulement une proposition pour les autres/semblables, qui choisissent ou pas de la laisser pénétrer leurs champs et les imprégner à leur tour.

C’est le phénomène de syntonisation. Il passe tout d’abord par la résonance des Cœurs. Par le Yang qui s’offre en s’ouvrant totalement, par le Yin qui reçoit en s’ouvrant totalement. La rencontre vraie, essentielle, de l’huma-unité, l’ouverture des structures et l’acceptation d’être impacté, impressionné, transformé par une rencontre.

TIENS TA FRÉQUENCE !

Cette injonction : « Tiens ta fréquence ! », je la comprends comme :

– le fait d’émaner le plus possible ma fréquence originelle ;

– la possibilité de soutenir un niveau de vibrations élevées, une cohérence et une clarté ;

– la nécessité de maintenir une vigilance afin de ne pas redescendre dans des zones de confusion et de soumission à des programmes inconscients.

Je l’entends généralement dans des moments où je sers de portail ou de pilier. Quand par mon attention et mon intention, je stabilise et diffuse une information harmonieuse qui va soutenir les mouvements du vivant.

Comment « tenir » ? Depuis le lâcher-prise. On tient en lâchant, en laissant circuler, en ne retenant pas. Ce n’est pas notre volonté ni notre « faire » qui opèrent en la matière, mais l’esprit qui circule à travers nous.

POURQUOI ON REDESCEND PARFOIS EN FRÉQUENCES?

Au fil des années, il m’arrive encore de faire le yoyo. D’alterner des moments de pure connexion en l’esprit, où tout est clair, où des choses considérées comme impossibles se produisent à travers moi ou devant mes yeux, où je vis la communion avec le vivant, où l’Amour circule dans mes cellules et me remplit de joie, et des moments de rechute dans la lourdeur matérielle où je me confronte aux limitations, à l’oubli, à l’impossibilité de retrouver directement l’accès aux hautes fréquences et la connexion avec la version supérieure de ma conscience.

Je comprends plusieurs raisons à cela :

1/ Les limitations de l’expérience dans la matière

Nous sommes multicouches, les fréquences dont nous sommes constitué vibrent sur de nombreux octaves différents, et il y a un temps, un délai de diffusion de l’information entre les plus hauts octaves de fréquences et les plus bas. C’est le travail d’absorption, d’intégration en profondeur dans des couches de plus en plus denses. L’absorption est le phénomène par lequel une partie de l’énergie de rayonnements électromagnétiques ou corpusculaires est dissipée dans un milieu matériel. Quand la nouvelle fréquence contactée par l’esprit transite à travers nous jusqu’à la matière de nos corps physiques, beaucoup d’énergie est utilisée pour cette intégration, aussi de nombreuses autres fonctions sont-elles mises en veille. D’où ces besoins de repos, de calme, d’inactivité, et d’où aussi ces absences mentales. Ce sont des moments lors desquels nos systèmes se réinitialisent et se réactualisent, et ils passent par une étape temporaire de déconnexion.

Quand une fréquence est intégrée complètement, nous pouvons nous y référer et nous aligner dessus à tout instant afin de retrouver une cohérence. Elle devient un pilier pour notre structure.

2/ La nécessaire désactivation du contrôle de l’ego

Tant que nous n’avons pas désactivé tous nos programmes de conditionnement, nous sommes soumis à des forces contraires : les forces de l’esprit qui appelle à être remis au centre de notre vie, à nous élever et à reprendre les commandes de notre expérience, et les forces de l’ego qui va nous présenter des portes, des obstacles, et tenter à chaque instant de nous faire redescendre dans les zones du connu, là où il sait que jusqu’alors nous avons survécu (car sa mission est de veiller à nous faire survivre). Dans ce rapport de forces, l’ego parvient souvent à nous faire redescendre tant que nous ne l’avons pas réaffecté à sa juste place de serviteur et que nous n’avons pas harmonisé notre espace intérieur.

Malgré notre désarroi lorsque cela se produit, acceptons tous nos états, même quand ça redescend, même quand c’est un programme qui prend les rênes le temps d’une expérience, même quand ça part en vrille. Acceptons-nous dans cette entièreté, tranquillement, et assumons-la, n’en déplaise à d’autres, quels qu’ils soient. La foi et l’humilité nous aident ici, par la compréhension que depuis la personnalité limitée nous n’avons pas toutes les données permettant d’appréhender la globalité d’une situation et par l’assurance que les situations traversées sont transitoires.

Le premier gardien du seuil est le juge culpabilisant et moralisateur, se prétendant garant de la sagesse et du bien mais étant en réalité missionné pour nous garder dans les chaînes des croyances conditionnées. S’il est encore actif, il nous accablera quelle que soit la situation ! Il nous reprochera tout autant d’être « trop perché » que d’avoir replongé. Et quoi qu’il dise, si on l’écoute, il aura pour effet de nous faire descendre en fréquences. Pour passer ce portail, le juge doit être transmuté en observateur neutre et vigilant capable de discerner, et en médiateur bienveillant, miséricordieux vis-à-vis de nous-même.

Faisons de chaque expérience un terrain de jeu, la possibilité d’une synthèse, d’une solution à offrir à tous. Comprenons que chaque programme mis en lumière est l’occasion d’une guérison. Voudrions-nous parfois avoir fini l’expérience avant de la vivre ?

3/ Une guérison karmique ou multidimensionnelle

Parfois notre interface-pont sert aussi de canal pour guérir des parts de l’Être multidimensionnel qui sont restées en souffrance sur d’autres lignes de temps, dans d’autres vies, passées, parallèles ou futures. Ce qu’on appelle aussi le karma. Nos capacités de modulation entre les fréquences, notre faculté à y naviguer est utilisée par l’Être pour aller se guérir lui-même. Cela est une grande partie du travail actuel des âmes sur le point d’ascensionner : l’Être a besoin de réunir et réharmoniser toutes les parts qui ne sont pas encore intégrées pour faire basculer complètement l’expérience.

L’hiver dernier, j’ai été prévenue à l’intérieur, par mes guides, qu’il était nécessaire que je redescende en fréquences pour aller aider une part multidimensionnelle bloquée dans son expérience. Pour pouvoir contacter le nœud karmique et le dissoudre, il m’a fallu plonger plusieurs semaines au fond de mon inconscient, en basses fréquences afin d’être en résonance avec cette part et de pouvoir agir pour guérir. Ce fut éprouvant car je n’avais pas accès à mes ressources habituelles, il m’a fallu traverser des initiations et récupérer des mémoires qui n’étaient pas harmonisées. Quand le travail a été terminé, j’ai retrouvé mes connexions, je suis remontée et j’ai pu extraire plein de leçons de l’expérience, qui m’ont servi notamment pour canaliser la synergie des 5 fréquences.

4/ La création de passages pour le collectif

J’ai déjà évoqué ce choix fait par mon âme alors que j’avais basculé plusieurs jours en état de grâce, et qu’après la communion et l’extase avait surgi le paradoxe de me sentir isolée des semblables humains sans plus pouvoir communiquer avec eux ni résonner. Quand j’étais identifiée au Tout, à la Vie, à la Joie, je ne pouvais plus interagir dans le « monde social » environnant. J’avais alors compris ou choisi que je ne m’élèverai pas seule, et qu’il était important de faire le pont, de construire les passages entre les octaves de fréquence, pour pouvoir y aller ensemble. Même si cela impliquait de redescendre pour créer les voies de circulation, pouvoir aller et venir. Pouvoir monter ensemble. Être en grâce avec les semblables. Non pas par, pour ou à travers eux, mais AVEC eux. Chacun de nous passant par sa connexion intérieure en premier lieu.

Nous sommes l’expérience d’une espèce interconnectée, l’huma-unité. L’être humain solitaire est une illusion. Les énergies actuelles nous amènent vers une bascule collective. Ce qui se passe aujourd’hui, qui se prépare et se vit déjà, est une ascension collective, pour un grand nombre d’âmes qui se sont incarnées pour vivre cette expérience maintenant.

Dans ce cadre collectif, nous sommes les uns pour les autres des relais, des ponts, des soutiens, des exemples, des modèles, des références, des stimulants. Chacun à sa juste place, vibrant sa fréquence originelle, son authenticité. Des atomes crochus, de proche en proche, qui tissent la trame du nouveau. Certains marchent devant et défrichent le terrain, d’autres relaient et à leur tour jalonnent, tracent, cultivent les voies par lesquelles nous évoluons ensemble. Chacun au rythme qui lui convient, le chemin n’est pas linéaire mais quantique.

L’ascension collective passe par la priorité offerte au « nous » plutôt qu’au « je ». Le service s’entend alors ainsi : toute l’expérience est offerte à l’esprit afin qu’à travers nous il expérimente ce nouveau cycle. C’est un retournement en dedans qui se prolonge en dehors. J’offre mon expérience : la conscience, la présence et la puissance qui s’expriment dans mon interface, au divin, à ce qui est le plus élevé dans mes possibilités présentes, depuis l’engagement d’être une force de proposition qui serve à tous les semblables en résonance, afin que nous opérions une bascule ensemble, cœur à cœur, main dans la main, yeux dans les yeux.

https://archere-stellaire.wixsite.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email