Message de Christ’al Chaya transmis par Rosanna Narducci-Baux

Extrait de son livre aux éditions « les Sentiers de Saint Jean »

L’expansion est fusion illimitée des âmes. Il n’y a aucune séparation à faire ou à envisager, seule la conscience est expansion.

Toute autre expansion est éphémère. Augmenter, expanser des ressources matérielles est un signe d’ignorance, d’avidité, de pouvoir et surtout de peur; la peur du lendemain, mais demain n’existe pas pour celui qui vit l’EXPANSION DE CONSCIENCE.

C’est ICI et MAINTENANT que tout commence et que tout finit.

L’expansion est infinie, mille et mille spirales de couleurs, de rayons. Toutes ces couleurs se mélangent dans le blanc immaculé.

La conscience est votre bagage, votre clef de passage dans toutes les dimensions de l’être universel. Pour avoir une conscience, il faut accumuler de l’information. Pas de l’information livresque, mais de l’information vécue, expérimentée.

Ne croyez pas de vagues précepteurs, avancez avec votre partie yin: l’intuition. L’intuition vient du coeur, c’est cet élément qui vous aidera à retrouver ce dont vous avez besoin pour votre voyage.

L’intuition trouvera l’élément indispensable dans les mémoires de votre conscience.

Trop souvent, l’humain s’incarne et ne sait pas qu’il y a la vie, il ne réalise pas que sa conscience contient tous les codes, toutes les mémoires, toutes les souvenances de sa divinité. Ses idées sont limitées jusqu’à ce qu’il s’éveille. Son éveil commence souvent par un mal-être, il se sent mal et voudrait se sentir bien, se sentir différent,libre, là commence le travail d’alchimie.

Il veut transformer sa vie, ses sentiments et surtout il veut comprendre. Alors l’homme expérimente toutes sortes de situations et découvre ainsi les potentialités de son âme. Il a un instinct inné qui le fera méditer.
Enfant déjà, lors d’un examen scolaire, il lui arrivait parfois de respirer profondément. Ce simple exercice le mettait en condition, le calmait, apaisait ses angoisses et sa peur de l’échec, il pouvait alors mieux se concentrer et démarrer son devoir confiant et serein.

Tout homme a observé la nature au moins une fois dans sa vie. Il est resté émerveillé devant cette grandeur, cette beauté, cet équilibre parfait. La nature semble s’ordonner, s’organiser de façon harmonieuse. Il arrive parfois qu’un arbre majestueux appelle l’homme. L’arbre est immense, imposant, impressionnant, l’homme semble minuscule face à ce géant, et puis, un court instant, l’homme va penser à la petite graine qui a permis la vie. A l’instant précis où a jailli cette pensée, l’homme vient de méditer. le sait-il ?

Dans l’infiniment grand, il y a l’infiniment petit et dans l’infiniment petit, il y a l’infiniment grand. L’homme qui réalise cela, vient de vivre une expansion de conscience même s’il n’en est pas conscient.

La nature peut être une source d’enseignement. Par cette image de l’arbre, l’homme peut comprendre que le cosmos est ordre et beauté, que toute chose est interpénétrante, il peut faire des correspondances entre les phénomènes de la nature et les phénomènes de transformation qu’expérimente son propre corps physique. Avant de devenir adulte, il était aussi une graine d’un immense réservoir: il découvre la loi d’analogie.
Lorsqu’il observe l’océan, il voit l’immensité. A L’horizon, la mer semble se confondre avec le ciel. L’homme n’a jamais été séparé de sa nature divine. S’il exerce son oeil spirituel à dépasser les limites temporelles, il s’apercevra qu’il est un dieu révélé.

L’homme devrait également réfléchir au vocabulaire qu’il emploie. Trop souvent les mots le limitent dans un certain contexte.
Il serait plus juste de dire qu’une cellule s’expanse pour qu’une autre voit le jour.

L’expansion est la VIE et la VIE est multiplication

Lorsque l’élève ne veut pas écouter le maître intérieur, ce dernier le renvoie à la vie. La vie humaine est soumise à cet ordre universel.

Dans sa conception du temps, l’homme croit détenir le pouvoir d’agir. Il ne suivra pas la voie de la conscience, mais se limitera dans ses acquisitions de titres, d’honneur et d’argent.

Prenons l’exemple d’un tel terrien: ce terrien choisira son activité professionnelle en fonction du salaire et du prestige, il aura tout ce qu’il désire et pourra pleinement jouir des joies de la vie. Il sera bien souvent victime de ses faiblesses. Pas un instant il ne se posera la question de savoir si son métier est une nuisance pour l’environnement. S’il sait qu’il y a pollution, qu’importe, ce n’est pas lui qui en pâtira mais les générations futures. Lui ne sera plus là, alors comme le dit si bien l’adage « Après mois, le déluge ».

Ce terrien là supprime sa divinité inhérente, il n’est pas « expansion ». Il vit l’amour égoiste et éphèmère. Il ne voit pas que cet autre de demain, c’est lui!

De telles pensées sont limitantes et endommagent votre nature spirituelle. Vous faites des compromis dans un système de vie erronée. Vous choisissez le chaos plutôt que l,ordre universel, pourtant, vous vivrez les conséquences de tous vos actes, de toutes vos pensées, de toutes vos paroles. La bougie se consume, la flamme finit par s’éteindre.

Si vous ne vous souciez pas d’allumer d’autres bougies, il n’y aura plus de flamme. Vous créerez alors un univers sombre.

Expansez-vous, mais n’éteignez pas la flamme de la connaissance par un faux savoir. La connaissance, c’est être en syntonie avec l’essence. Le savoir c’est: avoir ça, c’est le désir, la convoitise, l’égo.

Vous devez effacer ce karma de l’égo par le respect de la vie, de la nature. Tant que votre technologie ne respecte pas l’essence des choses, l’ordre naturel, alors, sachez qu’elle est fausse et, tout ce qui est faux ne subsistera pas dans l’ère qui s’annonce.

Le septième rayon violet est porteur de la vérité. Tout ce qui ne se synchronise pas avec ce rayon se désintègrera. Même la dualité et le chaos sont soumis à l,ordre universel. Là où il y a désordre, il y aura ordre. Là où il y a complot, il y aura révélation. Le travail du verseur d’ondes a commencé.

La terre s’expanse et entre en résonnance avec ses mères stellaires.

L’homme a créé sa propre réalité: la troisième dimension, il a instauré ses propres règles de vie en communauté basées sur le profit et le gain, il a créé des castes, des couches sociales séparées les unes des autres, mais il ne peut étouffer la réalité de la vie.

Toutes les autres dimensions qu’il se refuse de prendre en considération dans son quotidien sont bien là. Tous ses actes se font ressentir dans ces dimensions qu’il occulte, et celles-ci lui renvoient les conséquences. Tout est mouvement: flux et reflux. Les vagues de l’océan vont et viennent. Ce que l’homme jette dans l’océan cosmique lui revient.

Amis de la terre, observez bien votre environnement, méditez sur la graine qui donne l’arbre et examinez toujours la nature de vos semences. Les récoltes seront bonnes ou mauvaises, mais vous récolterez toujours ce que vous aurez semé.

Méditez, choisissez l’introspection … et l’expansion suivra.

OM,
AMOUR,
OMNI,

Christ’al Chaya

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Aux Portes du Temps



Print Friendly, PDF & Email