Cimi / Kame – Trecena de la Transformation 12 – 24 septembre 2017

Transmis par Birgitte Rasine

Cimi, ou Kame en Maya K’iche, signifie la mort et la renaissance – ou, littéralement : « le temps présent de l’éternel maintenant ». Cimi représente Xib’alb’a, le monde souterrain de la mythologie Maya, qui incarne le flux éternel du cycle mort-renaissance-transformation.

Les Mayas croyaient et croient encore en la réincarnation ; Cimi est le signe-du-jour qui représente cet état spirituel transcendantal. Porteur d’une connexion particulière avec le monde des ancêtres, il est imprégné de l’énergie féminine abondante qui fait de cette trecena la période la plus bénéfique pour résoudre les conflits conjugaux.

Cimi signifie la détermination, l’humilité et l’obéissance, mais aussi le dédain, le mépris et la maladresse. Son animal totem est la Chouette/Hibou. Dans la tradition Classique Maya, il est associé à la direction cardinale du Nord et à la couleur blanche. Dans la tradition Moderne des Mayas K’iche, il est associé au Sud et à la couleur jaune.

Pendant les Jours-Cimi, les Mayas prient et demandent une longue vie, que la mort puisse être retardée ou révoquée, et pour le repos et la paix de ceux qui sont en partance de ce monde.

C’est un Jour et une période bénéfique pour entrer en contact avec nos ancêtres, pour communiquer avec des êtres supérieurs ou avec d’autres dimensions et pour accéder à la connaissance spirituelle. Cimi est également un jour bénéfique pour la guérison (surtout celle des maladies graves), pour la protection des voyageurs, pour la prévention des accidents, et pour dissoudre les énergies négatives.

Dans l’esprit Occidental (Nord), la mort est généralement associée à quelque chose de tragique et d’extrêmement effrayant que la majorité des gens craignent. C’est là l’une des principales raisons pour laquelle nous rendons un culte à la jeunesse, négligeons nos aînés, et restons focalisés sur « les fleurs qui produisent les fruits » de notre société.

Mais pour les Mayas la mort fait partie intégrante de la vie et elle lui est complémentaire. Elle est porteuse d’une énergie positive et bienveillante qui nous apporte la paix, l’harmonie, et qui permet à l’esprit de se régénérer avant de revenir à la vie terrestre. En un mot, la Mort est transformatrice. Elle transcende la Vie afin que la Vie puisse la transcender à son tour. C’est la danse perpétuelle de cette dualité entrelacée qui reflète la nature cyclique omniprésente en toute chose. Chaque aspect de l’existence possède son Yin et son Yang : l’un ne pouvant exister sans l’autre.

Dans la vision Maya, la nature du Temps est cyclique, organique et multidimensionnelle – et non pas une voie unique, structurée et linéaire.
Comme l’explique Martin Prechtel :
« Le Présent est le centre du monde, l’Axis Mundi. Le Passé qui incarne tout ce qui a été, et le Futur qui incarne tout ce qui est encore à venir, sont ancrés au centre de l’Arbre de l’Éternel Présent. C’est la raison pour laquelle tant d’enseignements spirituels sont focalisés sur le « moment présent » – le présent qui englobe passé et futur. »

Tout ce que nous faisons dans nos vies : les pensées que nous nourrissons, les émotions que nous ressentons, les mots que nous prononçons, les actes que nous posons, entretiennent notre « futur passé » et déterminent l’héritage que nous laisserons à nos familles, à l’humanité et à l’histoire de notre civilisation. C’est pourquoi Cimi — et la résonance que nous avons avec son énergie– est si fondamental pour notre avenir individuel et collectif.
Nous transformons les énergies de nos ancêtres et de nos parents en de nouvelles actions et expériences, celles-ci deviennent nos vies et nos souvenirs que nous transmettons à nos enfants, qui, à leur tour, transformeront ces énergies dans leurs propres vies.

Au cours de cette Trecena, ouvrez-vous aux opportunités du changement et de la transformation. Libérez-vous des chaînes asphyxiantes de la peur, de l’anxiété, de l’incertitude et laissez-vous glisser dans les eaux chaudes énergétiques des véritables promesses et potentiels de votre âme.

Cimi est si puissant qu’il peut générer des énergies extrêmement différentes dans une même journée ; la manière et les formes à travers lesquelles il va se manifester, et les résultats et conséquences qui s’en suivront dépendront de votre parcours individuel et de votre façon de voir les choses. Ceci est vrai pour tous les signes des Jours du Tzolk’in, mais plus particulièrement avec Cimi. C’est pourquoi il est essentiel au cours de cette trecena de rester ouvert et libre et de n’étouffer aucun aspect de votre vie avec des soucis, des craintes ou toute autre émotion ou pensée toxique. Au contraire, embrassez les changements et les transitions, qu’il s’agisse de changement de mode de vie, de changement professionnel ou relationnel, d’un déménagement vers un nouveau lieu, ou tout simplement du fait que vous passez dans une nouvelle décennie.

Dites adieu au passé avec gratitude et embrassez l’avenir avec l’enthousiasme d’un enfant. Et, comme l’aurait dit les Mayas s’ils avaient parlé latin :
Carpe Diem ! Profitez du moment présent !

Birgitte Rasine
http://maya-portal.net/
Traduction française : P. Linda Steketee
linda@mayanmajix.com

http://passageemergence.blogspot.co.il/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email