Entretien avec Stéphane cavé

par Marie-Hélène COURTAT​ du magazine Sacrée Planète
Cet entretien réalisé avant 2012 est encore très actuel dans ses explications du phénomène des codes de lumière que nous recevons régulièrement pour activer notre ascension.

Dans le prolongement de la réflexion sur la géométrie sacrée, nous vous proposons un regard original. Stéphane Cavé a reçu, il y a une vingtaine d’années, en état d’expansion de conscience, un enseignement basé sur des sons et pictogrammes sacrés qu’il a mis en formes afin de le communiquer. Ces figures ressemblent étrangement à certains dessins apparus dans les champs de blé du sud de l’Angleterre.

Sacrée Planète : Tu as reçu, il y a quelques années de cela, une série de messages sous forme d’images et de sons, que tu appelles des​​« Starcodes. » De quoi s’agit-il ?

steph vavé2

Stéphane Cavé : En effet les premières matrices pictographiques que j’ai reçues en 1990 sont semblables à celles qui sont apparues en Angleterre de 1994 à 1996. À cette époque, en France, aucune revue ne parlait des crop circles. C’est dans une revue canadienne que j’ai pris connaissance de ces formations qui se manifestaient principalement dans les champs de blé du sud de l’Angleterre.

Les « Starcodes » sont des Codes cosmiques ou codes d’informations.

Il s’agit d’un « langage universel codé » constitué d’une synthèse entre sons et codes pictographiques sous forme d’images ou d’écritures. C’est un langage de lumière qui est utilisé dans les mondes supérieurs comme Source de communication et de création. Ces starcodes nous relient à l’énergie créatrice de la Source qui est en nous et nous  remettent en contact avec nos origines sacrées.​

SP : D’où viennent-ils, selon toi?

S.C : Ce sont des fréquences vibratoires qui proviennent d’au-delà des limites de notre système galactique. Ils viennent des mondes de lumière SUPRA galactiques. Nous pouvons dire qu’ils émanent des plans supérieurs de notre Univers aux « nombreuses demeures »d’intelligences qui nous ont précédé sur la terre ou qui sont intervenus à un moment ou à un autre de notre évolution.

​SP : Quelle est leur fonction?​

​S.C : Il s’agit d’un langage codé destiné à l’éveil et la reprogrammation de la conscience humaine. Ces langages renferment des codes d’énergies sonores qui participent à une réorganisation dans l’unité de la cellule et de l’ADN. Ils amènent une profonde transformation dans la  chimie du corps et de la conscience. Ils ouvrent les canaux extrasensoriels et activent la géométrie sacrée du corps.

Ils participent à notre ascension. Ils sont essentiels pour l’échange (communication) entre le corps humain et le corps du Soi supérieur, c’est en reconnaissant et acceptant l’Identité DIVINE de notre nature supérieure qu’il est possible de saisir le message lumineux de ce langage qui permet de transporter la conscience d’une réalité à une autre.

Ces codes de lumière pictographiques que j’appelle aussi des « clés » sont de nouveaux codes de programmation pour l’humanité. Ils comportent des programmes allant de la génétique à une supra-physique de lumière et servent à implanter sur terre de nouvelles formes-pensées supérieures de l’Esprit divin. Ils ont ensemencé cette planète dans les cycles précédents et dans cette séquence de temps que nous vivons, ils nous préparent justement à ce que j’appelle l’interconnexion avec l’intelligence Divine.

 SP : Peut-on dire qu’ils nous préparent à 2012?​​

steph cavé3

Le système calendaire MAYA ne tient pas compte des nombreux champs de relativité !

S.C : En effet, je les ai reçus, il y a quelque temps déjà, mais ce travail revêt une importance toute particulière à la veille (et bien au-delà du système calendaire)  2012 . Il rejoint celui de nombreux thérapeutes ou enseignants qui nous parlent du changement vibratoire que l’humanité est invitée à opérer afin d’éthériser ou de transcender la densité de la matière. La progression des consciences est telle qu’un nombre croissant d’individus est capable de les accueillir.​

Ceci rejoint une autre prophétie  celle d’Enoch qui  est assez identique à celle des MAYAS que l’on appelle « le Cycle du PHOENIX » il caractérise la fin d’un cycle; lié à un processus d’achèvement et de résurrection….promesse d’une vie NOUVELLE

Le « Cycle du PHOENIX » est la transformation du corps physique en corps de lumière cependant  les changements fondamentaux lié à ce cycle ne sont pas déterminés sur l’échelle du temps terrestre, le facteur « temps » est établi suivant un ensemble de critères mobiles d’évènements spirituels à l’échelle galactique et bien évidemment planétaire.

Ces codes de lumière interviennent dans cette séquence de temps terrestre qui est un temps de régénérescence spirituelle. Ces enseignements sont condensés dans des circuits complexes et très subtils composés de différentes fréquences de lumière. Ce sont en fait des matrices d’informations universelles qui ouvrent les centres intuitifs du corps et augmentent la capacité du cerveau au-delà des possibilités actuelles. Les informations créent un arrangement dans les mécanismes du processus d’ascension. Par ce langage non ordinaire notre conscience peut communiquer à différents niveaux de réalité, activant à l’intérieur de notre Être le circuit divin.

Les énergies activées aident à nous libérer des vieux modèles et formes-pensées pour favoriser un alignement avec notre Soi supérieur. Il est important de savoir que dans cette incarnation,  nous sommes arrivés parfaitement préparés pour assimiler ces énergies informations-lumière puisque nous sommes venus ancrer de nouvelles programmations pour de nouvelles fondations.

S P : En quoi peut-on les rapprocher des Crop Circles ?

S.C : Il y a un parallèle entre les codes cosmiques et les crop circles.- ceci est particulièrement flagrant dans le motif apparu entre le 21 et le 30 juin 2009 à Milk Hill dont une partie s’apparente à une écriture. Dans le monde manifesté, les crop circles n’ont cessé d’augmenter en nombre et en complexité depuis les années 80, se situant principalement sur les anciens lieux de connaissance. C’est le même type d’encodage de lumière qui nous prépare à une profonde mutation de la conscience dans l’évolution de la TERRE-MERE et ceci pour atteindre de nouveaux champs multidimensionnels.

Il ne faut pas voir les crop circles comme un processus d’éveil extérieur à nous-mêmes mais comme un processus fusionnel faisant partie d’un vaste plan de reprogrammation de la conscience. C’est un moyen d’identification intérieure, par ce moyen de « liaison », nous reconnaissons qui nous sommes, et en acceptant et en reconnaissant qui nous sommes, nous reconnaissons l’esprit éternel du, « je suis » qui s’interconnecte au, « je suis » humain

SP :Comment as-tu reçus ces codes ? est-ce que cela s’est étalé sur une longue période ? ​

S.C :  C’est une longue histoire qui a débuté, il y a une vingtaine d’années. Il me faudrait des pages pour la relater, mais je vais m’efforcer ici de faire une synthèse. Dès l’âge de 8 ans, J’ai commencé à avoir des expériences que je qualifierais de non ordinaires ; des décalages d’espace-temps et puis des rêves qui n’étaient pas de simples rêves mais des contacts de lumière.

Mon premier contact en tant qu’enfant fut avec Marie, mère du maître Jésus. Ensuite vers l’adolescence, il m’arrivait parfois de vivre des situations très étranges qui sont difficiles à décrire ici parce que les mots sont limités. Et puis à l’âge de 22 ans, j’expérimentais dans la méditation des états de conscience modifiés.

Un jour, j’ai commencé à entendre des fréquences sonores très aiguës et cela a ouvert une porte au niveau de ma conscience qui s’est retrouvée projetée dans un espace de pure lumière phosphorescente puis progressivement  apparurent des équations soniques, des matrices géométriques, toutes ces formes qui étaient enchevêtrées les unes dans les autres. Elles s’assemblaient et se désolidarisaient. Ces formes  ressemblaient à des « corps véhiculaires » à l’intérieur desquels circulait un réseau d’énergies très complexes dans lequel se projetaient des écritures enflammées… des codes de feu apparaissaient sur des tablettes d’or cristallines et des manuscrits…Tout était vivant, en conscience, ordre et beauté.

J’ai vu les langages de lumière descendre sur mon corps par le sommet de la tête et je pouvais sentir leur brillance qui venait éclairer et imprimer ma conscience d’une nouvelles cosmologie, à ce niveau  il ne s’agit pas de médiumnité au sens où l’on peut l’entendre mais d’un processus de connexion avec les mondes supérieurs. C’est suite à cette expérience que j’ai commencé à canaliser progressivement les Codes de Vie issus de «tablettes». Ce que je canalisais à ce moment-là était l’Ancienne connaissance des Nations des Etoiles. Cette connaissance universelle est gravée dans la pierre, elle se trouve dans les chambres secrètes de la Terre,  sous MACHU PICCHU … et sous la Grande Pyramide.

SP : Qui étaient tes « instructeurs » ?

S.C : Aujourd’hui, je peux dire que j’étais enseigné par des Êtres des Nations des étoiles(Seigneurs et Ordres de lumière) des Gardiens de la connaissance issue de la Force Arc-en-ciel et puis par Enoch, grand Prêtre d’un ordre de lumière et l’ordre de Melkistedeq PRINCIPALEMENT.

En 1995, j’ai rencontré le Docteur Jim Hurtak, égyptologue, auteur du « Livre de la connaissance, les 64 clés d’Enoch »  qui fait référence  notamment à un nouveau langage de lumière.  Cette rencontre a été très importante pour moi car il a confirmé dans ce que je lui ai montré les enseignements inter dimensionnels d’Enoch et d’autres émissaires de lumière. J’ai donc suivi  ses enseignements jusqu’en 1998.

SP : T’ont-ils informé de leur intention en te transmettant ces images ? T’ont-ils demandé quelque chose de particulier ?​

S.C : Oui tout à fait. Ces connaissances codées dans les langages pictographiques m’ont été données pour nous enseigner que notre Futur est inexorablement lié à notre passé et nous ne pouvons pas  comprendre les dimensions de notre présent si nous ne savons pas d’où nous venons. Notre héritage est une fusion des anciennes et nouvelles connaissances.

Au tout début, ils se sont fait connaître comme des « programmeurs de conscience »  et  les « Seigneurs gardiens » des archives sacrées de la planète, ces dernières furent encodées dans des chambres cristallines se trouvant dans les dimensions intérieures de la Terre et dans des pyramides sous les océans bien que les enseignements témoignent aussi  d’une cosmologie qui va bien au-delà de notre système planétaire. Leur intention était de révéler un plan cosmique, sans limites et sans fin, qui ouvre le cœur et qui permet l’ouverture des portails de lumière. Ils veulent nous préparer à retrouver le co-partenariat avec le Divin ainsi qu’avec les différents royaumes de lumière de la Terre. Ce qu’ils m’ont demandé est de synthétiser les fréquences de lumière issues des nombreux secteurs universels  puis de transmettre les Codes de lumière inter dimensionnels, de les semer pour les manifester ici et maintenant dans cette dimension, enfin de faire le pont énergétique entre le Ciel et la Terre. Ceci m’a été dit lorsque j’avais 22 ans…Je ne peux rien dire d’autre car tout cela se vit et nous relie à l’unité de la Vie universelle.

SP : As-tu compris tout de suite de quoi il s’agissait ou est-ce venu au fil du temps?​

S.C : Ma compréhension s’est approfondie au fil du temps. La compréhension des codes qui est une synthèse scientifique et spirituelle d’enseignements universels se situe  sur différents niveaux de conscience. Elle peut paraître hermétique car elle est multidimensionnelle. Mais comprenons bien ici que l’interprétation  des Codes de lumière qui opèrent en unité avec l’évolution supérieure ne se situe  pas au niveau intellectuel. Elle relève d’un programme universel qui est déterminé sur  un plan supérieur, et qui, en son temps  doit  s’activer.

Les Codes de Vie sont des codes d’énergies créatives, des codes divins provenant de différentes matrices universelles qui viennent reprogrammer  notre modèle de création et la loi vibratoire de cette planète. C’est un langage cosmique non-linéaire qui sert de « canal d’intercommunication »  entre l’âme et sa Nature supérieure, entre l’âme et ses nombreux véhicules de lumière.

Ainsi, ce qu’il me restait à comprendre était l’acceptation dans le Don ; car ce que je recevais était une Grâce et un acte de Foi qui devait se vivre  dans la conscience et dans la réalité du présent avec tout le décalage que cela suppose. Ce qui était aussi important pour moi à ce moment-là était de savoir comment je me sentais car le feu qui me traversait était un Feu lumière empli d’amour. Ce Feu est venu me rendre visite une nuit. Il avait pris l’apparence d’un véhicule de lumière qui était une expansion matérialisée d’une forme-pensée de conscience. Ce véhicule de lumière m’a salué et a établi le contact en transmettant un Code SONORE ; le premier contact conscient avec ce genre de véhicule. Au fil du temps, sont venus des mots-Clés, des terminologies spécifiques, et ensuite des langages universels appelés D’jed Daïha et des expressions sacrées issues de ces langages.​

Enoch:  Scribe des enseignements perdus du cosmos

steph cavé 5
SP : Tu fais un rapprochement entre ce que tu as reçu et le « livre de la Connaissance, les clefs d’Enoch.  Peux-tu nous parler de cet ouvrage ? Est-ce un livre récent ou la redécouverte d’un livre ancien ?

S.C : J’ai découvert cet ouvrage en 1995. Les « 64 clés d’Enoch » ont été « reçues » par le Docteur Jim Hurtak égyptologue et spécialiste des langues orientales, en 1973. Leur but ultime est d’unifier les nations pour la venue de la fraternité de Melkitsedeq.

Enoch signifie « celui qui initie à la lumière ». Selon J. Hurtak, Enoch est un scribe des enseignements célestes, un membre de la fraternité des prêtres-scientifiques gardiens de la connaissance, un patriarche antédiluvien qui  a été « ascensionné » et  qui a reçu la révélation des secrets de la terre et du ciel. Le « Enoch » des temps bibliques (les manuscrits de la mer morte  contiennent ses enseignements)  revient avec les Clés de la connaissance sur cette planète. Il opère en association avec Métatron, Melchisédech et l’Archange Michaël pour ramener l’Unité dans les mondes de dimensions inférieures.

Cet ouvrage nous enseigne qu’il existe un programme de création et d’évolution supérieure qui se manifeste dans notre univers local. Il parle d’une re-genèse et d’une re-programmation de l’humanité et de sa station de vie.

La Clé 2-1-4 du livre des 64 clés d’Enoch dit

steph cavé 6

« Au commencement était le Verbe cependant le commencement du verbe se manifesta en un pictogramme lumineux qui prit forme. Sortant des émanations de l’esprit Divin, les images lumineuses apparurent qui, combinées avec les géométries des formes créatives, produisirent le spectre de toute forme issue de l’alphabet. »

Cette clé explique comment le langage des futures mathématiques qui a façonné cet univers sera un langage de pictogrammes lumière et de cybernétique idéographique lumière. Cette clé parle du langage géométrique d’image lumière qui est une émanation de l’Esprit Universel vivant. Le langage des mondes supérieurs qui autrefois était utilisé sur la planète comme un langage de création et de communication était relié à des programmes de Vie par les fils et les filles de la Flamme sacrée, au cours des cycles précédents.

L’être Humain avancé a été capable d’interpréter sous la direction des Seigneurs Melkitsedeq de lumière, les pictogrammes en lettres de feu et en géométrie mathématiques du nom d’idéogrammes, lesquels était capables de respacialiser toute forme de conscience associée à cette projection de lumière originelle.

La complexité des univers ainsi que les concepts cosmiques et spirituels des mondes divins ne peuvent pas être expliqués au moyen de notre langage humain car celui-ci a été abaissé au monde de la forme lié à notre espace-temps. Il opère sur un seul niveau de réalité dimensionnelle.

La perte du langage des « Cieux supérieurs » a créé la séparation et la limitation. Mais dans les temps anciens la connaissance de ce langage était enseignée et utilisée comme un système musical par les prêtres-scientifiques pour stabiliser les plaques tectoniques de la planète mais pour aussi accorder celle-ci avec les Pyramides en tant que « centrales d’intercommunications » avec les ordres supérieurs de lumière.

Enoch nous parle des nouvelles clés de la connaissance qui seront redonnées à l’humanité lorsque celle-ci aura acquis plus d’amour et de sagesse. Celles-ci se manifesteront sous la forme d’un nouveau langage pictographique de lumière qui « reconnectera » la conscience avec l’énergie de l’Ascension et  l’ouverture d’un nouveau  Portail stellaire​

SP : Il est question de re-genèse et de re-programmation de l’humanité ? Est-ce un message d’entités non incarnées qui ont participé autrefois à la création de notre humanité?

steph cavé 7

S.C : Oui, je parle d’une re-genèse car  toute fin de cycle implique le passage vers une nouvelle existence, et sans la re-programmation supérieure qui est en cours, le changement sur terre et à l’intérieur des êtres ne pourrait se produire. Nous ne sommes pas destinés à être esclaves de cette réalité de troisième dimension qui est contaminée par les formes-pensées d’énergies déchues  ni être des serviteurs  d’un collectif de conscience qui nous empêche de progresser. Nous sommes en train d’achever ce cycle d’expérience planétaire et  de nous préparer pour continuer sur le prochain niveau. Les messages que nous apportent les crop circles sont très explicites à ce sujet !

Il y a quelque chose d’important que je souhaiterais dire, il  y a une totale distinction entre extra-terrestres et ultra-terrestres, ces derniers venant nous enseigner avec leur corps de lumière.

Les codes inter dimensionnels m’ont été  transmis par des ultra-terrestres qui sont des seigneurs de création, des êtres de pure lumière à l’apparence adamique (supra humaine), et non pas par des intelligences de l’espace  non humaines qui possèdent une technologie avancée et dont certains ne servent pas la lumière. Enfin des races extra-terrestres ont opéré de leur propre volonté pour interférer dans la mutation génétique de l’espèce humaine à plusieurs reprises dans l’histoire parce qu’ils voulaient s’opposer aux programmations de lumière sur la terre.​

SP : Peut-on intégrer ces «connaissances» sur la pluralité des mondes et la multidimensionnalité sans sortir de polytechnique ? Que fais-tu aujourd’hui de ces connaissances ?

S.C : Oui bien sûr, ce n’est pas une question de niveau intellectuel. Mais plus le mental se spiritualise et plus nous nous connectons à la conscience supra mentale supérieure. Le mental ne doit pas être condamné mais, comme je le soulignai, éveillé à l’unité transcendante de l’esprit.

L’approche intuitive  créée un sentiment d’évidence voir de connaissance immédiate qui transcende l’intellect. Ce mode de compréhension se fait avec l’entendement de la lumière. Prenons l’exemple des crop circles, nous sommes touchés par leur beauté et complexité, tandis que leur fonction souvent multiple échappe à notre mental.

Cependant leur rôle  est d’activer notre conscience multidimensionnelle car ce sont ces matrices géométriques qui connectent l’évolution humaine à l’évolution supérieure.

Nous devons comprendre que la fin d’un cycle nous entraîne  irrémédiablement vers un changement de paradigme, un changement sans précédent des réalités structurelles mais aussi vibratoires de notre univers. Le changement de paradigme est une mutation de la conscience. Ceci va générer un  bouleversement  majeur car il influe directement sur la vision que nous avons de la réalité et sur l’explication que nous  en donnons. Le concept de la pluralité des mondes ne sera plus un concept  théorique mais une réalité vivante.

Einstein disait «  Si l’homme veut que la science change, il faudra qu’il acquière la conscience cosmique »

SP : Pratiques-tu des méditations à partir de ces formes ?

steph cavé 8

S.C. : Oui le but de la forme est d’informer voire de ré-informer car tout processus d’évolution nécessite l’intervention d’une énergie supérieure. Ma démarche est de rendre vivante cette connaissance et ceci dans l’expérience

Chanter les NOMS SACRES et les combiner à la Forme restructure et renouvelle nos fondations et nous connecte à la multidimensionnalité de l’Être qui s’ouvre sur le Divin. Notre arbre de Vie s’illumine de l’intérieur, mais pour qu’il puisse être activé, il est nécessaire que nos racines soient guéries et connectées à la Terre qui est aussi notre « Mère » et qui fait partie du Corps d’intelligence cosmique.

Nous travaillons en séminaire avec ma compagne, essentiellement avec plusieurs outils que nous combinons, des sons, des matrices (images sacrées) et une gestuelle sacrée dans le but d’appréhender cette connaissance avec la totalité de notre corps. Ceci peut également se faire lorsque l’on écoute un concert, un CD ou lorsque l’on voit le DVD. Mon travail consiste essentiellement à, rendre ces connaissances accessibles au plus grand nombre. Nous déployons toute notre créativité pour cela et nous invitons tous les participants à le faire également pour que, dans la magie des instants vécus, ceci s’opère et que chacun soit conscient de son propre héritage.

http://www.langagedelumieredufutur.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email