Dieu a dit:

Il y a une réponse à tout. Il se peut que ce ne soit pas la réponse que tu souhaites, cependant c’est la réponse que tu reçois. Il se peut que ce ne soit pas la réponse que tu veuilles entendre, cependant c’est ta réponse. Tu attendais une réponse différente. Et tu voudrais tellement savoir pourquoi c’est cette réponse-là que tu as reçue. Pourquoi une réponse négative au doux vœu que ton cœur émettait ; et tu voudrais savoir pourquoi cela arrive, comme si Dieu devait te répondre de la façon que tu souhaites.

Lorsque le désir émis par ton cœur ne trouve pas de réponse, tout n’est pas perdu. Accepte un instant que, même si la réponse que tu reçois te brise le cœur, cette réponse soit la bonne pour toi. Comment cela est-il possible ? Tu poses la question, tu la poses encore et encore.

Positivement, absolument, cette réponse que tu reçois est la bonne. Bien sûr, tu ne comprends pas. Comment peux-tu comprendre le fait que cet « amour véritable » ne soit pas venu vers toi ?

Je te demande : « Comment pourrais-tu comprendre ? Tout cela n’a aucun sens. »

Mais suppose que tout ce qui se produit dans la vie, ou qui ne se produit pas, soit une bonne chose. Il t’est impossible de croire que cela soit vrai. Mais si c’était vrai ? Si c’était vrai, et Je sais que tu peux accepter cette éventualité, ta souffrance serait moindre. Ta souffrance serait bien moindre. Ta souffrance serait inexistante. Tu te demandes comment cela est possible, et pourtant, si c’était vrai ?

Il se pourrait bien, qu’en fait, tu sois passé(e) à côté de ce qui aurait été la source de grands malheurs. A un moment donné, tu penses peut-être que cette personne que tu as en tête est l’amour de ta vie ; plus tard tu te rends compte (ou pas) que vous n’étiez pas faits l’un pour l’autre et que, si vous aviez franchi le pas, tu aurais versé bien des larmes, bien plus de larmes que celles que tu verses à ce moment-là. Chaque jour, combien de rêves sont exaucés sur Terre, et on se rend compte que le rêve ne correspond pas à ce que l’on pensait qu’il serait.

Alors, tu poses à nouveau la question : « Comment se peut-il qu’un délicieux rêve, auquel on accordait une telle valeur, ne soit pas exaucé ? » Tu demandes comment cela est possible. Tu demandes pourquoi. Tu attends une explication.

De plus, tu voudrais savoir ce qu’il y a de bon dans le fait qu’un être aimé ait quitté son corps. Cela t’as privé(e) de l’opportunité de voir ce qui aurait pu se produire si cette personne était restée dans ta vie.

Pire encore, tu voudrais savoir pourquoi tu conçois un enfant et cet enfant quitte le monde et te laisse dévasté(e). Tu demandes : « Pourquoi moi ? Pourquoi mon bébé ? » Et le questionnement continue.

Je te demande : « Si tu considères toutes ces questions avec ta vision humaine des choses, comment tout cela peut-il avoir un sens ? Si tu vois les choses avec la vision humaine des choses, que peut-il ressortir de bon de tous ces événements douloureux qui brisent ton cœur ? »

Cette mort que tu perçois se produit peut-être pour ta propre évolution. Elle se produit peut-être pour l’évolution de l’enfant. Elle se produit peut-être pour l’évolution du monde. Il se peut que tu sois un témoin innocent. Toutes ces éventualités sont tout simplement impossibles à comprendre pour toi. Mais essayez de comprendre une chose, bien-aimé(e)s. Essayez juste de comprendre une chose : Tout ce qui se produit n’est jamais destiné à être une punition.

Ne Me dis pas que tu M’imagines, là-haut dans le Ciel, en train de manigancer des stratagèmes afin de blesser ton cœur. Ne Me dis pas que tu Me vois en train de Me frotter les mains de joie, de Me délecter en jouant avec Ma moustache, comme le méchant des vieux films en noir et blanc ?

Il est certain que Ma vision des choses est plus grande que la tienne. De Mon point de vue, toutes les pièces du puzzle sont en place.

Tu ne peux pas comprendre. Il se pourrait que ce soit cela la chose que tu doives comprendre pour qu’enfin tu acceptes ce qui est au-delà de ta compréhension, pour qu’enfin tu ne luttes plus contre ce fait.

Comment est-il possible, par exemple, qu’une personne qui effectue un travail d’une si bonne qualité et qui fait tout ce qu’elle peut pour tout le monde, ait eu une journée au travail si pénible ? Tu connais cette expression : « A chaque jour suffit sa peine. » Il arrive parfois que l’expression devienne : « A chaque jour suffit sa lourde peine. »

Et puis il y a cette expression en français : « C’est la vie. » C’est la vie. La vie est ainsi faite.

Quelle que soit l’intensité de la peine qui se trouve dans ton cœur, cherche et trouve le moment où tu peux relever la tête et continuer à avancer en laissant le passé être le passé ; en cherchant et en trouvant ce que la vie a à t’offrir désormais ; et en le vivant.

Traduit par: Chantal Lahanque

Copyright © 1999-Now Heavenletters™
Heavenletters™ — Helping Human Beings Come Closer to God and Their Own Hearts
Gloria Wendroff, Godwriter
The Godwriting™ International Society of Heaven
703 E. Burlington Avenue, Fairfield, IA 52556
Email angels@heavenletters.org
Visit www.heavenletters.org

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email