par Joeliah

De la graine enfouie sous terre à la floraison majestueuse..

Même les arbres les plus majestueux débutent leur existence sous forme de gland ou de graines. Parfois, les graines tombent dans des trous, des failles de grottes, une pierre ou une terre stérile et végètent pendant des années alors que d’autres prennent toute leur place et s’offrent à la vie. Toujours, la moindre graine essaie de pousser dès qu’il y a un rai de lumière et une goutte d’eau.

Il en est de même pour les humains dont la terre nourricière est intérieure et qui peuvent se révéler de grands êtres ou des ‘errants vivants’ et toutes les variantes possibles.

L’oubli total de la nature divine basique se manifeste sous l’état d’acédie. L’acédie touche des milliers de personnes de par le monde et pourtant, tout comme monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir, beaucoup ignorent qu’ils sont acédiaques et donc ne cherchent pas à évoluer.

Ce terme peu usité est pourtant l’état d’être le plus bas en vibration, car il correspond à l’oubli de sa propre nature, au vide de l’âme, à l’état de ‘mort-vivant’, de dépression totale de l’esprit et de manque de vitalité dans sa partie la plus sombre et au déni de croyance d’une force de vie supérieure, à l’athéisme ou à la matérialité pure et dure.
L’acédiaque a un dégout ou un désintéressement du monde, de l’humanité, de la vie en général.

Il se noie dans sa propre nature.

L’acédie est la mère de tous les vices, car elle n’est rattachée à aucune vertu noble et permets aussi bien la propre destruction de la personne que celle des autres.
Ce terme a été modifié au moyen-âge pour être remplacé dans les péchés capitaux, par la paresse et a perdu énormément de sa compréhension. (La racine éthymologique du mot péché hébraïque est hatta’t, ou hamartia soit : égarement, erreur, détournement, éloignement de Dieu).

L’acédie est l’oubli de la source, la paresse du savoir métaphysique, le rejet d’une possibilité de force supérieure active en soi. C’est ce qui cause énormément de maux sur la terre .
Pourtant, dès que ce défaut est libéré par l’ouverture à cette compréhension fondamentale, tout se transforme rapidement.


L’acédiaque peut être comparé à une pièce entièrement fermée à la lumière. Ni lumière intérieure, ni extérieure.


Il erre dans la vie, et se laisse nourrir par ce qu’il peut. Il vibre à des degrés divers, sur les activités dépendantes de cette basse vibration (alcoolisme, tabagisme, drogue, médicaments, souffrances, errance, tortures, luxure, gloutonnerie, avidité, jeux vidéos ou casino pendant des heures, affaissement sur un fauteuil devant la télévision, destruction, guerre, spoliation, religion de culpabilités et obligations, perte totale de pouvoir et don de sa vie à l’extérieur …).

Son corps se détruit, son énergie se vide, son mental est lourd et ses émotions triste ou colériques.

Il est rempli de peurs car aucune lumière ne vient l’éclairer !
C’est la première marche de la vie et beaucoup survivent ainsi dans le vide astral jusqu’à leur mort physique.

Mais dès que les volets s’entrouvrent, la lumière apparait et tout peut changer et même les fenêtres peuvent s’ouvrir et laisser entrer le bon air de la vie ! L’apport d’une vibration plus élevée entraine automatiquement un changement de comportements. La source commence à couler à l’intérieur et apporter son flot de connaissances et de merveilleuses possibilités. C’est la phase éveil qui permet de monter les marches de la conscience.

De la souffrance de l’inutilité de la vie commence à s’ouvrir la possibilité de vivre mieux, de mieux en mieux, jusqu’à trouver le bonheur total de vivre et de rayonner librement !

Certes, il y a de nombreux échelons à gravir mais ils peuvent être montés rapidement, telle une échelle de pompier qui s’élève électriquement dans les cieux pour conduire au sommet ou un ascenseur divin. C’est la renaissance de la vie consciente !

Passer d’une échelle à une autre demande beaucoup d’humilité, de courage et de force, de sagesse et de foi, et c’est en cela que les vertus des rayons sacrés aident énormément.


Libérer toutes les blessures de l’âme, les défauts, les vices, le manque d’amour sous toutes formes et passer par l’état de grâce permanente, l’espoir, la passion de vivre, la liberté d’être et la maitrise de sa vie, quels cadeaux merveilleux à se faire et recevoir de la vie !

Aujourd’hui, la lumière est plus vive et les photons aspirent tous les êtres à s’élever.
De nombreuses personnes sortent de la torpeur, de l’inconnaissance pour entrer dans la compréhension de cette puissance infinie qui est la vie.

La source peut couler en toute conscience, et le « JE SUIS LA VIE » peut enfin se manifester en toute liberté et amour.

C’est la grande phase de l’élévation, de l’ascension et de la transformation du nouveau paradigme.

Puisse la joie d’être se manifester le plus grandiosement au monde !

https://lejardindejoeliah.com/

 

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ELISHEAN Portes du Temps, et j'en suis très heureuse. Ce site a besoin de vous, pour perdurer et tenter de toujours mieux vous satisfaire.

Si vous pensez qu'un livre mérite d'être lu par le plus grand nombre, n'hésitez pas à me le faire savoir via le formulaire de contact.

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site de plusieurs façons, en achetant vos livres sur Amazon via le site, et/ou en faisant un don sécurisé sur PayPal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Miléna

Pour être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau et recevoir des conseils pour optimiser notre Ascension individuelle et collective... Recevez la Newsletter du Réseau Elishean

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com



Copyright les Hathor © Elishean/2009-2020/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email
Annonces