Session nr. 4 du 30 Avril 2017

– Version Française.

Note Wivine : Ce n’est pas un message reçu, mais la description de mes expériences lors d’un exercice de bilocation que nous avons fait avec +/-20 personnes qui ont reçu « l’activation de leurs glandes réceptives aux choses de l’esprit » et qui désiraient nous aider à détruire les ténèbres et installer « la lumière » sous la direction de Jésus.

Bien qu’on nous eût dit que ce type de travail était terminé il y a beaucoup de mois, cela ne semblait plus être le cas. Nous avions commencé à faire l’Afrique du Nord à 3 et avons dû nous arrêter après le Niger et le Tchad il y a de cela plus d’un an.

J’avais reçu ordre de continuer l’Afrique uniquement avec le peuple Africain il n’y a pas longtemps. On a commencé par le Madagascar en Janvier 2017 et avons continué avec l’Angola au mois de Mars 2017. Mais les gens d’Angola avaient insisté pour que le groupe complet unisse ses forces dans cette entreprise et cela a été accordé.

Nous ne pouvions faire l’Angola en une seule fois parce que c’est un pays immense et le problème se situait aussi au-delà des frontières de l’Angola. La seconde bilocation que nous avons fait pour l’Angola était le 12 avril 2017 et couvrait le Kinshasa, Brazzaville, Pointe Noire, la province de Cabinda et la ville.

Voici mes expériences.

Lorsque je suis arrivée à Kinshasa et que tout le monde était là, on nous a tiré vers le haut, au-dessus de la ville et placé dans un cercle. Comme toujours, les Médians et d’autres Célestes qui me sont inconnus se sont placés entre nous.

Ensuite j’ai senti la présence au-dessus de nous des Fils du Paradis (Jésus, Aaron- Fils Avonal déjà né, Luoja- le Fils Créateur à naître avec leurs Anges et Melchizédeks).

Une « double ancre de Lumière Paradisiaque » fut créé et il ne fallut pas longtemps avant que des nuages de poussière sombres sortaient « en masse ».

Nous avons ensuite été placés dans un cercle plus grand et étions suspendu dans l’air autour de Brazzaville et Kinshasa avec le fleuve Congo au milieu.

Soudain, quelque chose comme de gros anacondas sans tête émergeaient du fleuve et replongeaient dans l’eau et cela tout le long du fleuve Congo entre les deux villes. Je n’avais pas encore vécu cela : ces choses sortaient de l’eau et non du sol ferme. On tirait des flèches de lumière sur ces « énormes ombres d’anacondas » et elles se débattaient avec force.

Ensuite on me montra qu’il y avait deux possibilités :

– Peu importe ce qu’ils pourchassaient, cela pouvait s’enfuir dans deux directions : Pointe Noire ou le Katanga. Ils ne le savaient pas. Je connaissais le Katanga parce que cela faisait partie autrefois du Congo belge et que j’y avais jeté un coup d’œil pendant les préparatifs de cette bilocation.

Je compris que nous pourchassions « quelque chose » comme on l’avait fait il y a plusieurs années dans les pays des Balkans (ancienne Yougoslavie, Croatie, Bosnie, Serbie, Monténégro). Mais qui ou quoi ?

Les « ombres d’anaconda » étaient en morceaux, déchirées et disparaissaient dans l’eau. On nous transféra de suite au Katanga, il n’y avait pas de temps à perdre. « Cette chose » s’était enfuie par là.

Là, nous sommes arrivés à une mine.

J’ai fait des recherches sur cette mine après notre bilocation et c’était la fameuse mine d’uranium de l’ancien Katanga belge maintenant dénommé la République démocratique du Congo ou anciennement le Zaïre après leur indépendance. J’ai lu aussi que c’est de cette mine que l’uranium provenait qui avait été utilisé par les américains pour fabriquer la première bombe atomique d’Hiroshima ainsi que le radium pour la bombe de plutonium de Nagasaki. Les américains avaient reçu ce stock d’uranium et de radium de l’État belge pendant la 2ème guerre mondiale pour le préserver car les belges avaient peur que cela tomberait dans les mains des Allemands. Malheureusement, le résultat c’est que ce sont les Japonais qui l’ont reçu sur la tête. Je suis une citoyenne belge, et quand on lit une chose pareille on ne se sent vraiment pas bien dans sa peau.

Nous avons dû entrer dans le mine. Je ne sais pas qui est venu avec et qui pas. Mon attention était attirée par des couloirs et halls immenses qui semblaient être faits par des techniques humaines. Ce n’était pas une finition naturelle et c’était très profond dans la terre. Qu’il y faisait sombre sans aucune lumière, je ne dois pas vous le dire. Après un virage, je suis entrée dans une grande salle avec deux possibilités. D’un côté on pouvait tourner à gauche pour entrer dans une salle illuminée (lumière jaune-orange) où je ne voulais pas entrer. Je n’étais pas prête à rencontrer d’autres êtres que nous, parce que c’était ce que je craignais. Je ne voulais pas le savoir. Je sais que je me suis trouvée devant cette entrée, je m’en souviens très bien, mais c’est tout ce dont je me souviens. Le souvenir de qui ou quoi que j’aurais pu y rencontrer était effacé. Dieu merci!

Ce dont je me souviens ensuite, c’est que je suis partie de cette entrée illuminé pour prendre un autre couloir très sombre qui descendait encore plus profondément dans la terre. J’ai marché jusqu’à ce que je sois arrivée dans un immense hall souterrain naturel. En regardant de plus près, je voyais plusieurs petites cavernes dans les parois latérales à différentes hauteurs. Et en regardant encore plus attentivement, j’apercevais dans ces grottes de petits yeux.

J’ai envoyé l’Energie intérieure du Fragment de Dieu sur tout l’environnement et ces petits yeux commençaient à s’agrandir et à bouger. Elles se déplaçaient vers la sortie ou entrée de leurs grottes, et j’ai pu voir leur forme. Ces êtres ressemblaient à des bestioles noirs, rondes, pelucheux avec des petites pattes fines et seulement leurs yeux étaient un peu lumineux, comme si c’était leur conscience. Je compris que c’étaient des âmes très basses qui n’avaient développé aucune lumière dans leur âme, au contraire.

Leurs petits yeux était tout ce qui restait d’humain en eux. Elles étaient tombées plus bas, beaucoup plus bas que la conscience animale. Elles se trouvaient sur l’échelon le plus bas d’existence d’âme.

Pourtant Jésus m’avait envoyé là pour les aider. J’ai envoyé à nouveau de l’Energie sur tout cet environnement et elles bougeaient à nouveau. Elles sortaient de leurs cavernes et leurs yeux devenaient plus grands. Elles arrivaient de partout vers moi, tout d’abord hésitantes puis allant plus vite. J’ai envoyé une troisième fois de l’Energie vers eux. Elles s’approchaient encore plus vite et leurs yeux grandissait à nouveau. Je me sentais monter un petit peu pour éviter qu’elles s’approchassent trop de moi mais quelque chose m’empêchait de monter plus haut. Je n’avais pas peur, mais j’étais pas à mon aise non plus. C’était quelque chose qui semblait être une grande tôle d’acier lourde ou un rocher très dur que je n’arrivais pas à traverser. Cela m’obstruait le chemin pour monter vers la Lumière.

Soudain un souvenir surgit dans ma tête d’une situation similaire que j’avais vécu lors de ma visite il y a plus de 10 ans à Breendonk, un ancien fort-prison nazi en Belgique, que je voulais « nettoyer ». Au cours de la seconde guerre mondiale, beaucoup de gens avaient été torturés et assassinés dans ce lieu. Je fus attaqué là dans un des couloirs par une sorte de nuage noir qui m’envahit et qui avait recueilli toutes les peurs de la situation sans issue et de désespoir que tous ces prisonniers avaient enduré. Cela m’avait mis dans une anxiété et une panique terrible parce que je n’arrivais plus à bouger. Je ne voulais plus revivre cela.

Non. Je sais maintenant comment les « ténèbres » fonctionnent. Ils activent de vieilles images terrifiantes qui s’entassent dans nos cerveaux en provenance de ce que nous avons lu et vécu pour arriver à nous paralyser ou pour nous faire fuir afin de nous empêcher de rayonner l’Energie autour de nous. Ces peurs diminuent nos fréquences vers le bas et on s’enfuit ou on devient fou de peur sans pouvoir aider. C’est ainsi qu’ils gagnent.

Note Wivine : Sachez que l’armée Céleste vous sortira toujours du pétrin si vous leur demandez de l’aide et dans un exercice de bilocation ils ne vous mettront jamais en danger ou vous pousseront à faire quelque chose que vous n’êtes pas capable de gérer. Mais vous ne le saurez que quand vous vous trouverez devant la situation. Ce sont des épreuves qui vous aident à comprendre et apprendre à surmonter par une foi et une confiance grandissante vos angoisses personnelles, afin de servir mieux et plus.

J’ai été formé durant toutes ces années à rester « cool » même dans ce genre de situation. Mais je vous avoue que j’aurais préférée me trouver dans un autre endroit et que cette maîtrise de soi était extrêmement exigeante.

J’ai respiré profondément et me suis repliée sur moi-même. Alors j’ai parlé à Dieu : « Mon Dieu, Vous vivez en moi et vous êtes plus fort que n’importe qui ou quoi qui existe dans les Cieux et sur la terre. Vous m’avez permis de travailler avec Vos Forces pour aider mes semblables. Vous et moi ensemble nous pouvons tout faire. Rayonnons Votre Force ensemble afin que qui ou quoi que ce soit puisse être percé et voir Votre Amour, Votre Puissance et Votre Miséricorde. »

« Nous » avons commencé à rayonner l’Energie. Les lieux ne devenaient pas beaucoup plus « clairs », mais je le savais parce que je sentais la puissance de Dieu sortir de tout le corps de mon âme. Je me sentais remonter lentement et ce qui m’avait arrêté lâcha lentement son emprise. Cela dura une éternité mais je suis restée calme et j’ai continué à rayonner jusqu’au bout. A un moment donné j’ai levé les yeux et j’ai vu quelque chose comme une grande ombre qui disparaissait vers le haut. J’ai continué à rayonner vers cette chose et brusquement cela s’arrêta. Cela s’est retourné et un visage plein de colère apparut.

J’ai rayonné de l’Energie vers lui et sa colère se dissipa pour faire place à un regard de dédain, d’arrogance, d’orgueil et d’impuissance. On s’est regardé un instant dans les yeux : un petit être humain inférieur à lui l’avait vaincu. C’était cela sa consternation et son incrédulité. Il se retourna et disparut vers le haut. C’était une ‘personnalité’, pas une forme-pensée créée. Cette « personnalité » a été emmenée, elle n’a pas été détruite. Est-ce que c’était une âme humaine évoluée ou un ange déchu ? Je ne sais pas, peu importe.

J’ai continué à monter de plus en plus facilement et tout à coup, je me suis trouvée dans un immense salle blanche, illuminée. C’était la fête et il y avait beaucoup de gens : des âmes humaines et des Célestes. Jésus était là, les Melchizédeks, les Anges, les Médians et nous avons tous rigoler et fait la fête ensemble.

Mais le travail n’était pas terminé car plus tard je me suis retrouvé avec des personnes de notre groupe à Pointe Noire. Il y avait déjà une « Ancre de Lumière » créé. Ensuite nous avons survolé la ville de Cabinda où là aussi il y avait déjà une « Ancre de Lumière » créé.

Puis nous nous sommes mis tous en cercle autour de la province entière de Cabinda avec la ville y compris. On y a créé une énorme « double ancre de Lumière Paradisiaque » créé pour faire monter à la surface les « ténèbres » et la détruire entièrement à terme. La puissance et la force de ce type d’Ancre de Lumière continue à travailler après sa création pour attirer les ténèbres restantes vers elle, afin d’affaiblir l’obscurité au fil du temps.

Ce qui est très efficace dans les zones où de nombreux rituels inférieurs se poursuivent par les humains pour se connecter aux esprits inférieurs dans l’espoir de recevoir leurs faveurs ou pour nuire à un autre humain.

Après cela je suis sortie de la méditation.

Beaucoup d’entre nous ont eu besoin de plusieurs jours pour rétablir leurs forces physiques et mentales.

Wivine.

GROUPE MEZZA VERDE
http://www.mezzaverde.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Pour être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau et recevoir des conseils pour optimiser notre Ascension collective... Recevez la Newsletter du Réseau Elishean



Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email