FLÕt du NOuveau MOnde

 

PÈRE/MÈRE, depuis mon origine en ce monde je marche dans l’ombre et la lumière, je ne me rappelle pas de cette origine, mais ce que je sais je le vis dans l’ici et maintenant. Je sens quelque part que je vis toutes ces vies dans le maintenant.

Depuis ma dernière naissance en ce monde, en cet instant, je vis cette relation avec la lumière. Tout est la manifestation de celle-ci et je suis le spectateur et en même temps l’acteur qui vit cette relation sacrée avec la vie. Je me souviens jeune de ne pas me sentir bien en ce monde, j’étais un étranger, on m’avait téléporté en ce monde, je me suis senti seul dans cette réalité où la fréquence était lourde, je sentais ces énergies de dualité faire sentir leur présence. J’ai dû apprendre à l’apprivoiser pour être en mesure de bien me sentir.

À ma première journée d’école un nouveau monde s’ouvrait, une nouvelle réalité régie selon les règles de bienséance, me familiarisant avec ces règles de conduite, tout en gardant ma propre individualité. Je me souviens qu’il y avait une école pour garçons et l’autre pour filles, j’ai dû apprendre à faire ma place tout en vivant cette différence. Ainsi l’école m’a conditionné à être ce que je suis et m’a guidé dans mes relations, et ce qui m’aidait à mieux comprendre c’est que j’étais en quelque sorte l’unité de mesure, je me référais à ce que je ressentais et je m’orientais à suivre ce qui me procurait un bien-être. Ma première expérience avec la mort, une voix dans ma tête qui me confirmait qu’en réalité la mort n’est qu’un passage à une autre réalité et que la vie continue son évolution, j’ai pleuré sur le coup lorsque j’ai appris le décès d’un être cher, par la suite cette voix m’a rassuré et plus jamais j’ai vu la mort comme une fin mais comme un renouveau, une naissance.

Je n’ai pas beaucoup de souvenirs de ces temps, c’est comme si je n’avais rien gardé, juste vivre cet instant présent. J’ai vécu comme tous des expériences pour comprendre ma place en ce monde, j’ai fait des choix, parfois ces choix m’ont révélé que je n’étais pas dans la bonne direction, mon esprit d’analyse et de compréhension m’ont aidé à changer pour suivre la voie du coeur, en réalisant que j’étais seul responsable de mes choix. Ainsi la réalité reflète et se conforme à mes décisions, je ne peux en tenir responsable mon prochain, même si cette humanité et ces croyances ont une certaine influence le choix me revient.

Dans cette démarche pour comprendre qui je suis, je marche dans l’ombre de la lumière, je n’ai pas peur de mes choix, car ils réveillent en moi ce qu’il y a de meilleur, même si je me trompe je suis en mesure de le ressentir, de le vivre et de faire le changement nécessaire pour retrouver ma paix, ma tranquillité, mon bien-être.

Je comprends que peu importe ce que je suis en train de vivre, tout a un lien avec ce que je suis, ma propre unité de mesure et ce que je ressens en mon coeur, c’est en lui, avec lui et par lui que je suis en mesure d’être ce que je suis. Mon but est de vivre cette relation sacrée en tout et en soi, de ne pas être plus grand ou plus petit, n’avoir que ma juste place pour être en parfaite résonance, de ne plus me sentir étranger, de faire de ce monde, de cette création une extension de ce que je suis. Comme chaque être j’ai expérimenté la dualité par la souffrance et le manque d’amour, par ces émotions qui font naître la colère, l’incompréhension, la jalousie, l’envie, les attentes, quelle que soit cette émotion, je la vivais dans mon coeur, faisant naître la souffrance et le manque d’amour. Ce qui n’allait pas en moi c’était les relations que j’entretenais avec le monde, je marchais dans ma propre ombre, ce monde n’était que le reflet de ce que je vivais en mon coeur, j’étais en guerre contre ce monde et ces croyances avec mes propres convictions.

Je vivais cette dualité ne pouvant pas accepter toutes ces souffrances, toutes ces misères m’affectaient dans mon interprétation, je trouvais cela injuste et j’étais impuissant à intervenir, le seul choix qui me restait c’était d’agir en ce qui se passait en mon coeur pour retrouver cette harmonie, en me libérant de toute cette dualité qui affecte ce monde et moi-même. Quelle était la voie à suivre, il n’y en avait qu’une, la voie du coeur, c’est en celui-ci que je ressens si je suis dans la bonne voie ou pas, le coeur me dévoile tout. La dualité est née d’un concept de perception, le fait de te sentir seul et isolé face à un monde qui est sous l’emprise de cette fréquence, emprisonne tous et chacun à vivre dans la souffrance et manque d’Amour. Car ce monde est conditionné par toutes ces croyances, autres systèmes et règles de conduite qui ont pris naissance dans ce concept de perception qu’est la dualité.

Le coeur est cette unité de mesure, c’est en celui-ci que la confiance s’acquiert, plus tu es en harmonie, en paix, en amour de ce que tu es, de ce que tu émanes, de ce que tu partages et diffuses, le coeur t’envoie cette lumière sans ombre en amplifiant ton degré de bien-être et de satisfaction. En marchant dans la lumière parmi l’ombre de ce monde, tu changes ton regard, ta conscience pour vivre une relation d’unité, d’égalité en tout et en soi. Le seul pouvoir qui est important à avoir est son propre pouvoir, celui d’être libre de toute croyance, système et règle de conduite. Ne plus appartenir à quoi que ce soit, lâcher prise de toute emprise et se contenter d’être en ne se fiant qu’à son propre coeur, le berceau de l’amour divin, la lumière sans ombre, celle du PÈRE/MÈRE.

Je reconnais que tous les êtres humains ou d’ailleurs sont égaux et ont tous un coeur, cette unité de mesure pour faire grandir leur conscience à vivre cette relation sacrée en tout et en soi. L’incompréhension fait naître en son coeur la dualité qui entraîne la confusion, ressentir ces souffrances et manques d’amour, et contribue à entretenir la peur, responsable de tous les maux. Pour comprendre ce monde, chacun doit marcher dans l’Ombre, dans sa propre ombre et être en mesure de suivre la voie du coeur pour se libérer de ces illusions, les maux de ce monde viennent de l’incompréhension de chacun à comprendre leur je suis et la relation envers la vie et la création. L’Éveil est le retour en sa propre divinité, en son je suis, qui est à l’image de ce qu’il pense de la création, de ce royaume des cieux, chacun a été crée dans la perfection, il ne peut y avoir d’imperfection, celle-ci vient de la propre interprétation de chacun, en faisant sienne cette réalité de dualité.

Cette réalité n’est que le reflet de ce que nous pensons être, l’ombre vient de sa propre perception, l’homme en s’isolant s’est cru seul pour apprivoiser ce monde au lieu d’en comprendre son sens divin qui est sa relation d’être, l’extension de son je suis. Peu importe la vérité, chacun doit la vivre en lui, la ressentir et être en parfaite résonance avec la vie, ce monde n’est que le reflet de ton interprétation, tu as fait ce monde réel à l’image de ton je suis. Quel que soit le chemin il mène à cette conclusion, cette rencontre avec toi-même, car tout ceci n’est que le reflet de ce que tu penses. Le retour vers soi sera toujours une relation avec la vie, avec son prochain, quiconque fait parti de ton je suis, chacun est ton propre »MIROIR », tout ce que tu perçois en tant que ta vérité se conforme à ce que tu es, ton je suis.

Au lieu de marcher dans l’ombre de ce monde et de ton propre soi, marche dans la lumière de l’amour divin qui est au dessus de toute dualité, qui ne connait pas ce monde, car son amour pardonne tout et ne voit que la perfection. Chacun est ce miracle de la vie, en ayant tout en soi, à l’image de tout ce qui a été créé, tout est accompli dans l’ici et maintenant. Si tu vois ce monde dans son imperfection, c’est que tu t’identifies et que tu prends tout comme ta seule réalité, voilà pourquoi en ton coeur habitent ces peurs, ces souffrances et manques d’amour, il en est ainsi car tu le veux ainsi. Libre à chacun de choisir sa propre destinée, moi j’ai choisi de vivre cette relation sacrée et mon coeur me fait bien ressentir que j’ai fait le bon choix. Je m’aime et j’aime ce monde comme moi-même, je lui pardonne tout, je ne le vois plus dans sa dualité, comme je ne me vois plus dans celle-ci. J’ai réalisé que ce qui me rendait triste c’est ma propre perception, mes croyances et habitudes que ce monde m’a transmis par l’éducation que j’ai eue et que la grande majorité continuent à vénérer, leurs croyances et systèmes, règles de conduite. Pour ma part je délaisse tout pour me centrer en mon coeur et vivre mes propres ressentis. Mon coeur est en parfaite résonance et je suis très à l’aise avec mon »JE SUIS » et ce qu’il représente, un seul tout uni dans l’amour divin.

La méditation est un bon moyen pour retrouver cette tranquillité et d’être en mesure de recevoir la lumière appropriée, se couper de cette confusion du mental nourrie par ce qui est véhiculé en ce monde, tout part de soi, fais toi confiance et aie foi en ce que tu es, peu importe l’habit, ta relation avec ce tout est la même, la réalité peut changer, mais rien ne changera cette relation sacrée entre toi et moi, PÈRE/MÈRE. Je t’ai donné mon coeur, si celui-ci te fait souffrir, cela vient de toi, de ce que tu penses être, ton coeur ne fait qu’émettre que tu n’es plus dans la lumière, mais dans l’ombre, retrouve la lumière en ton coeur et il te fera toujours sentir cette paix, cette quiétude, cette sérénité, cette béatitude que tu marches dans la lumière et non dans l’ombre, même si ce monde continue à vibrer dans l’ombre. Je suis en ce monde pour apporter cette lumière sans ombre, libre à toi de choisir cette voie, tu as tout à gagner, écoute ton cœur il t’enseigne, quand l’élève est prêt le maître agit. Ce message veut par sa simplicité te faire comprendre que je suis comme toi, ton égal, la différence c’est que je suis la voie du coeur et vis cette relation d’être dans l’Unité, l’Égalité en tout et en SOI, tout devient Sacré, je n’ai plus besoin de faire semblant ou porter un autre habit que ma propre divinité et me contenter d’être cette lumière sans ombre, je ne perçois que la perfection, c’est ainsi que PÈRE/MÈRE, Dieu l’a créée. J’ai compris que tout prenait son origine et prenait forme dans ce que je pensais être, maintenant que je sais, je suis.

Tôt ou tard chacun s’éveille et retourne en la source pour renaître à nouveau et être ce que je suis, moi, PÈRE/MÈRE qui suis en tout, je suis toi et tu es moi, pour l’instant tu as fait ton choix et celui-ci est conforme à tes propres désirs. Je marche dans l’ombre de ce monde et dans la lumière, la lumière de mon coeur élève et transcende tout dans la perfection. Je ne fais plus partie de ce monde et en même temps j’y suis en diffusant cette vérité, comme le soleil je rayonne, je puise l’amour en mon coeur, en la source divine, par mon verbe créateur je conjugue le verbe aimer en tout et en soi, tout en vivant cette relation d’unité, d’égalité et de sacrée en tout et en soi dans la transparence et fluidité, tout en parfaite résonance avec le coeur.

N’oublie pas, cher enfant divin, de lire les messages précédant notre discussion entre toi et moi.

Gratitude & We Are One
FLÕt du NOuveau MOnde FLÕt of the New World
L’ARC-EN-CIEL DE LUMIÈRE de la Nouvelle Conscience Divine – Terre Nouvelle.
Si tu crois être l’ombre de toi-même, je peux, si tu veux, t’aider à reconnaître cette lumière. Elle brille de 1000 feux. Permets à ton Verbe de se réveiller et divulgue cette grande Vérité absolue. Nous sommes tous frères et sœurs dans ce grand UniVers du Père et de la Mère Divine

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Aux Portes du Temps



Print Friendly, PDF & Email