Ariepiev incarne en Russie les énergies du Saint Esprit en train de descendre sur terre et de s’introduire dans les cellules de notre corps.

Cette nouvelle énergie perturbe.

Beaucoup sont déstabilisés par cette force qui pulse. L’esprit, en russe, est synonyme de souffle (???). Actuellement, certaines douleurs dans la colonne vertébrale sont dues à cette énergie.

Qu’est-ce que la cellule ?

La cellule est à la base de la construction du corps de l’homme. En principe c’est comme cela. Mais qu’est-ce que la cellule de l’homme en tant que manifestation de la matière du corps et de l’Univers?

La cellule telle qu’elle se présente correspond à la manifestation de l’Univers et de l’homme. La preuve de l’Univers et de l’homme est la preuve de la réalité de la cellule.

Qu’est-ce que la cellule informationnelle de l’homme?

Au contact d’une telle cellule nous constatons les liens avec tout l’organisme et avec tout l’Univers.

Dans chaque cellule, l’homme et l’Univers se reflètent en même temps.

Dans chaque cellule se reflète toute l’information concernant à la fois l’homme et l’Univers. Comment une si petite cellule peut-elle comporter l’Univers tout entier et l’homme et pas seulement l’homme, mais également son rapport avec l’Univers?

Si l’homme gouverne l’Univers, comment se fait-il qu’il ne puisse créer une cellule de la manière dont elle est apparue?

Si un seul homme pouvait créer une cellule sur le plan physique de la manière dont elle fut créée à l’origine, alors cet homme serait le Sauveur de l’Univers et en aurait conscience.

Sa technologie serait orientée pour sauver les hommes et se manifesterait sans rien demander en retour.

En quoi consistent la plupart des découvertes?

Leur importance se situe au niveau de la conscience de l’homme afin que le lien en retour puisse s’établir. Celui qui a créé la cellule physique de l’homme le connaissait comme un individu et lui a enseigné la compréhension de l’Univers qui l’entourait. Qu’est-ce qu’a fait l’homme, ou bien qu’est ce qu’il pouvait faire, pour Celui qui avait créé tout cela?

Il pouvait effectuer un pas en direction de lui, un pas vers son étude et la compréhension de ses connaissances concernant l’Univers, ou bien il pouvait oublier celui qui a créé l’Univers et l’homme, et persuader les autres hommes à étudier la cellule sur le plan purement physique et contribuer à développer la science de telle manière qu’elle puisse travailler sans apercevoir l’avenir, car cet avenir n’est pas contenu dans la cellule physique.

L’incompréhension de l’homme correspond à son incapacité de faire des efforts et son incapacité de créer réellement.

Celui qui sait, peut créer réellement, en connaissant celui qui a créé l’Univers et lui-même.

Est-ce que quelque chose peut être créé dans l’Univers sans qu’Il le sache ? Bien sûr que non. Comment les autres peuvent créer quelque chose pour vous alors que vous ne le savez pas et vous ne vous le représentez pas…

Comment créer une cellule si son système d’étude et d’expérimentation s’effectue en la disséquant en petites parties ? L’Univers change de la même manière que changent le temps et les événements. Si on prend une ligne droite et on la courbe de manière à obtenir un cercle, nous obtenons un objet d’informations qui va fonctionner sans arrêt et augmenter en puissance au cours du temps.

Dans la cellule humaine qui possède une manifestation physique se trouvent, disons, 2 cercles, un cercle extérieur, qui est en contact avec l’espace de l’organisme et un cercle intérieur, indiquant les processus qui s’effectuent dans l’organisme, l’un dans l’autre reflétant la réalité qui existe dans l’Univers et les hommes, réalité qui se trouve à une distance très éloignée de l’homme. Il faut parcourir un espace très important pour l’atteindre, la voir et découvrir le processus qui a existé et qui va exister dans le futur.

Ainsi la cellule physique reflète deux espaces : un espace physique et un espace intérieur spirituel qui se réunissent en un seul Univers, l’Univers de l’homme.

En effet, l’homme comporte deux espaces qui se transforment en un Univers spirituel débouchant sur l’Univers intérieur de l’homme qui lui même entre en contact avec l’Univers extérieur. Lorsque l’homme créé quelque chose, il le vit dans un Univers unifié, dans l’Univers de Dieu et dans l’Univers de l’homme.

La jonction de l’Univers intérieur et de l’Univers extérieur ouvre alors la voie vers Dieu. Le chemin en dehors de la divinité débouche toujours sur les guerres, des conflits et des destructions.

Sur le plan informationnel la cellule de l’homme relie l’âme avec le corps physique. La vie éternelle réside dans la rencontre avec Dieu.

Il est impossible de changer quoi que ce soit si l’homme ne change pas quelque chose en lui-même.

Tout ce que l’homme crée comme événement ou information n’implique pas seulement les événements du futur mais les reflètent au sein de lui en tant qu’enjeu personnel et pour autrui.

Dans la cellule et plus particulièrement son noyau, on aperçoit des miroirs. Il y en a quatre.

Ils reflètent la réalité intérieure et informationnelle et également l’image de l’homme lui-même. Cette réalité intérieure se trouve toujours dans un état harmonique. A l’intérieur de la cellule l’image de l’homme produit et soutien une information le concernant, concernant son état énergétique. Par conséquent cette information et cet état énergétique intérieur se propage vers les cellules avoisinantes.

Ariepiev aborde ici un sujet important, celui de l’auto création. Il semble bien que l’homme se façonne suivant l’image qu’il a de lui-même.

Il y a dans cette réflexivité un enjeu immense. Si le présupposé est négatif ou restrictif, le résultat cellulaire sera négatif et restrictif. Si le présupposé est positif et ouvert sur l’immensité des possibilités, les cellules entendront ce message et se comporteront en conséquence. Il est facile d’imaginer à partir de là les processus d’autoguérison possibles et imaginables.

Les informations négatives atteignent la cellule sur le plan informationnel et finissent par la perturber sur le plan physique, plus particulièrement au niveau du noyau. L’un des miroirs contenu dans le noyau peut sortir de son cadre et contribuer à une défocalisation de l’individu en tant qu’unité. Il se produit une perte de la lumière.

Les courants cosmiques et telluriques ne se réfléchissent plus. Lorsque le processus se rétablit, les cellules prennent conscience de leur existence globale. Cette conscience joue un rôle primordial dans les technologies de régénération d’organes. Les quatre miroirs concaves contenus dans le noyau forment une sorte de sphère qui n’est pas sans rappeler la forme de l’âme.

Il importe à ce niveau de garder en mémoire l’importance de l’image unitaire que tout individu doit posséder de lui-même. Tout ce qui le parcelle et le tiraille entre diverses obligations, dérègle son fonctionnement. La pratique journalière du Za-zen ou bien de la méditation lui assure un centrement salutaire. Les techniques de concentration sur les combinaisons chiffrées, chères à Grabovoï sont à ranger dans ce registre.

Comment opérer la régénération des tissus ou bien d’un organe?

Pour cela il convient de reproduire la structure lumineuse de cet organe en la remplissant des informations et de l’énergie le concernant. L’organe se reconstituera à partir de cette condition. Pour le régénérer, il convient de bien comprendre la raison qui a contribué à perturber la conscience globalisante de la cellule.

En d’autres termes, il convient de comprendre ce qui a perturbé l’aspect unitaire de l’individu. Lorsque l’on a compris ce qui a dérouté l’individu de son chemin, la guérison durable devient possible. Nous parlons bien entendu de la seule guérison possible : la guérison spirituelle.

Généralement les hommes s’occupent d’affaires qu’ils croient importantes et se donnent des objectifs à atteindre Ils obtiennent des résultats mais oublient ce qui leur est donné d’en haut : un Univers créé par Dieu. Cet Univers possède des lois différentes de celles des hommes.

Leur méconnaissance voile le regard et l’empêche de voir la porte d’entrée de l’Univers divin. Les hommes essayent alors de trouver une porte de sortie à leurs difficultés créées par une situation compliquée, un événement contrariant, ou une position professionnelle inconfortable. Ils se mettent alors à chercher une porte de sortie, sans avoir trouvé la porte d’entrée.

Cette idée est particulièrement importante à intégrer. En effet, la recherche de la solution, par des soins médicaux, une médecine alternative, ou par tout autre moyen, ne se préoccupe pas du chemin de vie choisi par l’âme ni de la désharmonie produite par son abandon. Les solutions recherchées et les thérapies mises en place coexistent de manière dramatique avec un fonctionnement qui lui ne change pas.

La recherche de la solution s’effectue dans «l’ancien système» comportemental et dans l’esprit des malades, guérir signifie revenir au «comme avant». Cette erreur est d’autant plus regrettable que la simple entrée dans le «nouveau système» peut apporter l’équilibre et contribuer à l’arrêt des signaux d’alarme constitués par les symptômes.

La focalisation excessive sur le symptôme en a fait une donnée indépendante du contexte de vie de l’individu.

Etiquetté «maladie», le symptôme perd de son sens contextuel et devient l’ennemi à combattre. Or, le remède, la «médecine», réside dans le changement et non dans la suppression du symptôme qui allerte sur la nécessité de changer. Guérir est synonyme de grandir.

Source

http://www.elishean.fr/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email