Transmis par Véronique Rauzy

La conscience multidimensionnelle est la capacité humaine de recueillir les informations de nombreux espaces/temps/interfaces simultanément, et de traiter ces informations en une synthèse cohérente et harmonisatrice.

La conscience multidimensionnelle est un traitement quantique de l’information, qui se fait de manière instantanée et créatrice de réalité.

L’activation de la conscience multidimensionnelle fait partie de la réalisation du potentiel de pont humain entre les règnes.

Les informations peuvent provenir d’autres interfaces humaines, mais aussi animales, végétales, minérales, tout autant que des plans invisibles tels l’astral duel (l’inconscient collectif humain, plan angélique), puis les plans cohérents harmoniques d’alignement aux lois universelles (plan archangélique) jusqu’aux plans unifiés (plan christique), mais aussi de ce que nous comprenons comme les informations du passé, du futur ou d’autres lignes de temps parallèles.

Les plans (ou règnes) sont ordinairement étanches, clos les uns par rapport aux autres, mais la conscience humaine a la faculté de créer des voies de circulation, portes et fenêtres entre les plans, de voyager dans les différents plans et de traiter l’information de plusieurs plans simultanément.

LE DÉVERROUILLAGE ÉGOTIQUE

En conscience ordinaire, on est identifié avec la personnalité et le corps physique, on croit être cette personnalité/corps physique et seulement cela.

L’ego protège et verrouille cette zone de la conscience, et s’oppose à l’élargissement. Son programme est l’absence de changement, que tout soit toujours pareil et que les croyances créent des boucles fermées, des circuits de comportements qui se reproduisent.

Il maintient la conscience en surface, tournée vers l’extérieur, et vers des « histoires » qu’il raconte afin de divertir la conscience de l’essentiel.

Tant qu’on est identifié à la personnalité, même lorsqu’on commence à recevoir des informations intérieures, on croit et on dit que ces informations proviennent de « guides extérieurs », on ne reconnaît pas que cela vient de notre connexion aux autres plans, que ce soit l’astral ou nos hautes parts.

Nous cessons de nous identifier à la personne grâce aux processus de Vie-Mort-Vie ou « petites morts ». Ce sont des moments intérieurs de remise en cause intense des anciennes manières de fonctionner, de penser, de se comporter. Des initiations internes où nous vidons tout avant de nous remplir de nouveau. Ces processus déverrouillent l’emprise de l’ego, nous actualisent et nous adaptent, et peu à peu nous acceptons de lâcher le connu, de changer, de nous rendre au Divin par l’intérieur. Nous acceptons le processus d’ouverture à l’humain divin, nous répondons positivement à l’Appel intérieur.

Nous reconnaissons que Dieu est en nous, en chacun de nous, accessible par l’intérieur de nos structures, que nous sommes le même ÊTRE. Depuis l’expérience d’être humain divin, nous nous reconnaissons comme des parcelles de Son expérience depuis nos interfaces humaines. Nous comprenons aussi que ces interfaces ont énormément de potentiels inexplorés, accessibles depuis l’attitude adéquate.

Nous vivons et nous acceptons, nous expérimentons que JE SUIS bien au-delà de la personnalité. Nous comprenons que la personnalité correspond juste à une strate de l’expérience, et qu’elle n’est pas la réalité de l’expérience bien plus globale. La personnalité n’est pas l’ESSENCE et ne détient pas LA vérité unique sur l’expérience, mais juste un point de vue, séparé et limité par tout un ensemble de filtres, de conditionnements et de programmes. Elle est la strate la plus « grossière ».

Ce processus nous positionne dans le flux, le flot, le flow, dans le mouvement de l’Un.

Nous nous unifions en dedans par l’accord donné à chaque instant, la synthèse interne qui s’opère, au-delà du mental personnel, dans la réceptivité.

L’accueil, l’acceptation, la reddition, la réceptivité sont les clés permettant d’ouvrir les portes de ce processus vers la conscience multidimensionnelle.

LES FILTRES

Nous avons toujours toutes les infos et les connexions aux différents plans qui arrivent jusqu’à notre interface, mais des SYSTÈMES DE FILTRES les empêchent d’être reçues par la conscience ordinaire. Ces filtres sont peu à peu désactivés et raffinés, potentialisés, au fur et à mesure que nos structures psychiques, énergétiques et génétiques s’adaptent. Le processus se fait par une série de mutations internes.

Ces filtres sont avant tout des protections, destinées à prémunir l’interface et la structure humaine de griller psychiquement, tant qu’elle n’est pas prête, pas appropriée à recevoir et traiter des informations de plus en plus claires et subtiles. Le processus se fait par des allègements successifs.

Lorsque nous vivons nos premières expériences de conscience multidimensionnelle, il est important de prendre soin de notre alignement et de la cohérence de notre structure, pour ne pas risquer de décompensation psychique. Normalement la conscience multidimensionnelle se révèle et se déploie quand la structure énergétique, génétique, psychique et physique est prête, et qu’il y a un lâcher-prise sur l’identification stricte au personnage.

Pour fluidifier et permettre la conscience multidimensionnelle, nous acceptons cette strate de la personnalité, nous comprenons qu’elle a son utilité à son niveau, nous ne la nions pas, nous ne la déprécions pas, mais nous la mettons à sa place et nous n’en faisons pas notre priorité, notre maître, notre prisme de réflexions et décisions.

La conscience multidimensionnelle associe la personnalité dans le processus, dans les infos reçues et traitées, mais il ne lui est pas laissé le pouvoir de commander. Cela devient une couche d’infos parmi les autres.

Attention de ne pas confondre la réceptivité multidimensionnelle et les projections de l’ego, qui va proposer une grille d’interprétation et prétendre « savoir », notamment à propos des « autres ».

En conscience multidimensionnelle, il n’y a plus de place pour le faux-semblant, l’ego est instantanément démasqué, vu pour ce qu’il est. Il perd alors tout pouvoir sur l’interface. On ne peut plus se voiler la face. Advient de plus en plus de TRANSPARENCE.

PASSER D’UN SYSTÈME CLOS À UN SYSTÈME DE CIRCULATION POSSIBLE

Selon notre attitude, là où notre conscience se positionne et le champ de fréquences dans lequel notre énergie vibre, notre expérience de la réalité n’est pas la même, notamment dans la mise en œuvre du POUVOIR-DE.

Tant qu’on se croit impuissant ou incapable, on l’est. Tant qu’on croit que quelque chose est impossible ou difficile, elle l’est. Tant qu’on délègue notre pouvoir à une croyance, elle façonne notre réalité. Par défaut la croyance ferme, clôt, elle est un espace opératif fermant/fermé.

Les différents plans sont ordinairement étanches, clos les uns par rapport aux autres, mais la conscience humaine a la faculté innée de se brancher dessus, et de les relier entre eux.

Pour accomplir notre service de pont, nous construisons en nous des voies, des accès, des portes, des fenêtres, des escaliers, des ascenseurs, des appels d’air pour circuler en conscience et en sécurité entre les plans, sans s’égarer. Les voies de circulation énergétique de l’information.

Il existe un portail de croisée des chemins où il est demandé à la conscience de se positionner : choisit-elle l’astral, miroir aux alouettes où elle sera manipulée ? le matérialisme où elle sera limitée ? Ou accepte-t-elle de s’élargir, de s’élever et de devenir un pont opératif, une navette entre les différents plans ?

LE SAS ASTRAL

L’astral est la porte vers les plans invisibles, un sas de passage. Quand nous nous connectons au plan astral, si nous ne sommes pas ancré, centré et aligné, nous nous retrouvons facilement prisonnier d’une illusion, et errons alors dans un labyrinthe psychique, sans trouver la sortie, sans capacité ni de retourner œuvrer dans la matière, dans l’incarnation, ni de se hisser vers les plans divins. Nous sommes alors perdu « dans la tête ».

Quand nous sommes absorbé dans l’astral, nous perdons le reste des informations, nous sommes happé par la croyance que cette illusion est la réalité. Tout comme avec le règne de l’ego, l’astral nous enferme dans des bulles d’illusions, dans des films auquel il nous fait croire afin de nous maintenir sous son emprise, pour pouvoir profiter de notre énergie, que nous lui offrons par notre attention et notre croyance en sa réalité.

Si nous ne trouvons pas la sortie, nous risquons la décompensation psychique et une atteinte nerveuse voire psychotique, aussi est-il indispensable d’être vigilant avant de s’aventurer dans ces lieux, particulièrement si nous sommes fragile psychologiquement.

Pour passer sereinement le sas de l’astral, nous veillerons d’être bien aligné sur les 5 fréquences d’Unité : RESPECT, ÉQUANIMITÉ, JOIE SANS OBJET, SERVICE À L’ŒUVRE COMMUNE et SOUVERAINETÉ, synergie de fréquences qui empêche toute prédation et garantit la cohérence harmonique et la clarté de la structure.

SIMULTANÉITÉ

Notre essence véritable nous connecte directement à de nombreux plans où nous nous trouvons simultanément. Depuis l’interface humaine, la conscience a un point d’accroche centré dans l’être humain, et se délocalise dans toutes les directions : temporelles (illusion linéaire passé/futur ; lignes de temps parallèles), d’espaces, de dimensions, pour revenir à ce centre y déposer l’info récoltée en résonance.

En conscience multidimensionnelle activée, nous savons que nous sommes simultanément dans tous les plans et nous avons accès à tous les points de vue des différents plans en même temps, face à une situation donnée. Ces points de vue nous sont délivrés comme un ensemble d’informations global.

En tant que pont, nous recueillons et rassemblons de l’info issue des divers plans et couches, et nous les mettons en circulation. De grandes quantités d’information sont reçues et traitées, sans apports extérieurs, en dedans. L’info n’est pas mentale, elle est vibratoire, reçue par imprégnation, voie directe, et traitée par un processus de synthèse qui ne se passe pas au niveau de la personnalité.

Il existe une infinité de possibilités de délocalisation de la conscience, mais pour simplifier l’accès aux plans invisibles, je vous propose la différenciation entre :

  • – le plan angélique/astral, l’inconscient collectif humain, le premier plan invisible accessible, lieu duel ;
  • – le plan archangélique d’alignement à la loi universelle, de réception des fréquences harmoniques cohérentes ;
  • – le plan christique de circulation de l’Amour divin, d’Unité et de communion.

Nous avons en permanence accès à ces trois grands plans : nous nous y trouvons tout autant que nous nous trouvons dans le corps physique.

Peu à peu nous apprenons à ressentir d’où proviennent les informations reçues, et notamment, à ne plus être manipulé et utilisé pas les entités astrales associées à des égrégores. Ces entités vont se servir de toutes les images et archétypes pour nous manipuler. Notamment elles tenteront de se faire passer pour les plus hauts plans : archanges, christ, afin d’être écoutées. Nous discernerons la réalité par l’exercice de notre souveraineté, la connexion établie et reconnue avec les hautes parts, notre sensibilité vibratoire, et les infos analysées par notre Cœur, le maître de la justesse.

Quand nous récupérons notre souveraineté et notre accès direct au divin en nous, les forces astrales perdent leur pouvoir sur notre interface. Elles peuvent essayer de nous influencer, mais nous les voyons et avons le choix de nos décisions.

Plus nous intégrons la conscience multidimensionnelle, moins nous avons besoin des images, des formes. Quand la vibration/énergie est acceptée et intégrée dans notre structure, on peut émaner et parler depuis notre centre sans nous référer à un archétype ou un symbole (sans parler au nom de « Marie » ou « Marie Madeleine » ou « tel maître ascensionné », par exemple). Ce que nous canalisons n’est plus compris et présenté comme quelque chose d’extérieur, mais assumé, intégré. Nous devenons un TÉMOIN.

LE MILLEFEUILLE D’INFOS

En conscience multidimensionnelle activée, nous allons accueillir et ressentir depuis nos corps, nos Cœurs et nos têtes et discerner si la situation est fluide ou pas. Par exemple, d’éventuelles tensions qui se déclenchent dans la psyché ou le corps, l’alignement le plus adéquat à mettre en œuvre, un point de vue borné/individuel sur la situation, un point de vue élargi/global, la reliance de la situation avec d’autres de même nature, une résonance empathique/télépathique avec ce que ressentent ceux avec qui nous sommes en relation.

En conscience multidimensionnelle on a accès à un millefeuilles d’infos, une intrication comme un réseau neuronal ou la représentation de l’Univers. Ces infos sont reçues et traitées SIMULTANÉMENT. On peut prendre la parabole d’un poste de radio ou d’un écran de télé qui peut capter plein de chaînes. Ce poste de radio activé en conscience multidimensionnelle a plusieurs possibilités : se focaliser sur une seule chaîne, une bande de fréquences, mais aussi la possibilité de capter plusieurs chaînes ensemble et d’en faire une info de synthèse cohérente harmonique.

Cela peut être par rapport à une situation dans l’instant, une relation, ou bien un processus en train d’être vécu.

Par exemple, dans une situation donnée, je vais avoir accès :

  • – au ressenti sensoriel,
  • – à l’afflux émotionnel/hormonal,
  • – à des pensées/jugements reflétant les croyances conditionnées,
  • – à l’analyse mentale,
  • – à une impulsion reflétant la pulsion de survie (peur, refus de changement, fermeture),
  • – à une impulsion reflétant la pulsion de mort (peur, sabotage, résistance),
  • – à une impulsion reflétant la pulsion de vie (acceptation, fluidité),
  • – à l’info globale sur la situation (environnement, mise à distance, relativité),
  • – à l’info empathique (ce que ressentent les « autres/semblables », ce qu’ils pensent aussi parfois),
  • – aux synchronicités,
  • – à une tentative de manipulation du prédateur astral,
  • – à une guidance claire,
  • – aux processus de transmutation en cours,
  • – à la qualité vibratoire de l’expérience,
  • – à comment l’Amour circule en moi et dans la situation vécue,
  • – à si je suis ouverte ou fermée, notamment par la Présence dans le Cœur,
  • – à si je suis ancrée, centrée, alignée ou « à côté de mes pompes »,
  • – à des solutions pour harmoniser ce qui se passe,
  • – à la réception de fréquences en résonance,
  • – à la remémoration de la Connaissance adaptée, appropriée, utile à la situation expérimentée,
  • – à l’intuition du meilleur accord.

Tout cela est reçu en même temps, mais n’est pas mentalisé par un flux de pensées chaotiques, paradoxales, désordonnées et contradictoires : une nouvelle manière de traiter l’information prend toutes ces données et en crée une synthèse, un accord. Tout cela s’articule sans frottements, malgré parfois l’apparence d’incompatibilité. En restant fluide, en laissant faire, le meilleur accord harmonique se pose tout seul, sans intervention.

LA NAVETTE

La conscience multidimensionnelle se met en place par la réceptivité, par le YIN. Elle est une potentialisation de l’ÊTRE, et non du faire ou du vouloir ou du paraître. Le Yin reçoit, le Yang positionne dans un mouvement de 8 ∞ entre les deux.

La conscience multidimensionnelle s’installe par la reconnaissance interne des hautes parts, de la Présence divine. Nos guides sont d’autres interfaces de nous-même, situées dans des champs résonant à des fréquences différentes, et en tant que pont, canal, nous pouvons recevoir les infos qu’ils nous diffusent, et les exprimer à notre tour. Ces infos sont intégrées, assumées, nous en sommes le témoin vibratoire. Ce ne sont pas des discours mentaux mais des propositions ressources pour le vivant.

La conscience multidimensionnelle révèle la multiplicité des lignes de temps, et la possibilité pour nous de changer de lignes de temps et de qualité de réalité expérimentée selon les choix que nous opérons.

En conscience multidimensionnelle, nous ne ressentons plus la séparation mais la mise en réseau, en connectivité.

VIVRE LE NOUS

En relation avec un semblable, nous avons un accès direct à de nombreuses informations : empathie équanime, télépathie, syntonisation, connaissance des états intérieurs et mouvements de « l’autre ». La conscience se délocalise, circule et revient. La conscience multidimensionnelle activée nous aide à trouver la justesse dans chaque situation, en tenant compte du NOUS, de la compréhension que l’autre est un autre aspect du même ÊTRE que NOUS SOMMES/JE SUIS.

En Présence, dans l’instant, nous recevons la réalité vibratoire du positionnement de l’autre, au-delà du paraître et des faux-semblants. Transparence, authenticité. Nous avons accès tant à la surface qu’à la profondeur de l’autre, à ses multiples couches. Cela nous permet de déployer une grande compréhension et compassion, sans jugement. Nous savons que l’autre/semblable est Tout, tout comme nous aussi, nous sommes Tout. Nous sommes en conscience du NOUS, du Un, d’être le même. L’autre est un semblable, une facette paire, compagne de la même expérience gigantesque.

En conscience multidimensionnelle on relativise, on dédramatise les histoires personnelles et les informations reçues de l’extérieur. Nous nous détachons, la compréhension est moins mentale/émotionnelle, elle devient plus vibratoire/énergétique. L’idée clé devient : l’Amour est-il en train de circuler de manière fluide, ici et maintenant ? Trouvons-nous l’accord, la justesse, la résonance, la COMMUNION ?

Nous pouvons mobiliser la conscience multidimensionnelle, si par exemple nous sommes confronté à une énigme, ou à une demande d’accompagnement : nous demandons de recevoir la synthèse/réponse la plus adaptée, nous nous mettons en réceptivité et nous laissons l’information jaillir sans tenter de la contrôler, dans le lâcher-prise. Cela se fait par un processus d’apprentissage et de validation interne, afin d’être au clair que ce n’est pas l’ego qui s’approprie cela et donne l’illusion que c’est vécu, mais en fait dans un cadre fermé et limitant. En conscience multidimensionnelle, c’est ouvert, ça respire, ça fluctue, ça surprend, c’est opératif, ça fait bouger les structures.

Il n’y a plus les filtres du « il faut », du « sauveur », des « enjeux », du « drame ». Tout est beaucoup plus simple, clair, évident.

Les fréquences/qualités d’empathie et d’équanimité conjointes sont des aides précieuses dans la mise en place de la conscience multidimensionnelle. La sensibilité est pleinement active, mais il n’y a plus de contagion émotionnelle, elle permet juste de recueillir les infos d’un dérèglement, d’une disharmonie provisoire, et d’y remédier en remettant l’Amour en circulation.

DANS LA MATIÈRE ET LE QUOTIDIEN

Grâce à la conscience multidimensionnelle, nous faisons la navette, les allers-retours entre les plans, et nous intégrons la globalité, et une version élargie de notre expérience. Nous ne restons pas perché dans les hautes sphères, ce qui acterait un refus d’incarnation, nous sommes venus vivre, impacter la matière, œuvrer en présence, conscience, puissance, ici et maintenant.

Quand elle se déploie, la conscience multidimensionnelle n’est pas réservée aux temps méditatifs, de silence, elle est opérative à chaque instant de la vie courante, elle fait le lien entre la vie ordinaire et la vie extraordinaire, entre la profondeur et la surface, entre le calme et l’agitation. Elle crée de la circulation et de la cohérence entre les plans.

Elle sert tout autant dans l’axe vertical, pour nous aligner et nous harmoniser de l’infiniment grand à l’infiniment petit, que dans l’axe horizontal pour être au plus juste dans notre vie quotidienne et nos relations. Grâce à l’info bien plus vaste et globale, le vécu se simplifie.

En conscience multidimensionnelle, nous nous impliquons, nous nous engageons pleinement et intensément dans la Vie, mais pas depuis l’ego veillant sur l’intérêt personnel, nous nous impliquons depuis la célébration de la vie, l’appréciation et le soutien à toutes formes du vivant.

https://archere-stellaire.wixsite.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email