Les Carnets de Février 2015

Questions/Réponses avec les Êtres de Lumière

Questions 40 à 52

Toutes mes bénédictions. Nous allons, si vous voulez, continuer dans ce carnet du mois de février, le Carnet. Alors, nous allons commencer, cher ami, avec la première question qui a été formulée.

Question 40 : sentir une conscience venir se coller et se promener en nous, sans notre accord, peut-il être considéré comme un viol ou bien comme un processus nous permettant de nous ouvrir à l’Inconnu, l’Amour, l’Illimité?

Alors, cher ami, cette question est très intéressante, parce que nous vous avions parlé, voilà déjà plusieurs années, des possibilités de communion, de fusion, de délocalisation de la conscience. À ce moment-là vous deviez établir une communication vibratoire, orale éventuellement, pour décider de vivre cette communion ou d’aller visiter, si on peut dire, en conscience, sans nécessairement le corps d’Êtreté d’ailleurs, c’est la mobilité de la conscience qui se réalise en ce moment. La difficulté, comme cela est exprimé par cette question, pour parler de viol il faut qu’il y ait pénétration à l’intérieur de quelque chose. Or, je vous ai dit, et ça a été répété déjà trois ou quatre fois depuis hier, il y a une superposition dimensionnelle de la 3D et de la 5D. Dans les dimensions unifiées, il n’y a rien à violer parce que tout est transparent, tout est perçu instantanément, dans le même temps.

Une rencontre qui se produit, par exemple entre corps d’Êtreté, peut se faire avec le corps d’Êtreté ou directement de conscience à conscience. Le problème, c’est qu’il existe, au sein de ce monde où vous êtes encore présents, il y a des limites, la limite du corps ; lié à cette notion de limite découle directement l’enfermement. Vous êtes enfermés quelque part avec l’impression, effectivement, que quelque chose peut vous pénétrer, une conscience peut vous pénétrer sans demander votre accord. Mais si vous-même êtes devenu plus ou moins transparent, et donc plus ou moins dans la 5ème dimension, en cours d’Ascension, quels moyens avez-vous effectivement de bloquer tout ce qui vous pénètre ? C’est valable effectivement pour les consciences, mais c’est valable aussi pour toutes les ondes qui parcourent la terre.

Donc cette Transparence, elle est inévitable durant le temps de la superposition d’un monde limité d’un côté et d’un monde illimité de l’autre côté. Donc bien sûr, pour la personnalité qui se vit dans ce corps, il y a viol mais pour celui qui est dans le cœur, il peut pas y avoir de viol. Parce qu’une énergie arrive, une conscience arrive, elle vous traverse et elle va faire résonner, ou pas, en vous, quelque chose. Alors, bien sûr ça peut être désagréable, même si vous êtes parfaitement équilibré, parfaitement libéré je dirais, vous allez être plus ou moins affecté par les consciences qui vous rencontrent de là-haut ou d’ici, d’ailleurs, mais aussi par tous les courants énergétiques, telluriques, géo-biologiques qui sont présents sur terre. Il y a une perméabilité, à défaut de Transparence pour l’instant, qui découle directement de la superposition du Face à Face individuel, mais de la superposition de deux mondes qui n’ont pas les mêmes règles dans ce monde action-réaction.

Dans les mondes unifiés, dans la 5D qui se précise ici, il y a pas tout ça. Il y a que l’Action de Grâce. Le problème, c’est que dans cette superposition il y a des frictions, en vous et à l’extérieur de vous. C’est, je dirais, un passage obligé parce que je précise aussi que être dérangé par une conscience ou par une énergie, si elle ne fait que passer, ce n’est pas grave, il n’y a aucun désordre consécutif à cette rencontre si je peux dire. Par contre si la structure de la personnalité est vraiment encore prééminente, effectivement vous allez vivre ça comme un viol, que ce soit un être de Lumière, un être dit diabolique ou une énergie même positive, pourquoi pas.

Mais le principe de devenir Lumière, c’est effectivement d’être transparent, c’est-à-dire, c’est à travers ce qui a été expliqué tout à l’heure, la différence (par Frère K) entre la pureté, (ou quelqu’un d’autre je sais plus), entre la pureté et la Transparence. La pureté, c’est un effort, c’est une Ascension personnelle, la Transparence, c’est un état de fait qui arrive directement aussi par votre Libération mais en même temps par la suppression des limites, la suppression de l’enfermement. Alors bien sûr, même le Christ, s’il vient à côté de vous, y en a qui sont dans la personnalité, ou même quand Marie va lancer son Appel, qui vont appeler ça un viol. Il y a viol dès l’instant où il n’y a pas Transparence. Il y a viol dès l’instant où l’information, l’énergie, la vibration, le courant électrique, la conscience qui rentre, n’est pas, comment dire, en accord avec votre vibration.

Mais si vous êtes totalement transparent, d’abord ce qui n’est pas en résonance ne peut pas se manifester, parce que si vous êtes transparent ça veut dire que vous avez disparu et que vous êtes Lumière, même en étant encore présent dans ce corps. Mais les lois de la Lumière couvrent, si je peux dire, et débordent largement les lois de l’action-réaction. Ça veut dire que dans ces moments-là vous pouvez observer le sentiment d’un viol, ou d’une intrusion en tout cas.

Mais le sentiment d’intrusion concerne directement les limites. Ça veut dire qu’en vous il y a encore des limites. Si vous êtes suffisamment transparent, en quoi une énergie appartenant à ce monde ou venant des plans infernaux ou des plans de l’ombre ou des plans de la Lumière, peut vous déranger ? Bien sûr il y a une intrusion, il y a un ajustement, même pour la Lumière, le Face à Face, mais aussi pour toutes les autres énergies. Alors bien sûr ça peut vous affecter et vous devenez, je dirais, tous électro-sensibles et magnéto-sensibles mais aussi sensibles sur le plan de la conscience à tout ce qui se présente et qui pour l’instant était le plus souvent invisible.

Donc le danger, c’est de retomber dans le besoin de se protéger et donc de redoubler de rituels de protection, de rituels de prières et donc de vous faire mettre le doigt dans la dualité. Y a deux façons de procéder : si vous êtes déjà en route vers cette Transparence, vers cette Humilité et cette Simplicité, vous accueillez indistinctement tout ce qui se présente et tout ce qui vous traverse, parce que rien ne peut vous affecter, en définitive, hein, ni les ondes, ni les consciences, ni les désincarnés, ni les démons. Vous êtes dans un autre niveau de réalité quand vous êtes dans ce corps, libéré. Ça veut pas dire que ça n’existe pas, ça ne veut pas dire que vous allez pas le sentir, le ressentir, en être affecté même, mais vous ne décrirez jamais cela comme un viol ou une intrusion. Si y a viol et intrusion, c’est que vous avez nécessairement encore des limites.

Vous devriez être, je devrais dire, impassible à toute manifestation en ce monde, de conscience ou d’énergie. C’est la seule façon de traverser, de ne pas arrêter, ni l’ombre (ça, ça vaut mieux), mais encore plus arrêter la lumière, parce que arrêter la Lumière, alors que la Lumière se déverse, peut créer des désordres et donc la Lumière, dans ces cas-là, est aussi une intrusion. Y a qu’à partir du moment où vous êtes votre propre Lumière en totalité que aucune intrusion ne peut se produire. Par exemple vous pouvez être en train de dormir et être attaqué, ou le concevoir comme tel, mais si vous êtes transparent, même pas vous n’êtes réveillé par les forces qui vous attaquent. Vous leur êtes transparent aussi à elles. Vous n’avez aucune prise, en vous, qui permette l’intrusion.

Qu’est ce qui permet l’intrusion ou le sentiment de viol, c’est la peur, bien sûr, c’est la prédation en ce monde, la vôtre comme celle de l’autre. N’oubliez pas que les démons obéissent à la Lumière, ils ne peuvent pas faire autrement, c’est impossible. Regardez le Christ, il ordonne à des démons de se jeter dans des animaux et ils sautent par la falaise. Y a pas besoin de prière ou de rituel. La Lumière dissout les démons. Les vôtres comme ceux des autres. Donc un démon constitué par une force élémentaire ou organisé par ce qui reste de prédation, même si les lignes de prédation ont disparu, y a toujours des archontes qui sont prêts à se manifester ou d’autres entités qui n’appartiennent pas au monde de la Lumière. Mais si elles se manifestent à vous, c’est qu’y a une raison. Parce que si vous êtes suffisamment lumineux, je devrais dire même suffisamment transparent et si vous êtes capable dans cette situation de vous effacer, de disparaître, mais le démon il disparait aussi.

Bien sûr, y a des toxiques réels et concrets. Si vous absorbez de l’arsenic, je suis pas sûr que ça vous fasse rien. Mais on s’adresse pas au même registre, n’est-ce-pas ? Là on parlait bien de conscience, d’énergie, c’est pas la même chose pour les éléments strictement matériels. Si vous prenez, en traversant la rue, un parpaing qui tombe du toit, libéré ou pas vous êtes définitivement libéré, que vous le vouliez ou non. Alors est-ce que c’est démoniaque ou est-ce que c’est la Lumière ou est-ce que c’est le karma ou est-ce que c’est la Grâce ? Selon où vous êtes, de recevoir un parpaing sur la tête, ça peut représenter une Grâce magnifique et ça peut représenter aussi une punition terrible. Mais ça dépend où vous êtes, dans l’opacité ou dans la Transparence ? La Lumière peut être aussi dévastatrice pour ceux qui entretiennent l’opacité ou la dualité. Et pourtant est-ce que la Lumière est mal ? Pourtant elle fait du mal. Mais le mal qui est fait ne dépend que de votre positionnement par rapport à la Lumière et de rien d’autre.

Et bien je crois que je vais écouter les dernières questions et que je vais rester aussi parce qu’ils m’ont vendu tous leurs tickets.

Questions 41 : les Étoiles incarnées ont-elles délivré des messages à travers des canaux?

Il y en a eu une, une fois. Et c’est tout.

Questions 42 : quand toute nourriture fait souffrir, convient-il de manger avant le zénith ou doit-on cesser toute nourriture solide?

Alors là, cher ami, ça a été expliqué déjà depuis de nombreuses années. Hildegarde de Bingen et Anaël ont insisté sur l’effort, non pas des aliments ou la toxicité ou la pureté des aliments mais ce qu’on appelle l’effort de digestion. Qu’est-ce qui se passe quand vous digérez ? L’énergie, le sang et un ensemble de molécules se mettent dans le ventre. Qu’est-ce qui se passe depuis que les Portes, l’axe Attraction/Vision a été redressé en 2012, à la fin de la Libération de la terre ? Il s’est passé que vous avez eu bobo et que beaucoup ont eu des problèmes digestifs.

Et malheureusement le conditionnement alimentaire est certainement la prédation la plus importante de l’humanité, indépendamment de la conscience. Dans les autres dimensions, personne ne mange un congénère ou quelque chose de vivant. Il y a des cérémonies où on peut absorber certaines choses mais avec des notions de fêtes, si vous voulez, des notions d’agapé, c’est-à-dire de repas symbolique, comme la Cène par exemple que le Christ a fait, mais là vous parlez de l’alimentation quotidienne.

Mais vous avez dû vous apercevoir, pas pour tout le monde mais pour beaucoup, que comme ça a été dit les besoins physiologiques, mais aussi les besoins alimentaires, sont beaucoup moins importants qu’auparavant parce que vous êtes nourris de Lumière et que la Lumière, et y a d’innombrables cas qui se sont produits sur cette terre, bien avant les Noces Célestes, d’êtres humains qui vivaient en mangeant du prâna.

Vous, vous mangez pas du prâna, vous mangez six fois du prâna, parce que c’est du prâna agencé en particules adamantines et c’est très nourrissant. Donc bien sûr votre corps est un repère. Si vous avalez quelque chose et vous sentez, même si vous avez faim, parce que la faim, quand vous éprouvez la faim, vous ne savez pas si c’est uniquement un signal chimique lié à la glycémie, lié aux endocrines ou si c’est un signal réellement de votre conscience ou du corps dans sa totalité. Et il y a des habitudes aussi qui se mettent là dessus. Faire trois repas, manger le matin, le midi, le soir en vous disant que si vous respectez pas ça vous allez développer des maladies. Mais vous voyez bien par vous-même que ce qui vous rend malade c’est l’aliment, c’est pas le fait de ne pas manger, sauf si vous avez des hypoglycémies ou des symptômes qui nécessitent une correction, n’est-ce pas ?

Donc chaque cas est un cas différent, chaque personne a un comportement différent, mais la meilleure façon de procéder, c’est pas de décider ceci ou cela dans vos aliments, c’est de voir ce que votre corps réclame une fois qu’il est dedans, parce qu’avant qu’il soit dedans, vous savez pas si c’est bon ou pas bon pour vous. Des fois vous avez envie, par exemple, de boire telle boisson que vous avez l’habitude de boire et vous décidez d’en boire une et à ce moment-là cette boisson, qui d’habitude ne fait aucun problème, commence à vous déclencher un problème. C’est pareil pour les aliments. Vous avez dû constater que certains aliments ne passent plus du tout et que d’autres passent sans difficulté. Et c’est pas nécessairement toujours les règles qui ont été édictées jusqu’à présent. Des fois votre corps peut vous appeler à manger un steak bien saignant ou cru, parce que votre corps le réclame. C’est pas la même chose que d’avoir l’envie de manger de la viande parce que c’est une habitude ou c’est un plaisir.

Vous remarquez d’ailleurs que ce qui vous faisait plaisir n’arrive plus à vous faire plaisir, ou alors beaucoup plus vite qu’avant, ou alors certaines habitudes alimentaires ou de consommation se voient refusées par le corps, même si votre tête dit oui, le corps dit non. Alors qu’est-ce que vous faîtes dans ces cas-là ? Vous suivez les habitudes, vous suivez vos habitudes alimentaires, vous suivez votre goût, vous suivez votre désir ou vous soignez ce qu’exprime le corps ? Y a pas besoin de chakra ni même du Canal Marial, j’en ai parlé y a quelques mois, sur la décision, par exemple, d’aller dans un magasin acheter une salade et de ressortir avec un concombre, même si vous n’aimez pas le concombre. Tout ça c’est de la logique élémentaire. Vous allez pas continuer à vous nourrir de telle façon si vous sentez que votre estomac ou l’ensemble de votre corps le refuse. Comment est-ce qu’il le refuse ? C’est très simple, vous le connaissez tous : par une nausée ou un écœurement plus ou moins profond. Et si vous persistez, si vous poursuivez le repas, et ben ça ne descend plus et après ça va faire bobo à l’axe Attraction ou aux Portes Attraction/Vision et vous allez avoir des migraines, vous allez avoir des douleurs articulaires. Mais vous êtes responsable et là c’est instantané.

C’est pas quelque chose, par exemple comme le gluten, où il faut des années avant que les intolérances apparaissent. Là, c’est immédiat. Vous sentez déjà, quand il est dans la bouche, que même si vous aviez envie de le manger ou de le boire ça fait « gulp », comme vous dîtes. Alors vous respectez ou pas ce que demande le corps ? Vous laissez ce sac de viande vivre tranquillement. Il vous demande tel aliment, vous lui mettez tel aliment. Mais si vous, vous décidez de mettre tel aliment parce que ça répond à une logique, à un besoin de calculer telle chose ou telle chose, vous allez pas vous en sortir. Vous allez être de plus en plus malade. Il faut écouter le corps et même si vous êtes végétarien depuis trente ans, si votre corps il réclame une source de protéines animales, faites-le, même si ça vous dégoûte. C’est le corps qu’il faut écouter, pas la tête. Vous pouvez, à la rigueur, écouter le Canal Marial mais vous auriez des surprises par rapport à vos aliments.

Et d’ailleurs vous allez constater aussi que selon les aliments, avant c’était les Portes qui s’activaient, les Portes Attraction et Vision, et qui faisaient mal, c’est-à-dire tout le système digestif. Et là vous allez constater que ça va pas être uniquement au niveau digestif, que si vous mangez ce qu’il faut pas vous allez avoir une nausée profonde, mais qui va vous dégoûter à jamais de rentrer ce que le corps ne veut pas. Et c’est la même chose pour tout le monde à des degrés divers. Vous avez des fois l’impression d’avoir faim, vous avez l’impression d’être en hypoglycémie, donc vous allez manger. Mais l’hypoglycémie, vous pouvez mettre simplement un gramme de sucre sous la langue, ça suffit, et vous allez vous apercevoir que vous allez faire disparaître l’hypoglycémie mais qu’après le ventre y va pas être content parce que vous n’avez pas écouté le corps dans sa totalité.

Pour écouter le corps, il faut écouter non pas votre tête, non pas vos désirs, non pas vos conceptions de l’alimentation, même s’il faut privilégier effectivement, vous le savez d’ailleurs, les petites quantités régulières plutôt que des repas constitués comme avant. L’être humain est le seul animal, mammifère, qui a organisé des repas à heure fixe. Quand même, il faut le savoir ça. C’est comme si vous voyiez un serpent qui attend midi pour manger. Ce serait quand même bizarre, n’est-ce pas ? Or, si ce corps est maintenant libéré, laissez-le exprimer, lui, ce qu’il veut, pas ce que veut votre tête ou votre goût, ou vos sens, ou les conventions sociales. Pourquoi manger à telle heure parce que c’est l’heure de manger ? Y a pas d’heure pour manger. Y a pas d’heure pour dormir. Y a pas d’heure pour faire l’amour. Pourquoi est-ce que vous voulez mettre des heures sur des repas ?

Alors, bien sûr, par convention sociale ou par commodité, c’est plus pratique au sein d’une maison ou d’un lieu ou d’un bureau de se réunir à la même heure, bien sûr. Mais quand vous êtes seul, qu’est-ce que vous suivez ? Votre appétit, l’appétit de l’autre, ce que vous dit le corps ou ce que vous dit votre tête ? Le corps ne vous mentira jamais ; même si c’est un aliment que vous connaissez, que vous avez absorbé par milliers de fois, il peut arriver un moment où cet aliment ne peut plus passer, le corps n’en veut pas. Et parfois le corps va vous appeler à manger quelque chose qui vous semblait totalement farfelu. Donc si vous suivez le goût, vous vous ferez piéger à chaque fois. Parce que le goût n’est pas nécessairement ce qui correspond au corps, et c’est ça la difficulté pour les gens qui ont l’habitude de certains goûts, de certains aliments, de certaines textures, de certaines caractéristiques, par goût. Mais là, le ventre il commande.

Je vous ai parlé, c’est pas pour rien, du plexus solaire et du chakra de la gorge en ce moment (c’est ce qui est de chaque côté du cœur), parce que effectivement il vous est donné de voir l’effet, par exemple, d’une contrariété ou d’une énergie qui va vous faire «gulp» dans la gorge ou «gulp» dans le ventre en fonction des aliments que vous rentrez, et bientôt vous constaterez que ça se produit aussi pour les pensées. Ça, c’est le stade le plus, le plus sadique pour certains mais le plus évolué pour d’autres. Vous allez constater que selon vos pensées, votre corps lui-même réagit. Vous allez dire : « Tiens je vais aller à la plage» et vous allez sentir que le corps, lui, y veut pas y aller. Pourtant vous dîtes : « Moi je veux y aller ». Et pareil pour tout. Et ce sont des choses de plus en plus subtiles. Pareil au niveau de la pensée, vous allez vous apercevoir, par exemple, qu’y a un problème qui revenait sans arrêt et qui, avec le petit vélo de l’époque, tourne comme ça ; mais maintenant il peut plus tourner. Qu’est-ce qu’y a comme solution ? Soit vous traversez cela, la situation, les événements, les personnes, en mettant, comme je l’ai dit, l’Amour devant, c’est-à-dire dans l’Abandon total à la Lumière, même si c’est une gifle qui vous arrive d’une façon subtile ou grossière. D’ailleurs, si vous êtes réellement dans la Transparence, y a aucune raison qu’une gifle se pose sur vous ou qu’un parpaing vous descende sur la tête, sauf si c’est une Grâce Céleste.

Maintenant si ça se produit, c’est une invitation à voir ce qui a permis cela en vous, pas dans l’autre ou pas dans la situation. Parce que si à ce moment-là vous accusez la situation, même si elle est réelle, vous verrez que la conscience et le corps ne sont pas vraiment toujours d’accord. Donc ça s’est produit avec les aliments, ça se produit et ça se produira de plus en plus avec vos pensées, c’est-à-dire que quand vous aurez des pensées qui ne sont pas vraiment Amour, eh ben parce qu’on en a tous, même quand on est Libéré vivant, même moi de mon vivant, y a toujours des moments où on est agacé, ça fait partie de la relation sociale toute simple. Et y a des fois des choses qui vous énervent ou y a des choses qui viennent vous agresser, mais à un moment donné vous verrez que quand vous émettrez cette agression ou quelque chose qui n’est pas, je dirais, dans une espèce de syntonie avec la Lumière, eh bien ça se passera mal. Attraction/Vision vont faire bobo. Les Triangles de la tête vont se rebeller et vous allez avoir des maux de tête, vous allez sentir un Triangle qui brûle ou qui arrive plus à bouger ou à se retourner. Et la conscience ne pourra plus fonctionner aussi comme vous aviez l’habitude qu’elle fonctionne.

Tout ça, c’est mis sous vos yeux. Tout ça vous apparaît. Pour les aliments, c’est évident pour beaucoup d’entre vous depuis déjà de nombreuses années. Pour la pensée, ça va vous faire tout drôle, ça arrive très bientôt, là. C’est ce qu’on appelle devenir co-créateur. Vous créez la réalité. À la fois dans le nouveau et dans l’ancien monde. Je dis monde pour parler de dimensions bien sûr, je parle pas de cette terre.

Observez l’effet de vos différentes pensées sur vous. Imaginez que vous ayez un ressentiment ou quelque chose qui vous est resté en travers de la gorge. La logique voudrait qu’en jouant cartes sur table vous exprimiez à la situation, à la personne, les choses, pour ne pas les garder, pour ne pas avoir une rancœur. Mais y a aussi une autre solution : c’est de vous effacer et de laisser la Lumière devant. Et vous constaterez que très vite cette situation, cette relation s’apaise. Mais pour cela il faut suivre réellement les indications de la Lumière. Parce que vous pouvez pas tel jour dire « Ah ben je veux bien suivre la Lumière », mais demain, par exemple : « Non c’est moi qui décide parce que j’ai d’autres choses à faire ». Non, c’est un engagement total, maintenant. On n’est plus dans les tergiversations, on n’est plus dans les choix. On est éventuellement dans l’Appel mais on est surtout dans la manifestation de ce que l’on est.

J’ai dit à de nombreuses reprises qu’on peut autant tuer avec des mots qu’avec une arme. Ça va devenir d’autant plus vrai. Uriel, qu’est-ce qu’il a fait tout à l’heure ? Il a déverrouillé le Verbe Créateur en totalité à la surface de ce monde. Alors ceux qui se servent de leur parole pour travestir le Verbe, ça ne peut que très mal finir. D’ailleurs vous avez des exemples dans différentes régions du monde, sous différentes versions et qui ont été d’ailleurs suggérées, de façon habile, par les guignols (qui se croient encore des guignols, ils sont même plus des guignols). À vous de voir à quoi vous donnez votre corps et votre conscience, à qui vous portez attention, qu’est-ce que vous décidez de résister parce que ça vous plaît pas, alors que peut-être, à ce que vous êtes en Éternité ça n’a absolument aucune importance. Vous êtes, comme ont dit d’autres intervenants, vraiment dans le Choc de l’humanité, dans la révélation de ce Choc, à titre individuel et très bientôt vraiment collectivement. Personne ne pourra passer à travers les mailles du filet. Y a nul endroit où se cacher. Y a rien à se raccrocher. Même pas la spiritualité. Laissez tomber et oubliez tout ça.

Parlez maintenant dorénavant et uniquement de la conscience. La conscience et l’a-conscience. Non pas pour en dire des choses, mais pour le vivre. Quand je dis parlez, c’est exprimer ce que vous êtes réellement. Et non pas ce que demande votre goût, vos habitudes, vos conditionnements résiduels, je dirais, qui ne sont plus des Lignes de prédation mais qui sont quand même des conditionnements que vous vous êtes induits vous-mêmes en vous conformant à un modèle sociétal.

Question 43 : par deux fois le silence de la pièce a changé ainsi que la luminosité. Les personnes présentes l’ont constaté, l’énergie m’a pénétrée par le haut de la tête et par la Porte KI-RIS-TI. Que s’est-il passé?

C’est très simple, c’est ce qu’a fait Uriel, même s’il a pas… Alors moi je vais vous parler de tuyauterie, n’est-ce pas, vous allez comprendre tout de suite. Vous avez la nouvelle Tri-Unité qui est inscrite dans la Nouvelle Eucharistie sur trois points dont un est un chakra et deux autres sont des Portes, où se trouvent aussi les chakras d’enracinement de l’âme et de l’Esprit, gauche et droite, pardon droite et gauche, n’est-ce pas, et le chakra du cœur en dessous. Vous avez la structure du Triangle de Feu sur la tête qui est exactement la même chose que le Triangle de la Nouvelle Eucharistie.

Uriel a déverrouillé quelque chose d’essentiel tout à l’heure. Il a réaligné les différentes composantes qui étaient jusqu’à présent séparées, c’est-à-dire les Couronnes Radiantes, les chakras, l’Onde de Vie, le Canal Marial au sein de la Nouvelle Tri-Unité, c’est à dire du cœur. Je vous rappelle que dans la poitrine, il y a les quatre Piliers. Il vous manque, dans la Nouvelle Trinité, la porte KI-RIS-TI du dos. Il a déverrouillé, non pas la déchirure du péricarde qui a déjà eu lieu à d’autres moments mais la circulation et la communication entre la porte KI-RIS-TI et les trois points, les trois Portes du Triangle de la Nouvelle Eucharistie. C’est-à-dire que ce qui s’est réalisé, qui se réalise au niveau des Croix, les Croix médianes, sagittales, les Croix fixes, les Croix mutables au niveau de la tête, aujourd’hui il y a ouverture par la Lumière Blanche de ce sceau. Et bien sûr selon les Présences qui sont là et selon ce qui s’est passé, effectivement la luminosité, le Silence et la qualité vibratoire de cette pièce, mais aussi de vous, a totalement changé. C’est évident. Vous allez le sentir dans votre corps.

Pour l’instant, vous aviez Christ qui se présentait, je vous le rappelle, par la Porte KI-RIS-TI, qui frappe à la Porte postérieure qui est liée, comme par hasard, au chakra du Cœur. La Porte KI-RIS-TI, c’est l’émergence du chakra du cœur qui y a devant, hein, c’est la tige qui traverse de l’arrière vers l’avant. Cette tige, elle était enserrée, non pas par la gaine des chakras qui eux aussi étaient enserrés mais s’est libérée par la descente le long du canal médian, qui est devenu Canal de l’Éther, par les particules adamantines qui ont brûlé les gaines isolantes des chakras. Il restait une dernière gaine isolante qui est directement liée au Verbe Créateur, c’est-à-dire au 11ème corps mais aussi à la communication et à la circulation de la Lumière entre KI-RIS-TI, à l’arrière, et les trois points à l’avant et réciproquement.

C’est-à-dire que les quatre Piliers du Cœur sont actifs, non pas seulement dans la conscience mais aussi dans votre structure physique et d’Êtreté. Ça peut vous donner des variations et ça peut aller jusqu’à des troubles du rythme cardiaque mais c’est une transformation qui est nécessaire. Je vous rappelle que en 3D unifiée, je vous rappelle… je vous le dis (je crois pas vous l’avoir dit), en 3D unifiée, que cela soit chez nos chers Dracos (qui sont par exemple les administrateurs, mais non falsifiés on va dire, qui ont pas entraîné d’autres consciences à l’enfermement), que ce soit sur vous, ici dans ce corps, que ce soit sur un Arcturien de 3D unifiée, cette perméabilité est maintenant acquise et c’est ce qui va rendre compte aussi que votre Temple secret et sacré intérieur, où se déroule l’alchimie finale, est maintenant ouvert à tous vents. C’est la Transparence. C’est la pureté et la Transparence.

C’est de cette communication dont il avait été simplement fait état, voilà quatre ans, par Sri Aurobindo à propos d’un schéma, je vous rappelle, d’un basculement d’un Triangle qui était situé entre ces trois points et le point qui est derrière. Revoyez cela et vous allez vous apercevoir que ce qu’on appelle le Cœur du Cœur, le Noyau d’Éternité, la Goutte Rouge et la Goutte Blanche, est une structure géométrique parfaite qui porte un nom savant que je connais pas, mais que vous demanderez à Tête de caboche, parce que lui, il a regardé ça dans les livres. Moi, je le vois et je le vis, vous allez le vivre. Vous avez un cristal à 24 facettes, c’est ça le prisme du Cœur. C’est ça qui est, si vous voulez, le carburant, le comburant du corps d’Êtreté mais aussi votre Éternité. Un Cristal parfait qui est à la fois dans la pureté la plus totale et dans la Transparence la plus totale. C’est un corps particulier, un agencement de structures et d’ondes particulier qui est le cœur de l’être.

Ce qu’a fait Uriel, c’est de favoriser l’ouverture définitive du 11ème corps qui était, je vous le rappelle, le dernier à s’activer. Certains l’ont vécu déjà y a plusieurs années, ça avait été dit, l’activation du Verbe Créateur et du 11ème corps. Là, ce qui s’est passé est beaucoup plus vaste au niveau de la terre parce que ça c’est passé aujourd’hui. Et c’est très précis si c’est aujourd’hui. Et si on vous a pas donné rendez-vous, c’est parce qu’y a plus de rendez-vous mais parce que il était important que nous vous disions que c’est en ce jour très précis que vous nommez le 15 février 2015, 15.2.15. À vous de voir, pour ceux qui aiment les nombres… On est en dehors du sujet.

Mais je veux dire par là qu’effectivement la luminosité, la vôtre comme celle de la pièce, le Silence de la pièce comme le vôtre, va être éminemment différent. Et sur l’ensemble de la planète, par que pour vous ici, bien sûr. Il y a une fusion qui se réalise entre l’Onde de Vie, les chakras des pieds, tous les chakras, toutes les Portes, toutes les Étoiles, le Canal Marial, tous les Triangles du corps d’Êtreté et la structure particulière qui est une forme de géodèse, moi je peux pas en dire mieux, qui est un assemblage de 24 fréquences et de 24 Triangles au niveau du CŒUR. Là est le CŒUR, ce qu’on appelle l’Atome Germe principiel, première émanation de l’Absolu, présent en chacun. Voilà pourquoi, oui effectivement, et d’ailleurs quand Uriel reviendra vous aurez cet éclairage et cet effet stroboscopique qui vous pénètre de partout et vous serez irradiés aussi, par des picotements sur la partie haute du corps et qui vont pénétrer progressivement tout le corps.

Uriel a réalisé le dernier basculement. C’était aujourd’hui. Et le vôtre suit très bientôt et l’actualisation collective aussi. C’est fait. La gaine isolante du cœur qui correspond à la dernière couche isolante de la planète est rompue. La Libération de la terre a permis par deux forces, une force remontante et les trois forces descendantes, de réaliser cela. C’est ce que vous avez perçu, certains d’entre vous, à l’instant où ça se produisait et à l’heure où ça se produisait. Mais vous en verrez les fruits et les conséquences très, très, très vite.

Question 44 : pourriez-vous parler des notions d’équité et d’équanimité qui s’actualisent en ces temps?

L’équité est liée à la notion d’égalité si vous voulez. C’est-à-dire que deux personnes, ou une personne par rapport à une autre situation ou par rapport à la vie, en général, fait preuve d’effacement et ne fait pas passer sa personne d’abord, ni l’autre d’abord, mais met sur un pied d’égalité soi et l’autre. Sans aucune différence entre soi et l’autre. Ça, ça vient dès qu’il y a plus de barrière, dès que les limites de l’incarnation, c’est-à-dire la dernière couche isolante est brûlée. C’est ce qui s’est passé avec Uriel aujourd’hui. Et ça va devenir, vous en aviez déjà les prémices à travers la sensibilité aux ondes, aux consciences, mais là elles ne vont plus vous gêner parce que si ce travail se réalise réellement, et c’est le cas, vous allez rentrer dans la Transparence, et l’Humilité ça veut dire qu’elle est là au préalable.

Donc la question est quoi ?

Pourriez-vous nous parler des notions d’équité…

Ah, l’équanimité. Alors l’équanimité est quelque chose qui est appliqué pas seulement dans des notions, par exemple, de partage ou de respect mutuel, de soi comme de l’autre, mais l’équanimité est quelque chose qui va vous amener à poser un regard qui peut sembler extérieur ou de désengagement. C’est-à-dire ne pas se sentir impliqué dans quoi que ce soit. Mais ça ne veut pas dire être dans le déni. Ça veut dire être à la fois dans la situation mais avoir suffisamment, on va dire, de recul, j’ai pas de mot adapté, suffisamment présent dans le Soi et dans l’Éternité pour que même ce qui appartient, par exemple à la survie, ou aux conventions sociales, ou à la convention des corps dans leur relation entre eux ou des situations entre elles, n’est plus affecté par ce que vous êtes.

L’équanimité ne doit pas être confondue avec l’indifférence. L’équité, c’est un partage équitable entre l’existence de soi et l’existence de l’autre, ou l’existence de soi et l’existence d’un certain nombre de situations où on cherche à rendre les choses égales et harmonieuses. Dans l’équanimité, ça veut dire qu’on est totalement effacé, c’est-à-dire que l’autre prend plus d’importance que soi parce qu’on a saisi que l’autre c’est soi. Et ça, on ne peut le faire qu’avec l’Amour devant, en oubliant (tout en le voyant), tout ce qui fait les différences, ombre, Lumière, Amour, pas Amour, haine, souffrance, pour traverser avec la même vigueur de rayonnement de la Lumière spontanée de la Source que vous êtes.

À ce moment-là l’équanimité est réelle c’est-à-dire, en expression populaire : vous êtes prêt à donner votre chemise. Parce que vous savez que l’autre c’est vous, pour l’avoir vécu. Mais si vous mettez pas l’Amour devant, vous resterez dans l’équité donc dans la notion de partage. Alors que l’équanimité n’est pas un partage, elle est une addition, une multiplication et un ensemble bien plus vaste, à condition que ça soit réellement vécu. Et que ça ne soit pas quelque chose qui soit lié au fait de se sentir supérieur à quelque chose d’autre ou à une situation ou à un autre frère ou sœur. Voilà ce que je peux en dire, au niveau bien sûr spirituel. Je parle pas de niveau basique, humain, relationnel, sociaux mais vraiment d’un sens spirituel, de l’Esprit si vous préférez, puisque le mot spirituel évoque des mauvais souvenirs à certains.

Et vous constaterez, d’ailleurs, que quand y a cette variation de luminosité, quand ça vous semble s’éclairer, quand la densité de l’air change, vous avez des Triangles, des Portes, qui s’activent. Alors ne cherchez pas à comprendre pourquoi et comment, et comment je vais faire, vivez l’instant présent. Vivre l’instant présent, c’est surtout ne pas chercher à comprendre. Comment voulez- vous chercher à comprendre, ou réfléchir, et être présent en même temps, totalement, à ce qui se déroule ? Vous ne pouvez pas mêler la compréhension à ce qui se déroule. Vous ne pouvez pas mêler la vigilance bien/mal à ce qui se déroule. Sans ça vous ne le vivez pas, sans ça y a des résistances, sans ça y a des peurs.

Celui qui est en cours de Libération, celui qui est réalisé ou libéré, celui qui a vécu l’une des Couronnes radiantes du cœur, encore une fois, peut utiliser cela pour l’équité, pour l’équanimité ou pour la disparition. Tout dépend de ce que vous donnez à voir autour de vous. Est-ce que vous êtes dans une mission ? Dans un rôle ? Mais nous vous disons bravo, parce que nous vous attendons de pied ferme pour vous féliciter de votre dévouement. Et puis y en a d’autres qui ont bien compris, qu’y avait, comment dire, une espèce d’entourloupe, à ce niveau-là. C’est pas une entourloupe, il faut pas réagir comme ça, c’est simplement la stricte vérité de votre positionnement. Il faut assumer et il faut affronter, il faut confronter et puis surtout il faut traverser, dans tous les cas.

Question 45 : je travaille dans le bruit et la foule alors que j’aime le calme et le silence. Comment maintenir l’Unité dans un tel environnement?

C’est que pour toi, il y a nécessité d’un tel environnement. Pour l’instant c’est, tu parles de magasin, mais quand plein de choses vont siffler à vos oreilles, que vous allez voir le délitement de la terre et ce qui va se passer, là aussi vous allez être dérangés, n’est-ce pas ? Comment vous allez réagir dans ces cas-là ? Vous allez dire : « Bon, donnez-moi une technique, faut que je trouve une technique pour ne plus voir ça ou ne pas être affecté ». Mais celui qui est libéré, il est pas affecté, même par une explosion atomique. Il faut vous habituer à vous laisser traverser. Il n’y a aucune raison qu’une Unité qui ait besoin du silence, du recueillement soit une Unité établie. La seule Unité établie, c’est celle qui se manifeste quelles que soient les circonstances intérieures comme extérieures.

Que ce soit un os qui se brise, que ce soit la perte de quelque chose ou au contraire l’arrivée de quelque chose, ça n’a aucune espèce d’importance. Si vous êtes équanime, vous ne pouvez être en aucune manière affecté. Alors à ce moment-là, si tu dis que tu arrives à vivre l’Unité dès qu’il y a le calme, dans une atmosphère, nous allons dire, propice, l’atmosphère de la terre, elle risque pas d’être propice dans les jours qui viennent. Et pourtant, c’est au sein de cela que vous devez démontrer ce que vous êtes, pas en fuyant cela. Sans ça, c’est pas une véritable Unité. C’est une unité de façade, de circonstance qui dépend des circonstances extérieures. Alors bien sûr que c’est plus facile de vivre l’Unité en communiant avec les Éléments. Bien sûr que c’est plus facile de vivre l’Unité en nous écoutant et en vous écoutant comme on fait là. Mais c’est pas la vie ça. C’est une préparation à la vie. Une préparation à la totalité de la Lumière.

Rappelez-vous, la Lumière ne peut être affectée ou modifiée par l’ombre. C’est l’ombre qui se dissout devant la Lumière. Là aussi, bien sûr qu’il y a des techniques qui permettent de pacifier, d’être moins sensible à l’environnement et il faut les utiliser. Mais quand ça concerne la conscience et que, effectivement comme tu le dis, tout est à sa juste place et si tu te trouves dans un magasin dix heures, douze heures par jour ou à affronter des garnements terribles d’enfants ou affronter un mari qui ne vit pas du tout ce que tu vis, qu’est-ce que tu veux faire ?

C’est pour toi le défi ici. Il est plus temps maintenant de réajuster, de dire je change de pays, je change de métier, je change de compagnon, je change de ceci, je change de cela, non. Vous devez assumer de plain-pied ce qui est présent dans votre vie. Si vous êtes à l’article de la mort, assumez. Ça veut pas dire supporter, ça veut dire devenir transparent, de voir que vous n’êtes pas cela. Même si c’est une activité alimentaire indispensable. Même si ça vous semble impossible à dépasser ou à franchir. Je vous assure que cette atmosphère, comme tu dis, de magasin, dans pas longtemps va vous sembler un havre de paix. Et je ne plaisante pas, cette fois-ci. Et ce n’est pas non plus ni une entourloupe, ni une carotte que j’agite devant vous, c’est la réalité. Je cherche ni à vous faire peur ni à vous faire espérer quoi que ce soit, je cherche à vous démontrer la réalité de ce que vous vivez, avec les aliments, avec les autres, avec les frères, les sœurs, les ennemis. Vous mettez l’Amour devant ou pas ? Et ça va devenir de plus en plus d’actualité.

Parce qu’au moment où Marie va vous appeler, vous mettez l’Amour devant ou vos préoccupations ordinaires devant ? La stase ne se passera pas de la même façon, je peux vous le garantir. Donc, oui, il y a des pierres, y a des méditations, y a des rituels magiques qui permettent de s’isoler au sein d’une foule mais je crois pas vraiment que le but soit là. Bien sûr si ça vous rend malade et que vous retombez en dualité, c’est pas grave, l’important c’est de retrouver l’Unité tout de suite après. C’est à force de monter, descendre, et descendre et monter que vous trouvez l’équilibre. Parce que ça, vous savez pas que vous êtes équilibré si vous n’avez pas passé votre temps à descendre et à monter… entre l’ego et le cœur. Mais ça devrait être plus facile maintenant, avec le déverrouillage de l’axe KI-RI-TI avec la Nouvelle Tri-Unité.

Eh ben je crois que ça va être l’heure d’arrêter, peut-être, pour ceux qui veulent faire un alignement et pour ceux qui veulent se divertir. Je vous transmets toutes mes bénédictions et j’espère vous revoir très bientôt. Je vais essayer de négocier plusieurs tickets pour demain. Je vous transmets toutes mes bénédictions et peut-être que je viendrai faire ce soir un tour, pour les soins, pour accompagner Maître Philippe, Li Shen et d’autres Melchisédech. Et je vous dis donc, à tout à l’heure, ça va chauffer.

Eh bien chers amis j’ai pris un ticket par avance et je vous transmets comme d’habitude tout mon Amour, et je me réjouis d’être avec vous en ce moment. Si vous avez des questions, j’écoute déjà la première et je verrai si j’y réponds, mais à priori, vous me connaissez, y a toutes chances que j’y réponde.

Question 46 : avez-vous vécu les processus de conscience de l’Ascension que vous décrivez avec une telle précision?

Tu t’adresses à moi personnellement ou aux Croutons en général ?

À vous.

Ce que j’ai vécu, dès ma première rencontre avec le Soleil, lors d’une méditation, très jeune, c’est l’Instant Présent, c’est ce que vous pourriez appeler l’Infinie Présence. À cette époque-là, il y a très peu d’êtres, il y a trente ans, plus de trente ans, qui ont été capables de vivre ce qu’on appelle le Libéré Vivant. Comme vous le savez, vous avez eu un Être qui a été tellement libéré qu’il a même pas pu intégrer la Confédération des Melchisédech mais que nous avons quand même attiré, si vous voulez, dans l’importance de ce qu’il délivre, et c’était Nisardagatta bien sûr ; il s’appelle aujourd’hui BIDI.

En ce qui concerne les êtres qui ont vécu cette Libération, ça concerne bien sûr ceux que vous nommez les Avatars ou les Bodhisattva, c’est-à-dire les êtres qui sont arrivés sur cette terre, je dirais de leur plein gré, sans être pris au piège de la loi de l’action/réaction, c’est-à-dire du karma, n’est-ce pas ? Y en a eu quelques-uns, et vous en avez eu un qui a bien sûr été le premier, sur cette terre, à voir le processus, et le vivre, de descente du Supramental, c’était bien sûr Sri Aurobindo. Je vous rappelle qu’avant la naissance du Supramental qui est né, qui a commencé à s’instiller tout doucement sur cette terre, c’était quand même juste avant mon propre départ, n’est-ce pas, c’était en l’année 1984. Donc vous voyez que, jusqu’à cette époque-là, excepté pour certains Bodhisattva ou grands Avatars ou Êtres libérés spontanément, y a quand même eu très peu de chose, n’est-ce pas ?

Donc ce n’est pas vraiment le même processus que vous vivez aujourd’hui. Pourquoi ? Pour une raison essentielle : même si les mécanismes vibratoires peuvent être superposables, comme l’activation des chakras et l’ouverture de l’ensemble des chakras qui se faisait auparavant, non pas par la descente de l’Esprit Saint, c’était très rare, mais plutôt par ce qui a été nommé la montée de la Kundalini. Mais cette Kundalini n’étant pas purifiée de toutes ses scories reptiliennes, au niveau du canal médian, par la descente de l’Esprit Saint justement qui a créé le Canal de l’Éther, et qui était une protection. Vous avez vécu non pas l’éveil de la Kundalini mais l’éveil soit des chakras, par la descente de l’Esprit Saint ou par la remontée de l’Onde de Vie, ce qui fait deux protections, à priori, contre des manifestations qui n’ont rien à voir avec la Lumière vibrale.

Donc nous n’avons pas connu cela, nous avons fait un chemin d’Ascension personnelle qui était classique et décrit, qui consistait à purifier les chakras les uns après les autres dans le sens de la montée, sans nécessairement impliquer la Kundalini, d’accord ? Et il est d’ailleurs préférable que les chakras du haut soient ouverts avant que la Kundalini remonte ou avant que l’Onde de Vie remonte.

Donc ce n’est pas superposable parce que l’Onde de Vie n’était pas là et surtout, la grande différence qui est essentielle, c’est que, avant l’année 1984 vous aviez la possibilité de vivre cette Ascension personnelle avec tous les charismes et tous les signes mystiques de cette Ascension, dans toutes les traditions. Mais c’était un évènement individuel, personnel, et qui n’avait pas d’action directe visible sur l’environnement ou sur, je vais dire, l’ensemble des frères et des sœurs de l’humanité qui aujourd’hui sont susceptibles de vivre cela.

Donc c’était une Ascension collective ; vous vivez aujourd’hui, pour certains d’entre vous, une Ascension individuelle déjà depuis un certain temps et là maintenant vous rentrez en synchronie et en phase avec l’Ascension collective globale de l’ensemble du système solaire. Donc là, y a une interconnexion réelle, les manifestations de l’Unité deviennent de plus en plus grandes pour ceux qui les perçoivent mais vous constatez aussi que tout est inter-relié au niveau même énergétique, que ce soit de l’énergie agréable ou de l’énergie liée à la technologie ou aux anomalies présentes à la surface de cette terre. Comme par exemple les lignes de prédation qui ont été dissoutes mais dont les structures monumentales, liées à certains temples et certains lieux de la planète, sont encore debout, n’est-ce pas ?

Donc il y a une mémoire, si vous préférez, une rémanence de ces lignes de prédation qui sont susceptibles, si vous n’êtes pas correctement aligné d’influer sur vous. Mais globalement, avec la descente de l’Esprit Saint et avec la remontée de l’Onde de Vie, y a un mécanisme d’amortissement, je dirais, d’extériorisation si on peut dire, des processus qui sont pas vraiment lumineux, lors de l’activation de certaines lumières vibrales, mais amputées de la dimension Christ et de la dimension Sirius, ou Marie si vous préférez.

Voilà en quoi jamais vous n’avez vu de description détaillée, avant cette période, de la Merkabah, des processus de la conscience, de la vibration par comparaison à l’énergie, ou encore des chakras par rapport aux Couronnes radiantes. De la même façon que de mon vivant, quand j’ai fusionné avec le Soleil, bien sûr le cœur est resté ouvert, le troisième œil aussi, et c’était le troisième œil, y avait pas encore de retournement possible.

Ça a été rendu possible, vous le savez, y a quand même relativement peu de temps. Or la plupart des Melchisédech ont rejoint le ciel avant ou autour, au plus tard, de 1984, pour les derniers. À partir de 1990, vous aviez plus cette présence-là, nous étions obligés de constituer, dès le début, ou en tout cas peu de temps après, avec la descente de l’Esprit Saint, le premier rayonnement venant de Sirius, le Manteau bleu de Marie, nous avons tous été appelés pour constituer cet espace intermédiaire d’où nous œuvrons, dans ces espaces interdimensionnels, bien au dessus des Archontes bien sûr qui peuvent rester traîner, mais dans une espèce de cloche de protection, un peu comme vous avec les 132 jours.

Donc non, il y a rien de superposable même si les circuits (certains sont activés de la même façon), rien de superposable entre la Réalisation, l’Éveil, la Libération telle qu’elle était vécue individuellement par un effort ascendant (même si y avait Abandon), et ce qui se passe dorénavant avec les énergies descendantes et remontantes. C’est pas du tout le même cas de figure. Ce qui explique d’ailleurs, et heureusement, la masse d’êtres humains relativement importante par rapport au temps avant 1984, d’êtres en Éveil ou en Libération.

Voilà ce que je peux dire sur cette 1ère question.

Donc je me retire complètement, je laisse la place à un autre intervenant et vous verrez avec lui pour la 2ème question. Quant à moi, j’ai un ticket ou deux d’avance, je vous dis toutes mes bénédictions, tout mon Amour et je laisse les suivants intervenir de là haut ou d’ici, ça dépend. À tout à l’heure ou à demain ou à toujours, en tout cas je suis toujours avec vous. À bientôt.

anaelJe suis Anaël Archange. Bien aimés enfants de la Loi de Un, installons-nous quelques instants dans le Silence Éternel de la Vérité afin de communier.

… Silence …

J’écoute maintenant le premier questionnement.

Question 47 : quel rapport y a-t-il entre la déchirure ou non du péricarde et l’ouverture du cœur?

Bien aimée, ce qu’est nommé l’ouverture du cœur correspond au passage de l’ego au cœur, mécanisme inscrit au sein de circuits nommés énergétiques et vibraux. L’ouverture du cœur n’est pas l’ouverture du péricarde. Le péricarde est une enveloppe physique. Le cœur peut tout-à-fait être ouvert à la Lumière Vibrale sans qu’il y ait eu de déchirure du péricarde. Le péricarde est une enveloppe isolante au même titre que l’enveloppe de l’utérus ou au même titre que l’enveloppe de la gorge, bien connue de la médecine chinoise et des médecines orientales en particulier.

Ainsi, la déchirure du péricarde crée une libération du cœur, l’ouverture du cœur est une ouverture du cœur. La libération du cœur correspond en fait à la fin de l’âme en elle-même, la déchirure du cœur est donc le témoin de la dissolution de l’âme, l’ouverture du cœur est liée à l’activation du chakra du cœur et parfois à l’association avec l’Onde de Vie, avec ce que nous nommions la descente de l’Esprit Saint et avec ce que nous nommions la Canal Marial au sein du même espace entre les 4 Piliers du Cœur.

Ainsi donc l’ouverture du cœur est un processus énergétique et parfois vibral, la déchirure du péricarde est la signature, au sein de ce corps, de la Libération. La déchirure du péricarde se traduit le plus souvent par des douleurs plus ou moins intenses, plus ou moins durables survenant sur ce qui est nommé les chakras d’enracinement de l’âme et de l’Esprit. L’ouverture du cœur se manifeste par la Couronne radiante du cœur. La Couronne radiante du cœur, vécue et sentie, est la certitude de la Libération. La déchirure du péricarde est la réalisation de la Libération. Une fois ces deux étapes validées et vécues, l’impulsion KI-RIS-TI Métatronique, et enfin Uriel, peut venir achever le travail de déconstruction de ce cœur-organe au profit du Cœur Éternel en déploiement au sein de l’incarnation.

J’écoute votre deuxième questionnement et y répondrai ou pas, selon.

Question 48 : l’atome germe est-ce l’étincelle Divine en nous?

Bien aimé, je vais faire un petit cours d’anatomie subtile. Je réponds donc à cette question avec plaisir. L’atome germe est de deux natures et correspond à deux atomes dit d’Éternité dont l’un n’est pas éternel, c’est-à-dire l’atome spirituel, qui correspond en fait au codage de l’âme. L’atome germe divin, nommé aussi Goutte blanche, par opposition à la Goutte rouge, que je viens de décrire précédemment. Cette Goutte blanche est la dimension de l’Esprit, la flamme de l’Esprit qui est strictement la même pour chaque conscience falsifiée négative ou positive. Cet atome germe divin est étouffé par un certain nombre de voiles. Je reprends le processus, si vous le voulez bien, pour vous le situer par rapport à l’incarnation et à la descente dans l’incarnation d’un fœtus.

Première étape : l’âme, présente au sein de la matrice astrale, pénètre progressivement durant quarante jours l’atmosphère de ce qui sera ses parents. Au moment précis de la conception, c’est-à-dire au moment précis, non pas de l’acte sexuel mais de la pénétration de l’ovule par ce qui est nommé spermatozoïde, l’âme envoie deux fils de lumière. Ces deux fils de lumière viennent se loger sur ce qui n’est pas un fœtus, ni même un embryon, mais des feuillets appelés ectoderme et endoderme, des feuillets supérieur ou inférieur, si vous voulez, qui sont à l’origine de la constitution de la vie. Ces deux points, ces deux fils qui relient dorénavant l’âme au fœtus en gestation restent ainsi. Au fur et à mesure du développement de l’embryon, ces fils de lumière dont l’un est de couleur rouge et l’autre de couleur blanche, viennent à s’impacter et se loger au niveau de la poitrine en résonance et en réalité à l’intérieur de la partie la plus haute du cœur.

Les fils de lumière donnent des impressions à l’âme en cours d’incarnation, ces impressions sont plutôt des impressions d’humeur, d’atmosphère liées au milieu familial et au milieu de la terre, de façon à habituer progressivement l’âme à la descente dans l’incarnation. Vient ensuite le moment de l’accouchement et donc du premier souffle. Lors de ce premier souffle, un certain nombre de fils de lumière sont émis du côté gauche et du côté droit, donc à la fois sur ce qui est nommé le chakra d’enracinement de l’âme et à la fois sur ce qui est nommé le chakra d’enracinement de l’Esprit.

Ces fils sont au nombre de 24 de chaque côté, il y en avait donc un depuis la conception. Au moment du premier souffle, c’est l’âme en totalité qui pénètre le fœtus et donc le nouveau-né, au moment de son premier souffle. Ces 24 fils de lumière, qu’ils soient de couleur blanche ou rouge, correspondent intégralement au codage vibratoire de ce qui a été nommé le Cœur Sacré ou le Cœur Ascensionnel représenté aujourd’hui au sein de votre corps d’Êtreté par cette figure géométrique particulière. Ainsi donc les 24 fils de lumière créent en quelque sorte un lien et une incarnation réelle et totale de l’âme à l’intérieur d’un corps. La connexion avec l’Esprit se fait, elle aussi, par l’intermédiaire de ces 24 fils de lumière blanche situés du côté gauche, au niveau du chakra d’enracinement de l’Esprit. Toutefois, la connexion à l’Esprit est voilée, elle aussi, sous l’influence d’un certain nombre de forces qui ont été expliquées pendant de nombreuses années, appelées forces d’enfermement.

Ainsi donc l’atome germe est le lieu, pour ce qui concerne l’atome germe spirituel nommé aussi âme, est le lieu de l’enregistrement de l’ensemble de la mémoire akashique de vos vies et fait donc redescendre dans ce corps l’ensemble des éléments nommés karma, transgénérationnel, hérédité, vécu des vies passées, actualisation des expériences à mener au sein de ce monde. En ce qui concerne les 24 fils de lumière blanche, ils sont, eux, la pureté absolue de la symphonie de l’Esprit à travers la (24) gamme des 12 clés Métatroniques. Il est identique pour chaque être humain, il est identique pour chaque conscience, il est identique pour chaque âme. Toutefois l’incarnation de l’Esprit, comme vous le savez, est complète mais ne se voit pas parce qu’il y a coupure, d’une part entre l’âme et l’Esprit et d’autre part entre l’Esprit et le corps, même si nous disons que vous êtes incarnés, vous humains, corps, âme et Esprit, mais l’Esprit n’est pas révélé. Il est resté, je vous le rappelle, prisonnier au sein du soleil depuis fort longtemps. C’est-à-dire que pour venir sur cette terre il faut être piégé par un système matriciel d’action/réaction qui se situe très précisément autour du soleil et autour de saturne.

Certains êtres missionnés par la Lumière acceptent librement le sacrifice de leur Éternité. Certains êtres protégés de manière particulière peuvent s’incarner dans ce corps sans subir la voie de la naissance par l’accouchement, sans subir aucun karma. Cela ne concerne que très peu d’êtres à la surface de cette terre. Cela nécessite des conditions d’encadrement, si je peux dire, particulières par rapport au devenir de cette âme et de cet Esprit. Ainsi aujourd’hui sur cette terre, il est loisible et possible de ressentir l’âme comme de ressentir l’Esprit. Ce ressenti de l’âme et de l’Esprit à travers votre chair, c’est-à-dire la Porte AL et la Porte Unité, est la traduction de la réalité de votre Éternité, actualisée au sein de ce monde dans le HIC et NUNC et dans l’instant présent.

Bien aimés enfants de la Loi de Un, j’écoute le prochain questionnement et me retire en vous disant bonne écoute.

Question 49 : pouvez-vous développer sur le Verbe sacré Ehieh Ieshoua (Je suis Jésus) donné hier par l’Archange Uriel ?

Je me retire pour laisser la place à celui qui répondra parfaitement à cela, en l’occurrence l’Archange Uriel.

urielJe suis Uriel, ange de la Présence et Archange du Retournement. Bien aimées Semences d’Étoile, que la Paix et l’Amour de notre Unité se manifestent pendant quelque moment avant que je ne m’exprime.

… Silence …

Bien aimé, ce que j’ai prononcé hier à propos du Verbe est l’expression « Ehieh Ieshoua ». Ehieh signifie Je suis, cela est correct, Ieshoua signifie simplement non pas seulement Jésus mais bien plus, c’est-à-dire yod et Yahvé manifesté par le pouvoir de Shin, c’est-à-dire la disparition des forces reptiliennes liées à Yahvé, magnifiées et transmutées par la puissance de Shin qui correspond au prénom, Jésus. Ainsi donc ma manifestation en votre monde est le Shin qui va permettre le mouvement que j’ai impulsé hier de l‘arrière à l’avant et de l’avant à l’arrière concernant le cœur Ascensionnel, le déploiement ici même, là où vous êtes, de la Merkabah, véhicule de Lumière vous permettant de vivre la Liberté.

Ainsi donc, j’ai dit : « Je Suis l’incarnation du verbe dans la matière », je viens donc et j’ai réalisé par cela la circulation en vous du point le plus important permettant de tenir votre maison propre, non pas seulement après être passé de l’ego au cœur mais en transcendant ce même cœur présent en ce monde pour découvrir le Cœur Éternel. C’est cela que j’ai impulsé hier et qui correspond vraiment au Verbe Créateur. Au commencement était le verbe, mais avant le verbe était le Silence, préalable à tout Verbe et sur lequel s’appuie le Verbe. Le Verbe est manifestation, le Silence est Essence du Verbe. Le Verbe impulse la transformation, en accord avec le Silence. Il ne s’agit plus de paroles, il ne s’agit plus de discours, il s’agit de vibral, passant par vos yeux, votre cœur et votre bouche.

Jusqu’à présent, au sein de votre civilisation, il était dit que les mots pouvaient tuer, ceci est effectivement vrai. Mais vous allez découvrir aujourd’hui que le Verbe est lié directement à l’Intelligence de la Lumière, ainsi ce que vous formulerez par le Verbe se manifestera à vous, d’une façon ou d’une autre. Ainsi donc prenez garde à votre Verbe, qui n’est plus seulement une parole mais qui est le Retour du Christ. Voilà ce qui s’est réalisé hier, dont les effets, s’ils n’ont pas été perceptibles jusqu’à présent, le deviendront extrêmement vite.

Par activation de ce qui est nommé le 11ème corps situé, je vous le rappelle, dans le sillon nasogénien, juste sous le nez, par la vibration de ce corps entourant les lèvres et remontant parfois jusqu’aux yeux, par les ailes du nez, par un ensemble de modifications perçues et perceptibles de plus en plus au sein de votre cœur, qui vous donneront à ressentir que le son ne vient plus seulement du souffle, quand le Verbe s’exprime, mais qu’il transporte avec lui le Feu du cœur dans sa dimension vibrale. Ainsi le Christ a dit un jour au paralytique : « Lève-toi et marche », « Va et ne pêche plus », celui-ci a marché. Il dit la même chose à l’aveugle, celui-ci recouvra la vue. Voilà l’action du Verbe. Ce n’est ni un rituel ni une prière, c’est simplement la Vérité du Verbe. Ainsi, manier le Verbe nécessite réellement et concrètement la totale disparition de tout élément correspondant à ce que vous étiez, pour rentrer de plain-pied, ici même en ce monde, dans la nouvelle Vie, avant que l’ancienne vie ne disparaisse complètement. Voilà la signification de ce qu’il s’est passé et de ce qu’il va continuer à se passer jusqu’à l’arrivée de l’Étoile, que j’accompagnerai bien sûr.

Bien aimés enfants de la Loi de Un, permettez-moi, par mon Verbe, de faire résonner en vous ce qui doit l’être.

Elie Elie shema Ieshoua Adonaï elohenou Adonaï ehad OD ER AL IM IS

Enfant de l’Un, écoute et résonne à l’Éternité.

Je vous salue en le Blanc de vos Verbes.

… Silence…

J’écoute votre prochaine question, je me retire ensuite et je laisse la place à quelqu’un d’autre.
Je salue en vous votre Cœur flamboyant.

Question 50 : si je ferme les yeux, quelle que soit la position de mon corps, je peux me mettre à flotter au-dessus du sol et me déplacer où je veux, changer de vitesse, etc. Comment interpréter cela?

yvonne aimmée de malestroitJe suis Sœur Yvonne Aimée de Malestroit. À chacun de vous je salue le Christ, la Lumière et la Bonté.
J’interviens pour répondre à cette question qui met en évidence la notion de conscience qui peut voyager. Cette conscience peut voyager avec ou sans corps, dans des espaces profondément différents qui n’ont pas été spécifiés dans cette question.

La seule signification, quelle que soit la destination, est simplement de montrer que la conscience est indépendante du corps, même si elle y est liée en cette vie et en ce monde. Une fois que cette expérience a été vécue, une fois qu’elle se reproduit régulièrement, il y a donc capacité réelle, car prouvable et réalisable, qu’il n’y a pas d’identification de cette conscience à ce corps. Il y a donc une forme de liberté de mouvement, ainsi que je l’ai vécu de mon vivant en ce monde.

Durant une période nommée seconde guerre mondiale, j’ai pu agir en transfert de conscience, mais plutôt en bilocation, en recréant un nouveau corps, agir à distance tout en étant dans mon lit. Les preuves en sont innombrables mais il est beaucoup plus simple, je dirais, de voyager sans corps. Le problème, c’est que la conscience sans corps ne peut en aucune manière agir sur un élément de ce monde. Elle peut s’informer, elle peut voir mais elle ne peut pas modifier quoi que ce soit. Par contre, elle donne accès à des informations. Tout dépend, bien sûr, des endroits où se rend cette conscience, quel est le degré de liberté, est-il total ou est-il axé à ce monde ou à certains plans intermédiaires ? Cela donc est profondément différent pour chacun.

Mais dès l’instant où cela arrive, que cela soit avec un corps ou pas, subtil ou d’Êtreté, n’oubliez jamais d’être avec le Christ. Ceci est la preuve qu’il n’y a plus d’attachement exagéré à ce monde, mais qu’il y a une présence en ce monde qui se libère des conditionnements, des croyances, de la limitation. Ainsi donc il n’y a pas d’autre signification que celle-là. Quant à l’expérience que tu mènes, quant à ce qu’il t’est donné de vivre, cela appartient à ton histoire et est directement relié à ce qui est nécessaire pour toi. Le fait de vivre, de manière régulière, le déplacement de la conscience est un signe important de relâchement, je dirais, des enfermements et de leur cours de dissolution.

Je suis Sœur Yvonne Aimée de Malestroit et je vous donne la Paix du Christ.

… Silence…

Bien aimés, j’écoute la prochaine question et je me retire. À bientôt.

Question 51 : que signifie le Baptême de l’Esprit?

marie (4)Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Mes enfants, permettez-moi de vous recouvrir de mon Manteau Bleu de la Grâce et de communier en votre sein.

… Communion…

La question qui est posée sur le Baptême de l’Esprit Saint et ce qu’il représente. Le baptême de l’Esprit Saint, de l’Esprit, correspond à la descente de la vibration particulière du Manteau Bleu de la Grâce qui vient, comme vous le savez, de Sirius, qui est inscrit dans votre ADN, dans votre mémoire génétique et dans votre mémoire spirituelle. Le Baptême de l’Esprit est ce qui révèle à vous, et est révélé même, par l’actualisation du Serment et de la Promesse.

Ce fut au temps de Christ, le Baptême de l’Esprit Saint, les Langues de Feu qui se sont posées à la Pentecôte sur les disciples du Christ, conférant certains charismes, le parler en langue, l’abolition des distances, l’abolition des frontières de la conscience. Recevoir l’Esprit, c’est réactualiser la présence de l’Esprit en vous, c’est le laisser apparaître et prendre en main ce que vous êtes, car il n’est que vous-même en un autre état et un autre lieu. L’Esprit, le Baptême, est le premier moment de la Rencontre avec la Lumière, puisqu’après il ne s’agit plus d’un baptême mais bien d’une confirmation, ou pas. Le Baptême de l’Esprit vous donne à voir la Lumière. Ce que vous ferez de cette Lumière, c’est-à-dire de cet Esprit et de mon Manteau Bleu de la Compassion auront, ou ont eu, bien sûr, des effets profondément différents ; certains ont gardé ce Feu, d’autres ont laissé le Feu pénétrer et brûler ce qui devait l’être.

Le Baptême de l’Esprit, c’est le moment aussi du retournement du Triangle de Feu. Le Baptême de l’Esprit c’est la Transcendance immédiate et instantanée, c’est le réveil de vous-même à vous-même, de la dimension Éternelle et de l’Amour inconditionné. Le Baptême de l’Esprit est un choc, non pas un choc au sens de l’humanité mais bien plus la révélation d’un Mystère, non pas une explication mais la révélation du Mystère de l’Esprit, qui vous connecte aussi bien à vous-même qu’à la Source, qu’à l’ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, ainsi que de représenter un pont de passage ou un lien avec l’Absolu, le Père, avec l’Absolu au-delà du Père, le Parabrahman.

Mon Fils avait dit « Je Suis la Voie, la Vérité et la Vie », il continue bien évidemment à l’être en tout univers où il est appelé. Cela sont les choses essentielles et suffisantes pour expliquer le Baptême de l’Esprit. C’est le moment aussi, pour certains d’entre vous qui ne vivent pas de mécanismes vibratoires, car non perçus, c’est le moment aussi, lors de mon Appel où je voudrai vous révéler l’Esprit et l’apporterai à chacun qui ne l’avait pas encore entendu. Après, la liberté vous appartient et vous en faites ce que vous voulez, car une mère ne peut reprocher quelque chose à l’un de ses enfants sans en être affectée, mais toutefois vous êtes libre. Être libre peut faire peur, parce qu’effectivement les repères ne sont plus du tout les mêmes, l’orientation devient différente, de votre vie, de votre conscience, de votre devenir.

Le Baptême de l’Esprit fait de vous, si vous l’acceptez, des Christ, le Baptême de l’Esprit est le Feu vivifiant qui insuffle à l’âme le mouvement, mouvement pouvant prendre, comme cela a été dit, deux directions mais en tout cas de réchauffer l’âme et d’éviter son étouffement complet. Le Baptême de l’Esprit est une Langue de Feu qui vient se poser sur la tête et qui n’a qu’un but, c’est d’arriver au cœur pour le magnifier. Cela, nombreux parmi vous l’ont expérimenté et vécu, et le vivent encore aujourd’hui. Il ne s’agit plus alors d’un baptême mais bien d’une confirmation et de quelque chose qui se vivifie en permanence de lui-même, parce que le cœur a été trouvé.

Bien aimés, avant de me retirer et en bénéficiant de l’impulsion d’Uriel, permettez-moi de vous recouvrir, cette fois-ci, de mon Manteau Blanc, celui de la pureté.

Je remercie et je rends Grâce pour votre accueil. J’écouterai la prochaine question avant de partir, mais vivons tout d’abord ce que je viens de dire.

… Silence…

Je vous souhaite des milliers d’Étoiles dans vos cœurs et dans vos yeux, j’écoute la question suivante avant de me retirer. À bientôt.

Question 52 : notre sommeil se réduit de plus en plus. Est-ce dû à l’arrivée de la deuxième Étoile ou au ralentissement de la vitesse de rotation de la terre?

gemma GalganiJe suis Gemma Galgani, moment de Silence et salutations de ma part dans le Cœur de l’Un.

… Silence …

Bien aimés, le Christ avait dit : « Veillez et priez car nul ne connaît ni l’heure ni le jour ». L’effet de la Lumière est de vous réveiller, la Lumière a pleinement construit son œuvre quand, tout en étant tributaire, dans une moindre mesure, des besoins physiologiques, ceux-ci se voient allégés. Dans le « Veillez et priez » il y a la notion de ne pas dormir mais l’Éveillé a-t-il besoin de dormir ?

Même si le corps peut paraître en souffrir, cela fait partie de ce qui prépare la venue de Celui qui vient. Le sommeil, la quantité de sommeil est fonction, bien sûr, de beaucoup d’éléments, mais il existe aussi, je dirais, un facteur plus subtil, un facteur plus spirituel. En effet, plus ta conscience se déploie et s’ouvre, plus la réception de la Lumière s’accentue et moins il y a de besoins, moins il y a de désirs, au sens humain. Je dirais que le seul désir qu’il peut rester est la fusion avec la Lumière.

La question qui est posée s’associe tout-à-fait à ce que j’ai dit au niveau spirituel, parce que celui qui est éveillé, quand Celui qui doit venir viendra comme un voleur dans la nuit, par une nuit de grand froid, alors si vous êtes éveillé vous l’accueillerez. En ce sens il avait dit : « Veillez et priez », mais vous, vous n’avez pas à veiller puisque vous êtes Éveillé, vous n’avez pas à prier puisque vous êtes la prière, vous êtes ceux qui ont été marqués par la Lumière, quel que soit un devenir probable ou improbable, votre Liberté est respectée. C’est une préparation. De la même façon, comme cela a été dit et comme je l’ai répété d’ailleurs, les besoins physiologiques, tout ce qui vous semblait vital, s’étiole en quelque sorte et souvent peut même être appelé un souvenir par rapport à des changements de comportement importants, voir totaux.

La question maintenant que vous évoquez, l’arrêt de la rotation de la terre, paradoxalement ce n’est pas encore ce qui se produit. Je dirais même que depuis la Libération de la terre se produit une accélération de la rotation du Noyau cristallin de la terre, responsable de la phase pré-expansive de la terre, responsable de ce que vous observez à la surface de la terre comme le réveil du feu des volcans, comme les modifications et les perturbations survenant au niveau des Éléments. Ainsi le temps passe plus vite, le Noyau cristallin de la terre retrouve sa vitesse et sa liberté, entraînant avec lui le manteau, qui je vous le rappelle tourne en sens inverse par rapport au Noyau dans son mouvement relatif.

Le moment où la Confédération Intergalactique et ses différentes composantes, et je parle là aussi bien de votre vision des Archanges dans votre monde, c’est-à-dire les comètes et les astéroïdes, les boules de feu, de même que les Végaliens, les orbes blanches, tout cela touche terre en ce moment même et implique effectivement encore plus de bouleversements au-dedans de vous comme au dehors de vous. Tout cela pour l’installation de l’Amour, tout cela pour l’accueil de votre Éternité et du Maître de la Lumière.

Alors oui, non seulement les besoins sont transformés, le sommeil qui est un élément important de la conscience, je vous rappelle que pour nos sœurs orientales avec qui j’ai parlé, plus les chakras sont ouverts, plus le cœur est ouvert, plus le sommeil devient totalement inutile, c’est vers cela que vous allez. Toutefois certains d’entre vous observent parfois l’inverse, le fait d’être terrassé de sommeil ; il s’agit, là aussi, d’un ajustement particulier nécessitant, dans votre cas si cela vous arrive, d’être mis au repos de ce corps. Il y a aussi les moments de disparition mais comme vous le constatez, ces moments de disparition ne concernent pas vos nuits mais vos jours. Bien au contraire, la nuit devient éclairante par elle-même, que cela soit à travers l’absence de sommeil, que cela soit à travers les rêves ou les expériences qui sont conduites dans ces moments-là.

Ainsi donc tout est relié et tout est Un, à ce niveau-là aussi. L’accélération de rotation du Noyau de la terre s’accompagne d’un Chant qui a été perçu par moments, par intermittence, au niveau de la terre, en certains endroits particuliers et, si l’on peut dire privilégiés, annonçant, comme une trompette, le changement dans la matière. Il n’y a donc rien d’anormal dans ce qui se déroule, même si cela vous semble être totalement incongru ou plutôt attirer votre attention dans le mauvais sens. Traversez cela, ne donnez prise à rien de cela, rappelez-vous que la Maison doit être propre le moment venu et que ce moment se situera de nuit.

Je n’écouterai pas la dernière question mais avant de me retirer, au-delà de la Paix du Christ, permettez-moi de vous faire communier à la conscience de ce qu’est encore aujourd’hui le Mariage avec mon Époux, pour vous donner un petit aperçu de cette Vérité ineffable.

… Communion…

http://www.lecollectifdelun.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Aux Portes du Temps



Print Friendly, PDF & Email