Mère Béatrice Marie par Béatrice Balme

L’Amour est omniprésent, omniscient et omnipotent. Ce n’est pas parce qu’un individu manque d’amour qu’il n’est pas amour. L’expérience de séparation découle de l’amour. Il n’existe aucun abandon dans l’amour. Il n’existe aucun manque. Vous seul croyez à la victime, au bourreau et au sauveur. C’est vous qui vous coupez du flux cosmique. C’est vous seul le responsable.

L’humanité s’apprête à vivre la nuit noire de l’âme, jusqu’au solstice d’hiver. Elle rentre dans la transcendance de toutes ses croyances, de tous ses attachements éphémères car comment continuer à se limiter à sa vie matérielle, à sa vie personnelle, à sa vie affective alors que l’Amour est partout, en tous et en tout.

Dans l’Absolu, vous pouvez tout faire. Il n’y a aucune limite. Vous êtes portés par la Grâce, le coeur en joie, quoi que la grâce vous appelle à faire, même les tâches les plus ingrates qui soient car la Vie que vous êtes exprime simplement la joie d’être, qui in fine, inclut la joie de faire. Si elle vous invite à partir, partez. Si elle vous invite à danser, dansez. Si elle vous invite à faire le ménage et bien faites-le. Toutes les impulsions de la Lumière ont leur raison d’être. Vous ne pouvez connaître les aboutissants de l’Intelligence créatrice ; c’est elle qui vous montre le chemin à suivre et pas vous.

La vie EST. Elle ACCUEILLE. Vous êtes donc la Vie qui accueille. Vous ne pouvez en aucune manière condamner. Seul le refus de l’accueil condamne, discrimine. C’est à ce niveau que vous rentrez dans la limitation parce que vous avez interrompu “volontairement” le canal de la Source. Vous avez coupé volontairement le robinet de la source. Par conséquent, vous ne pouvez que vous retrouver seul face à vous-même. C’est le passage de la nuit noire de l’âme. L’âme qui se croit seule au monde et qui croit qu’elle peut gérer toute sa vie.

L’Esprit libre que vous êtes n’a que faire des humeurs de la personnalité. Il vous pousse simplement à lâcher ce qui vous attache encore dans des croyances.

Beaucoup d’amalgames existent encore dans les consciences tant que vous n’avez pas vécu la 3ème mort. Lorsque vous décidez de quitter quelqu’un, par exemple, voyez clairement en vous ce qui se passe. Quel est le regard de la conscience. Où vous placez-vous à ce moment là. Qui quitte qui ? Etes-vous la victime ? Etes-vous le bourreau ? Voyez avec lucidité les jeux de la conscience et où ils vous mènent. Dans la Grâce, vous ne quittez personne. Vous êtes le monde. Vous êtes Un avec tout le vivant. La Grâce peut vous conduire à prendre des distances d’ordre physique dans vos vies mais jamais le coeur lui ne peut mettre une distance entre vous et l’autre, parce que vous êtes Un, tout simplement et vivez en résonance avec le Coeur universel.

La vie quittera ce corps un jour ou l’autre, parce que ce corps appartient à l’éphémère. Il est soumis aux lois de la matière. Mais vous, qui êtes vous ? Vous êtes la Voie, la Vérité et la Vie. Vous êtes ici pour rendre vivant la matière et non pas pour la bafouer. Seul la peur bafoue. Seul l’orgueil vous empêche de voir clair. L’orgueil spirituel se prend pour le sauveur et cela peut le rendre fort.

Ainsi la Vie vous pousse à lâcher, à quitter la vieille peau qui passe son temps à façonner des idéaux. Il n’existe aucune attente en Unité. Il n’existe aucun désir. Vivre tout simplement, sans se poser la moindre question, sans attendre quoique ce soit de l’autre est l’Evidence.

L’Esprit n’est pas concerné par les aspirations de l’âme. Vous pouvez aspirer à de grandes choses dans la vie, mais elles n’ont aucun sens si elles restent collées à la Terre, soumises à l’Attraction de la terre. Celui qui rassemble dans l’Un, c’est l’Esprit, tout comme Marie, l’Esprit Saint, ramène ses enfants dans l’Unité. Ce ne peut en aucune manière être la personnalité et ses désirs. Ainsi l’Esprit vous hisse toujours plus haut, tout en vous poussant à vivre petits ici-bas, parce que c’est dans cette petitesse que se trouve la grandeur. Vous pouvez être tout ce que vous voulez dans ce monde, parce que l’âme s’amuse à expérimenter, mais qui que vous soyez, vous serez toujours petits ici. La grandeur se situe dans ce que vous êtes en Vérité et non pas pour la postérité.

Dans les mondes libres de 5ème dimension et plus, vous n’avez plus besoin de l’âme. L’âme est un véhicule expérimental seulement. Elle porte l’histoire de toutes vos incarnations. En tant qu’Esprit vous êtes libre. Vous n’êtes concernés par aucune histoire. L’Esprit n’est pas concerné par la matière. Il la sous-tend. Depuis le bas (3ème dimension), vous percevez la trilogie Corps/Ame/Esprit. Il existe donc une sorte de pont qui vous permet de basculer au moment venu dans votre éternité. Mais comme dirait Bidi, qui bascule ? Qui guérit ? La Guérison, c’est le baume qui vient vous caresser au moment du switch, au moment du Retournement de la conscience. Ainsi ce baume vient faciliter le Passage. C’est ici qu’intervient l’archange Raphaël, archange très silencieux et au combien actif et c’est ici que la Mère céleste vous attend. La Guérison corps/âme est simplement votre acceptation de la Lumière, acceptation de la Régente.

Dans l’Absolu, il n’existe aucune guérison et aucun pont. Vous êtes le centre du Centre et n’avez jamais bougé. Seule la conscience s’amuse à expérimenter. Ainsi, si vous cessez toute expérience du Soi, vous redevenez instantanément Vivant, le Jnani. Dans le Vivant, il n’existe pas de souffrance. Il n’y a pas de place pour le mental/ego, celui qui dirige. Il n’existe donc en réalité aucune séparation entre la a-conscience et la Création dans la mesure où c’est depuis l’Absolu que naît toute expérience. La Création étant elle-même une expérience.

Que vous vous appeliez XYZTWB, cela n’a aucune importance puisque vous avez tout en vous. Il n’existe aucune séparation entre vos origines stellaires que nombreux vivent de plus en plus et le fait que vous soyez Humains sur Terre. Nombreux vivent de manière naturelle leur multidimensionnalité. Leur nom cosmique ayant même été révélé. Vous n’êtes donc plus attaché à un nom, ni même à plusieurs noms puisque ce que vous êtes en Vérité se passe de nom. Ce passage est nécessaire à l’humanité actuelle dans la mesure où elle a été coupée des liens galactiques et cosmiques. Vous avez été en sorte privés de vos corps d’êtreté. Vous avez été coupés du reste de l’univers. C’est le propre de l’âme qui s’est crue abandonnée.

Voilà ce que j’avais à vous dire pour aujourd’hui.

Je vous bénis et vous rends grâce en ces temps de bousculades et en ces temps de Joie.

Mère Béatrice Marie B., votre soeur des étoiles en “incarnation”.

Je suis vous et vous êtes moi. Nous sommes Un.

http://etoileenincarnationjournaldebord.blogvie.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email