Par Michel Afriat

Pendant une « période » précédant l’incarnation, l’âme-énergie réside dans un « lieu » de l’univers que l’on pourrait dénommer : étoile de la reproduction. C’est là que se passe l’attente du « moment » choisi pour entrer dans un nouveau corps de chair.

L’âme-énergie est encore soutenue par son guide qui lui donne les dernières recommandations.

Le choix d’une nouvelle incarnation est fait librement et aucune âme-énergie ne se donne un plan d’incarnation qui n’est pas dans ses possibilités.

Les conditions matérielles changent d’une expérience à l’autre ; tout doit être expérimenté, mais l’ordre n’a pas d’importance ; ce qui compte, c’est qu’elle doit tout connaître : les deux sexes, les différentes races et religions, les différents milieux et couches sociales.

Ceux qui comprennent ce processus peuvent alors admettre l’absurdité réelle du sexime, de la xénophobie et du racisme sous toute ses formes…

Il y a dans ces attitudes non seulement le non respect de la loi d’amour universel, mais l’ignorance du fait que l’intolérance envers l’autre, différent, n’a aucun sens dans la réalité profonde.

C’est en fonction de ce plan que se fait le choix des parents et de la date de naissance. ces choix peuvent se faire plusieurs années (en termes terrestres) avant la naissance, quelques fois même avant que la mère elle-même soit incarnée.

Les prénoms aussi sont choisis par l’âme-énergie ; les parents pensent avoir la liberté du choix mais c’est à travers leur intuition que l’âme-énergie leur communique ses décisions, quelque fois au dernier moment. Tous ces éléments sont des énergies à certains niveaux, l’âme les trouvera dès son incarnation qui peut se produire à la conception, durant la grossesse ou à la naissance.

La date de naissance est déterminée soit par un nouvel apprentissage, soit par une réparation à effectuer. Il arrive qu’une âme évoluée se réincarne pour aider ses futurs parents dans leur propre évolution ; c’est une loi générale de l’univers qui découle de la loi d’amour, les plus évolués aide les moins évolués. mais rares sont les parents qui en ont conscience.

L’âme s’incarne pour cela dans un corps qui peut présenter des déficiences, des handicaps. Il arrive aussi que ces handicaps soit le fait d’une réparation à effectuer par l’âme en même temps qu’elle aide ses parents dans leur propre apprentissage ; les handicaps physiques peuvent provenir d’un abus de pouvoir.

Lorsque l’incarnation se fait avant la naissance, l’âme-énergie a encore le loisir de quitter le corps pour aller parfaire sa préparation auprès de son guide.

Au moment de la naissance la mémoire des expériences antérieures et du but de l’expérience qui commence s’estompe et disparait pour laisser place au libre-arbitre limité à l’intérieur du plan préalable.

Michel Afriat
La Symphonie des Nombres
Guy Tredaniel Editeur

Vu sur : http://www.therapie-equilibre.fr/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Aux Portes du Temps



Print Friendly, PDF & Email