par jeff

Celui qui ne remet pas en cause ses croyances vit dans une réalité qui n’est pas la sienne. Il bâtit toute son existence sur quelque chose dont il n’est pas sûr, sur des fondations instables. Il vit alors en permanence dans l’insécurité, dans le doute, dans la méfiance.

Liberté, créativité et autonomie, voilà le but à atteindre à travers sa propre recherche sur l’énergie vitale.

Nous sommes avant tout énergie.

C’est l’énergie qui est notre essence et non la matière.

Non seulement la matière, donc notre corps, dépend complétement de l’énergie, mais elle est énergie aussi. Ce sont donc les règles de l’énergie qui régissent notre vie et tout l’Univers.

Plus je crois à cette dimension énergétique de moi-même, plus je me souviens de mes rêves, et plus j’élargis mon champ de perception dans mes périodes d’éveil. Cette prise de conscience me permet de mieux diriger ma vie. En fait, l’humain dort beaucoup car il n’est pas assez évolué pour se revitaliser d’une manière consciente. Il doit pour cela endormir son conscient, afin de laisser à son inconscient, à l’intelligence de son corps, le soin de manoeuvrer et de faire le plein d’énergie.

Les rêves sont des sortes de portes qui permettent à notre conscience d’accéder à d’autres dimensions.

L’un des buts de l’existence est d’arriver à ce que notre moi éveillé ait conscience de notre moi ‘invisible’ et vice versa. Dans ce sens, les rêves sont des outils précieux.

Les anciens Grecs n’étaient pas les seuls à expérimenter les états bénéfiques (curatifs) du rêve. Les anciens Hébreux, Egyptiens, Indiens, Chinois, Japonais et Musulmans prônaient tous le fait de faire des ‘cures de rêve’.

Chez les indiens d’Amérique du Nord, nous pouvons retirer les quelques principes suivants :

1- Le rêveur qui considère ses rêves comme importants et même vitaux dans la vie, recevra des rêves importants et s’en souviendra.

2- Comme notre culture ne récompense pas les bons rêveurs, récompensez-vous vous-même après un rêve dont vous êtes content. Donnez-lui l’importance qu’il mérite et il vous aidera. Vous pouvez vous encourager à avoir un rêve que vous désirez fortement. Il finira par venir.

3-Plus vous devenez agile dans vos rêves, plus il vous sera facile d’y induire des éléments spécifiques.

4- Un environnement calme, avec peu de pression, fera que vous vous souviendrez mieux de vos rêves et que vous rêverez plus.

Autre exemple, chez les Senois (vivant en Malaisie dans la jungle montagneuse) :

1-Confronter le danger dans le rêve, ne jamais le fuir.

2- Aller dans le sens du plaisir dans un rêve. Si par exemple on vole, bien profiter du plaisir que cela procure.

3- « Achieve a positive outcome ». Par exemple, si on tombe, se laisser tomber jusqu’au bout, ce n’est que l’esprit de la terre, qui t’aime beaucoup, qui veut te montrer quelque chose.

Chez ce peuple, ils positivent tout.

Si quelqu’un te blesse dans un rêve, c’est qu’il a perdu beaucoup de pouvoir. S’il te tue, il perd tout son pouvoir. Ils doivent ensuite terminer leur rêve par quelque chose de positif, de constructif.

Et dire que pendant ce temps, notre arrogance nous amène à nous considérer comme des gens « civilisés ». Nous pourrions beaucoup apprendre de ceux qui sont restés encrés dans la nature et retrouver les fonctions du rêve pour notre plus grand bien.

Plus je me souviens de mes rêves et plus j’élargis mon champ de perception, plus je développe mon intuition car beaucoup d’informations passent par les rêves et c’est un bon moyen de développer ma relation « énergétique ».

Jeff

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Aux Portes du Temps



Print Friendly, PDF & Email