par Aigle Bleu

Nous sommes rendus au 4e niveau du cercle sacré. Le 4 c’est les amis qui forment ce que nous appelons la famille élargie.

Nous partageons avec nos vrais amis une relation presque aussi profonde que celle que nous vivons avec les personnes de notre sang. Lorsque la famille, le Trois, est solide et débordante de tendresse, l’amour qu’elle génère peut s’étendre à ces autres êtres qui sont en résonance d’âme avec elle et former des amitiés vraies. C’est là ce qui est appelé la famille étendue.

C’est la compréhension que nous pouvons vivre la même relation d’intimité, la même relation d’harmonie, la même relation de co-création avec des êtres qui ne sont pas nécessairement de notre famille. Lorsque la famille n’est pas là, nous pouvons malgré tout être entourés de personnes avec qui travailler, qui peuvent nous aider, avec lesquelles nous pouvons connaître la même intimité, la même relation profonde que celles que nous vivons auprès des nôtres, des personnes avec qui nous pouvons parler de choses réellement personnelles et importantes pour nous, en toute confiance. Au sein de la famille étendue, les mêmes lois du cercle, les mêmes principes de communication viennent s’appliquer. C’est avant tout le respect, qui est l’acceptation de l’autre tel qu’il est. Et là encore, un temps d’harmonisation est nécessaire, les amitiés profondes doivent être entretenues pour être consolidés. Les vrais amitiés sont peu nombreuses au cours d’une vie, en général ne dépassent jamais une dizaine de personnes et encore c’est beaucoup.

Encore ici, ce qui est fondamentale pour la communication juste c’est l’écoute active. Nous avons appris dans le UN, l’individu, à nous écouter. Dans le couple nous réalisons aussi l’harmonie de pouvoir écouter l’autre avec tout notre être, sans distractions. Dans la famille nous avons appris à écouter nos enfants. Cette capacité d’écouter sans intervenir avec tout l’être s’appelle l’écoute active. C’est le témoignage de notre respect pour l’autre. L’écoute active est en soi une thérapie.

En effet, un véritable ami sait nous écouter comme nous savons l’écouter. Nous ne prodiguons pas de conseils impunément, nous offrons à l’autre des suggestions seulement s’il le demande, autrement dit nous savons être dans l’écoute active, dans l’empathie de ce que vit l’autre. Sans chercher à intervenir, nous avons confiance en la sagesse de l’autre, qui saura parvenir à sortir des dilemmes dans lesquels il se trouve ; nous pouvons offrir notre épaule et notre oreille, mais nous donnons des conseils uniquement s’ils nous sont demandés. C’est là le respect fondamental qui lie les amis, basé sur un aspect d’égalité entre eux. C’est là encore l’un des principes du cercle : lorsque tous sont assis en cercle, tous sont égaux ; il peut incomber à différentes personnes des responsabilités distinctes, mais à la base tous sont égaux.

Ceci nous amène tout naturellement au concept de cercle de guérison. Car la conscience que nous pouvons étendre notre amour à un cercle élargi de personnes entraîne dans la compréhension humaine l’aptitude à pouvoir guérir. Le pouvoir de guérison qui peut se transmettre à une autre personne réside dans la force de l’amour. La sagesse de l’amour trouve son expression dans le chiffre Quatre, dans la compassion qui est le désir d’aider l’autre, d’aller vers lui pour lui porter secours. Si cet élan d’amour n’existe pas, si nous ne parvenons pas à entrer en relation avec l’autre, la guérison ne peut se faire, les soins ne peuvent être prodigués. Cette volonté d’aller vers l’autre vient de la compréhension du fait que nous sommes tous membres de la même famille, que nous sommes tous frères et sœurs.

C’est véritablement lors de la compréhension du Quatre dans le cercle sacré que la notion de relation d’aide se développe chez l’être humain. En effet, nous allons agir naturellement pour soigner les membres de notre propre famille, mais ici cet élan d’aide et d’apport de guérison s’étend à des êtres extérieurs à la famille ; un élan qui va pouvoir s’exprimer et se concrétiser à l’intérieur des cercles de guérison. De fait, la guérison est une des activités du cercle sacré. Le cercle de parole de guérison est très pratiqué par les Premières Nations, particulièrement dans le cadre des soins apportés aux personnes souffrant de dépendances. Le cercle de parole de guérison vise essentiellement à permettre un partage des événements et des sentiments difficiles et traumatisants dont nous avons fait l’expérience et qui nuisent à notre existence. Tout ce qui est exprimé dans un tel cercle reste dans le cercle ; ce sont cette confiance et cette intimité partagées avec ceux qui vivent les mêmes problèmes que nous et dont nous entendons les témoignages, qui nous permettent de nous détacher et de considérer avec du recul notre situation. Une fois encore, le respect et l’égalité de tous est ce qui permet l’expression thérapeutique d’un tel partage.

Aigle Bleu

http://www.aiglebleu.net/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email