par Patrick ONNIS

Pour développer ce sujet, nous allons aborder un certain nombre de points. Chacun d’entre nous aspire à être heureux et à connaitre le bonheur.

La définition du mot « bonheur » que nous donne le dictionnaire Larousse est la suivante :

« Etat de complète satisfaction, de plénitude ».

Nous vous encourageons à mettre en pratique les conseils qui vont suivre dans votre vie quotidienne et ne pas hésiter à remettre en cause votre façon de voir les choses. Ainsi, vous pourrez faire naitre un état d’esprit qui sera compatible avec les principes qui régiront la prochaine civilisation.

La principale caractéristique de notre société est de rechercher à tout prix la prospérité matérielle aux dépens du bien être intérieur.

Tout un chacun est confronté, dans sa vie quotidienne, à des problèmes et à des difficultés qu’il doit résoudre. La plupart du temps, pour remédier à cela, nous nous employons à supprimer les symptômes. Cependant, ceux-ci ne représentent que la partie visible d’un iceberg.

Trois grands principes constituent la base, les fondations d’une vie heureuse

Le non respect de ces trois principes représente une partie de la cause, de l’origine des problèmes et des difficultés que nous pouvons rencontrer dans notre vie quotidienne. Il se situe dans la partie immergée de l’iceberg.

vie heureuse 1

Principe N°1 :

La fondation sur laquelle repose une vie heureuse, c’est-à-dire un état de complète satisfaction et de plénitude, est la manifestation de la reconnaissance.

Dans notre société actuelle, un grand nombre de nos semblables ne sont jamais satisfaits de leur vie, de leurs conditions de travail, de leurs enfants, de leur conjoint, etc.

Le contraire de la reconnaissance est le mécontentement.

Posons-nous cette question : peut-on espérer bénéficier d’une vie heureuse sur la base du mécontentement, de l’insatisfaction et de la revendication ?

En tout premier lieu, il nous faut prendre conscience qu’il nous est donné de vivre et que tout ce qui est nécessaire à notre existence nous est accordé par la nature.

Rien sur terre n’a été créé par l’homme. Par exemple, nous mangeons chaque jour du pain, constitué de farine et d’eau. L’homme n’a jamais créé un seul grain de blé ni une seule goutte d’eau.

Le cultivateur a semé la graine, entretenu la terre et récolté du blé, lequel est transformé en farine. Cependant, ce dernier n’a pas créé le grain de blé qui est à l’origine du pain.

Nous utilisons chaque jour des dizaines d’objets et de machines fabriqués par des hommes qui ont transformé la matière.

Aussi, nous devrions quotidiennement remercier la nature (le Ciel, Dieu, la force cosmique), ainsi que les hommes qui ont transformé la matière existante, créé des objets et inventé des machines. Nous devrions également « encourager » les objets eux-mêmes en évitant tout gaspillage. Il va de soi qu’avant de recycler ou de jeter un objet, il est plus judicieux de lui donner une deuxième chance. Prenons l’exemple d’un simple prospectus imprimé uniquement sur le recto. Dans un premier temps, nous pouvons utiliser le verso comme brouillon. Il peut ensuite servir pour allumer un feu de cheminée. Prenons pour autre exemple celui d’une bouteille en plastique. Avant d’être recyclée, elle peut-être utilisée à de multiples fins comme un entonnoir ou une boite à clous. A titre indicatif, le verre peut-être recyclé indéfiniment.

Vivre sans manifester de la reconnaissance pour le fait qu’il nous est donné de vivre, c’est se comporter comme un cochon a qui on a donné des perles !

St Mathieu (Chapitre 7, verset 6) : « Ne donnez pas aux chiens les choses sacrées et ne jetez pas vos perles devant les porcs de peur qu’ils ne les piétinent et ne se retournent pour vous déchirer ».

Tout au long de l’année, un certain nombre de jours est consacré à des évènements. Par exemple, la fête de la musique ou encore la journée de la gentillesse. Par contre, il n’existe pas de journée « de la reconnaissance » où, à travers le monde, les hommes pourraient remercier la nature pour sa générosité.

Les êtres humains auraient pu naître en tant qu’animaux à quatre pattes ou rampants et, dans ces conditions, nous aurions du mal à conduire notre voiture.

Lorsque nous prenons conscience de combien nous sommes redevables envers la nature, les difficultés que nous rencontrons au cours de notre vie nous apparaissent insignifiantes. Notre désir d’exprimer notre reconnaissance peut alors s’accroitre toujours davantage.

L’homme bénéficie du libre arbitre : Soit il vit en éprouvant de la gratitude pour tout et alors tout devient possible, soit il reste plongé dans l’insatisfaction en émettant des vibrations telles que les plaintes et le mécontentement. Alors il ne peut rien réaliser de positif et de durable.

Nous allons vous présenter les recherches (très controversées) du docteur Masaru Emoto. Né au Japon, en juillet 1943, diplômé de l’Université de Yokohama, section Humanités et Sciences, il a crée en 1986 l’IHM Corporation à Tokyo. Il a obtenu son doctorat en médecine alternative à l’Open International University. Par la suite, il fut introduit aux Etats-Unis au concept de l’eau micro-clusters ainsi qu’au MRA (Analyseur de Résonnance Magnétique). Ses recherches s’orientèrent alors vers la découverte des mystères de l’eau. Le docteur Emoto s’est consacré à l’étude de l’eau dans le monde entier avec davantage l’esprit d’un penseur original que d’un point de vue purement scientifique. Il finit par être convaincu que l’eau nous révèle sa véritable nature à travers ses cristaux de gel. Tout en poursuivant ses expériences en ce sens, il a écrit plusieurs livres en japonais qui ont connu un vif succès, comme l’ouvrage devenu un bestseller : Les Messages cachés de l’eau.

Ses découvertes ont révolutionné notre vision de l’univers. En utilisant des prises de vue à vitesse ultrarapide, il s’est aperçu que les cristaux d’eau formés par le gel révèlent la transformation subie par l’eau lorsque des pensées spécifiques et convergentes sont dirigées vers elle. Il a découvert que l’eau de source et l’eau exposée à la vibration de mots bienveillants laissent apparaitre des formes brillantes, complexes et colorées, rappelant les motifs des flocons de neige. Inversement, l’eau polluée et celle exposée à des pensées négatives produisent des motifs incomplets, asymétriques, aux couleurs ternes. Les implications de cette recherche entraînent une nouvelle conscience de l’impact positif que nous pouvons avoir sur la Terre, sur les hommes ainsi que sur leur santé.

«… Plus de dix ans ont passé depuis que j’ai commencé à photographier des cristaux d’eau gelée… Contrairement à l’eau du robinet, l’eau naturelle déploie une collection magnifique de cristaux… De fascinantes différences apparaissent dans les cristaux lorsqu’on met l’eau en présence de mots divers tels que « gratitude » ou « stupide ». Ces cristaux sont remplis de leçons à tirer concernant la façon dont nous devrions vivre… »

« … Votre définition du bonheur, bien sûr, dépend de chacun d’entre vous, mais existe-t-il en votre cœur un sentiment de paix, éprouvez-vous un sentiment de sécurité à propos de votre futur, et de l’élan, le matin au réveil ?

Il me semble pouvoir, sans grand risque, déclarer qu’il n’y a pas beaucoup de gens qui seront capables de répondre un « oui franc » à ces questions… Qu’est-ce qui provoque en nous tant de souffrance ? Que se passe-t-il dans le monde qui empêche tant de gens d’être tout simplement heureux ?

Nous sommes, à mon avis, en train de vivre une époque très chaotique… »

« … Quelle est donc la cause de tout ce chaos ? Qu’y a-t-il au cœur de tous nos problèmes ? Quoi qu’il en soit, le monde se retrouve entraîné hors de l’harmonie et vers toujours plus de discorde… Se pourrait-t-il qu’existe une solution unique, applicable à tous sur la planète, une solution qui conviendrait à tout le monde et qui serait si simple qu’elle en deviendrait accessible à tous ?

J’en ai, en fait, trouvé la réponse et la voici : le corps humain est, en moyenne, constitué à 70% d’eau. A l’état de fœtus, nous démarrons la vie en étant constitués à 99% d’eau… En d’autres termes, tout au long de notre vie, notre condition d’existence est essentiellement l’eau… J’ai l’impression que je commence à distinguer de quelle manière les gens devraient mener leur vie. De quelle manière les gens peuvent-ils vivre heureux et en bonne santé ? La réponse est de purifier l’eau qui constitue 70% de votre corps… L’eau d’une rivière reste pure parce qu’elle est en mouvement. Dès que l’on retient l’eau, elle meurt. C’est pourquoi l’eau doit couler de façon perpétuelle… »

« … L’eau, ou le sang, dans le corps des malades est généralement stagnante. Dès que le sang arrête de circuler, le corps commence à se détériorer… Mais pourquoi le sang devient-t-il stagnant ? Nous pouvons considérer cette condition comme une stagnation des émotions. Les chercheurs actuels ont démontré l’impact direct de la condition de l’esprit sur la condition du corps. Lorsque vous vivez une vie pleine et joyeuse, physiquement vous vous sentez en meilleure forme et, lorsque votre vie n’est que luttes et tristesse, votre corps s’en ressent… Ainsi, lorsque vos émotions circulent à travers votre corps, vous éprouvez un sentiment de joie et vous vous dirigez vers la reconquête de votre santé physique. Mouvement, changement, circulation : c’est cela que signifie vivre. Actuellement, davantage que par le passé, la communauté médicale s’est mise à considérer l’eau comme un véhicule pour l’énergie… L’homéopathie est un des domaines où la valeur de l’eau est reconnue… L’eau a la capacité de reproduire et de mémoriser l’information… »

« … Ce que vous savez possible du fond du cœur est réellement possible. Nous le rendons possible par notre volonté. Ce que nous concevons dans notre esprit devient notre monde. Ce n’est qu’une des innombrables choses que l’eau m’a enseignées… »

Toute la musique classique à laquelle nous avons exposé l’eau aboutit à des cristaux bien formés, aux caractéristiques nettement délimitées. Par contre, l’eau exposée aux vibrations de la musique violente donna au mieux, des cristaux déformés et décomposés… »

« … D’autres expériences supplémentaires démontrèrent que l’eau exposée à des suggestions positives telles que « Allons, on s’y met ! » créait de beaux cristaux bien formés, tandis que l’eau exposée à des expressions négatives comme par exemple celle intimant l’ordre « Fais ça ! », pratiquement aucun cristal ne se formait….La leçon à tirer de cette expérience relève du pouvoir des mots. La vibration de mots positifs a un effet bénéfique sur notre monde, alors que celle des mots négatifs a un pouvoir de destruction… »

« … Je me souviens particulièrement d’une certaine photo. C’était le cristal le plus merveilleux et le plus délicat que je n’avais jamais vu jusque-là, résultant de l’exposition de l’eau aux mots amour et gratitude … L’eau m’a dévoilé la délicatesse de l’âme humaine et le retentissement que l’amour et la gratitude peuvent avoir sur le monde…

Les mots sont une expression de l’âme. Et il est tout à fait vraisemblable de penser que l’impact de notre âme sur l’eau qui compose plus de 70 % de notre corps puisse être prodigieux et que cet impact doit affecter nos corps d’une façon qui est loin d’être anodine. Les gens en bonne santé ont en général un bon esprit. Il est clair qu’un esprit sain réside plus confortablement dans un corps sain… Plus j’assistais à la détresse des gens, plus je devenais convaincu que la maladie n’est pas seulement un problème individuel mais qu’elle est aussi le résultat de la déformation de la société toute entière…Tant qu’on ne fera pas quelque chose envers ce monde altéré dans lequel nous vivons, et à moins de pouvoir panser les blessures de l’âme, le nombre de personnes souffrant de désordres physiques n’ira pas en diminuant… »

« … Intégrer le fait que nous sommes essentiellement constitués d’eau est la clé pour découvrir les mystères de l’univers. Si vous réexaminez le monde à partir de ce nouveau point de vue, vous allez vous mettre à considérer les choses comme vous ne les aviez jamais vues auparavant. Les divers évènements qui se déroulent au cours d’une vie se trouvent reflétés dans l’eau. Les individus et la société forment un gigantesque océan ; en ajoutant notre goutte d’eau personnelle à cet océan, nous participons à l’élaboration de la société… L’univers entier est en état vibratoire et chaque chose génère sa propre fréquence, laquelle est unique… A l’heure actuelle, les mécanismes de la physique quantique admettent que la substance n’est rien de plus que des vibrations… Nos yeux peuvent voir des objets mais ils ne peuvent pas voir les vibrations…

Expérience : Vous êtes dans une pièce en train de bavarder avec quelqu’un et l’atmosphère est chaleureuse, amicale, fluide. Puis une autre personne entre dans la pièce. A peine a-t-elle ouvert la porte, vous notez un changement dans l’air et, aussitôt l’espace est alourdi d’une humeur sombre et froide… »

« … Ce, à quoi je voudrais que vous réfléchissiez, c’est ce qui a transformé l’ambiance de la pièce… Les êtres humains sont, eux aussi, faits de vibrations et chaque individu vibre à sa propre fréquence… Celui qui éprouve une grande tristesse va émettre une fréquence triste, et celui qui est toujours joyeux et mène une vie bien remplie émettra la fréquence correspondante. Celui qui aime les autres émettra une fréquence d’amour, mais de celui qui commet des actes malveillants viendront une fréquence sombre et maléfique…Toutes les choses vibrent, et elles vibrent à leur propre fréquence. Si vous saisissez cela, vous élargirez de façon décisive votre compréhension de l’univers…Le fait que toute chose est en état vibratoire signifie aussi que toute chose crée un son… Que nous ayons ou non la capacité d’en percevoir les sons, nous pouvons dire en tout cas que la fréquence spécifique de chaque objet peut-être interprétée comme un son. On dit que l’oreille humaine est en moyenne capable d’entendre les fréquences situées entre approximativement 15 Hz et 20 000 Hz. En fait, c’est une bonne chose que nos oreilles aient de telles limites, sinon il nous serait probablement impossible de dormir la nuit… »

« … Les gens qui produisent des fréquences similaires sont attirés les uns envers les autres, engendrant de l’amitié… Nous voici embarqués pour un nouveau millénaire, une époque de l’histoire où nous devons drastiquement changer notre façon de penser. Seul l’être humain peut entrer en résonnance avec le reste du monde, et c’est la raison pour laquelle il est essentiel que nous changions notre façon de penser, afin de vivre en harmonie avec la nature et stopper la destruction de la planète.

Comment allez-vous choisir de vivre votre vie ?

Si vous emplissez votre cœur d’amour et de gratitude, vous vous retrouverez environné de tout ce qu’il vous est possible d’aimer et de tout ce qui pourra provoquer votre gratitude… Mais que se passera-t-il si les signaux que vous émettez sont ceux de la haine, de la déception et de la tristesse ? Il est alors probable que vous vous retrouviez dans une situation qui vous rendra plein de haine, frustré et triste. La vie est la votre et le monde dans lequel vous vivez ne dépend que de vous… »

« … Une famille abonnée à notre revue effectua une expérience intéressante. Ses membres mirent du riz dans deux bocaux en verre et, un mois durant, ils disaient chaque jour « Merci » à un bocal et « idiot » à l’autre… Au bout d’un mois, le riz à qui l’on disait « merci » se mit à fermenter, produisant une agréable odeur de malt, tandis que le riz exposé au mot « idiot » pourrit et vira au noir… »

Un appareil que j’ai mis au point est capable de mesurer les vibrations spécifiques émises dans notre entourage et de les transcrire dans l’eau… Par exemple, les vibrations provoquées par l’irritation, sont semblables à celle du mercure, celles de la colère à celles du plomb, et celles de la tristesse et de la peine à celles de l’aluminium. Dans le même sens, le doute est relié au cadium, le désespoir à l’acier et le stress au zinc…

Ne serait-ce que pour un instant, comment pourrions-nous essayer de nous libérer de toute négativité ? La réponse, s’appuyant sur les principes vibratoires, est très claire. La seule chose à faire est d’émettre l’émotion opposée à l’émotion négative. La combinaison des deux ondes opposées fait disparaitre l’émotion négative… Pour chaque émotion négative, il existe une émotion positive exactement opposée.

Haine / Gratitude. Colère / Gentillesse. Peur / courage. Anxiété / Paix de l’esprit. Tension / Présence d’esprit …

« … Si les médecins se vouaient à traiter non seulement les parties malades du corps mais également la conscience de l’homme, je crois qu’alors nous observerions un besoin nettement réduit d’aller chez le docteur ou à l’hôpital… »

« … J’en suis venu à penser que les maux dont la plupart des hommes souffrent sont en grande partie le résultat de leurs émotions négatives. Si vous pouvez éliminer la cause de telles émotions, vous avez la capacité innée de recouvrer la santé. Penser positivement renforcera votre système immunitaire et vous aidera à vous diriger vers la convalescence. La communauté médicale commence à s’éveiller à cette réalité… Les jours où l’on ne croyait que ce que l’on pouvait voir de ses yeux sont révolus. Nous sommes actuellement en train de commencer à ouvrir les yeux sur l’importance de l’âme… Nous sommes peut-être en train de percevoir que la direction dans laquelle nous nous dirigeons ne conduit nulle part… Ce dont le monde a besoin, à présent, c’est de gratitude… Nous avons besoin de ressentir de la gratitude pour être nés sur une planète si riche par nature et de la gratitude envers l’eau qui rend toute vie possible. Avons-nous réellement conscience de la merveille que représente le fait de pouvoir prendre une grande inspiration d’air pur ? Si vous acceptez d’ouvrir les yeux, vous vous rendrez compte que le monde est débordant de tout ce qui mérite de la gratitude de votre part. Pensez combien l’eau qui emplit votre corps sera pure le jour où vous serez devenus une incarnation de gratitude. Lorsque cela arrivera, vous-même serez un beau cristal étincelant de lumière… »

« … Je suis conscient d’avoir l’air de dire que tout est une question d’état d’esprit, mais ce que j’essaie en réalité d’exprimer c’est que, lorsque vous buvez de l’eau avec un sentiment de gratitude, l’eau elle-même sera physiquement différente que lorsque vous buvez la même eau, l’âme encombrée de sentiments sombres… Nos émotions et nos sentiments ont un effet qui se répercute sur le monde instantanément. En exprimant tout haut des mots et des images qui témoignent de créativité, vous allez alors contribuer à la création d’un monde qui sera beau. Inversement, en émettant des messages destructeurs, vous participez à la destruction de l’univers. Si vous en prenez conscience, vous ne serez plus capable d’adresser des mots de colère à votre entourage ni de reprocher aux autres ce qui s’avère être vos propres erreurs et faiblesses… Allez vous choisir un monde d’amour et de gratitude ou bien un monde torturé où règnent insatisfaction et appauvrissement ? Traditionnellement parlant, quiconque déclare que la conscience a une influence sur le monde matériel prend le risque d’être frappé d’ostracisme et passer pour un anti-scientifique. La science, pourtant, a progressé jusqu’au point limite où le manque de compréhension de la conscience et de l’esprit bloque notre compréhension de la majeure partie du monde qui nous entoure… »

Découvrons maintenant quelques photos réalisées par le docteur Emoto qui illustrent de façon remarquable ses propos :

vie heureuse 2Photo ci-dessus: « Nous avons montré les mots qui signifient « MERCI » dans différentes langues.Tous les cristaux étaient magnifiques et complets ».

vie heureuse 3Photo ci-dessus : « L’eau a été exposée au nom de la déesse du soleil (dans la tradition japonaise). Ce cristal représente un somptueux miroir à l’image d’Amaterasu. En plus d’être splendide, il rayonne de noblesse et de sainteté ».

vie heureuse 4Photo ci-dessus : « Cette photo a été prise après que des enfants d’une école primaire aient prononcé le mot « espèce d’idiote ». Aucun cristal ne s’est formé ! ».

vie heureuse 5Photo ci-dessus : « Cette photo a été prise après que des enfants d’une école primaire aient prononcé le mot « Tu es gentille ». De jolis petits cristaux se sont formés ! »

vie heureuse 6Photo ci-dessus : « Nous avons inscrit sur une feuille de papier le mot « Amour et Gratitude ». Ce cristal est le plus parfait de tous. Sans doute une indication que l’amour et la gratitude sont des fondements essentiels de la vie au sein de toute la nature ».

Les hommes ont reçu la vie dans un monde gouverné par des principes d’harmonie. Lorsque l’on observe le corps humain, on peut se rendre compte à quel point cette œuvre est merveilleuse. Voici quelques exemples de la perfection du corps humain :

Chaque jour nous devons nous débarrasser de 5 à 7 milliards de cellules mortes ou endommagées. Différents organes sont chargés de libérer le sang de ses déchets. Les poumons évacuent le gaz carbonique, le foie et les reins jouent un rôle de filtre. Avec les poumons, la peau et les intestins, ils forment ce que l’on appelle les organes émonctoires. Ce sont nos stations d’épuration. Notre corps est fait de milliards de cellules, de quoi couvrir 200 hectares si on les étalait toutes côte à côte sur le sol. Elles sont nourries par 10 000 kilomètres de vaisseaux, petits et grands. Le sang met seulement une minute pour faire le tour complet de ce réseau : un exploit ! Lorsque le sang traverse le foie, il est filtré et débarrassé de certains déchets. Lorsqu’il traverse les reins, il est à nouveau filtré et purifié.

Ces déchets sont éliminés par l’urine. La peau assure une partie du travail par l’intermédiaire de la transpiration et les intestins apportent leur écot en éliminant les restes alimentaires qui n’ont pas pu être assimilés. Les yeux nous permettent de voir. Cependant s’ils étaient conçus comme un microscope capable de mettre en évidence des microbes, notre vie serait un véritable enfer. C’est la perfection de l’imperfection ou l’imperfection parfaite. Nos oreilles ne captent qu’une certaine gamme de sons. Essayez d’écrire avec votre main qui n’aurait pas de pouce. Il deviendra de plus en plus évident que la vie des hommes qui conservent leurs conceptions matérialistes et continuent à ne rechercher que la prospérité sur le plan matériel deviendra de plus en plus difficile. Certains êtres humains se comportent même comme des animaux et leur sentiment de reconnaissance est inexistant. Dans certains cas, on peut même dire que l’animal est plus humain que l’homme. Un chien ne fait-il pas la fête à son maître quand celui-ci rentre chez lui après une dure journée de travail ?

Le véritable obstacle qui nous empêche de pratiquer le remerciement est l’égocentrisme. Cette attitude consiste à se mettre au centre de ses préoccupations et à organiser toutes choses dans sa vie en fonction de soi.

vie heureuse7

Plus un homme manifeste de l’égocentrisme, plus il s’habitue aux grâces accordées par la nature. Cet état d’esprit consiste à penser que tout nous est dû. On commence alors à donner de plus en plus d’importance à ses droits et de moins en moins d’importance à ses devoirs. Notre société a engendré un grand nombre d’hommes individualistes et égocentriques de plus en plus incapables de manifester de l’empathie (faculté de se mettre à la place de l’autre). Ils ne prennent pas conscience que nous sommes tous liés les uns aux autres et donc interdépendants.

Albert Jacquard dans son livre « la légende de la vie » (2) nous dit :

« Dans la nature, les exemples de coopération sont nombreux. Des équilibres s’établissent où chaque groupe, chaque espèce, profite de la présence de l’autre plus qu’elle ne s’oppose à elle. Depuis quelques siècles, et surtout depuis quelques décennies, chez les hommes, il n’est question que de réussite des uns au prix de l’échec des autres… »

« Vous êtes le maillon faible, au revoir ! ». De nombreux concepts de jeux sont basés sur le fait qu’au départ existe un groupe de personnes et qu’à la fin du jeu, il ne doit en rester qu’une.

Dans une société dite civilisée, chaque individu doit, au contraire, développer ses capacités, sa personnalité, son autonomie pour renforcer l’esprit d’équipe. Ne dit-on pas : « L’union fait la force ».

Observons les cinq doigts de notre main. Ils ont chacun une longueur et une grosseur. Chaque doigt est unique. On utilise le pouce, par exemple, pour enfoncer une punaise car c’est celui qui a le plus de force. Pour se gratter l’intérieur de l’oreille, on préfèrera utiliser l’auriculaire car il est plus fin. Chaque doigt a donc sa propre caractéristique et sa propre utilité. D’autre part, essayez de serrer votre poing sans le pouce, vous constaterez que vous avez moins de force. Pour écrire c’est la même chose. Essayer d’écrire sans votre pouce et vous verrez que c’est beaucoup plus difficile.

Ainsi, pour réaliser l’union au sein d’un groupe, il est nécessaire que chacun apporte sa contribution, en s’oubliant, pour que se réalise cette unité. Prenons un dernier exemple. Celui d’un orchestre. Il est composé de plusieurs instruments. La flûte par rapport au trombone peut se trouver insignifiante. Pourtant, elle apporte une note indispensable à l’ensemble du morceau joué. De plus, si dans un orchestre il y a plusieurs personnes qui jouent du même instrument et qu’un jour l’un se dise : « Ce n’est pas grave si aujourd’hui je fais semblant de jouer, mes collègues jouant du même instrument que moi le feront, cela ne se remarquera pas ».

Que va-t-il se passer alors, si le même jour, chacun s’abstient de jouer ? L’égocentrisme peut être considéré comme un obstacle qui nous empêche de nous fondre au sein d’une collectivité. « Moi Je » devrait être, en réalité, synonyme de « Moi Nous ». « Un pour tous et tous pour un » n’était-t-elle pas la devise des mousquetaires ?

A suivre

http://epanews.fr/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Pour être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau et recevoir des conseils pour optimiser notre Ascension individuelle et collective... Recevez la Newsletter du Réseau Elishean


Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email