Transmis par Sand & Jenaël

Question à l’Ange : En faisant le lien entre les investigations de l’auteur-chercheur « Anton Parks » et nos expériences personnelles, est-il possible de réaliser un quelconque rapprochement avec le cheminement de l’Âme et pourquoi pas, identifier l’influence de ces différents groupes reptiliens sur le comportement d’un individu?

Effectivement cet auteur décrit assez précisément « le bestiaire céleste de l’ère reptilienne », d’après ses propres mémoires-programmes akashiques. Cependant, il ne fait que très peu le rapprochement entre le chemin d’accomplissement particulier de l’Âme qui habite ces Êtres et l’humanité d’aujourd’hui.

Le chemin dit Christique grâce à l’implant génétique « Kiristos » ou Christ:

Ce chemin d’accomplissement s’est réalisé essentiellement à partir de la génétique de l’homo-sapiens d’antan, qui a évolué en mutant progressivement sa génétique reptilienne pour devenir l’humanité contemporaine. Ce cheminement que l’humain a appelé avec raison « le chemin Christique », a induit une évolution quasi artificielle de « l’Âme groupe humaine ».

Ce qui a permis à certaines lignées reptiliennes exagérément prédatrices, de « rééquilibrer plus rapidement » leurs schémas de dualité extrêmes, en devenant progressivement à travers l’évolution de l’homme, de moins en moins agressives.

Le « Kiristos » est donc à la fois un accélérateur du chemin de l’Âme et un accélérateur de l’évolution de la race humaine.

Cet artifice génétique implanté par les planificateurs de vie « Kadistu », a permis à la race humaine de se hisser en cette fin des temps, au rang de prétendant au peuple galactique.

Je vais donc tâcher de développer, un peu plus précisément tout cela, tout en sachant que la compréhension du cheminement de l’Âme est difficile à assimiler pour la psyché rationnelle de l’humain.

Pour commencer à répondre à votre question, les prédispositions comportementales d’un individu dépendent du capital génétique reptilien encore actif dans son ADN. Pour être le plus simple possible, voici très sommairement quelques aperçus de l’influence du « programme reptilien » sur le comportement de l’humain.

Prenons par exemple, les « Gina’Abul » nom qui signifie lézard en sumérien (variété de reptiliens mâles de la lignée patriarcale ou « Annunaki »). Ils ont légué à travers le cerveau reptilien, l’instinct de survie, les comportements de domination, l’agressivité, la fourberie, le plaisir… et leurs femelles « Amasutum » ont transmis l’exigence envers soi et les autres, l’intégrité, la droiture, la rigueur, l’émotionnel, l’intuition, la « conscience sexuelle »…

Cependant d’autres Êtres faisant partie de l’ère reptilienne mais n’étant pas eux-mêmes reptiliens tels que les « Abgal » (Êtres cétacés-amphibiens), ont confié dans vos programmes ADN, leur empathie, la compassion, l’abnégation, la capacité de détachement, la sensibilité, la douceur, la bienveillance, l’altruisme…

Les « Urmah » qui sont des Êtres félidés, ont transmis le courage, l’ardeur, la justesse, la combativité…

Pour information, certaines races dominantes de « Kingu » dits « royaux » (autres variétés reptiliennes)ont légué les différentes pigmentations de la peau et un caractère autoritaire.

La génétique de « l’Ugubi » (le singe), a été utilisé pour transmettre le capital génétique mammifère propre à la biologie de l’humain.

Donc en décodant l’ego, son fonctionnement émotionnel, ses capacités, ses résistances et en observant la morphologie d’un individu, il est tout à fait possible de reconnaître la race d’Être prédominante par laquelle à transité son Âme et donc approximativement l’identité génétique de son ADN.

Néanmoins, il faut savoir qu’il y a encore d’autres races d’Êtres galactiques qui ont elles aussi sur d’autres lignes temporelles, contribué à l’élaboration de l’ADN humain.

Parmi ces autres lignées, il y a les Lyriens, les Siriens, les Végans, les Cassiopéenes, les Vénusiens, les Pléiadiens et beaucoup d’autres. Certains représentants de cette population galactique diversifiée, bien que de forme humanoïde ne ressemblent absolument pas aux humains.

D’ailleurs, ces lignées galactiques sont déjà entremêlées et génétiquement mélangées les unes avec les autres sur de multiples lignes temporelles. C’est pourquoi parmi eux, certains ne sont plus d’aspect reptilien mais conservent tout de même des caractéristiques physiques d’origine reptilienne, comme par exemple les Pléiadiens et les Vénusiens.

Les Âmes qui les habitent se sont elles aussi, déjà incarnées de nombreuses fois parmi cette diversité galactique. Ainsi entre tous ces peuples, certains ont développé des technologies inimaginables pour l’homme, mais sont moins avancés sur leur cheminement spirituel. D’autres inversement, ont beaucoup évolué à travers le cheminement de leur Âme et n’ont donc de ce fait, plus réellement besoin de développer de « technologie artificielle » pour leur évolution.

Il est important de comprendre que l’Âme n’a pas vraiment besoin d’un monde de densité pour progresser, cependant c’est par les jeux de l’ego que l’Âme « accélère plus intensément » son Évolution. La Terre étant une structure très dense, l’Âme peut donc y évoluer très rapidement.

Les déesses-prêtresses planificatrices reptilienne « Amasutum », dont les fameuses « vierges » et aussi « vierges noires » ont permis à l’humain de revenir dans l’Équilibre des Lois Universelles.

Elles permirent aussi aux reptiliens de pure race de s’incarner pour pouvoir évoluer.

C’est exactement ce que les planificateurs de vie « Kadistu » ont compris. C’est pour cette raison qu’ils ont élaboré avec leurs prêtresses planificatrices « Amasutum », un plan infiniment ingénieux afin que les Âmes des lignées reptiliennes agressives confinées dans des schémas de dualité extrême, puissent avoir la possibilité pour ainsi dire de « se racheter », pour revenir dans l’Équilibre des Lois Universelles.

Dans votre conception du temps linéaire, d’autres lignées reptiliennes archaïques et primitives ont existé bien auparavant comme par exemple, les grands dragons, ainsi que d’autres reptoïdes et dinosauroïdes… Cependant leur propre Évolution se réalise également par le biais d’autres lignées galactiques qui elles aussi, se sont encore améliorées « spirituellement » dans d’autres espaces-temps.

Pour éviter de vous embrouiller avec toutes ces lignées galactiques et que vous puissiez comprendre pourquoi l’humanité est plus spécifiquement liée à l’évolution des lignées reptiliennes, je parlerai donc uniquement des Êtres qui ont directement contribué à la création de l’homo-sapiens, tout en sachant que cette ère reptilienne/mammalienne se prolonge à travers l’humanité d’aujourd’hui et qu’elle englobe une multitude de lignes temporelles.

Il faut savoir que la peur des reptiles et des serpents est profondément gravée dans la psyché de l’humain, puisqu’elle réveille généralement dans vos mémoires-programmes karmiques, des traumatismes très profonds essentiellement liés à la Genèse de l’humanité.

Ces traumatismes peuvent réveiller des mémoires de soumission/victimisation provoquant chez l’individu des comportements d’auto-défense se manifestant généralement par des attitudes de rébellion, de révolte… mais peut aussi engendrer des schémas de passivité, de résignation, d’injustice… Ces types de comportements proviennent simplement de la génétique de certaines races reptiliennes pacifiques et inoffensives.

Ces traumatismes peuvent également réveiller des mémoires de domination/prédation, qui sont plutôt liées aux mâles des races belliqueuses reptiliennes. Ainsi, certains individus transportent encore aujourd’hui dans leur processus karmique, de gros programmes non résolus, de prédateur, de violeur, de tueur, de dominateur provenant de l’ADN de ces races reptiliennes extrêmement agressives.

Certains les expriment généralement par des attitudes violentes dans leur milieu de vie pouvant devenir jusqu’à quasi-criminelles dans des cercles fermés et privés, comme par exemple dans des rituels sataniques, pédophiles ou autres…

En conséquence, beaucoup d’individus bannissent de leur psyché encore aujourd’hui, ces lignes temporelles spécifiquement reptiliennes (du temps des « Annunaki ») et rejettent toute possibilité d’existence de leur Âme à ce moment-là.

Dans les mémoires cellulaires de chacun, l’empreinte de cette ère reste de ce fait très vive, alors que pour la plupart des humains, l’idée d’une civilisation reptilienne leur est totalement inconcevable.

Ces lignes temporelles reptiliennes sont pour la plupart du temps évincées et considérées comme obsolètes, voir fantaisistes.

De plus, la plupart des gens ignorent que la civilisation reptilienne proto-sumérienne correspond à celle de la Lémurie. De sorte que la Lémurie est très souvent confondue avec une civilisation d’amour, de paix et de joie, du genre Shamballa ou autres… alors que la réalité pour ainsi dire, est toute autre.

La période reptilienne fait partie pour la quasi totalité des individus, « d’un passé extrêmement lointain ». De ce fait nombreux sont ceux qui n’ont pas conscience que les Âmes incarnant les Êtres reptiliens « Annunaki », créateurs des premiers spécimens humains, sont elles-mêmes à nouveau incarnées dans un espace-temps vibratoire différent, c’est à dire aujourd’hui sous la physionomie d’un corps humain.

Le commencement de l’ère reptilienne, coïncide donc avec la création d’une « configuration primitive de l’ego ».

Cette configuration première des fonctions de l’instinct s’est « perfectionnée » au fil de l’Évolution, grâce au développement de l’intelligence mentale, pour correspondre chez l’humain moderne, aux fonctions égotiques enrichies de l’émotionnel. Ainsi, les fonctionnalités primaires de « l’ego reptilien », s’expriment encore dans le comportement de l’humain contemporain par son identification à la densité et l’attachement à la matérialité (c’est à dire des richesses, un territoire, des femelles…).

Il est nécessaire de comprendre que la conscience de ces Êtres appelés « Annunaki » sous leur forme d’incarnation reptilienne, reste donc limitée par le « Grand Plan » à une conscience de dualité terrestre.

Ils ne sont donc pas capables d’évoluer au-delà d’une 3ème dimension de densité et leur forme reptilienne reste éternellement inhérente à ces vibrations de dualité. (D’ailleurs, la particule « ki » du mot « Annunaki » signifie « monde/fréquence de 3ème dimension ».)

Ainsi après avoir fait l’expérience de la « Chute », pour que leurs Âmes puissent achever ce grand cycle et sortir définitivement de l’ère reptilienne, c’est à dire « remonter vers la divinité » et découvrir l’Unité de l’Être, ils ont transféré une partie de leurs programmes génétiques contenant notamment les codes de prédation, à travers les cycles de l’incarnation humaine. C’est la seule façon d’accélérer la libération de leurs Âmes des mondes de dualité et de prédation interminable.

Ces Êtres appelés « Annunaki » ne peuvent donc accélérer la libération de leurs Ames que lorsque leurs programmes ADN sont transmués à travers l’évolution actuelle dans un corps humain.

Au moyen de ce plan immensément ingénieux élaboré par les planificateurs de vie « Kadistu » ayant transplanté l’ADN de leurs congénères dans la génétique de l’Homme, les Âmes les plus évoluées, pourront incessamment sous leur forme humaine, faire l’expérience de l’Ascension dans de nouveaux plans de conscience.

Par ce principe Christique qui rééquilibre les polarités « du mal et du bien », ces Âmes pourront bientôt jouir de la longue Vie, autrement-dit disposer de la Conscience Éternelle. Cette Connaissance a longtemps été refusée par les planificateurs de vie « Kadistu » au peuple « Dracos », « Gina’Abul », « Annunaki » et autres prédateurs mâles, précisément à cause de la résistance de leur forme primaire égotique et de leur agressivité.

Il s’agit donc de ne pas oublier que l’ADN transporte les codes de l’évolution de l’Âme. Ainsi, plus sa génétique se mélange au cours de ses multiples incarnations, mieux l’Âme se construit des possibilités d’évoluer.

En conséquence, l’individu restant enlisé dans son ego,
non seulement ne permet pas à sa partie sombre,
c’est à dire sa partie reptilienne
d’accéder à un plan de conscience plus élevé,
mais il s’interdit tout bonnement lui-même
à travers ses propres résistances égotiques,
l’accès à la Connaissance et à la « Vie éternelle ».

http://bienvenussurlanouvelleterre.jimdo.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Pour être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau et recevoir des conseils pour optimiser notre Ascension individuelle et collective... Recevez la Newsletter du Réseau Elishean


Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email