Leur origine est irrésolue. Une race supérieure à l’homme. Ils viennent de sphères supérieures aux univers connus. Certains s’aventurent au-delà dans le but de soutenir d’autres races et de les faire évoluer (comme pour la Terre).

Le mot «Elohim» (pluriel du mot hébreux ‘Eloah,’Dieu) est l’un des noms hébreux de Dieu, ou des dieux; employé dans l’Ancien testament environ 2 500 fois, il désigne «Celui qui est Puissant» ou «Celui qui est Fort». Élohim est un nom pluriel référant aux flammes jumelles de la Divinité désignant le «Divin Nous». Lorsque l’on parle spécifiquement de la moitié masculine ou féminine, la forme plurielle est retenue parce que nous comprenons qu’une moitié du Divin Tout contient et est, de fait, le Moi androgyne (le Divin Nous).

Les Sept Puissants Élohim et leur contrepartie féminine sont les bâtisseurs de la forme; voilà pourquoi Élohim est le nom de Dieu employé dans le premier verset de la Bible: «Au commencement Dieu créa le ciel et la terre.» Servant directement sous les Élohim se trouvent les quatre êtres des éléments, les «Quatre Forces Cosmiques», qui ont la maîtrise des élémentaux – les gnomes, les salamandres, les sylphes et les ondines.

Les Sept Puissants Élohim sont les «sept Esprits de Dieu» que l’Apocalypse décrit comme les «étoiles du matin» qui chantaient ensemble au commencement, ainsi que le SEIGNEUR les a révélés à son serviteur Job. Il y a aussi les cinq Élohim qui entourent le centre de feu blanc du Grand Soleil Central.

Dans l’ordre de la hiérarchie, les Élohim et les Êtres Cosmiques représentent la plus grande concentration, la plus haute vibration de Lumière que nous puissions comprendre dans notre stade d’évolution. Ils représentent, avec les quatre Êtres de la nature, leurs consorts et les bâtisseurs élémentaux de la forme, le pouvoir de notre Père en tant que Créateur (le rayon bleu). Les Sept Archanges et leurs compléments divins, les grands séraphins, les chérubins et toutes les armées angéliques représentent l’amour de Dieu dans l’intensité flamboyante du Saint-Esprit (le rayon rose). Les Sept Chohans des Rayons et tous les Maîtres Ascensionnés, ensemble avec les fils et filles de Dieu non ascensionnés, représentent la sagesse de la Loi du Logos sous la fonction du Fils (le rayon jaune).

Ces trois royaumes (Élohim, Archanges et les Sept Chohans avec les maîtres Ascensionnés) forment une triade de manifestation, travaillant en équilibre pour faire descendre les énergies de la trinité. L’intonation du son sacré «Élohim» libère le pouvoir formidable de leur Conscience de l’Être de Dieu descendue pour notre usage béni à travers le Christ Cosmique.

HERCULE ET AMAZONIA sont les Élohim du premier rayon (le rayon bleu) du pouvoir, de la perfection, de la volonté de Dieu, de la foi et de la direction divine. Les passionnés de ce rayon désirent accomplir la volonté de Dieu par le pouvoir du Père, Première Personne de la Trinité. Lorsque fut lancé le fiat «Que la lumière soit: et la lumière fut», et que Dieu ordonna que la Création matérielle émanât de L’Esprit, ce fut Hercule qui commanda aux Puissants Élohim et aux élémentaux bâtisseurs de la forme de précipiter le plan divin des Logoï Solaires.

La grande force d’Hercule réside dans son obéissance aimante à la volonté de Dieu. l’Élohim émet de la protection d’éclair bleu et son ‘momentum’de volonté/énergie/action en réponse aux appels de l’humanité pour de la force et de la direction. Les auras d’Hercule et d’Amazonia sont chargées d’éclair bleu et ont une intense bordure d’un rose flamboyant.

Il est fort probable que le souvenir du dieu connu par les grecs sous le nom de Heraclès (en romain: Hercules) a été retenu d’une rencontre ancienne avec l’Élohim. Leur mythologie provient des jours anciens – probablement de l’Atlantide. Après des milliers d’années, cependant, les dieux et les déesses prirent des caractéristiques humaines dans l’esprit des gens à cause de la dégénérescence des facultés de vision intérieure de leur âme et de leur tendance à l’idolâtrie. À cause de cela, ce qui est présentement imputé à Hercule ne reflète pas nécessairement la réalité de l’Élohim.

Pour les anciens, Hercule était un «héros» – un de leurs plus illustres ancêtres, un intermédiaire entre les hommes et les dieux. Son nom signifie «la gloire de l’air». Hercule présidait au-dessus de tous les aspects de l’éducation hellénique. Dans cet aspect de l’athlète-héro, les Jeux Olympiques lui étaient attribués. On dit qu’au commandement de l’oracle de Delphes, Hercule passa douze années sous les ordres d’Eurysthée, qui lui imposa douze «travaux» ardus, voire impossibles à faire. Les étudiants des mystères plus profonds comprennent que l’histoire des travaux d’Hercule illustre la nécessité pour l’âme sur le sentier de l’initiation d’arriver à l’auto-maîtrise des énergies des douze hiérarchies solaires. L’image d’Hercule est vue dans une constellation apparaissant parmi les étoiles en tant que «Le Puissant» qui manie un gourdin dans sa main droite tandis que sa main gauche tient un serpent à trois têtes – le pouvoir de sa réalisation (main droite) de tuer les imposteurs de la Trinité dans les conditions planétaires (main gauche).

APOLLO ET LUMINA sont les Élohim du deuxième rayon (le rayon jaune) de la sagesse, l’omniscience, la compréhension, l’illumination et le désir de connaître Dieu par l’intellect du Fils, Seconde Personne de la trinité. Apollo et Lumina sont les gardiens de la conscience du Christ Cosmique. La flamme d’Apollo est jaune doré recouvert d’une enveloppe d’éclair bleu. La flamme bleue agit comme un champ de force d’énergie de protection entourant la lumière du Christ. Cet éclair bleu traverse la densité de l’erreur humaine et [l’énergie] mal qualifiée, dégageant la voie pour la flamme dorée de Lumina qui manifeste la perfection des sept aspects de l’intellect Christique. Les flammes jumelles Apollo et Lumina infusent la terre, l’air, le feu et l’eau de l’intelligence verrouillée dans le centre de l’atome – L’essence de l’intellect de Dieu, brillant comme un diamant.

Le dieu connu depuis longtemps par les grecs, le mythologique Apollon, pourrait bien être la représentation de leur souvenir d’une rencontre ancienne avec l’Élohim. Après des milliers d’années, cependant, les dieux et déesses assumèrent des trais de plus en plus humains dans l’esprit des gens. Par conséquent, ce que l’on attribue présentement à Apollon en tant que dieu de la mythologie grecque ne reflète pas nécessairement la réalité de l’Élohim. Apollon était connu dans la tradition pythagoricienne comme le symbole de la beauté masculine, le dieu solaire qui personnifie la lumière spirituelle dont le soleil est l’image physique. Il représentait la descente du ciel sur la terre. Apollo est considéré par certains comme le Logos Solaire, le Médiateur, Vishnu, Mithras, Horus, le Verbe Universel. Apollon était le législateur des états-villes de la Grèce. En tant que Dieu de la divination et de la prophétie, il communiquait avec les humains au moyen de prophètes et d’oracles, comme dans le fameux rituel de Delphes.

HÉROS ET AMORA sont les Élohim du troisième rayon (le rayon rose) de l’amour divin, l’omniprésence, la compassion, la charité et le désir d’être Dieu en action à travers l’amour du Saint-Esprit, Troisième personne de la Trinité. Héros et Amora infusent la terre, l’air, le feu et l’eau avec le pouvoir cohésif du Saint-Esprit [Holy Spirit], l’«Esprit-Moi-Entier» [Whole-I-Spirit], principe intégrateur de la vie. Par le pouvoir de leur amour, les planètes sont maintenues dans leurs orbites et les électrons continuent la ronde qui leur est assignée.

Héros aurait pu être connu par les anciens grecs en tant qu’Eros, aux romains en tant que Cupidon – personnification de la force cosmique, croyaient-ils, qui apporte l’harmonie au chaos, coordonnant les éléments qui constituent l’univers. La mythologie des grecs et des romains provient fort probablement de leur souvenir d’une rencontre ancienne avec l’Élohim. Depuis ce temps, cependant, les dieux et les déesses ont pris des caractéristiques humaines dans l’esprit des gens. Par conséquent, les figures mythologiques ne reflètent pas nécessairement la réalité des Élohim.

PURETÉ ET ASTRÉA sont les Élohim du quatrième rayon (rayon blanc) de la pureté, la perfection, l’espérance et l’harmonie. C’est la flamme de la Mère et la flamme de l’ascension, c’est-à-dire le désir de connaître et d’être Dieu à travers la pureté du corps, de l’intellect et de l’âme, par la conscience de la Mère Divine qui embrasse les lois naturelles gouvernant toute manifestation sur le plan terrestre.

Pureté maintient le schème de la perfection du Christ de tout ce qui est dans une forme manifestée, focalisant le feu blanc qui se trouve dans le cœur de chaque soleil et de chaque atome – la pure lumière blanche d’où émanent les sept ‘rayons’, ou aspects, de la conscience christique. Le bleu est considéré comme l’aspect féminin du blanc parce que le feu blanc de Pureté se ‘coalesce’en tant que bleu dans le plan de la Matière. En conséquence, Astréa, le complément féminin de Pureté, travaille vingt-quatre heures par jour à brandir le cercle et l’épée cosmiques de flamme bleue pour libérer les enfants de la Mère de tout ce qui s’oppose à l’accomplissement du plan divin contenu dans le cœur de Pureté. Astréa personnifie le concept hindou de Kali, la «tueuse de démons».

Vous pouvez rendre le cercle et l’épée de flamme bleue pratiques dans votre vie ainsi que Jésus-Christ l’a fait en exorcisant le garçon possédé d’un démon – celui qui gisait sur le sol, la bave à la bouche, et que les disciples n’arrivaient pas à guérir (Mt 17:14-21). Comme Astréa l’a expliqué, «les disciples avaient essayé encore et encore de chasser le démon hors de cet enfant, et je vous le dis, ils y sont allés à fond. Mais il leur manquait la foi et la connaissance de notre octave de lumière. Si mon cercle et mon épée cosmiques de feu bleu avaient été invoqués autour de cet enfant par n’importe quel de ces disciples, ils auraient constaté que le démon serait parti à l’instant même sans demander son reste. C’est le pouvoir de la lumière que Jésus lui-même invoqua. Il invoqua cette énergie de la flamme bleue, et celle-ci accomplit immédiatement la destinée que Dieu désirait qu’elle accomplît.»

Le cercle de feu bleu invoqué du cœur d’Astréa est d’un feu bleu-blanc étincelant qui oscille à la manière de deux anneaux concentriques de feu – le bleu d’Astréa, le blanc de Pureté – interchangeant les fréquences avec une telle rapidité qu’ils apparaissent comme l’action de l’éclair bleu-blanc clignotant autour des âmes, des planètes, des systèmes solaires, des galaxies – là où le besoin se fait sentir pour un renforcement de la volonté de Dieu dans le plan divin contenu au centre de feu blanc de l’être.

Quel que soit l’endroit et le moment où apparaît toute forme de discorde, sous quelque aspect que ce soit, vous devriez faire appel, au nom du Christ, à l’Élohim Astréa: «Fixe ton cercle et ton épée cosmiques autour de la cause et du cœur de cette condition.» Ensuite, voyez ce cercle de feu sacré se fixer autour de l’individu au niveau de la ceinture, autour de groupes entiers d’individus, autour d’édifices, autour de villes entières, autour d’états, de nations et même autour de la terre à l’équateur. Voyez cela avec votre œil intellectuel comme un anneau de brillante couleur saphir et diamant – un feu clignotant – ses flammes régulières, presque géométriques décortiquant, presque comme une scie rotative, les couches et les couches de discorde et de densité. Ensuite, visualisez l’épée de flamme bleue comme un pilier de feu bleu perpendiculaire avec le cercle de flamme bleue, brisant les matrices de ténèbres, fracassant les champs de force de la maladie, du pourrissement et de la mort. Et, par-dessus tout, voyez l’Élohim se tenir au-dessus de chaque individu pour lequel vous priez, tenant l’épée de flamme bleue à deux pouces de son épine dorsale et parallèle avec elle.

Voilà l’action par laquelle l’Élohim démagnétise l’être et la conscience de l’individu de toutes les manifestations anti-Dieu, anti-Christ et anti-Esprit, toutes les stratégies sinistres des êtres déchus et les énergies serpentines de l’esprit de chair. Peu importe où et quand vous invoquez le cercle et l’épée de feu bleu du cœur de Pureté et d’Astréa, vous pouvez avoir la certitude absolue qu’une action de ‘momentum’cosmique est en train de se passer.

CYCLOPÉA ET VIRGINIA sont les Élohim du cinquième rayon (rayon vert) de la vérité, de la guérison, de la constance et du désir de précipiter l’abondance de Dieu par le concept immaculé de la Sainte Vierge. Gardant le centre de focalisation pour l’œil omnivoyant de Dieu et la pureté de la précipitation, ces flammes jumelles aident l’humanité et les formes élémentales de la vie à précipiter l’abondance de l’Esprit de Dieu dans une forme manifestée.

L’apôtre Jacques a dit: «un homme à l’âme partagée est inconstant dans toutes ses voies» (Jc 1:8). Cyclopéa et Virginia focalisent la pureté de la vision unique, qui fut perdue lorsque l’humanité goûta au fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Par le foyer de l’œil omnivoyant de Dieu dans le chakra du troisième œil situé au milieu du front de chacun, ils irradient la vérité du plan original à travers une flamme verte unique émettant les rayons des sept couleurs des Élohim. Il s’agit d’un centre de focalisation de la pureté qui ennoblit l’homme par le caducée en spirale, lequel, lorsqu’il est élevé et ancré dans le front, est le symbole de sa victoire ailée et de son retour à l’harmonie.

Siégeant parmi les douze hiérarchies solaires, Cyclopéa occupe la position de la ligne de dix heures au nom des évolutions de ce système solaire, représentant la hiérarchie du Scorpion et enseignant l’usage correct des énergies créatrices. En tant que membre du Conseil Karmique, Cyclopéa représente le quatrième rayon de la pureté. Cyclopéa est aussi connu en tant qu’Élohim de la Musique, et c’est par la musique des sphères que Cyclopéa gouverne les activités du langage, de l’ouïe et de la vue, focalisant les rayons de concentration et de consécration pour les évolutions sous sa garde.

Cyclopéa et Virginia gardent la conscience vierge. Durant les conclaves tenues à tous les six mois à la retraite du Royal Teton, Cyclopéa libère des boules de feu bleu dans l’atmosphère de la terre par le centre de focalisation de l’œil omnivoyant situé à l’extrémité nord du sanctuaire. Ces boules et les rayons de lumière qui les accompagnent chargent la terre de l’action de la volonté de Dieu et de la pureté de la conception divine de chaque homme, femme et enfant sur la planète. L’action de l’éclair bleu traverse les effluves denses et pave la voie de la flamme cristalline de la pureté et du rayon émeraude qui constituent les mantrams de guérison du cœur de Cyclopéa et de Virginia qui purifient les quatre corps inférieurs des ‘courants de vie’auprès desquels ils exercent leur ministère.

L’aura de Cyclopéa est verte avec une réflexion du prisme de la Conscience Christique ressemblant à l’action du cristal; l’aura de Virginia est verte teintée de blanc.

PAIX ET ALOHA sont les Élohim du sixième rayon (rayon pourpre et or) de la paix, de la fraternité et du service véritable du Christ, ainsi que du désir d’être au service de Dieu et des hommes par la maîtrise de la Conscience christique. Paix et Aloha focalisent tous deux les flammes pourpre et or en tant qu’équilibre parfait des aspects masculin et féminin de la paix.

Les admonestations de l’Élohim Paix se sont avérées sans prix pour les étudiants de la lumière. C’est l’Élohim Paix qui introduisit l’usage du Grand Disque Solaire – un bouclier de feu blanc étincelant qui peut être placé devant le chakra du plexus solaire afin de dévier la discorde des autres et ainsi protéger la paix de l’univers des sentiments.

ARCTURUS ET VICTORIA sont les Élohim du septième rayon (rayon violet) de la liberté, le rituel, l’invocation, la transmutation, la transcendance, la miséricorde et le désir de rénover toutes choses par l’application des lois de l’Alchimie. Les pulsations de la flamme violette en provenance de leur cœur produisent le rythme et le rituel de l’application de la loi par le service et la révérence pour la vie. Arcturus emploie la flamme pourpre, focalisant l’action scientifique de la loi et l’essence transmutante de la liberté, tandis que Victoria irradie la flamme violette (couleur de l’orchidée), représentant la miséricorde et l’amour de la liberté.

Le service des Élohim du septième rayon à cette planète a été intensifié durant ce siècle en résultat de la dispensation accordée à Saint-Germain durant les années 30 pour la diffusion dans le monde extérieur des enseignements du JE SUIS. Auparavant, cette instruction n’avait été dispensée que dans les retraites de la Fraternité. En conséquence, à l’ouverture de l’Exposition du Siècle en Progrès à Chicago en 1933, Arcturus débuta l’action spécifique de la flamme de liberté pour l’assistance des Amériques. Durant cette décennie, d’autres êtres cosmiques sortirent du Grand Silence (nirvana) pour aider Saint-Germain dans sa formidable entreprise au nom des évolutions de la planète. Cette assistance a été augmentée et intensifiée durant ces récentes années, et le parrainage soutenu de la Grande Fraternité Blanche, des armées ascensionnées et des êtres cosmiques est évident par les dispensations qui ont été accordées.

http://www.ledifice.net

Note : Selon Miléna@OR, canal des Hathor, les sept Hathor correspondent aux sept Elohim dont parle la Torah, l’ancien testament. Elles sont androgynes à polarité féminine de Sirius. Elles se sont présentées à Miléna comme les 7 Aïmma Sha , les 7 Mères de Parole….

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email