Organisation Enseignante Lyricus

Discours 6

James, le créateur du matériel des WingMakers, a traduit ce discours. Il est un des éléments significatifs dans les méthodes d’enseignement utilisées par les enseignants de l’Organisation Enseignante Lyricus, dont James est l’un des membres. Il est rendu disponible pour la première fois. Ce discours est un dialogue entre un enseignant et son élève, et il est consigné pour sa valeur instructive, ainsi, d’autres personnes peuvent les utiliser.

Etudiant : Comment peut-on discerner sa voix intérieure de la voix qui a été apprise au contact de ce monde?

Enseignant : La voix de ce monde peut être reliée à la personnalité de l’ego, tandis que votre voix originelle murmure et vous encourage, depuis les profondeurs de votre cœur.

Etudiant : Mais la voix de mon cœur n’est pas nécessairement faite de mots, mais plutôt de sentiments. Et ces sentiments sont subtils et constamment changeants. L’espoir peut se changer en désespoir, ou l’amour en haine en une fraction de seconde.

Enseignant : Comme l’univers, le cœur a plusieurs niveaux. Le cœur dont je parle est expert pour exprimer une intelligence intuitive, dans un esprit de compassion et de compréhension. Lorsque vous entendez une voix intérieure qui chante cet équilibre, vous avez trouvé votre voix intime.

Etudiant : Est-ce que chacun possède cette voix intérieure et la capacité pour l’exprimer?

Enseignant : Non.

Etudiant : Pourquoi cette limitation est-elle imprimée à la nature humaine?

Enseignant : C’est simplement une conséquence des imperfections de l’instrument humain, se heurtant aux imperfections de l’environnement tridimensionnel.

Etudiant : Et ces imperfections soumettent l’expression du cœur et diminuent sa voix?

Enseignant : Pas plus que les nuages ne contrôlent le soleil et ne réduisent sa chaleur.

Etudiant : Ainsi, la voix intérieure continue à s’exprimer, bien que les imperfections rendent son chant inaudible?

Enseignant : Oui.

Etudiant : Pour user de votre analogie, comment peut-on éliminer les nuages?

Enseignant : Vous ne pouvez pas éliminer les imperfections, mais vous pouvez exercer votre suprématie à leur encontre pour des intervalles de temps. Imaginez si le ciel était toujours enveloppé de nuages. Le télescope n’existerait pas, n’est-ce pas?

Etudiant : Je suppose que non.

Enseignant : Imaginez que les nuages disparaissent, mais pour seulement un jour chaque année, et que ce soit seulement en ce jour que vous puissiez voir l’immensité de l’univers. Pensez-vous que le télescope serait inventé?

Etudiant : Peut-être…

Enseignant : La réponse est, oui. Dès que l’esprit humain comprend les profondeurs et les sommets de son univers, la volonté de l’appréhender – de l’étudier – est engagée.

Etudiant : Mais comment cela est-il relié à la voix intérieure du cœur?

Enseignant : Les imperfections de l’instrument humain et le monde tridimensionnel sont comme des nuages qui obscurcissent les profondeurs du cœur. Si vous pouvez voir au-delà de ces nuages, ne serait-ce qu’un instant, vous essaierez de joindre et de comprendre votre voix intérieure et de l’exprimer pleinement pendant votre vie, en dépit des imperfections.

Etudiant : Encore une fois, pour utiliser votre analogie, qu’est-ce que le « télescope » rapporté à la plus profonde expression du cœur?

Enseignant : Ce sont les techniques de l’intelligence intuitive.

Etudiant : Pouvez-vous me les expliquer?

Enseignant : Il y a une composante de l’instrument humain appelée poétiquement le Scribe du Cœur.

Votre histoire émotionnelle – chaque nuance – est enregistrée et inscrite à l’intérieur des circuits de votre cœur. Et ceci est, dans une large mesure, la source des « nuages » dont nous avons parlé plutôt.

Etudiant : Et ils ont besoin d’être écartés. Comment vais-je faire cela?

Enseignant : Tout d’abord, il est vital de comprendre le cœur. Le cœur est tellement plus qu’un muscle physique pompant du sang. C’est seulement la manifestation de surface de rien de moins que la source de votre intelligence intuitive. Le cœur énergétique est le modèle source du cœur physique.

Etudiant : Le modèle source?

Enseignant : De même que le cœur physique distribue de l’oxygène vivifiant pour le corps, de même le cœur énergétique distribue l’intelligence intuitive à l’esprit.

Le cœur énergétique est le modèle source pour la formation du cœur physique, et plus que cela, il est le point de connexion à la plus haute forme de conscience à partir de laquelle votre voix intérieure s’élève.

Etudiant : Mon cœur physique est basé sur un cœur énergétique, et ce cœur énergétique est cela même que je veux atteindre?

Enseignant : Pensez-y de cette façon. Le cœur est dimensionnel et avec de multiples facettes. Il exprime des courants émotionnels ; régule des fonctions physiologiques ; active certaines réactions chimiques cérébrales ; communique partout dans le corps et l’esprit ; reçoit des empreintes pré-cognitives de vos environnements futurs ; et vous connecte à tous les autres états d’existence.

Le cœur est aussi la porte d’entrée de la fréquence de compassion de l’amour – la force la plus pure du multivers.

Etudiant : Je n’avais jamais entendu parler de cela avant. Que voulez-vous dire par la fréquence de compassion de l’amour?

Enseignant : L’amour, comme toutes les choses dimensionnelles, peut être partagé en un spectre de fréquences – chaque fréquence étant une partie du tout, mais chacune possédant une intelligence différente.

Etudiant : Intelligence?

Enseignant : Est-ce que toutes les formes d’amour sont les mêmes?

Etudiant : Bien sûr que non.

Enseignant : L’amour imprégné de compassion et de compréhension est différent de l’amour acharné et égoïste, n’est-ce pas?

Etudiant : Oui… mais je n’y pensais pas en terme de différences dans l’intelligence de l’amour lui-même, mais plutôt en fonction de la personne qui l’exprime.

Enseignant : C’est parce que vous ne comprenez pas que les émotions ont une intelligence gravée selon leur fréquence propre, ni comment cette fréquence résonne avec les plus hauts circuits du multivers.

Etudiant : Je ne comprends pas.

Enseignant : Pensez au multivers comme à onze sphères holographiques de conscience, chacune imprégnant celle qui est plus à l’intérieur.

Seule la sphère externe contient toutes les sphères, et c’est la conscience de la Source Première, tandis que la sphère la plus intérieure est la conscience des objets inanimés comme une pierre ou un coquillage.

L’amour est distribué selon des fréquences qui résonnent en harmonie avec chacune de ces « sphères » ou champs de conscience.

De la même façon, le cœur lui même est composé de différentes couches de conscience, et chaque « couche » est douée d’une intelligence de perception et d’expression propre.

Cette intelligence est reliée au cerveau et à l’esprit supérieur, de sorte que l’instrument humain est capable de s’exprimer à partir de n’importe quelle fréquence dominante ou sphère du multivers.

Etudiant : Y compris le niveau de la Source Première?

Enseignant : Oui.

Etudiant : Ainsi, le cœur est le multivers en chacun de nous?

Enseignant : Il est la porte d’entrée sur le multivers à cause de son aptitude à décoder les fréquences émotionnelles depuis les plus hauts niveaux du multivers, et à les exprimer dans des environnements tridimensionnels au travers d’un instrument humain.

Etudiant : Je pensais que le cerveau était l’organe suprême de l’instrument humain. Le chakra coronal, le troisième œil… ne sont-ils pas associés au cerveau et à l’esprit supérieur ? Ne sont-ils pas plus intimement reliés à la vibration de la Source Première que le cœur?

Enseignant : Le cœur opère à la plus haute fréquence à l’intérieur de l’instrument humain. Les émotions sont même plus rapides que la vitesse de la pensée. Elles agissent en-dehors de l’espace/temps quand elles sont en résonance avec les plus hauts circuits du multivers.

Etudiant : Si le cœur opère à la plus haute fréquence, alors les émotions sont plus certainement les catalyseurs qui nous éveillent à nos véritables moi?

Enseignant : Oui, et c’est pourquoi les expériences spirituelles les plus profondes sont tissées à partir des fibres émotionnelles du cœur plutôt qu’à partir des pensées de l’esprit.

Etudiant : OK, alors comment tout cela est-il relié au nettoyage des débris émotionnels qui se sont fixés sur mon cœur?

Enseignant : Ce n’est pas le cœur lui-même qui a été gravé. Les débris émotionnels passent du cœur au cerveau et dans le réseau neuronal qui l’entoure. Ainsi, le nettoyage emprunte le même chemin et c’est un processus, non un événement.  Il commence avec la fréquence de compassion de l’émotion qu’on appelle pardon.

Cette fréquence peut être suscitée à l’intérieur de votre cœur par ce commandement : De même que la lumière de mon cœur brille, il en est de même de ma capacité à pardonner. À mesure que le pardon s’écoule dans mon cœur, il s’élève et remplit ma tête toute entière avec la lumière la plus délicate et la plus raffinée que l’on puisse imaginer, et à partir de cette lumière, une compassion pour mon passé s’installe, et tout ce qui est arrivé est réécrit dans cette lumière.

Pendant que cette invocation est récitée, vous pouvez écouter les mots avec attention et les laisser dessiner des images visuelles dans votre cœur.

Etudiant : C’est intéressant. On m’a toujours appris à former des images dans mon esprit, mais jamais dans mon cœur.

Enseignant : La visualisation n’est pas confinée dans un endroit particulier du corps ou de la tête. Elle peut se dérouler n’importe où par projection. Simplement, projetez les images dans la région au centre de votre poitrine. Celui qui regarde la projection peut être en dehors de votre corps, observant d’une distance de quelques mètres.

Etudiant : Qui observe en dehors de mon corps?

Enseignant : Vous-même.

Etudiant : Est-ce une des techniques qui fait partie des techniques de l’intelligence intuitive dont vous parlez?

Enseignant : Oui, mais cette technique comporte des facettes additionnelles. Quand vous avez achevé ce premier pas, il en reste trois.

Etudiant : Quels sont-ils ?

Enseignant : Le deuxième pas consiste à laisser s’installer la lumière. Cela suppose que vous perceviez la lumière comme un très, très subtil brouillard jaune doré, en suspension, et cependant en mouvement au-dessous du niveau de perception. Il est important de sentir que ce mouvement de la lumière à l’intérieur de votre tête possède de l’intelligence – capable de reconstruire, réécrire, adapter votre histoire émotionnelle.

Etudiant : Et en appliquant cette technique, je peux commencer à dissiper les « nuages » de mon histoire émotionnelle?

Enseignant : Oui, mais la visualisation et l’imagination sont des éléments vitaux de ce processus. Encore une fois, je veux insister sur le fait qu’il s’agit d’un processus qui requiert une pratique assidue pendant un certain temps – généralement trente jours ou plus.

Etudiant : Pourquoi la visualisation et l’imagination sont-elles si importantes dans ce processus?

Enseignant : Elles engagent l’intelligence essentielle du cœur et la réceptivité du cerveau qui en résulte.

Etudiant : Vous dites que le cerveau interprète les signaux du cœur en fonction de leur… clarté?

Enseignant : Le cerveau supérieur est conçu pour « lire » les signaux du cœur en se basant sur leur degré de netteté en termes d’énergie visuelle et d’authenticité des émotions.

Etudiant : Energie visuelle?

Enseignant : Quelles que soient les images projetées dans la région du cœur, elles sont dotées d’énergie.

Dans la mesure où vous pouvez visualiser l’image clairement, projetez-la dans la région de votre cœur et imprégnez-la avec les émotions essentielles de votre cœur. Vous enverrez un signal bien plus puissant à votre cerveau supérieur. C’est à cette puissance que le cerveau supérieur répond.

Etudiant : De quelle façon ?

Enseignant : Dans le cadre de ce dialogue, cela facilite le déroulement de l’action de réécrire votre histoire émotionnelle dans la fréquence de la compassion et de la compréhension.

Etudiant : Ainsi, le cœur et le cerveau sont des partenaires, mais en fin de compte le cerveau décide d’agir soit au signal… soit aux directives venant du cœur ?

Enseignant : Exactement comme le cœur physique a une contrepartie énergétique ou quantique, il en est de même pour le cerveau. Ces deux organes et leurs systèmes périphériques – aussi bien aux niveaux physiques que quantiques – sont totalement intégrés, d’une manière que la science commence seulement maintenant à comprendre.

Ce n’est pas tant que le cœur transmette un ordre au cerveau, et que le cerveau, détectant la puissance ou les directives choisisse d’agir ou pas.

Le cœur et le cerveau forment un système unifié qui traite et recycle l’énergie, l’information et l’intelligence à l’intérieur de l’instrument humain.

Ce système opère avec la plus grande efficacité, pour exprimer son intelligence innée dans des environnements tridimensionnels, lorsqu’il est entraîné par l’énergie originelle du cœur qui est compassion et compréhension.

Etudiant : Vous parlez de compassion et de compréhension, mais n’est-ce pas l’amour inconditionnel qui est la fréquence essentielle du cœur?

Enseignant : Je préfère me référer à ces fréquences essentielles en utilisant des expressions qui ne sont pas aussi mal comprises que le terme amour inconditionnel.

Etudiant : Vous avez aussi mentionné que l’authenticité des émotions était un élément clé dans la façon dont le cerveau réagit à cette technique. Pouvez-vous développer cela ?

Enseignant : Quand vous voyez une pièce de tissu depuis une distance de vingt mètres, que distinguez-vous ?

Etudiant : Sa couleur.

Enseignant : Et quand vous pouvez tenir cette même étoffe et l’examiner de près, que se passe-t-il alors?

Etudiant : Je suppose que la texture devient plus importante… la sensation au toucher.

Enseignant : Et la subtilité du dessin?

Etudiant : Oui, je suppose qu’à vingt mètres on ne risque pas de voir aucune des structures subtiles qui auraient été tissées dans l’étoffe.

Enseignant : Les émotions sont imprégnées par des textures et des subtilités.

Le système du cerveau supérieur est conçu pour scruter les données émotionnelles arrivant du système du cœur et déterminer si les textures et les subtilités des données proviennent des fréquences essentielles du cœur, ou sont des dérivées de l’environnement tridimensionnel et/ou de l’histoire émotionnelle.

Etudiant : Le cerveau supérieur effectue cette détermination ? Comment sait-il?

Enseignant : Avez-vous remarqué l’usage que je fais du mot « Conçu »?

Etudiant : Oui, mais je ne suis pas certain de l’avoir entendu comme vous le faites.

Enseignant : Les systèmes du cœur et du cerveau ont été conçus pour permettre à ceux qui sont capables d’utiliser leur imagination au diapason des fréquences essentielles du cœur, d’accéder à la plus haute fréquence, la plus haute intelligence de la mémoire génétique.

Cet accès fait d’eux les prophètes et les philosophes de l’humanité – les porteurs de sagesse qui élèvent toute l’humanité.

Etudiant : Alors, seulement ceux qui ont cette connaissance seraient capables d’atteindre cet état supérieur?

Enseignant : Non. Chacun en est capable.

Etudiant : Chacun?

Enseignant : Faudrait-il exclure quelqu’un?

Etudiant : Que dire de ceux qui font le mal consciemment?

Enseignant : Une vie de 4 000 semaines pour explorer et comprendre le cosmos infini est l’explication du mal.

Etudiant : Je ne comprends pas.

Enseignant : Nous sommes bons, des êtres spirituels, non pas à travers nos manières d’être, mais par notre nature intrinsèque – notre origine. Nous avons tous accès à cette connaissance supérieure, non pas par notre façon d’agir, mais simplement en étant ce que nous sommes.

Etudiant : OK, je crois que je comprends, et à un certain niveau, je suis soulagé d’entendre cela. Cependant, toute ma vie j’ai vécu avec la conviction que la divinité est quelque chose qui doit être gagnée. Ceux qui sont faibles et facilement emportés par les forces obscures n’ont pas la possibilité d’accéder aux techniques qui pourraient renforcer leur avidité, leur haine, ou leurs penchants pour le mal. Ce que vous me dites maintenant c’est que les techniques de l’intelligence intuitive sont disponibles pour tout un chacun.

Enseignant : Elles le sont. Cette conviction dont vous parlez est un artefact des écoles de mystère et des pratiques ésotériques qui utilisent les techniques de libération comme des récompenses envers la loyauté.

Etudiant : Mais est-ce que certaines personnes ne risquent pas d’abuser de ces techniques, les utilisant pour des buts égoïstes ou même malfaisants?

Enseignant : Je viens d’expliquer que le cœur et le cerveau sont un système intégré conçu pour activer, accéder et exprimer les plus hautes fréquences de la compassion et de la compréhension, et que le cerveau assume la fonction d’évaluer l’authenticité des émotions du cœur.

Cette habileté, cette intelligence, cette perspicacité, quel que soit le nom que vous lui choisissiez, est absolue et innée à l’intérieur de toutes les formes de vie supérieures.

Personne ne peut utiliser les techniques de l’intelligence intuitive si le cœur transmet des données au cerveau qui sont des dérivées des distorsions émotionnelles que l’on trouve dans les environnements tridimensionnels.

Etudiant : Je ne comprends toujours pas comment le cerveau connaît la façon de faire cela, mais continuons. Pouvons-nous réexaminer la technique que vous avez commencé à expliquer?

Enseignant : Il y a quatre étapes dans cette technique particulière. Son but est d’aider le pratiquant à refondre son histoire émotionnelle selon la fréquence de la compassion, et grâce à cela, lui permettre un accès plus profond, une expression plus fluide et à la demande de sa voix intérieure ou intelligence intuitive.

Etudiant : Cette technique a-t-elle un nom?

Enseignant : Seulement si vous lui en donnez un.

Etudiant : Et vous avez dévoilé seulement deux des quatre étapes jusqu’à présent?

Enseignant : Oui, nous avons traité les deux premières : celles de l’invocation et de l’imagination. La troisième partie est à venir.

Etudiant : De quoi s’agit-il?

Enseignant : Quand vous réglez avec précision votre imagination, et que vous voyez la subtile fréquence lumineuse à l’intérieur de la région de votre tête et que vous lui permettez – en un sens – d’élire domicile, vous devez adopter une attitude intérieure d’abandon et de lâcher-prise.

Etudiant : Pour quoi?

Enseignant : Pour obtenir les résultats de la pratique. Par le fait que l’histoire émotionnelle que vous avez accumulée dans votre réseau neuronal et quantique, appelé l’instrument humain, pourrait subir un changement ou une modification.

Etudiant : Mais si j’applique la technique, n’ai-je pas déjà cédé devant les résultats? Je veux dire, pourquoi pratiquerais-je cela si je n’étais pas sincère?

Enseignant : Votre désir pour le bénéfice final, dans ce cas, une plus profonde connexion avec votre intelligence intuitive, pourrait éclipser votre enthousiasme à voir la sagesse à l’œuvre, et différer la gratification pour les choses que vous désirez

Etudiant : Vous voulez dire que je pourrais devenir impatient?

Enseignant : Il est plus que probable que vous aurez moins tendance à laisser les deux premières étapes de ce processus se déployer organiquement – à leur rythme propre – dans le but de réécrire votre histoire émotionnelle. C’est la raison pour laquelle cette troisième étape fait partie de la pratique.

Etudiant : Comment faire pour lâcher-prise, comme vous l’appelez? Y-a-t-il une technique particulière?

Enseignant : C’est simple, et cependant difficile en même temps. Lâcher prise c’est avoir confiance. Avoir confiance c’est croire en l’intelligence à la fois de votre moi le plus profond, aussi bien qu’à l’origine de laquelle elle s’élève. C’est la partie facile.

La partie difficile c’est de comprendre que le jugement de la personnalité-ego est pris en défaut, et est d’une certaine façon antithétique avec l’intelligence intuitive. Cette phase de la technique consiste à lâcher-prise de tout jugement à propos de vos progrès dans le cours même du processus.

Etudiant : Que voulez-vous dire? Je ne suis pas sûr de comprendre.

Enseignant : Si en écartant les nuages de votre histoire émotionnelle, vous améliorez l’accès à votre intelligence intuitive ou voix intérieure, l’ego cherchera des preuves de vos progrès pour satisfaire son désir ardent et inné d’accomplissement.

L’ego n’est pas quelque chose qui doit être banni, ignoré ou accusé pour cette attitude, mais il doit être plutôt affiné.

Etudiant : Cela fait-il partie de la technique du lâcher-prise?

Enseignant : Oui.

Etudiant : Comment ?

Enseignant : Lâcher-prise est un impératif psychologique lorsqu’un individu aspire à se connecter et à exprimer son intelligence intuitive.

Votre ego est expert dans l’exploitation des forces inférieures et extérieures, de la même façon que votre cœur est expert dans l’utilisation des forces supérieures et intérieures.

En cherchant à vous aligner sur ces forces intérieures, votre ego percevra l’effort et le processus en jeu comme étant une distraction futile, loin des problèmes du monde réel qui vous assaille de toute part. La réponse instinctive de la personnalité-ego, dans ce cas, est de percevoir la concentration sur les fréquences essentielle de votre cœur comme une erreur.

Etudiant : Pourquoi ?

Enseignant : Parce que l’ego réside dans l’esprit inférieur, et que son attachement au corps physique se fait principalement à travers la perception cérébrale visuelle de sa réalité dominante – le monde tridimensionnel. Pour le pur ego, le cœur est simplement un appendice ennuyeux du corps physique qui fait preuve de faiblesse.

Etudiant : OK. Je pense comprendre la raison pour laquelle le lâcher-prise est la troisième étape, mais comment dois-je spécifiquement pratiquer cela ?

Enseignant : Respirer par l’entremise de la région de votre cœur est la méthode pour entremêler les désirs de l’ego avec les capacités du cœur, et c’est la méthode même du lâcher-prise.

Etudiant : Comment vais-je faire cela ?

Enseignant : Après avoir achevé les deux premières étapes, concentrez votre attention sur votre respiration. Imaginez que votre inspiration transporte les désirs de votre ego dans une chambre intérieure de votre cœur quantique. Puis, imaginez que ce désir d’accomplissement – sous la forme de l’inspiration – est suspendu dans cette chambre intérieure en retenant votre souffle. Comme vous faites cela, votre souffle est entremêlé avec l’afflux de compassion qui se déverse depuis votre cœur quantique ou énergétique. Maintenant, expulsez ce souffle nouvellement dynamisé à travers la région de votre cœur, et à chaque fois que vous expirez, répétez cette phrase : « Laissez-le dans le mystère briller de sa propre lumière. » Faites cela six à huit fois.

Etudiant : C’est tout?

Enseignant : Oui.

Etudiant : Je m’attendais à ce que la partie du lâcher-prise soit plus compliquée et difficile.

Enseignant : La difficulté, c’est lorsque la technique du lâcher-prise vous fait défaut, ou que vous pratiquez la technique sans authenticité des émotions et sans énergie visuelle.

Etudiant : Quelle est la quatrième et dernière étape de ce processus?

Enseignant : On parle parfois de distribution de lumière, bien que je préfère y penser en terme de connexion de lumière.

Etudiant : Comment cela marche-t-il?

Enseignant : De même que le cœur physique distribue l’oxygène par l’intermédiaire du sang jusqu’à la périphérie du corps physique, de même le cœur quantique distribue la lumière par l’intermédiaire de l’énergie visuelle et de l’authenticité des émotions jusqu’aux frontières de l’instrument humain.

La technique de distribution de la lumière consiste à imaginer que la lumière circule – sans entraves – partout dans le moi spacieux.

Etudiant : Je ne suis pas sûr de bien comprendre.

Enseignant : L’instrument humain se compose du corps physique, du système des émotions, et des facettes du mental.

La grille qui interconnecte ces éléments et qui est la cause qui leur permet de fonctionner de façon efficace en tant que système, est semblable aux veines et aux artères du corps physique.

Cette grille transporte de la lumière qui à son tour unifie un champ quantique, lui permettant d’opérer indépendamment du multivers. Nous nous référons parfois à cette grille individuée en parlant du moi spacieux.

Etudiant : Ainsi, je suis cette confédération flottante de particules de lumière qui, d’une manière ou d’une autre, se débrouillent pour s’agréger en un corps et en un mental, et pour cela j’ai besoin de visualiser la lumière se distribuant sans blocages ni interruptions. Est-ce cela?

Enseignant : Vous avez simplement besoin de placer votre attention sur la réalité de ce que vous êtes. Cela ne prend que quelques instants, mais il est crucial que vous pratiquiez cette technique fréquemment et de façon spécifique.

Etudiant : Combien de fois ?

Enseignant : Cela dépend de vous, mais vous ne sauriez en faire trop.

Etudiant : Et pourquoi devrais-je même avoir besoin d’être conscient de cela ? Il semble que la lumière s’écoule tout aussi bien sans mes directives.

Enseignant : C’est vrai, mais vous ne la dirigez pas, vous y accédez, abordant ce treillis holographique de lumière qui est la structure fondamentale de votre existence dans l’environnement tridimensionnel.

Etudiant : Peut-être pourriez-vous seulement expliquer la technique, et j’arrêterai de poser des questions.

Enseignant : Si vous pouviez concentrer cette grille de lumière – la rendre plus brillante, plus intense ; que pensez-vous qu’il en résulterait ?

Etudiant : Plus d’énergie?

Enseignant : Non. En fait cela peut avoir l’effet contraire, en ce sens que le corps est fatigué et affaibli.

Etudiant : Alors distribuer la lumière ce n’est pas la concentrer?

Enseignant : Non. C’est équilibrer le quotient de lumière à l’intérieur de l’instrument humain et s’assurer qu’il est cohérent, rythmé, et s’écoule librement.

Etudiant : On a l’impression que vous décrivez le cœur physique de nouveau.

Enseignant : C’est l’état naturel du cœur et de l’instrument humain tout entier, mais dans les interactions quotidiennes avec l’environnement tridimensionnel, l’instrument humain peut perdre cet équilibre et glisser dans un état d’existence incohérent, arythmique et embrouillé.

Le cœur perçoit cet état et, sans connaître les techniques appropriées, réagit de façon à ravitailler le dysfonctionnement mental et l’insuffisance physiologique avec son énergie.

Etudiant : Une plus épaisse couche de « nuages »?

Enseignant : Exactement. C’est pourquoi cette étape du processus est importante car elle aide le cœur à synchroniser son énergie avec les structures plus profondes, sub-quantiques, dont vous dépendez.

Etudiant : Que dois-je faire ?

Enseignant : Pouvez-vous visualiser votre cœur battant dans votre poitrine et distribuant l’oxygène à votre corps et à votre système cérébral?

Etudiant : Oui.

Enseignant : Imaginez que cette même fonction se déroule dans votre cœur quantique ou énergétique, et qu’à la place des veines et des artères, il y a des filaments de lumière qui divergent de votre cœur quantique et vous connectent à une grille plus large.

Cette grille est à l’origine de votre existence en tant qu’entité physique. Maintenant, vous pouvez penser à ces filaments comme étant aussi bien des racines que des ailes. Des racines en cela qu’elles ancrent et fondent votre existence ; et des ailes en cela qu’elles apportent élévation et expansion dans votre vie.

Tout au long du jour, ressentez simplement la structure énergétique qui vous entoure. Quand vous faites cela, imaginez que votre cœur se « branche » ou se connecte à cette structure, même si vous ne parvenez pas à la visualiser ; sentez sa présence comme celle d’un sol primordial donnant l’énergie-vie.

Sentez cette connexion comme une pulsation rythmique de lumière s’écoulant depuis la grille, dans le système de votre cœur, puis circulant depuis votre cœur jusque dans le restant de votre corps.

Etudiant : Je ressentais cela tout en vous écoutant.

Enseignant : C’est la technique pour la quatrième et dernière étape.

Etudiant : Est-ce que cette quatrième étape doit être pratiquée de concert avec les trois autres techniques?

Enseignant : Il n’est pas requis de la pratiquer lorsque vous êtes occupé avec les trois autres étapes. Cette quatrième technique peut être appliquée tout au long du jour, et ne nécessite qu’une poignée de secondes. On peut l’exécuter une vingtaine de fois chaque jour, et ce pour le restant de votre vie. C’est une technique qui rééquilibre et nourrit les fréquences essentielles de votre cœur et qui garantit qu’elles sont distribuées partout dans l’instrument humain. Elle active les courants intérieurs.

Etudiant : Que sont-ils?

Enseignant : Quand une rivière perd de son courant, que se passe-t-il?

Etudiant : Le flot ralentit et devient stagnant.

Enseignant : La clarté et le tempo sont reliés, n’est-ce pas?

Etudiant : Je crois que c’est vrai en ce qui concerne les rivières, mais je suppose que vous parlez aussi du système humain.

Enseignant : Exact.

Etudiant : Ainsi, les techniques de l’intelligence intuitive ont réellement de multiples facettes dans ce qu’elles apportent à l’individu?

Enseignant : Si vous pouvez accéder à votre intelligence intuitive, en un sens, accroître la largeur de bande de votre connexion à l’énergie lumineuse de la grille qui vous soutient, un seul mot peut vous catapulter dans la compréhension, quand auparavant une centaine de livres vous laissait dans l’ignorance.

L’intelligence intuitive c’est la puissance du cœur quantique qui tombe goutte à goutte dans le monde tridimensionnel. C’est la clé vers la connaissance qui importe vraiment. Car cette connaissance change tout dans les dimensions du passé, du présent et du futur.

Etudiant : Je vais pratiquer cela fidèlement. Merci d’avoir partagé tout ceci avec moi.

Enseignant : C’est mon honneur.

https://www.elishean.fr

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Pour être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau et recevoir des conseils pour optimiser notre Ascension individuelle et collective... Recevez la Newsletter du Réseau Elishean


Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email