ÊTRE ENSEIGNEUR

St. Germain en collaboration avec
Tobias et Métatron, transmis par Sabine Wolf

Leçon 19 L’Obscur du monde – 2ème partie : Les premiers espaces de l’ère dernière

L’ère de Poussière L’Obscur et la Lumière intérieurs

Mystères

Chaque lettre et chaque chiffre, chaque forme et chaque mouvement représente un aspect de cette intelligence cosmique qui crée des firmaments et gouverne les étoiles, les fondements et les cerveaux – entités de la conscience ouverte, du Quantum (voir leçon 9). Chaque calcul de position des planètes, d’horoscope de naissance, de nombres et de noms n’est possible que parce que toutes les choses sont issues, de manière identique pulsant en une seule et unique “danse de vie“, de la PRÉSENCE-UNE et possèdent une signification propre qui inclut cependant tout le reste.

Ainsi, chaque forme, chaque mouvement et chaque fonction possède une signification simple et claire qui vous aide à apprendre à vous connaître. Théoriquement et techniquement parlant, cela entraîne des relations compréhensibles et plausibles – bon et bien. Du point de vue pratique et spirituel, l’explication intérieure de la manifestation extérieure des mystères vous rapproche de votre vie, ne serait-ce que parce que cela vous amène à faire une pause de temps en temps, pendant laquelle vous respirez profondément. N’essayez pas, pour l’amour du Ciel, de vouloir tout comprendre de manière théorique et cartésienne! Contentez-vous de lire, laissez-vous iriser et imprégner, secouer et ébranler et endormez-vous au beau milieu. Chaque vrai mouvement et vraie transformation échappe à votre conscience d’éveil.

En anatomie spirituelle, l’observation n’est en aucun cas une fin en soi ou simplement l’assouvissement d’une ardeur de recherche spirituelle. Votre Esprit divin crée ses corps selon ses lois et s’exprime donc aussi dans votre corps physique. Il vous conduit à la reconnaissance et à l’expérience de vous-mêmes. Après avoir longtemps voulu oublier qui vous êtes, il est temps que vous appreniez et ressentiez que les forces de la Vie Éternelle et de la Mort ont leur domicile en votre corps.

Il est très probable que vous ayez des réactions physiques au cours de votre lecture: sous forme de fatigue ou de nervosité, par des images intérieures, des sentiments d’être “irrigué“, accompagnés peut-être d’une attitude intérieure de résistance et de refus. L’Esprit vous ayant donné ces textes et ces connaissances, il sera avec vous pendant votre lecture – et, pour peu que vous l’acceptiez, il vous effleurera et vous traversera. Nous vous souhaitons de tout cœur cette expérience de bienfait et de bonheur.

L’ère de Poussière

L’Obscur et la Lumière au début de l’ère de Poussière

L’Obscur Intérieur incarné

Nous en arrivons maintenant à la Lumière et à l’Obscur Intérieurs incarnés (LOI). Nous sommes au début de l’ère de Poussière, alors que vous venez de créer votre propre cœur et que, par sa scission et sa division, vous commencez à former vos corps physiques. À partir de l’instant où vous avez placé en votre cœur la division de l’espace et du temps, vos champs énergétiques ont subi une forte baisse. Ils chutèrent littéralement dans la solidité matérielle. Cela signifie que vos corps physiques n’ont jamais existé en dehors de la séparation et de la division. C’est justement par elles qu’ils ont été engendrés. C’est parce que vous avez fait cette scission dans votre coeur que vos corps se sont solidifiés.

Et c’est là qu’il y a la plus grande contradiction entre votre existence et votre volonté. D’un côté, vous vous agrippez à vos corps et ne voulez pour rien au monde les quitter parce que vous croyez qu’ils représentent la totalité de votre être – d’un autre côté, vous voulez vous libérer de toute séparation, de toute division ou scission ainsi que de la souffrance qui les accompagne parce que vous les croyez non-naturels et superflus. Mais ceci est une erreur. Votre corps n’existe que parce qu’il y a division et scission.

Aussi longtemps que vous séjournez dans votre corps physique, vous ne pouvez espérer vivre un jour libre de souffrance, de séparation, de peur ou d’affliction. Ce n’est pas un hasard si votre corps physique est également nommé “corps de douleur“ car il s’est formé à partir de cela même que vous ressentez comme de la souffrance: la scission, la division et la séparation. Il s’est formé pour que vous puissiez ressentir la souffrance et qu’à la fin du temps vous la transformiez en quelque chose de nouveau.

Vous ne pouvez espérer être libres de souffrance et d’Obscur tant que vous êtes incarnés. Mais la souffrance qui vient à vous, l’Obscur qui vous entoure, l’effroi qui traverse vos espaces vitaux, ils peuvent, eux, vraiment attendre de vous que vous les laissiez circuler: que vous les receviez, les respiriez et les relâchiez – de pair avec le souffle d’expiration de la respiration planétaire de ce changement d’ère.

Les plus sages et les plus nobles d’entre les humains souffrent les plus grandes souffrances – et pourtant ils ne souffrent pas vraiment. Ils attirent à eux la souffrance du monde. Ils le font de manière consciente et délibérée, et cela se produit à travers leur rayonnement. Quand leur corps souffre, la sérénité de leur esprit ne s’en trouve cependant pas perturbée. Mais ne confondez surtout pas cela avec la mortification des martyres du Moyen-Âge, qui recherchaient la douleur parce qu’ils croyaient avoir bientôt terminé le cycle de leur évolution. Il n’y a pas de cycle à traverser, il n’y a que l’être, la présence. Ne recherchez pas la souffrance. Si elle arrive, recevez-la à cœur grand ouvert et respirez profondément. Laissez-la passer à travers vous. Elle ne désire que la Lumière, et c’est dans votre cœur que s’en trouve le seuil.

Pendant la première ère de Cristal et lors de l’ère de Poussière, vous avez préparé les outils de votre évolution physique. Ces outils sont de caractère gravitant (descendant) et lévitant (ascendant), lumineux et obscurs, masculins et féminins, dilatants et condensants, électriques et magnétiques – non-mesurables par vos appareils mais perceptibles cependant, hautement actifs et efficaces. Il s’agit de vos SENTIMENTS. Vos sentiments humains positifs et négatifs sont en mesure de préserver un équilibre électromagnétique dans vos corps, de faire se fusionner les pôles et de conduire ainsi à l’immortalité. Mais avant d’avoir développé ces capacités, ils causeront préalablement le déséquilibre et le désordre dans le corps et en souffriront en même temps. Pendant de nombreux millénaires, soit ils allumeront dans vos corps des incendies de souffrance, soit ils engendreront des enraidissements magnétiques.

La première et la deuxième force

La première force de l’Obscur Intérieur incarné, et la plus forte, ce sont les pôles négatifs de vos organes internes (voir “Lumière organique“, leçon 7) et de votre système hormonal (voir plus bas). La deuxième force de l’Obscur Intérieur incarné, ce sont vos pensées et sentiments négatifs. Mais cette deuxième force remportera contre la première et la transformera, car elle est du ressort de votre volonté tandis que la première est votre existence en soi – votre être provisoire transformable. L’Obscur et la Lumière Incarnés représentent le courant électromagnétique de vos sept plans d’incarnation. Chacun de ces plans possède des courants propres et des courants communs. Ceux-ci sont les passerelles entre la première et la deuxième force.

L’ensemble de votre existence physique a, d’une part, été formé par une scission et une séparation, ce qui a, d’autre part permis qu’il réunisse en lui le pôle électrique et le pôle magnétique. L’Obscur et la Lumière Énergétiques de l’ère de Calcaire ont été liés l’un à l’autre dans l’espace le plus réduit qui soit et règnent maintenant en tant qu’une entité unique de force/force-contraire, d’attirance/répulsion, de Lumière/Obscur, de moins/plus dans chacune des cellules de votre corps. Cette entité véritablement puissante de la dualité, aussi bien sous forme séparée que reliée, doit maintenant être surmontée, car elle n’est que provisoire.

Les représentants des ères

Messages de la Lumière et de l’Obscur dans le corps

La Lumière et l’Obscur des diverses ères possèdent des milliards de points énergétiques dans vos organes. Ces points sont reliés dans leur fonction à vos différents outils d’évolution: vos SENTIMENTS. Selon le sentiment que vous choisissez, ce sont les points de Lumière ou les points d’Obscur qui prédominent.

Vous vous rappelez de vos chakras Alpha et Oméga qui sont situés sur votre axe vertical, l’un au dessus de la tête et l’autre sous le coccyx (voir leçon 2). Ils sont les représentations non-physiques de la Lumière et de l’Obscur Énergétiques, les ambassades interdimensionnelles de votre ère de Calcaire. En plus d’eux, il existe un siège principal physique de l’électromagnétisme cosmique, une succursale physique de la Lumière et de l’Obscur dans l’hypophyse, la glande centrale de vos systèmes nerveux et hormonal, ainsi que dans les gonades. À chaque nouvelle incarnation, vous formez en premier cet édifice interdimernsionnel – et vos corps ensuite autour d’eux.

L’Obscur et la Lumière Créateurs de la première ère de Cristal possèdent, eux aussi, un siège non-physique dans votre sur- et subconscience. Le siège physique de LC se trouve dans votre cœur, dans le nœud sinusal, et celui de OC réside dans le pancréas.

Bien avant la fécondation, le système nerveux du cœur approvisionne le corps en ce courant spirituel de Lumière et d’Obscur grâce auquel la vie physique devient possible. Même trois jours après la mort clinique, un réveil du corps est encore possible. La volonté et la force de ce réveil n’appartiennent cependant pas au monde physique, à la famille ou aux médecins, mais relève uniquement de l’Esprit supérieur qui est à même de prendre cette décision et de renvoyer “son humain“ dans la vie physique. Ce n’est qu’au terme de ces trois jours que l’âme s’est complètement détachée du corps. C’est pourquoi il serait bon que vous laissiez vos morts reposer trois jours avant que vous ne réfrigériez leurs corps, que vous ne les incinériez ou ne les enterriez.

Le point de Cristal-Lumière (point du Christ ou Hot Point – voir leçon 5) se situe dans le système nerveux autonome du cœur. Ce point de Lumière cristallin entre en activité par les forces de sentiments d’amour inconditionnel, de reconnaissance et de compassion. Elles vous ouvrent la porte spirituelle sur la Lumière cosmique et celle-ci se déverse à haute puissance dans votre corps, transformant l’ensemble du tissu cellulaire mortel.

Même vos ventricules eux-mêmes sont l’expression vivante du couple Obscur-Lumière des ères de Cristal et de Calcaire sur la Terre, et l’illustration du fait que vous ne pouvez pas tout bonnement éliminer l’Obscur de votre vie – ce qui reviendrait à vous séparer de votre ventricule droit. Et comment, alors, la lymphe et le sang de vos veines seraient-ils en mesure d’éliminer les scories et poisons corporels?

Et comment les impulsions en provenance des mondes cosmiques de Cristal pourraient-elles alors parvenir dans votre corps? Ces impulsions lumineuses et cristallines arrivent à l’endroit précis où l’Obscur de votre vie physique circule dans sa plus grande concentration. De votre point de vue physique, qui juge et évalue, vous seriez en droit de dire: “Dieu siège sur la plus grande des poubelles et sur le plus nauséabond des marécages“. Oui, il en est ainsi, effectivement. Il le fait emprunt d’amour et vous montre en cela que, vu de sa perspective à Lui, il n’existe ni ordures ni puanteur, mais uniquement l’amour, que ce soit dans la Lumière ou dans l’Obscur. Et il les aime tous les deux, tout naturellement. Nous l’expliquons par la suite.

L’Obscur Créateur Incarné siège dans votre pancréas, le nid de couvaison des enzymes trypsine et chymotrypsine. La tâche de ces éléments hautement agressifs est de décomposer chimiquement la nourriture provenant de l’estomac avant qu’elle ne s’achemine dans l’intestin grêle. Les composants nutritifs se retrouvent séparés, triés et résorbés (insérés au métabolisme corporel) ou éliminés. L’itinéraire de ces enzymes, partant de leur lieu de couvaison (les îlots de Langerhans dans le pancréas) vers l’intestin grêle, passe par le duodénum. Elles cheminent entourées d’une glaire épaisse qui ne se dissoudra qu’en fin de destination, là où le potentiel de destruction de ces enzymes de la mort peut et doit se déployer. On peut en retirer ceci d’intéressant: sans cette force d’agressivité organique et hormonale, vous mourriez – d’obstruction et d’empoisonnement. Prise dans ce sens, la force mortelle est donc très positive – BIEN.

Le nid de couvaison de ces enzymes est le dénommé “Devil’s-Point“ (point du diable). Le point du diable est cette grotte obscure située au centre de votre corps et qui est activée par les plus négatifs des sentiments. Le mépris et la haine de soi en forment l’ouverture, la porte sur les ténèbres, et déploient les forces destructrices au cœur même de leur lieu de couvaison. Observez cette finesse: il ne s’agit pas ici de haine ou de mépris – il ne s’agit pas des autres mais de vous-mêmes. Il s’agit du mépris et de la haine envers VOUS-MÊMES. Ce qui est la même chose que le mépris et la haine envers L’ESPRIT ou le mépris et la haine envers L’AMOUR, ou bien encore le mépris et la haine envers DIEU ou le mépris et la haine envers la VIE. Car tout ceci: l’Esprit, l’amour, Dieu et la vie signifient: SOI-MÊME. Si Dieu se hait LUI-MÊME, il subit sur la Terre la mort la plus horrible et la plus douloureuse qui soit : le cancer du pancréas. Il représente l’enfer qu’il s’est créé lui-même sur Terre – au centre de son corps.

Et votre pancréas renferme bien sûr également les forces lumineuses du respect et de l’amour inconditionnel de SOI ( !). Ces puissantes forces de sentiments vous conduisent à l’indépendance intérieure par rapport à l’opinion d’autrui, à l’auto-absolution, à l’innocence et à la blancheur au nom de toutes les forces obscures de sa propre vie. Toutes les énergies de culpabilité et de honte se dissolvent ainsi de votre conscience. L’amour, la reconnaissance, la sérénité et le libre-arbitre ainsi que la maîtrise de sa propre vie s’ensuivent alors de manière fluide.

Les premiers espaces de l’ère de Poussière

L’OBSCUR ET LA LUMIÈRE INTÉRIEURS

Le propre Obscur mental, émotionnel et physique

La propre Lumière mentale, émotionnelle et physique

L’ère de Poussière est un espace corporel. Les entités de l’Esprit et de l’Énergie y règnent de manière subordonnée. Elles sont au service de la vie corporelle qui a la priorité. Ainsi, nous arrivons à la Lumière Intérieure de vos corps physiques. La Lumière Intérieure est maintenant beaucoup plus sombre, beaucoup plus étroite et compacte que lors de l’ère de Calcaire ou de celle de Cristal. L’Obscur Intérieur est beaucoup plus trouble, plus gris et plus mat que l’Obscur rayonnant de l’ère de Cristal. Mais tous deux se trouvent cependant sous leur forme la meilleure, voulue par Dieu, car le chemin – conformément à la volonté de tous – conduisait vers le bas. Ces deux forces sont des forces équilibrantes qui permettent la vie et le parcours de l’Esprit dans le corps. Ici, nous les différencions respectivement en trois groupes:

La Lumière Intérieure

La Lumière Intérieure émotionnelle

Ce sont les forces de ressentir positives de tous les organes internes et de leur intelligence cellulaire, telles que l’amour, la joie, la reconnaissance, le courage, le pardon, la confiance, le respect, l’insouciance, la douceur – Tout ce à quoi aspire tellement votre égo cultivé et spirituel et ce qu’il attend aussi des autres.

La Lumière Intérieure mentale

Ce sont les forces de pensée positives de votre raison et de votre intelligence cellulaire, telles que le savoir, la mémoire, les capacités de perception, d’orientation et de différenciation, l’intelligence, la force de décision et l’impassibilité – tout ce que vous voulez absolument acquérir, ce que vous attendez de vos enfants et qui vous a manqué depuis des millénaires entiers.

La Lumière Intérieure physique

Elle contient toutes les forces physiques lumineuses, telles que les minéraux (bases), le système nerveux, la DNA et le RNS, les artères, le jour, l’inspiration, les acides aminés, la mélatonine (l’hormone du bonheur), le système limbique, le ventricule gauche, le système splénique et lymphatique et la flore intestinale. Mais ce ne sont là que quelques exemples des milliers de points intérieurs de la Lumière – forces lumineuses, dilatantes et lévitantes de votre vie physique.

L’Obscur Intérieur

L’Obscur Intérieur émotionnel

Ce sont les forces de ressentir négatives de tous les organes internes et de leur intelligence cellulaire, telles que la peur, l’agressivité, la bravade, l’ingratitude, la haine, le désir de vengeance, la méfiance, le dédain, l’arrogance et bien d’autres aspects encore tels que la dureté, le soucis, la culpabilité, la honte, le sentiment d’infériorité, l’indignité et la pitié de soi-même.

Ce sont des formes que vous n’acceptez ni chez les autres, ni en vous-mêmes. Et vous vivez cependant inconsciemment au sein de cet Obscur organique et intelligent, qui s’est progressivement transformé en “marécages de sentiments“ parce que vous le rejetez tout en vous en servant, parce que vous avez voulu le détruire tout en étant lié à lui. Ainsi, vous avez perturbé l’équilibre entre les pôles et bloqué la libre circulation régnant entre eux. Nous y reviendrons dans le chapitre “Lumière-Obscur astral“ de la leçon 20.

L’Obscur Intérieur mental

Ce sont les forces de pensée négatives de votre raison et de votre intelligence cellulaire, telles que l’ignorance, l’oubli, le manque d’orientation, le contrôle, la vengeance, la non-capacité de différenciation, la versatilité et bien d’autres aspects tels que la pression, l’abrutissement, la niaiserie, le besoin de comparer et la confusion.

De l’avis de votre égo cultivé, ce sont tous les défauts qui sont à éliminer et que l’on doit combattre. En fait, ce sont ces forces négatives-là de votre vie qui permettent la descente vers l’acquisition de l’expérience, de la maturité et de la maîtrise. Ce sont ces forces-là qui vous ont conduit au point zéro de votre évolution spirituelle – au point de retournement – et qui vous conduisent désormais vers les nouvelles cimes de votre vie. La confusion et le manque de capacité de différenciation représentent à l’heure actuelle les aspects principaux de votre réveil intérieur collectif. Et c’est très bien ainsi!

L’Obscur Intérieur physique

Il comprend toutes les forces physiques obscures, telles que les acides urique, sulfurique ou autres acides agressifs, le système hormonal, le système immunitaire, les veines, la nuit, l’expiration, les enzymes trypsine et chymotrypsine, les hormones de stress, de peur et de fuite des organes et glandes inférieurs (adrénaline, cortisone), la production biliaire, le ventricule droit, le système digestif et la moitié respective de tous les organes. Mais ce ne sont là que quelques exemples parmi les milliers de points intérieurs de l’Obscur – des forces obscures astringentes et gravitantes de votre vie physique – permettant l’équilibre et freinant une expansion explosive.

Jugement ou différenciation?

Et maintenant, nous vous le demandons très sérieusement: y a-t-il des griefs à avoir contre le ventricule droit? Il est obscur, négatif, magnétique. Mais est-ce qu’il en est mauvais pour autant? ou faux, bête, méchant? Qu’y a-t-il à avoir contre l’expiration? Rien bien sûr, même si on a parfois mauvaise haleine alors le corps se désintoxique. Et alors? Qu’y a-t-il à redire à la chymotrypsine? Ce sont des enzymes mortels – possédant un potentiel de destruction explosive énorme. Est-ce mauvais? Sans elles, même en vous nourrissant avec des produits biologiques, vous seriez voués à une mort misérable. Qu’y a-t-il à dire contre l’adrénaline? Elle acidifie votre corps et lui dérobe les minéraux indispensables pour vivre. Et pourtant, elle vous sauve continuellement la vie en protégeant vos organes de l’engourdissement et de la mort quand il vous arrive de ne pas être en forme.

Vous mourriez si vous ôtiez de vos corps ne serait-ce qu’un seul de ces éléments négatifs, qu’un seul de ces points actifs obscurs. Et effectivement, vous êtes morts des millénaires durant parce ce que: soit vous ne vouliez pas de la Lumière Intérieure, soit vous refusiez l’Obscur Intérieur.

Mais ne considérons maintenant que votre incarnation actuelle, durant laquelle vous souhaitez absolument atteindre l’illumination. Comme à travers vos activités spirituelles vous avez longtemps banni les forces sentimentales et mentales négatives, vous les avez reléguées, elles et les forces organiques qui leur appartiennent, dans des espaces vitaux secondaires – comme nous l’avons décrit dans la leçon 7. Il en a découlé deux choses: d’une part, les forces refoulées ont continué à agir, mais de manière clandestine. Plus vous les avez refoulées, et plus elles ont influencé votre penser et ressentir inconscients, vos réactions et vos actions. D’autre part, les forces positives auxquelles vous aspirez se sont étiolées par manque de possibilité d’échanges avec leurs frères et sœurs obscurs et partenaires aimés. C’est ainsi qu’au fil du temps votre amour et votre fidélité ont muté et se sont transformés en énergies agressives ou dépressives grises.

Et c’est ainsi, êtres chers, que TOUT se retrouva bloqué en vous. Si vous arrêtez en vous l’un de ses rouages, l’ensemble de l’organisme en arrive bientôt à se coincer. Ainsi vous êtes donc toujours tombés malades, vous êtes toujours décédés – non pas à cause des forces négatives, mais du fait de la séparation hermétique entre les pôles et de l’impuissance qui en a découlé – parce que vous aimiez l’un des deux et que vous haïssiez le deuxième.

L’Obscur est Lumière quand il circule librement
La Lumière est Obscur quand elle circule librement.
L’Obscur devient le Terrifiant quand il est retenu.
La Lumière devient le Terrifiant quand elle est retenue.
La Lumière Organique et l’Obscur Organique
La Lumière Sentimentale et L’Obscur Sentimental

Vous trouvez l’Obscur et la Lumière Intérieurs dans chacun de vos organes. Dans votre intestin grêle règne la Lumière de “l’insouciance enfantine“, de la “joie“, de la “clarté“ aux côtés de l’Obscur de “la peur existentielle“, du “deuil“ et de “l’incapacité de discernement“. Vos poumons hébergent les forces lumineuses de la “communication spirituelle“, du “respect“, de la “liberté“ ainsi que les forces contraires obscures du “matérialisme“, de l’“arrogance“, de la “captivité“. Votre foie souffre quand il règne un déséquilibre entre les forces de la “joie de vivre“ et celles de “l’autocensure“, entre “la sobriété“ et “l’excès“, entre “la quête“ et la “dépendance“, entre la “passion“ et la “retenue“.

Dans la leçon 7, nous vous avons décrit les forces lumineuses et obscures de chaque organe. Allez y relire le chapitre concernant les organes internes. Dans la leçon 6, nous vous avons donné des informations sur le comportement à avoir envers ces forces lumineuses et obscures de vos organes et de vos sentiments. Relisez-en le paragraphe sur les forces du OUI et du NON dans le chapitre “La croix du OUI et du NON“ ainsi que ce qui y traite des espaces vitaux secondaires.

Exercice: avec ce matériel, ce savoir et cette connaissance, vous pouvez, vous (les patients), réfléchir sur vos maladies et les phases de souffrances de votre vie, et vous autres (médecins et guérisseurs) approfondir et compléter votre savoir thérapeutique et empirique. Servez-vous pour cela des exercices des leçons 1, 6 et 7.

Le système hormonal

Le système endocrinien (du grec endo = intérieur et krino = je sépare) est un système dissimulé à l’intérieur de votre corps – apparemment séparé de l’extérieur, dans le sens de non perceptible. Les substances émissaires de ce système sont appelées hormones, d’où son appellation de système hormonal. Les postes de commande et points de répartition s’appellent les glandes. C’est pourquoi on l’appelle également le circuit glandulaire. Ce système extrêmement complexe garantit la disposition fondamentale du corps à fonctionner. Pour cela, il a disséminé partout dans le corps une quantité de petits circuits ultra sensibles qui s’influencent mutuellement et qui constituent ensemble un grand circuit corporel. La moindre perturbation de l’un de ses points d’action peut entraîner des lésions dans le corps entier. Le système hormonal mène et contrôle l’ensemble de l’appareil corporel, allant de la plus subtile perception sensorielle, passant par la digestion, jusqu’aux excrétions les plus grossières des restes nutritionnels. Il utilise pour cela les voies sanguines et lymphatiques qu’il utilise comme circuits de transport ainsi que différents organes qui produisent, neutralisent et décomposent ses hormones et diverses substances. Le moindre changement au niveau externe ou interne du corps met aussitôt l’appareil hormonal en mouvement. Par “changement“, nous voulons dire les fluctuations mesurables des champs électromagnétiques externes et internes.

Un système maître

C’est un système maître qui ne dessert et ne gouverne pas uniquement tous les circuits et organes du corps, mais également tous les niveaux cosmiques que vous avez traversés pendant votre itinéraire d’incarnations. Il travaille de manière cosmique – de façon infiniment complexe et différenciée et cependant très simple: des centaines de substances de nature, de qualités et de propriétés diverses se forment à des millions d’exemplaires dans les différents endroits du corps. Leurs capacités sont aussi variées que la vie elle-même. Elles sont en mesure de préserver, de sauver ou de détruire la vie, de mettre l’inertie en mouvement et de refroidir une surchauffe, d’empêcher ou de provoquer la paralysie, d’entraîner une séparation ou un fusionnement. Elles sont en mesure d’acheminer des informations et de délimiter hermétiquement des zones particulières, de les renforcer ou de les affaiblir. Elles peuvent reconnaître et éloigner les adversaires, tuer les ennemis et produisent – tout comme votre société de consommation – une quantité d’effets secondaires, de résidus et de déchets dangereux.

Mais le plus fascinant: ces milliers de substances sont envoyées de par les circuits sanguins, lymphatiques et nerveux sans qu’aucune d’entre elles ne sache précisément quelle est sa capacité ou sa tâche propre, ni où la conduit son chemin – exactement comme vous! Microcosme et macrocosme: le plus petit à l’image du plus grand. Et pourtant chacune d’entre elles parvient à l’endroit précis où on a besoin d’elle, pour accomplir la tâche qui lui correspond le mieux – exactement comme vous, de fait! Comment cela est-il possible? Eh bien tout simplement parce qu’elles-mêmes, leurs lieux de naissance, leurs chemins et leurs buts sont équipés de récepteurs particuliers. Ce sont des codages spirituels, des jonctions d’interfaces énergétiques qui permettent ou bloquent le passage des hormones. Ainsi, chacune d’entre elles possède ses propres itinéraires, ses passages et ses zones, tout comme des barrières d’accès aux endroits où elles n’ont rien à chercher. Et même cet aspect ressemble à votre vie, n’est-ce pas, êtres chers?

Faire confiance, c’est bien – contrôler, c’est mieux

Hiérarchie et contre-réaction négative

La première instance émettrice, le “général“ – l’hypophyse – envoie ses émissaires et ses soldats soit directement dans le corps, soit dans la glande thyroïde et le thymus qui lui sont subalternes et qui, à leur tour, gouvernent et approvisionnent les domaines qui leur sont assignés. Le contrôle par l’approvisionnement est assumé en premier lieu par l’hypophyse elle-même. Elle vérifie, par les contrôles de sang en retour, le résultat des directives et des influences qu’elle a envoyées. Selon le résultat obtenu, le général module les données calculées préalablement en diminuant l’input (information de départ), en le renforçant ou en l’interrompant. Si besoin est, il envoie des hormones spécifiques à la glande appropriée pour qu’elles puissent entrer en action de manière plus ou moins active ou de façon modifiée.

C’est ainsi que l’état que constitue le corps est maintenu sous influence et contrôle permanents qui le maintiennent en l’état normal constant qui correspond à l’esprit du temps de son pays respectif. L’ensemble des circuits fonctionnels et de l’activité des organes est dirigé dans ce sens par le système hormonal, par son général et toute sa hiérarchie subalterne. Et véritablement, voilà bien un système-maître du UN à l’intérieur du corps du DEUX – dans lequel règnent aussi bien l’approvisionnement et la domination, la liberté et l’astreinte, l’harmonie et le trouble.

Ce qui se ressemble s’attire

Les sentiments et les pensées positifs et négatifs ont, d’une part, leur origine dans l’activité de vos organes, dans l’équilibre ou le déséquilibre qui y règne – ainsi que dans votre système hormonal. D’autre part, c’est avec le système hormonal que les sentiments et pensées positifs et négatifs ont leur rapport le plus étroit en le faisant fonctionner à plein régime. Les pensées et sentiments négatifs et positifs conduisent à des expériences négatives et positives. Quand vous pensez et ressentez de manière négative, vos organes se magnétisent et il se produit une poussée de production d’hormones négatives – les hormones de stress, de peur, de fuite, telles que l’adrénaline ou la cortisone, les “hormones de feu“ terrestres qui démantèlent le champ magnétique. Elles se forment dans la partie inférieure de votre corps, en particulier dans les glandes surrénales où règnent de manière générale les forces descendantes. C’est ainsi que vous tombez malades, que vous pâlissez ou vieillissez si les pensées et sentiments négatifs persistent.

Quand vous pensez et ressentez de manière positive, vos organes s’électrisent et on assiste à une poussée de production d’hormones positives, celles que l’on nomme les “hormones du bonheur“, la mélatonine. Ce sont des “hormones de feu“ cosmiques qui élèvent votre champ électrique physique en le transformant en champ électrique cosmique. Elles se forment dans la partie supérieure de votre corps, en particulier dans le cortex où règnent de manière générale les forces ascendantes. C’est ainsi que par une pensée et un ressentir positifs vous retrouvez la santé et vous rajeunissez, et vous n’avez plus besoin de centres de bronzage car une coloration dorée de la peau s’ensuit automatiquement.

C’est de cette façon qu’agissent les déboires, vos “aides de vie“: si vous pensez et ressentez de manière négative, votre champ corporel se contracte, se magnétise et attire les entités obscures avec lesquelles vous entrez ainsi en résonance. Il peut s’agir d’anges gris ou de démons ou peut prendre la forme de chiens mordants ou d’insectes piquants, ou encore d’“adversaires et ennemis“ humains, d’accidents ou de coups du sort.

Si vous pensez et ressentez positivement, votre champ vital se dilate, s’électrise et attire automatiquement des aides lumineuses par le fait que vous entrez en résonance avec elles. Il peut s’agir d’anges lumineux et de maîtres spirituels, prendre la forme d’animaux ou de plantes, de rencontres humaines chaleureuses, de circonstances extérieures remontantes ou de tournants positifs dans votre vie. Car tout ceci est également dilatant et électrique.

Tout est une question de résonance, êtres chers. Dans la communication entre vous-mêmes et le reste du monde, c’est VOUS qui êtes les émetteurs premiers – que vous croyiez ou non! Vous n’êtes ni des créatures ni des victimes, mais des créateurs et des agissants. Ce n’est pas vous qui avez à réagir aux conditions du cosmos ou du monde, mais ce sont elles qui réagissent par rapport à vous – qui réagissent à vos choix de sentiments et de pensées, à votre rayonnement. Respirez profondément cette phrase en vous!!!

Il s’agit là d’une loi que vous avez vous-mêmes crée pour garantir votre sécurité et votre évolution sur la Terre: ce que vous portez en vous, vous le rayonnez vers l’extérieur – et vous recevez la même chose en retour. Ce que vous ne portez pas en vous, vous ne pouvez pas le rayonner vers l’extérieur et ne pouvez pas non plus le recevoir ou l’attirer de l’extérieur:

Si vous vous aimez vous-mêmes, vous rayonnez cet amour et le recevez de l’extérieur
– on vous aime.
Si vous vous haïssez vous-mêmes, vous rayonnez cette haine et la recevez de l’extérieur
– on vous hait.

Pilotage à travers les septennats

Plan et phases de vie

En plus de ses fonctions régulatrices des organes et des sentiments, le système hormonal gouverne les septennats de votre vie physique, comme nous vous l’avons décrit dans la leçon 14. Vos transformations physiques découlent de transformations de votre système hormonal. Tous les sept ans, votre corps se transforme pour ce qui est de son orientation, de son intention et de ses capacités. Tous les sept ans, votre système hormonal remodule votre corps en fonction de tâches et de secteurs nouveaux. Il gouverne vos phases vitales et assume la transition d’une phase dans l’autre.

Il vous pilote à travers vos étapes physiques de manière à respecter les phases d’ordre général et votre plan de vie spécifique. Parmi les phases d’ordre général, on compte par exemple l’immaturité sexuelle de l’enfant pendant les deux premiers septennats, l’éveil de l’instinct sexuel pendant le 3ème septennat (puberté) et son déclin à partir du 6ème septennat ainsi que le retournement des forces de l’extérieur vers l’intérieur lors du 7ème et 8ème septennat (ménopause). Dans le plan de vie spécifique, on compte par exemple l’activation d’aspects de karma et de grâce précis, la préparation aux rencontres fatidiques extérieures ou aux transformations d’ordre physique, à l’apparition soudaine de maladies, d’anomalies ou de guérison spontanée – l’activation ponctuelle des intentions spirituelles ayant précédé votre incarnation.

Tous ces évènements sont le produit de la liaison étroite entre votre système hormonal et le cosmos, qui se répercute de manière directe dans votre corps. Les passages d’une phase de vie à l’autre sont généralement accompagnés de fluctuations hormonales et sentimentales, au cours desquelles beaucoup d’entre vous se rendent chez le médecin pour se faire injecter encore plus d’hormones au lieu de tout simplement – et véritablement – RESPIRER.

Mystères occultes

Conduite et initiation

À l’extérieur comme à l’intérieur: tout ce qui se transforme au niveau cosmique se répercute de manière instantanée dans vos corps. Le système hormonal est le transmetteur de toutes les constellations planétaires, de toutes les informations et de toutes les énergies que vous connaissez à travers l’astrologie. La volonté spirituelle et l’ordre cosmique dirigent votre vie à partir de ce qui – en apparence – semble si situer très loin à l’extérieur.

À l’intérieur comme à l’extérieur: Tout ce qui se transforme profondément à l’intérieur de vous, que ce soit physique ou inconscient, doit également trouver son expression à l’extérieur – doit se retrouver perçu de manière parfaitement consciente, être accepté et fêté. Nous en arrivons ici aux rites initiatiques qui sont également du ressort de votre système hormonal. Dans les grandes civilisations du passé, on pratiquait l’initiation des adolescents, tout comme il en est encore le cas aujourd’hui dans les peuplades primitives. Dans la période décisive du début du troisième septennat, les initiations visent à faire ressurgir vers l’extérieur les forces intérieures non-conscientes (telles que la peur, l’incertitude, le manque d’orientation, l’exubérance, le tenir-tête) et à les délivrer. Ces rites sont des aides importantes pour prendre conscience de soi et faire Un avec soi-même. Ils permettent aux transformations intérieures, que le système hormonal accomplit au niveau des organes, de s’exprimer vers l’extérieur et de trouver une nouvelle orientation consciente et une maturité.

Si ces rites viennent à disparaître, comme c’est le cas dans votre société moderne, il ne vous est plus possible de prendre conscience de ces rapports intérieurs, et l’influence cosmique de votre plan de vie ne peut pas circuler librement en vous et à travers votre corps – ni par vous dans le monde extérieur. Or, telle est justement l’évolution prévue. Inconsciemment, vous dites donc NON à la vie. Il en découle que vous vous éloignez de vous-mêmes. Quelque chose vous arrive, se produit au fond de vous et loin à l’extérieur – et vous ne savez ni ce que c’est ni qui vous êtes. C’est ainsi que vous devenez dépendants des autres – des médecins et des industries de la “soi-disant santé“, des médias et des industries des loisirs, de l’église et des grands pontes de la sécurité de votre société. C’est ainsi que naît l’impuissance au fond de vous et la puissance à l’extérieur – mais c’est le contraire qui devrait être le cas.

Tous les sept ans, il se produit dans votre corps, par phases successives, un processus d’éloignement puis de “refaire un“: tous les sept ans, votre vie passée, votre corps et votre structure cellulaire meurent, et se reforment parallèlement. Tous les sept ans, vous vous confrontez vous-mêmes à des aspects nouveaux qu’il vous faut comprendre puis réaliser. L’éloignement est pris en charge par votre Émetteur Premier, votre Esprit divin. Nous l’avons décrit dans la leçon 14 comme un éloignement périodique de votre vie physique par éclair d’Esprit. Mais c’est vous qui devez prendre en charge le “refaire un“. Vous disposez pour cela de votre libre arbitre, de votre pensée et de votre ressentir – et de notre aide en ce qui concerne la connaissance et l’accomplissement.

Tous les phénomènes de votre société peuvent être ainsi considérés puis libérés sous cette seule optique de votre système hormonal et de votre plan de vie. C’est là aussi, bien sûr, qu’il faut chercher le motif caché des jeux d’épreuves souvent très dangereux des enfants qui, en leur for intérieur, les recherchent et en ont besoin. Leur système hormonal et leur plan de vie les y pousse. C’est là également que vous trouvez les raisons premières de l’agressivité exagérée et de la froideur insensible des bandes d’enfants qui s’exprime de manière destructive voire auto-destructive. Leurs grandes forces lumineuses intérieures n’ayant pas pu s’exprimer dans votre société contrôlante et étriquée, elles ressurgissent un jour d’elles-mêmes quand le déséquilibre intérieur est devenu trop grand. Beaucoup des maladies de votre société actuelle pourraient être guéries par la seule reconnaissance de la thématique de la LUMIÈRE et de L’OBSCUR INTÉRIEURS et la mise en pratique de ce qu’elle implique.

L’éloignement et le “faire-un“ – tous les sept ans, votre vie passée meurt et renaît sans que vous en ayez conscience. Faisons une comparaison: dans votre société soi-disant civilisée, un homme de 70 ans s’est dix fois éloigné de lui-même sans même se comprendre. À la fin de sa vie, il se retrouve seul et désespéré. Un homme de 70 ans issu d’une des peuplades dites primitives a refait 10 fois “un“ avec lui-même. À la fin de sa vie, il est accompli et en paix. Voyez son regard profond et ses yeux clairs, et faites la comparaison avec le regard mouillant d’un vieillard occidental. La détresse et la désorientation séniles, la dégradation physique et la maladie sont le résultat de votre ignorance de votre propre corps – et de ces dimensions avec lesquelles il communique. Celui qui ne connaît pas son corps ne peut pas s’en servir en tant qu’instrument rayonnant de l’Esprit. Au mieux, il le supporte avec patience comme une charge qu’il a apprise à aimer.

La moindre petite transformation au niveau extérieur ou intérieur met immédiatement en branle votre appareil hormonal contrôleur et bousculant. Voilà un des mystères de l’humanité. La force tant recherchée du rajeunissement perpétuel, le mystère de la fontaine de jouvence, se trouve dissimulé dans votre système hormonal, tout comme l’acquisition de la sagesse éternelle. Mais il existe encore dans votre vie d’autres niveaux de ce système-maître.

Microcosme – macrocosme

Le corps et la société humaine

Ce sont les glandes qui ont le pouvoir dans ce système. Elles gouvernent, dirigent et informent. Elles ne reconnaissent qu’un aspect du Tout, mais doivent cependant agir dans l’intérêt de ce Tout. C’est pourquoi elles se voient, elles aussi, gouvernées, dirigées et informées. Elles représentent les étages supérieurs de votre administration, qui reçoivent leurs consignes de leur gouvernement (l’hypophyse) et règnent sur le peuple (le corps). Même votre serment promissoire – “avec l’aide de Dieu“ – est en merveilleuse analogie avec l’hypophyse qui reçoit les impulsions de l’Esprit divin. Les glandes (les fonctionnaires) doivent adapter leur rendement aux besoins de l’organisme (le peuple).

Elles encouragent sa croissance et doivent grandir avec lui – se transformer selon ses exigences. Quand les glandes s’empâtent ou qu’elles se résorbent, l’origine en est à rechercher dans le penser et le ressentir du peuple (le corps) et cela entraîne des conséquences pour sa santé. Elles produisent des médiateurs chimiques: des consignes, des édits, des règles, des lois, des formulaires ainsi que des aides et du personnel soignant, des policiers et des soldats qui sont envoyés dans les régions de crise du corps-peuple.

Dans sa forme inférieure, le système glandulaire vous attache à l’humanité non-délivrée de la planète Terre – et dans sa forme supérieure, il vous relie à l’humanité très avancée de la planète MERCURE. À vous de décider entre ces deux formes, de celle que vous souhaitez vivre.

Votre système hormonal représente une “entité-empire“ dans votre corps humain qui a, pendant longtemps, assumé son service sous la forme obscure et inférieure. Son attitude était comparable à une mesure de protection contre les catastrophes. Il régnait sur le corps sans être visible lui-même. Les glandes sont des centres de fonctionnement et des organes d’exécution tout à fait comparables au dispositif des instances de l’administration, de contrôle et d’application de votre société, à ses services secrets et à son armée.

Les glandes représentent le microcosme des systèmes de la santé publique, de la sécurité sociale, de la justice et de l’armée dans le corps humain. Ainsi, elles ont toujours été occupées à le défendre contre les attaques spirituelles, énergétiques et physiques et ont constitué pour ce faire toute une armée d’espions, d’ambassadeurs, de soldats et d’unités de combat. Mais depuis le commencement du processus du Corps de Lumière, la transformation du champ magnétique de la Terre transforme aussi ce système-maître.

“À mesure égale qu’il s’ouvre au Divin en lui-même

l’être humain en vient à surpasser les limitations de son corps.“

Le système hormonal pendant l’ère obscure

Durant l’ère des Poissons, la tâche principale de votre système hormonal a été de réadapter sans discontinuer votre corps au mouvement de descente – que ce soit en ce qui concerne les pressions toujours changeantes des exigences de la vie ou en ce qui concerne la survie de vos corps dans les conditions de pensée et de sentiments extrêmes dont ont été constituées les dernières étapes de votre descente dans les ténèbres ou dont a été imprégné votre quotidien écorché et meurtri. Si vous vous souvenez des ères du Taureau, du Bélier et des Poissons de votre hiver Atlante – que nous avons décrites dans la leçon 4 – vous reconnaîtrez l’incroyable profondeur des abîmes de votre OBSCUR INTÉRIEUR, tout comme l’incroyable élévation de votre LUMIÈRE INTÉRIEURE. C’est entre ces deux extrêmes que s’est situé le champ d’action de votre système hormonal, sauvant votre vie et vous poussant à détruire celle des autres, oui, véritablement.

Jour après jour, vos organes et circuits fonctionnels se sont vus exposés au risque de la stagnation, soit du fait de situations de stress, de peur ou de choc provenant de l’extérieur, soit par votre méchanceté et vos peurs personnelles. Et un seul organe inerte aurait entraîné la mort de vos corps en l’espace de quelques secondes seulement. Rappelez-vous de l’entité “MORT“ que nous avons présentée dans la leçon 16. Elle aussi désagrégeait toujours vos sphères vitales magnétiques par un éclair spirituel et électrique. Votre système hormonal fait exactement la même chose, mais avec un dosage qui n’est pas instantanément mortel. Vos corps ont été maintenus en vie et en fonctionnement par une production massive d’hormones. À chaque choc s’ensuivait son hormone anti-choc, à chaque stress son hormone anti-stress, à chaque peur s’ensuivait son hormone anti-peur et à chaque haine son hormone anti-haine. Les 6000 premières années de votre hiver spirituel ont véritablement représenté l’apogée de la prise de pouvoir de votre système hormonal. Et si vous vous en souvenez bien, vous aviez développé ce système-maître juste à temps avant le début de cette saison cosmique froide.

C’est ainsi que votre système hormonal a préservé vos corps lors de ces siècles sombres et les a maintenus en vie. Mais ces mesures de sauvetage ne sont pas restées sans séquelles. Les sauveurs ainsi produits devaient être neutralisés immédiatement après leur action de sauvetage, car dans leur force ardente et dissolvante, ils étaient tout aussi agressifs que le choc, la peur, la haine et le stress eux-mêmes. Et tous ces sauveurs et ces sauvés se sont transformés en un tour de main en acides, en poisons, en scories et débris cellulaires qui n’arrivaient pas à être éliminés suffisamment vite avant le commencement des mesures de sauvetages suivantes – vu qu’à peine cinq minutes plus tard, vous aviez déjà déclenché la prochaine malédiction. Oui, véritablement, vous avez traversé des périodes noires, des périodes au cours desquelles le génie et la folie virevoltaient de manière étroitement enlacée.

Le système hormonal sauvait vos corps, réglait et dirigeait vos sentiments mais ne vous libérait pas automatiquement de son emprise invisible après coup. C’est ainsi que vous vous êtes retrouvés liés à la vie inférieure et que vous avez passé le première niveau de votre évolution de conscience – en tant qu’humain purement physique. Et il en est de même aujourd’hui encore, tant que vous manquez de stabilité spirituelle, de discipline mentale et de ressentir non-émotionnel. Votre compensation individuelle se déroule entre vos pensées et vos organes – dans le sens de la séparation et de la délimitation.

Microcosme – macrocosme

Karma et réincarnation

C’est dans votre système hormonal que se trouve la Roue cosmique de la destinée, le cycle du karma et de la grâce, de la mort et de la réincarnation. Tant que votre corps produira ne serait-ce qu’une infime hormone régulatrice (salvatrice d’organes) du fait de la nature encore séparatrice et injonctive de vos pensées et de vos sentiments – attitude moyenâgeuse – vous mourrez et reviendrez, formerez de nouveaux corps et continuerez à travailler à votre perfectionnement.

Comme nous vous l’avons précédemment expliqué, c’est dans votre système hormonal que vous trouvez la planification et la conduite de votre vie terrestre selon votre intention originelle et votre plan individuel. À chaque nouvelle incarnation, votre âme décide de clarifier les anciens déséquilibres, de régler ses anciennes dettes, de mener à bien des projets personnels interrompus, de reprendre et de continuer des projets d’évolution qui étaient restés sur la touche, d’acquérir des forces et des capacités nouvelles. Vous avez élaboré votre plan de vie avec la collaboration des anges de la Destinée et l’avez codifié dans les données électromagnétiques de votre constitution et dans le schéma directeur de vos conditions énergétiques et spirituelles (voir leçon 14, chapitres 1 et 2). La maison parentale et la patrie de naissance, les rencontres et les évènements providentiels en font partie. Les anges de la Destinée – en tant que commissaires spirituels de vos plans de création et de votre conduite de vie – dirigent et surveillent le cheminement de l’âme et l’enclenchement des aspects providentiels.

Le plan de votre cadre de vie est en correspondance avec les conditions électromagnétiques de votre pays et de votre époque, à l’esprit du temps. L’Émetteur-premier du Cosmos – votre Esprit divin – émet. L’émetteur-premier du corps – l’hypophyse – reçoit et transmet aux glandes. Les glandes subalternes trouvent leur pendant aussi bien dans la personne de vos accompagnateurs incarnés: les parents, instructeurs, les prêtres et médecins et tous ceux qui ont une influence sur votre âme tendre et la croissance de votre corps façonnable – que dans leurs accompagnateurs spirituels de l’Obscur ou de la Lumière. Les médiateurs chimiques (hormones, neurotransmetteurs…) mis en circulation trouvent, eux, leur pendant dans les rencontres que vous faites au cours de votre vie: les personnes, les évènements, les coups du destin et soi-disant fatalités. Les hormones et les acides constituent les réponses de l’âme aux aspects extérieurs, ses réactions combatives ou pacifiques.

Rétro-action négative: votre esprit divin envoie ses émissaires (des anges ou des guides spirituels) qui scannent les résultats obtenus au cours des phases de votre vie et transmettent en amont les informations correspondantes – comme le font les substances médiatrices dans votre circulation sanguine. Les ambassadeurs spirituels rendent comptent à l’Esprit supérieur de la situation de son enfant humain pour qu’il puisse agir le cas échéant: les substances médiatrices dans le circuit sanguin rendent compte à l’hypophyse de l’état du corps pour qu’elle puisse, elle aussi, agir en cas de besoin. Le protocole de contrôle envoyé à l’Esprit supérieur décrit l’actualité de votre évolution qui est alors comparée aux prévisions prévues pour le plan de vie. En cas de déséquilibre trop important, l’input spirituel est modifié, soit par une intervention accrue d’entités lumineuses (acides lévitants et hormones du bonheur) pour entraîner un soutien doux mais efficace, soit par celle de démons (acides gravitants et hormones de stress) pour mettre un peu le “feu aux fesses“ à notre petit humain – pour qu’il se mette en mouvement.

Dans la mise en pratique, cela signifie que votre propre esprit divin envoie à vos parents, à vos instructeurs et à vos médecins (les glandes subalternes) des anges et des guides spirituels (substances médiatrices et hormones) pour qu’ils se comportent envers vous de manière plus active ou plus passive, plus pacifique ou combative, plus douce ou plus agressive. Oui, l’équipe entière de vos accompagnateurs terrestres et de tous ceux qui vous entourent est parfaitement ajustée au réseau de votre plan de vie et à son contrôle – tout comme dans votre système hormonal. Rien ne se produit par hasard.

Et, bien sûr, la hiérarchie qui traverse toutes les dimensions agit pour votre bien à tous et pour votre transformation. Selon le résultat des rapports de contrôles, les anges du poste de commande (anges des enfants) ont modulé les périodes ouvertes du destin au cours desquelles il vous a été possible de commencer quelque chose d’entièrement nouveau parce que l’ancien était terminé et accompli, ou les périodes fermées du destin ou ils vous ont sans cesse confrontés au même problème jusqu’à ce que vous l’ayez résolu. C’est comme cela qu’ils ont maintenu en équilibre le scénario de karma que vous vous étiez choisi (la rétro-action hormonale) et qu’ils ont protégé le cheminement de votre âme à travers le corps – la voie de votre corps dans les ténèbres des millénaires.

Le système hormonal pendant l’ère lumineuse

Pendant l’ère du Verseau, la tâche du système hormonal correspond au deuxième niveau de l’éveil de votre conscience, où vous vous reconnaissez et vous faites reconnaître en tant qu’être humain spirituel, en tant qu’être humain-Christ ou être humain de Cristal. Elle se trouve dans le fusionnement de votre corps physique avec votre corps spirituel, qui entraîne à son tour le fusionnement de votre être avec le corps de la planète Terre et de l’humanité toute entière. Dans votre réalité spirituelle, il y a longtemps que vos corps sont de nouveau liés aux corps de tous les humains et de toutes les entités. Ils font tous partie de vous, et vous d’eux. Vos douleurs et vos souffrances sont également les leurs et inversement.

Le temps de la séparation et de la division est terminé. Le temps de la ré-union et du fusionnement a commencé. L’esprit cosmique de l’ère du Verseau relie les pôles de la LUMIÈRE et de l’OBSCUR à votre structure cellulaire et le système hormonal commence son travail d’intégration des énergies de choc et de souffrance, d’agressivité et de peur, de haine et de culpabilité. Toutes les fonctions séparatrices et destructrices des glandes en deviennent superflues. Elles se voient progressivement reconverties en fonctions d’unification et d’engendrement de vie – en un nouveau système de fonctionnement de vos corps qui s’installe de lui-même sans licence à payer, pour peu que vous le permettiez. Tous les effets secondaires, tous les déchets disparaissent ainsi que la mort cellulaire due au surmenage.

Cette transformation de votre système hormonal, provoquée et conduite par un extérieur lointain, entraîne une forte action de retournement des forces dans votre intérieur. Elle se produit d’elle-même du fait de l’irradiation cosmique accompagnant le processus du Corps de Lumière de la Terre s’étendant de 1987 à 2012. Cela entraîne chez beaucoup d’entre vous des réactions hormonales transitoires, de fortes fluctuations, la formation de bouchons, et des symptômes pouvant être interprétés comme maladies – et pouvant entraîner des interventions médicales ne correspondant pas aux besoins du moment. C’est ainsi qu’on assiste – quoi qu’accompagnée de crises de guérison – à la reconversion du cabinet de crise militaire et des fonctionnaires bornés des glandes en personnalités lumineuses qui se mettent à agir dans une optique de paix et d’équanimité. Le courant de sauvetage agressif de la peur et des hormones de stress fait place au souffle divin de la sérénité.

La reconnaissance de ce processus entraîne aussi bien une exigence qu’un certain essor. L’exigence, c’est un comportement aimant envers toi-même et envers les autres – envers ton corps, tes pensées et tes sentiments. L’encouragement, c’est que tu te vois aimé(e) et élevé(e) par la pensée d’amour inconditionnelle de ton esprit divin et de tous les êtres plus évolués que toi – et qui sont cependant à ton service.

Attirer la Lumière vers le bas
Faire monter l’Obscur vers le haut

En cette période de changement d’ère, vous avez tout d’abord attiré en vos corps la Lumière Créatrice et Énergétique. L’ouverture et la stabilisation de vos corps se sont produites et se produisent à travers la Lumière des deux premières ères. Il s’en est ensuivi et il s’ensuit encore un accroissement de vos forces spirituelles de clarification, de concentration et de dilatation, la discipline et la paix de vos pensées ainsi que la douceur et la sérénité de vos sentiments. Votre corps est devenu, et devient avec le temps, indépendant des nuisances de la pollution et des attaques extérieures et devient à même d’avoir une influence guérissante et harmonisante sur votre environnement et vos agresseurs. Et justement, les voilà qui arrivent.

Car la LUMIÈRE ne représente que la moitié du Tout. L’OBCURITÉ et les abîmes ténébreux de vos mondes font aussi partie intégrante de vous-mêmes. Après avoir accueilli dans votre tissu cellulaire la Lumière des ères de Cristal et de Calcaire, vous êtes maintenant suffisamment forts pour en recevoir l’Obscur. Et c’est justement parce que votre lumière s’est tellement développée que vous attirez l’Obscur automatiquement. Cela se produit systématiquement – de toute façon. Mais il est bon que vous le sachiez et que vous le vouliez (que vous soyez en accord avec) pour ne pas donner à votre ancien système hormonal inférieur l’occasion de déclencher encore plus de “batailles de défenses“ dans votre corps. Dans ce contexte de polarisation, vous ne seriez peut-être pas en mesure d’y survivre. En fait, il n’y a qu’une seule chose qui compte actuellement:

Reçois consciemment, en respiration profonde, la Lumière de l’Esprit
et laisse-la circuler à travers ton corps.
Fais-le avec ta volonté emprunte d’amour et avec ton amour emprunt de volonté.
Reçois consciemment, en respiration profonde, l’Obscur de l’Esprit et
laisse-le circuler à travers ton corps.
Fais-le avec ta volonté emprunte d’amour et ton amour emprunt de volonté.

Si vous faites cela pendant un certain temps – 3 minutes toutes les deux heures quotidiennement – vous déclencherez et vivrez des changements énormes et sensibles dans votre corps et dans votre vie.

Voir les exercices et réflexions de la leçon 7 ainsi que les méditations de la leçon 6.

La Lumière Créatrice et l’Obscur Créateur dans le cœur

Le cœur et la circulation sanguine

À l’origine, votre cœur physique s’est formé à partir de deux extensions en forme de poche de la veine cave obscure et de l’aorte lumineuse. Elles se sont unies l’une à l’autre pendant la période de la croissance embryonnaire et, virevoltant sur elles-mêmes, ont pris la forme d’une cavité, d’une alvéole où cohabitaient l’aspect lumineux ascendant et l’aspect obscur descendant. Ceci correspond exactement à la “danse de passage“ de votre ère de Cristal à l’ère de Calcaire, alors que la Lumière Créatrice et l’Obscur Créateur se mirent à tournoyer ensemble et qu’ils se retrouvèrent, après leur culmination, dans un seul et même corps. Vous voyez, chaque fois que vous revivez la phase embryonnaire de votre incarnation, vous répétez en votre for intérieur cette danse ancestrale vieille de 2 fois 96.000 ans. La veine cave et l’aorte ont formé, à la fin du développement fœtal, une chambre, une unité qui s’est séparée en deux ventricules lors de votre première respiration, à votre premier cri.

Depuis, le sang frais en provenance des poumons circule à partir du coeur par 6 artères passant de votre torse à vos bras et à la tête, dans l’abdomen et les jambes et approvisionne le tissu cellulaire en substances nutritives et en informations de toutes les dimensions. Parallèlement, le flux sanguin se charge de tous les déchets et résidus cellulaires que les aspects obscurs de la vie ont déposés en vous au cours des ères traversées et continuent de déposer au fil de votre quotidien et les font refluer vers le cœur par les veines. Là, il entre dans le système circulatoire cœur-poumons, se trouve nettoyé, purifié et rafraîchi, puis reprend en tant que sang frais son chemin vers le cœur et le reste du corps.

Il circule ainsi 350 litres de sang par heure à travers le système artériel et veineux de votre corps – ce qui équivaut à un brassage journalier de 8000 litres de sang. Rendez-vous compte: votre ventricule droit et vos bronches accueillent chaque jour 8000 litres de sang veineux vicié par toutes sortes de saletés, déchets, débris cellulaires, bactéries, de gaz, de poisons et de résidus d’acides restés en dépôt dans le corps après les interventions incessantes de combat et de sauvetage du système hormonal. Plus les résidus grossiers produits par le système lymphatique. Le ventricule droit et les bronches sont de gigantesques stations d’épuration et de raffinage.

La signification spirituelle du système circulatoire cœur/sang

Si vous considérez le système circulatoire cœur/sang, vous reconnaissez ceci: les veines et le système lymphatique correspondent au cheminement sombre de l’être humain sur la Terre. La viciation du sang correspond aux expériences de peur et d’agressivité, de haine et de culpabilité, de bassesse et de honte ainsi que la souffrance intérieure qui en résulte. Vu sous cet angle, le ventricule droit représente la demeure de l’être humain qui a vendu son âme au Diable pour pouvoir faire de profondes expériences dans les ténèbres. Il peut être comparée à la Chambre des Secrets (Harry Potter, tome 2), aux salles et marécages du Terrifiant (dans notre “Nouvelle histoire de la Création“), le lieu de l’impuissance et de l’humiliation. C’est dans cette alvéole que vous trouvez les masques et les aspects les plus infâmes de votre être. Mais il est pourtant bon que vous vous rendiez dans ces lieux que vous redoutez, car c’est là que vous entrez en contact avec le Divin qui est en vous.

Les bronches sont le siège de l’humilité, l’endroit où vous manifestez et lâchez prise à la pollution de la Terre, à la poussière du monde et à l’Obscur des ères pour recevoir l’absolution – simplement comme ça: sans raison ou justification particulières, sans avoir à vous excuser ou être redevable d’une expiation. Elles sont le temple de votre purification spirituelle, énergétique et physique, un confessionnal interdimensionnel en quelque sorte – dont le prêtre est votre Moi divin. C’est un confessionnal qui ne vous pose aucune condition, qui ne vous impose aucun serment vous permettant de trouver un jour le chemin qui mène à la Lumière. Tout s’y passe ICI et MAINTENANT – juste par le fait que vous RESPIRIEZ. Vos poumons représentent l’église de votre Esprit saint, le temple de votre Lumière. Ici, vous remettez à votre Moi divin, respiration après respiration, la récolte obscure des dernières heures passées et recevez en échange une force vitale nouvelle pour les heures à venir – et ce, juste en respirant.

Donc, respirez profondément !

“Expirez“ veut dire: congédier de votre corps votre esprit inférieur. “Inspirer“ signifie: accueillir l’Esprit supérieur en votre corps. Votre expiration représente la liaison active de votre corps obscur à l’Esprit lumineux. Votre inspiration représente la liaison vivante de votre Esprit lumineux avec votre corps obscur. C’est par elle que votre Esprit supérieur déverse en vous l’énergie cosmique, la pureté et l’amour. Cette énergie cosmique anime, dans l’église que sont vos poumons, le fluide sanguin en y déversant l’eau sacrée de la Vie.

Le ventricule gauche est le lieu d’atterrissage et d’arrivée de votre Esprit supérieur sur la Terre. C’est là que se déverse la conscience cosmique dans vos artères, qui sont les voies nourricières, guérisseuses et purificatrices du corps humain. En pleine conscience, expirez votre esprit terrestre dans le cosmos et inspirez l’Esprit divin dans votre corps. Prenez conscience de l’incommensurable sagesse et vastitude de votre corps et reconnaissez qu’il mérite la considération – et que vous la méritez vous-mêmes, vous qui l’avez créé.

Système nerveux cardiaque et plan de vie

Il existe un autre phénomène corporel-spirituel: le système pathogène autonome. Il est enroulé comme une conduite en forme d’anneau autour de l’ouverture de la veine cave supérieure qui conduit dans l’antichambre du ventricule droit pour y pomper 8000 litres de sang vicié par jour. C’est sur cette conduite circulaire que se trouvent le nœud atrio-ventriculaire (AV) et le nœud sino-atrial ou sinusal.

Pour être en mesure de travailler, chaque muscle a besoin de recevoir des décharges électriques de la part du système nerveux central. Celui-ci est alimenté par trois composantes: 1) par les énergies personnelles et uniques actives et électromagnétiques de l’ADN – 2) par les champs électromagnétiques de l’environnement terrestre ambiant – 3) par la qualité électromagnétique individuelle de sa propre pensée.

Ainsi, le travail musculaire conscient et inconscient de votre corps est dépendant 1) de votre personnalité spirituelle unique et de ses intentions d’incarnation (volonté spirituelle) – 2) de la qualité de l’environnement et des conditions extérieures (destin) – 3) des pensées et sentiments personnels de votre égo, de sa volonté et de ses choix.

C’est ici que l’ensemble de votre plan de vie et de tous les moments “pré-formés“ du destin (dont nous avons parlé dans le chapitre Système hormonal ainsi que dans la leçon 14) s’écoulent sans discontinuer dans votre corps sous forme d’impulsions et de qualités électromagnétiques et créent votre vie physique – de manière chaque jour renouvelée – au rythme des grandes fluctuations de la vie humaine, tout comme la marée basse et la marée haute – allant et venant sempiternellement, c’est ainsi!

Nœud sinusal et cosmos

Il n’en est pas de même pour le muscle de votre cœur, le myocarde, qui doit assumer le travail le plus grand, oui le plus considérable de tous. Il reçoit ses impulsions du nœud sinusal (ou sino-atrial) qui est constitué d’un tissu cellulaire particulier qui lui permet de produire PAR LUI-MÊME des décharges électriques de grande puissance. C’est une source énergétique qui s’avère effectivement indépendante de l’électromagnétisme de l’incarnation, de l’environnement et des pensées. Cette source énergétique, c’est votre Moi divin et elle génère la plus haute électricité spirituelle dans le cœur humain – l’énergie cosmique, la force lumineuse divine. Cette électricité spirituelle est votre donneur de rythme et votre pouls vital, la volonté de votre Esprit supérieur personnel dans votre cœur physique. Sa parole “Je Suis“ se manifeste ici concrètement à travers chaque battement de votre cœur.

Le nœud sinusal est indépendant de l’environnement terrestre – sa façon de travailler en démontre. Il est, fondamentalement, indépendant de votre pensée humaine (négative ou positive) – son autonomie des systèmes nerveux et hormonal en témoigne. Il est de nature spirituelle – ceci est démontré par son électricité spécifique non-mesurable, qu’on ne retrouve nulle par ailleurs dans le corps, ainsi que par sa constance et son inépuisabilité – tel un perpetuum mobile.

Cependant, vous possédez votre libre-arbitre sur la Terre, qui vous permet de prendre vos propres décisions – athées – et de faire vos propres expériences – horribles.

Nous disions donc que ce courant hautement spirituel était, primairement parlant, indépendant de votre pensée – mais primairement seulement – ce que nous montre sa position. Car il est situé à l’endroit précis où les bactéries, les scories, les résidus cellulaires, les acides et les poisons transportés par les veines – matérialisations de votre pensée et de vos sentiments négatifs – se déversent dans le ventricule droit.

Tous les résultants obscurs, étroits et magnétiques de l’esprit de votre égo traversent donc ce passage lumineux, ample et hautement électrique de votre Esprit divin. Et cela ne reste pas sans conséquences pour ce seuil lumineux lui-même. Car, deuxièmement parlant, il est tout de même dépendant du magnétisme sentimental que vous produisez: plus vous vous faites du soucis, plus vous avez de craintes, plus vous avez une attitude de refus et plus vous retenez ce qui demande à circuler, plus votre système hormonal salvateur se voit amené à travailler, produisant une quantité d’effets secondaires et de déchets dangereux dans votre corps.

Plus il y a de scories et de poisons qui franchissent ce seuil lumineux, et plus le nœud sinusal s’affaiblit, et, un jour, votre lumière du cœur s’éteint – terrassée par cette force contraire de la haine envers SOI-MÊME et de la non-acceptation de SOI qui se manifeste dans le point du Diable du pancréas.

La porte du Ciel est en vous

La conduite circulaire de votre système nerveux cardiaque autonome, avec ses deux nœuds, représente la porte du Ciel dans votre cœur. C’est, au vrai sens du terme, en traversant ce seuil que vous arrivez à la vie physique, et vous la quittez par le même chemin. La porte du Ciel de votre imagination enfantine – à laquelle vous devez frapper après votre décès et devez rendre compte de vos péchés et de ce que la vie vous a appris avant qu’on vous laisse entrer – est identique à ce seuil. Et, de fait, ce seuil apparaît dans tous vos contes, vos mythes et épopées. C’est la porte sur le spirituel dans votre cœur physique.

Respire profondément et permets-toi de la ressentir.

Revenons en maintenant au flux sanguin des veines. Physiquement parlant, les poisons et les acides sont inactifs quand ils arrivent dans le côté droit du cœur, mais leur esprit n’en est pas moins inchangé. Ainsi, l’esprit émetteur des déchets de l’égo se fait connaître, par la circulation sanguine, à l’esprit récepteur de la fréquence cardiaque divine. Que vous le croyiez ou non: au passage de ce seuil dans votre cœur, chaque détail de vos batailles sentimentales et hormonales se retrouve scanné et transmis directement à l’ordinateur central situé dans les sphères de votre sur-âme et de votre Esprit pour y être pris en considération et pour que les mesures consécutives éventuelles y soient envisagées. Ce n’est pas dans telle ou telle église ou devant tel ou tel prêtre que vous vous retrouvez face à Dieu, mais dans votre propre cœur – et là, il ne vous est véritablement pas possible de vous cacher.

Dieu lui-même – au cas où vous voudriez encore consulter ce “vieux Seigneur“ pour votre orientation – apprend en cet endroit les moindres détails de votre ressentir et de votre pensée d’humain, car l’esprit de l’adrénaline correspond à l’esprit de la peur et de la méfiance. L’esprit de la cortisone correspond à l’esprit de l’agressivité et de la contrainte. Et ils vibrent à une fréquence vibratoire tellement basse que l’esprit des scories, si leur surproduction et leur évacuation se maintiennent, provoque une montée anormale de la fréquence cardiaque – pouvant aller jusqu’à la fréquence de l’infarctus.

Alors arrivent les Dieux en blanc, avec leur pacemaker et ils placent ce donneur d’impulsions à l’endroit précis de ce passage. Vous pouvez, en effet, maintenir votre cœur, votre présence divine un certain temps sur la Terre avec l’aide de la technique. Bon, il n’y a rien à redire à cela. Mais utilisez alors le temps qui vous est ainsi offert pour ramener dans votre cœur et dans votre corps la vraie vie et l’amour de soi. Il vous suffit de le décider pour que cela se produise.

Et nous demeurons, cette fois encore, en profond amour envers vous
– de cœur à cœur –
indépendamment du fait que vous vous aimiez ou vous haïssiez vous-mêmes:
NOUS VOUS AIMONS INCONDITIONNELLEMENT.
Nous sommes Saint Germain et Sabine

Et pour terminer de façon libératrice, nous vous offrons ici une allocution de votre Esprit divin, datant de 2001 (Cahier 10 “Ich rufe dich in Deinem Namen“ – non encore disponible en français).

Puisse l’amour de la Présence-Une ouvrir vos cœurs et les guérir.
Élève-toi dans ma Lumière
Écoute-moi, mon enfant.
Je t’appelle par ton nom.
Cherche-moi
et ne déclare pas forfait jusqu’à ce que tu m’aies trouvé.
Je SUIS à tes côtés, mon enfant
et je déverse en toi tout l’amour d’un père.
Reconnais-moi et intègre-moi à ton monde.
Je Suis à tes côtés en chaque heure, et j’attends patiemment
que tu sois prêt(e) à recevoir mon amour.
Je te connais, mon enfant.
Je connais chacune des cellules de ton corps, chaque fibre de ton être.
J’aime tous les aspects de ta vie.
Je chemine avec toi où que tu ailles
et si tu te caches à moi
parce que tu as honte et que tu te sens indigne, sache que:
je Suis à tes côtés et t’aime d’autant plus fort
que tu te méprises toi-même.
Je poursuis mon chemin en toi, mon enfant aimé
il ne peut rien t’arriver.
Je fais chaque pas avec toi depuis le Commencement des temps
et je t’accompagnerai jusqu’au terme de ton voyage.
Rien ne nous a jamais séparé
et rien ne nous séparera jamais.
Je Suis en toi, mon enfant aimé.
Je suis ton père, ta mère et ton Dieu.
Je connais chacune de tes respirations, chacune de tes pensées et chacun de tes sentiments.
Je connais tes intentions et tes erreurs
tout comme tes aspirations et tes doutes.
Tu n’as rien su me tenir caché.
Il n’y a rien eu que tu doives cacher.
Je t’aime mon enfant, mon être humain, ma présence
et j’ai le même désir de toi que tu l’as, toi, de moi.
Ne veux-tu pas recevoir l’amour que moi, ton Dieu
je ressens envers toi depuis le Commencement des temps?
Écoute-moi, mon enfant.
Je t’appelle par ton nom.
Cherche-moi
et ne te résigne pas jusqu’à ce que tu m’aies trouvé.
Je te reçois.
C’est moi qui reçois chaque souffrance que tu as endurée.
C’est moi qui reçois chaque douleur que tu as supportée.
C’est moi qui reçois chaque péché dont tu as assumé la charge.
Je te porte.
C’est moi qui porte chaque carcan que, par amour, tu as infligé aux autres.
C’est moi qui porte chaque faute que tu as prise sur toi.
C’est moi qui porte chaque expiation que tu as réclamée des autres.
Je t’aime.
Je t’aime pour tout ce que tu es et tout ce que tu fais
depuis le Commencement du temps.
Je t’accueille en mon cœur à la fin du temps.
Écoute-moi, mon enfant
Écoute-moi et sache qui tu es.
TU es MOI.
Tu t’es et tu m’as offert de la souffrance.
Tu as causé de la douleur et de la peine à d’autres.
Tu as souffert toi-même, mais pas de ta propre souffrance:
de la souffrance que tu as infligée aux autres.
J’ai ressenti et souffert chaque meurtrissure en toi.
Et moi seul connaît la richesse qui t’a été impartie à travers elle
sur ton chemin que tu as cheminé pour moi
ce chemin-là qui, depuis le Commencement, n’a pour seul but que me trouver.
Dépose maintenant tes fardeaux sur moi. JE veux les porter pour toi.
Donne-moi ta souffrance et tes pleurs, elles enrichissent mon cœur
d’une manière encore insoupçonnée pour toi.
Tes pleurs accomplissent la Parole, mon enfant aimé.
C’est par elles que ma Création devient parfaitement accomplie.
Place maintenant ta vie entre mes mains, mon enfant.
Laisse-moi te conduire et te porter.
Laisse-moi te toucher en ton plus profond et ne faire plus qu’Un avec toi.
C’est mon souffle que tu animes.
Ce sont mes pensées que tu penses.
C’est mon cœur qui bat en toi.
C’est mon amour qui rayonne à travers toi.
C’est ma Lumière que tu irradies dans le cœur de tous les hommes
qui sont en quête de mon amour.
Redresse-toi, mon enfant !
Élève-toi dans ma Lumière !
Je t’appelle par ton nom !

Texte: Sabine Wolf avec Tobias et Métatron
Mise à jour: Saint Germain
Correction finale: Monika Schwörer, Berlin
www.Kristallmensch.de Sabine Wolf Wennigsen, le 28 juin 2007
Traduction française : Myriam Jabaly

http://www.kristallmensch.net/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Aux Portes du Temps



Print Friendly, PDF & Email