EN CES TEMPS-LÀ DE LA TERRE…

MARIE : Les Carnet de novembre 2015

Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Enfants bien-aimés, je viens parmi vous afin d’être avec vous.

Beaucoup parmi vous, à la surface de cette Terre, commencent je dirais, sans même pouvoir me nommer, à percevoir ma vibration de maman. Les couches isolantes étant maintenant perméables en totalité, il m’est facile maintenant de venir vous parler, non plus seulement pour vous appeler par votre prénom mais bien pour être avec vous et en vous, afin que vous soyez nourri de votre propre vérité, de votre propre éternité.

Mes soeurs Étoiles ainsi que les Anciens vous ont communiqué des éléments, oh qui ne sont plus des enseignements, bien sûr, mais des moyens et des techniques fort simples pour vous rapprocher de votre évidence, et pour le vivre. Ainsi est le sens de ma présence en ce lieu et en tout endroit où vous me lirez et m’écouterez.

Je ne viens rien faire d’autre que d’être là avec vous, en votre coeur, afin de vous dire: « N’ayez pas peur, n’ayez aucune peur. ». Quoi qu’il se produise, laissez fleurir l’Amour au bord de vos lèvres, sur vos yeux, dans votre coeur et dans tout ce que vous touchez ou voyez.

Vous découvrez, pour beaucoup d’entre vous, quoi que vous ayez vécu jusqu’à présent, la simplicité de l’Amour, la simplicité que vous avez à mener vis-à-vis des uns et des autres, vous permettant de vous ajuster au plus près de la Vérité et de l’Intelligence de la Lumière.

Le Verbe devient de plus en plus actif à la surface de ce monde. Vos mots ne seront plus des mots, vos regards ne seront plus des regards, mais des moments de grand amour, dans le silence de vos regards, dans le silence de vos coeurs, manifesté à ce monde entre vous et pour vous. Quand le sourire naît sur vos lèvres et quand votre coeur s’élève, cela signifie aussi que vous m’avez reconnue et que vous m’attendez. Soyez sereins, soyez légers.

Les temps sont effectivement accomplis et nous sommes comme vous, à l’orée de votre planète dorénavant, encore masqués à vos yeux de chair et à vos appareillages. Comme vous le savez, l’Archange Métatron s’est déployé au sein des Cercles de Feu. De la même façon, vous vous déployez en votre éternité, vous donnant à vivre des éléments vrais, des éléments d’Amour qui vous étaient masqués jusqu’à présent. Vivez ce que vous avez à vivre, saisissez-en l’essence sans vous laisser aller à des interprétations quelles qu’elles soient. Contentez-vous de vivre l’Amour qui vous est proposé en quelque occasion que ce soit.

Je viens vous conforter dans l’Amour et dans la Vérité de votre être. Ma présence aimante, de même que votre présence aimante, fait voler en éclats les conventions et les règles de ce monde. Peut-être l’avez-vous remarqué, en certains lieux où vous passez, en certaines rencontres que vous vivez, les choses deviennent dorénavant plus légères et plus simples parce qu’il y a une reconnaissance entre vous, au-delà de toutes les apparences et au-delà de tous les rôles que vous avez pu jouer jusqu’à présent. Tel est l’état de Grâce, tel est l’alignement à la Grâce, afin que votre vie soit remplie de Grâce à l’intérieur de vous-même sans dépendre des circonstances de ce monde et des lois de ce monde.

Vous prenez enfin conscience, pour beaucoup d’entre vous, que vous êtes réellement sur ce monde mais que vous n’êtes pas de ce monde. Après l’apparition de vos lignées, pour certains d’entre vous, il y a aujourd’hui de plus en plus de frères et de soeurs incarnés qui, du jour au lendemain, découvrent ce qu’est l’Amour. Non pas l’amour romantique, non pas l’amour lié à une personne quelle qu’elle soit, mais bien plus l’Amour comme expression spontanée et naturelle de votre être. C’est là qu’il vous faut grandir, c’est là qu’il vous faut aller et nulle part ailleurs. Vous n’avez besoin de rien d’autre que votre propre Présence.

En vivant cela, vous mettez fin aux inquiétudes, aux questions. Parce que le germe de l’Amour qui se déploie aujourd’hui à l’échelon collectif, malgré les apparences, parfois, qui peuvent vous sembler contraires, qui ne sont que des résistances liées à la peur, mais dès l’instant où vous déposez vos peurs à mes pieds, vous me trouvez en totalité. Nous n’avons pas besoin de grands discours, nous avons juste besoin de nous retrouver et de fêter cela. Vous découvrez une certaine forme de liberté qui n’est pas encore la Libération, pour beaucoup d’entre vous, mais qui vous pousse en quelque sorte à réajuster à la fois votre conscience et votre positionnement au sein même de ce monde.

Des éléments se produisent dans votre vie. Ils sont innombrables et variés mais soyez certain que tous ces éléments concourent à vous révéler à vous-même, à vous montrer la Grâce en action et la Vérité en action. Comme vous le voyez autour de vous, tout ce qui était faux, tout ce qui était mensonger, est éclairé par la Lumière et par la présence de la Confédération Intergalactique, mais aussi la présence de votre coeur.

Chaque jour, en quelque lieu que ce soit, de la Terre comme de votre vie, il y a toujours des choses qui se révèlent. Tout ce qui était corrompu, tout ce qui était fait pour vous maintenir dans la prison de la Terre, vole aujourd’hui en éclats. La Terre elle-même commence à chanter de façon différente de ce qu’elle a chanté d’habitude. Les Éléments se conjuguent de plus en plus à la surface de la Terre, donnant des phénomènes inusités et qui jusqu’à présent n’avaient jamais atteint ces proportions que je qualifierais de bibliques, et qui correspondent très précisément à ce qui s’est déjà passé par le passé, mais cette fois-ci les choses sont bien différentes parce qu’il n’y aura plus d’enfermement, parce qu’il n’y aura plus d’illusion. Il n’y aura que la vérité et la beauté de l’Amour telles que vous commencez à le découvrir.

Les choses, les situations qui vous semblaient bloquées, semblent se débloquer comme par miracle.

L’évidence de la Lumière vous ajuste parfois en de nouvelles vies, en de nouvelles situations, en de nouveaux mouvements et parfois même en une plus grande immobilité. À la mesure de vos dispositions, de vos rêves, de vos rencontres, vous vous rapprochez de plus en plus de cette vérité. Vous êtes, les uns et les autres, prêts, si je peux dire, comme nous sommes prêts, à vivre maintenant l’accomplissement des temps. Il n’y a plus de barrières, il n’y a plus d’obstacles, il y a simplement les dernières habitudes, les dernières résistances collectives à la Vérité. Celles-ci sont en train de tomber les unes après les autres, où que vous portiez votre regard, sur votre vie, sur votre environnement et sur l’ensemble de la planète.

La falsification des religions qui vous ont enfermés – plus qu’elles ne vous ont libérés -, commence à apparaître au grand jour de l’Orient et de l’Occident, du sud comme du nord.

La Vérité n’a pas besoin de se construire de religion, l’Amour n’a pas besoin de temples, vous êtes vous-même le Temple de l’Amour. Tout cela vous le découvrez avec un regard neuf, celui de l’enfant, émerveillé, surpris et parfois apeuré par ce qui est en train de se dérouler. Mais la finalité n’est que l’accouchement de l’Amour, en totalité.

Beaucoup d’entre vous vivent une forme de révolution intérieure même quand rien ne semble bouger. Des éléments nouveaux apparaissent. Il vous a d’ailleurs été donné les moyens de réaliser cela par les techniques simples qui ont été communiquées par mes soeurs Étoiles, par les Anciens. Les peuples de la nature vous accueillent dès l’instant où vous allez à leur rencontre, ils peuvent même vous accompagner et vous suivre jusqu’à chez vous.

Non, vous ne rêvez pas. Là est la vraie vie, là est la vraie vérité. Tout cela concourt, à sa façon, à réaliser réellement l’Ascension qui est en cours.

Vous semblez moins figé, moins bloqué par des situations, par des a priori, par des peurs et même par l’absence de votre vibration, si vous ne l’avez pas perçue.

Les moments sont aux ultimes grâces, avant mon Appel. Allez sereinement sur votre chemin. Vivez ce qui se présente à vous et observez la joie qui est en vous quand vous demeurez dans la simplicité, dans l’humilité, quand vous demeurez comme l’enfant qui accepte tout ce qui se présente à lui. Là, vous êtes dans la justesse, vous êtes dans l’équilibre, vous êtes dans la vérité.

Nombre de rencontres deviennent de plus en plus évidentes, pas seulement les peuples de la nature, pas seulement les Anciens, Étoiles, Archanges, mais tout ce qui constitue la vie dans les mondes unifiés se présente chez vous, lors de vos promenades et lors de vos rencontres. Tout n’est que rencontres d’Amour, tout n’est que fête et célébration. Vous célébrez la Vie, vous célébrez l’Amour, même si par moments il vous semble être en rage ou être en colère, cela n’est rien par rapport à la Vérité qui inonde votre vie, votre conscience et la totalité de ce monde.

Vous êtes aux portes du merveilleux, vous êtes aux portes de la renaissance finale. Vous avez accompli, les uns et les autres, où que vous soyez, en fonction de vos possibilités, de vos peurs, vous avez réussi à libérer l’Amour sur cette Terre. Alors vous voyez bien que ce qui est ancien, ce qui appartient aux anciennes énergies comme vous dites, n’a plus cours, ne fonctionne plus, ne marche plus.

La Vie vous invite à chaque instant à être vierge de toute impression, de tout passé, de toute histoire et à être de plus en plus disponible pour l’instant que vous avez à vivre, pour le vivre pleinement sans être coléré par quelque blessure que ce soit, sans être affecté par la nature de vos relations où qu’elles soient et avec qui qu’elles soient.

Non, vous ne rêvez pas, je dirais même que c’est l’inverse. Vous sortez du rêve et vous rentrez dans la réalité, celle qui ne connaît ni la naissance ni la mort, celle qui est éternelle et celle qui permet la liberté de manifestation de la conscience, comme sa disparition. Tout ça dans le même chant, dans la même danse, dans la même vie. Les barrières tombent les unes après les autres, vos résistances aussi. Et de manière parfois surprenante. Ce qui vous encombrait encore hier ne vous encombre plus aujourd’hui et cela sera de plus en plus vrai chaque jour. Chaque circonstance de votre vie vous invite à la capitulation des résistances et à l’épanouissement de l’Amour.

Voyez cela, car c’est réellement ce qui est en train de se passer. Soyez en vie, soyez vivant, soyez léger. Affrontez ce que la vie vous donne à affronter, parce qu’en définitive, quel que soit ce qui est à affronter, et qui peut paraître dur, cela n’est rien par rapport à la vérité de l’Amour. Et n’oubliez pas que derrière tout événement qui peut vous sembler contraire à la Lumière, il n’y a que la Lumière, que l’Amour.

Ce qui était impossible encore hier devient de plus en plus insistant aujourd’hui, et de plus en plus possible. Ainsi est le Verbe Créateur, ainsi est le souffle de la co-création consciente et ainsi est l’établissement de la Grâce de manière définitive.

Comme vous le voyez, beaucoup de choses se transforment en vous et autour de vous à une cadence de plus en plus rapide et de plus en plus évidente. Comme vous le voyez aussi, certains frères rentrent dans le déni ou dans une espèce de colère. Quelle importance ! Parce que, au moment suivant ou le lendemain, ou dans quelques jours, ou dans quelques semaines, ils se pardonneront à eux-mêmes ce qui les a affectés dans ces moments-là.

Alors, continuez à sourire, continuez à aimer, continuez à être vous-même, par-delà tous les rôles, par-delà toutes les fonctions que vous occupez dans votre vie, car vous n’êtes pas vos fonctions, vous n’êtes même pas vos expériences, même les plus transcendantes. Et pourtant tout cela vous conduit à la même Grâce, à la même révélation finale, à votre Résurrection. Alors soyez heureux, soyez léger. Votre présence est indispensable à la surface de ce monde en cette période parce que c’est vous qui stabilisez le nouveau, c’est vous qui laissez apparaître ce qui vient.

D’ailleurs, vous remarquez peut-être que moins vous résistez, plus les choses deviennent faciles pour vous. Que cela soit au niveau de ce corps périssable, que cela soit au niveau des manifestations et que cela soit surtout dans votre état d’être au quotidien. Voyez, objectivement, rappelez-vous comment vous étiez il y a simplement un an, et voyez aujourd’hui comment vous êtes. Est-ce que cela ne correspond pas en totalité au déversement de l’Amour et à la révélation de votre Amour ? Vous allez voir de plus en plus clair et vous allez aussi vivre de plus en plus dans le coeur, sans effort, sans même y penser. Tel est l’état de Grâce, telle est la vraie vie, ici même en ce monde. Vous êtes préparé, par vous-même, à vivre cela.

Pardonnez ce qui peut vous sembler encore être à pardonner et oubliez ce qui peut encore perturber votre tête et votre coeur. Regardez comme vos pensées, de manière de plus en plus fréquente, sont tournées vers l’Amour. Regardez comme votre vie est de plus en plus tournée vers le sourire, vers le fait de prendre dans vos bras vos frères et vos soeurs et d’embrasser la vie dans le même élan.

Regardez, malgré la dureté de ce monde, comment vous devenez aimant, comment vous êtes devenu, et chaque jour vous progressez. Chaque jour de nouvelles opportunités de grandir en l’Amour que vous êtes se présentent à vous, même sans comprendre, même sans avoir les tenants et les aboutissants parce que l’essentiel n’est pas là, vous percevez l’Amour. Il vous est demandé d’ailleurs, par les circonstances de votre vie, de rentrer de plus en plus dans cet Amour, d’oublier les rancoeurs, d’oublier les blessures, d’oublier les souffrances parce que la Grâce, plus vous l’acceptez, plus elle vous aidera à oublier ce qui doit mourir et à apparaître dans ce qui est né.

Le temps qui vous est imparti vous permet justement de profiter de cela et de laisser toujours plus l’Amour émerger et se manifester à la surface de ce monde. Quelles que soient vos vibrations, quel que soit votre état familial, professionnel, quel que soit votre état physique, vous avez tous la capacité à laisser grandir l’Amour, à le laisser se manifester et à suivre l’Intelligence dans la Lumière plutôt que votre propre intelligence, les quelques conditionnements qui peuvent encore rester ou les quelques obligations de ce monde, ne serait-ce que pour y survivre.

Regardez dans vos vies comme les éléments se mettent en place. Si vous n’avez pas de lieu pour vivre, vous êtes accueillis quelque part, si vous n’avez pas d’argent, l’argent vient de toute façon. Ce qui est nécessaire et utile, il n’y a plus besoin de superflu. Regardez ! Regardez ce qui se résout en vous et autour de vous, quelle que soit l’apparence de ce monde. Tout cela n’est destiné qu’à vous prouver l’évidence de la Joie et de la Grâce au sein même de ce monde.

Alors je viens, par ma Présence, vous encourager à être ce que vous êtes, avant même mon Appel formel. Profitez de la vie, en ce qu’elle vous donne, en ce qu’elle vous offre, en vos relations, en vos rencontres avec les peuples subtils de la nature ou de nos Présences. Soyez doux, doux avec vous-mêmes avant tout et doux avec les circonstances de vos vies. Et regardez comment, si vous acceptez cette douceur, cette bonté, et ce que vous êtes en vérité, comment les circonstances, même les plus difficiles et désagréables que vous ayez à vivre, s’aplanissent d’elles-mêmes et vous permettent de ne plus être conditionnés, ni soumis à ces forces passées de prédation, d’enfermement.

La Grâce en action, c’est voir cela et ne rien voir d’autre. Parce que rappelez-vous aussi que la conscience, votre attention, est porteuse du Verbe, est porteuse du Souffle sacré, est porteuse de la co-création consciente. Cela vous donne à la fois une liberté et une forme de responsabilité, et aussi une légèreté. Voyez-vous cela ? Et voyez-vous clairement et de plus en plus clairement. Vous ne pouvez échapper à ce que vous êtes, vous ne pouvez échapper à l’Amour quoi que vous dise votre personne, quoi que vous disent les situations de vos vies et cela devient de plus en plus facile.

Vous vous apercevez que vos pensées, vos idées, votre attention sont de plus en plus dirigées vers l’Amour et vers la Vérité, indépendamment de toute circonstance personnelle. Il n’y a plus le choix, si je peux dire. Vous êtes chacun à la bonne place pour vivre ce qui est à vivre. Alors, accueillez avec la même grâce tout ce qui se présente à vous. Et retenez que si quelque chose de contraire se manifeste, c’est parce que cela est en train de disparaître et non pas de réapparaître. Tout dépend de là où vous placez. Et si vous vous placez dans la grâce de l’Amour que vous êtes, alors tout cela sera dissout sans aucune difficulté.

Soyez doux et soyez humble avec vous-même, soyez doux et soyez humble avec la vie, afin d’être grand en l’Amour et par l’Amour. Soyez sensible à votre propre respiration, soyez sensible à vos propres sons intérieurs, soyez sensible à la beauté. Comme vous l’observez peut-être, souvent, vous ne cherchez plus votre avantage dans quelque situation que ce soit, mais bien plus à partager et à équilibrer. Regardez comme vous fuyez les conflits, non pas pour éviter de le voir mais bien pour les traverser et être libre de ces conflits afin de laisser l’Amour s’épanouir encore plus vite et apparaître de façon de plus en plus intense autour de vous, en vous.

Si vous avez confiance en la Grâce et en la Lumière, vous pouvez le vérifier instantanément dans votre vie. Vous n’aurez plus besoin de lutter pour telle chose ou telle chose, vous n’aurez plus besoin de vous opposer ou de vous confronter à vous-même ou à toute autre situation ou frère.

Là est la Grâce, là est le miracle maintenant quotidien de vos vies. Il reste juste à acquiescer, à dire oui à ce qui se présente, et vous deviendrez de plus en plus légers.

De plus en plus, dans votre nature véritable, vous trouverez des ressources insoupçonnées, à la fois pour votre corps, à la fois pour votre vie, afin de plus être dérangé par ce qui est contraire à l’Amour.

Vous ne le verrez même plus. Certains d’entre vous le vivent déjà avec intensité et force, d’autres vivent encore certains fracas, mais les fracas ne font qu’annoncer la Lumière, eux aussi.

Remarquez aussi comment vous êtes de plus en plus capable de vous maintenir dans l’instant présent, dans la Présence, quoi que vous fassiez. Même si c’est une tâche qui nécessite votre mental, regardez par vous-même comment vous arrivez, en quelque sorte, à transcender le temps, à l’effacer et à ne plus être affecté par des circonstances qui auparavant n’étaient pas acceptées. Est-ce que vous le voyez, tout cela ?

Tout ce qui se déroule en vos cieux, sur cette Terre, en vous, dans votre corps, dans vos relations, dans les systèmes quels qu’ils soient, sont en train de se transformer avec plus ou moins de bonheur, plus ou moins d’évidence, mais nul ne peut nier ce qui se déroule sur l’écran de votre conscience comme en l’écran du monde. Bien sûr, nombre de frères et de soeurs vivant cela ne saisissent pas la portée de ce qui se déroule. Mais n’ayez crainte, dès mon Appel plus personne ne pourra douter de la Libération qui est en cours.

Contentez-vous de vivre, contentez-vous d’obéir à ce que l’Intelligence de la Lumière vous propose. Assumez votre âge, assumez vos fonctions, assumez les changements s’ils se présentent, et regardez comment vous arrivez, sans effort, à maintenir l’équilibre. Regardez comment auparavant vous aviez besoin de lutter, de comprendre et comment aujourd’hui cela semble vraiment être derrière vous de façon plus ou moins intense. Regardez votre capacité de disparition, votre capacité à ne plus être vous-même, à oublier ce qui ne fait que passer. Même si cela peut présenter des petits inconvénients dans la vie quotidienne, ce ne sont que des soucis qui ne font que passer et qui ne vous altèrent plus, qui ne vous contraignent plus. Voyez la Vérité qui est à l’oeuvre, réellement, concrètement.

Si vous voyez cela, alors vous êtes prêt à accueillir mon Appel, vous êtes prêt à m’entendre, vous êtes prêt pour Celui qui vient dans la nuit comme un voleur. Regardez les signes du ciel et de la Terre, regardez les signes de vos différents pays, de vos différentes sociétés et regardez la concordance de ce que j’ai pu annoncer en de multiples lieux sur la Terre, correspondant par ailleurs à l’ensemble des prophéties qui ont été délivrées de tout temps.

Aucune des prophéties n’a été faite pour faire peur, mais simplement pour réaliser l’urgence de l’Amour et l’urgence de la Vérité. C’est en ces temps-là que vous serez comblé de Grâce, c’est en ces temps-là, les plus durs, qu’il y aura les plus grandes facilités à vous retrouver. Tout ce qui est illusoire s’effondre et s’effondrera de plus en plus intensément, ne laissant demeurer et persister que ce qui est Amour.

J’offre la même Grâce à chacun de mes enfants. Qu’il me reconnaisse ou pas, qu’il me tourne le dos ou m’accueille à bras ouverts, comme le Soleil je donne indistinctement à chacun, de la même façon, parce qu’il n’y a pas de différence, il y a le même Amour en chacun, même si ce qui est sur le devant de la vie de cette personne est plutôt la peur, la colère, l’ego. Quelle importance cela a-t-il par rapport à l’Amour ? Et votre sourire peut faire tomber le plus solide des ego sans rien vouloir, sans rien demander, parce que la Grâce est agissante, non plus seulement parce qu’elle descend sur vous mais parce qu’elle s’irradie de l’un à l’autre de manière horizontale sur des temps et des espaces de plus en plus vastes. Voyez-vous cela ?

Alors je ne suis pas venue vous faire de grands discours mais vous soutenir, soutenir de ma radiance et attirer votre attention sur ce qui se déroule réellement, de la manière la plus concrète, sur votre monde. Il n’est plus temps maintenant d’aller rejoindre le Soleil, il n’est plus temps de construire quoi que ce soit mais bien de vous poser là ou vous êtes et d’obéir à la Lumière, parce que là se situe la Grâce, vous montrant à vous-même que vous n’êtes plus soumis aux lois de ce monde et aux règles de ce corps mais bien plus et exclusivement à l’Amour, à la Vérité et à la Liberté.

Beaucoup de frères et de soeurs autour de vous découvrent leur éternité sans avoir jamais rien cherché, parce qu’ils étaient prêts, ils n’attendaient que le bon moment qui est venu. Alors vous allez découvrir des changements importants, non pas seulement en vous mais aussi chez vos proches. Ce qui vous semblait impossible deviendra possible. Il y aura en quelque sorte des retournements subits de la conscience des frères et des soeurs.

Contentez-vous d’être présent, si vous l’êtes, sans juger, simplement en étant là et en accompagnant ce qu’il y a à accompagner. Vous le constatez aussi, dans nos interventions multiples et variées, que cela soit ici et ailleurs, notre action est de plus en plus proche de vous, donnant des améliorations, des guérisons de certaines situations, de certaines maladies, de certains troubles, par la grâce de la Lumière. Nous sommes tout proches, dorénavant. Nous sommes à l’intérieur de vous, mais notre manifestation est toute proche.

Ne cherchez plus rien d’autre que la vie que vous vivez avec la joie, avec la paix. Parce que la Grâce est Paix, et elle est Joie, et qu’elle ne dépend pas de votre personne, de quelque possession que ce soit ou de quelque relation que ce soit. Cette joie-là, vous le savez, elle naît en vous et elle est indépendante de toute circonstance ou de tout travail personnel, comme vous dîtes. Tout cela est désuet, suranné. Tout ce qui vous tenait à coeur, si je peux dire, voilà encore quelque temps, s’efface de lui-même. Vous découvrez que l’instant présent, la spontanéité, sont des concepts qui ne sont pas abstraits mais qui s’appliquent à la vie de tous les jours, et vous verrez que tout s’adoucira, même ce qui encore peut vous sembler dur. Ce n’est pas un problème de foi ni de confiance mais c’est plus un problème d’évidence.

Certains voient l’évidence très facilement. D’autres, parmi vous, sont encore incrustés, je dirais, d’une certaine manière, dans des schémas archaïques. Il suffit simplement des déposer les armes et de voir la vérité de ce qui se déroule.

Je viens simplement, que vous me lisiez, que vous m’écoutiez, que vous soyez là, observer en quelque sorte votre Amour. Parce que je m’en nourris, parce que je suis votre mère et parce que je vous veux libre – libre, autonome, spontané. Je vous veux, en ces temps-là de la Terre, comme des enfants qui découvrent le merveilleux et qui sont réellement émerveillés de la beauté de l’Amour et de sa magnificence.

Rappelez-vous, tout ce qui était invisible vous devient visible, tout ce qui était caché est révélé. Là est le vrai sens de l’Apocalypse. Alors bien sûr, celui qui est encore enfermé dans son ego verra l’Apocalypse comme une destruction de son propre ego et des autres ego. Mais il verra en définitive l’Amour, car quand l’ego sera détruit, quand le monde sera détruit, que restera-t-il si ce n’est l’Amour ? Saisissez cela. Aucune bombe, aucun cri, aucune souffrance ne peut dorénavant altérer la vérité et la beauté de ce que vous êtes. Cela va devenir, non seulement évident mais je dirais même de plus en plus flagrant.

Certains d’entre vous ont déjà perçu la Lumière au travers de leur propre corps, que cela soit le corps d’Êtreté ou comme des dépôts de Lumière sur leur corps. Bientôt vous ne verrez plus que la Lumière, réellement et concrètement, et vous ne verrez rien d’autre. Et là vous saurez, de manière directe, même si vous n’avez rien vécu, que c’est le moment, avant même mon Appel et avant même les Trompettes. Alors, quand les Trompettes surgiront, vous ne serez ni surpris, ni affolé. Vous vivrez une joie à nulle autre pareille, par rapport à ce que vous avez déjà vécu, vous ouvrant totalement à mon Appel et à votre Résurrection.

Les moments qui sont à vivre et qui vont se vivre sont plus importants que n’importe quelle naissance et que n’importe quelle mort, parce qu’ils représentent réellement la Résurrection de l’Éternité. Toutes les circonstances de ce monde ne sont que des prétextes maintenant à la révélation de l’Amour. Rien ne peut s’opposer, rien ne peut lutter contre la majesté de l’Amour et c’est exactement ce que vous êtes en train de vivre, même si vous ne le percevez pas encore, même si vous ne l’acceptez pas entièrement et totalement.

Votre couronnement est en cours. Il se traduit de différentes façons, celle que je viens d’exprimer mais aussi, pour ceux qui vivent les vibrations, par l’activation simultanée des Étoiles, des Portes et de l’ensemble des structures vibrales que vous avez eues ou que vous avez vécues. C’est une symphonie de vibrations. D’ailleurs le Choeur des Anges, pour nombre d’entre vous, commence à chanter à vos oreilles, non pas de manière permanente mais à certains moments de vos journées ou de vos nuits. Ce son, ce Choeur des Anges comme nous le nommons, n’est en fait que la résolution de la séparation. En effet, le deuxième soleil approche maintenant du Soleil qui vous est visible, afin de réaliser l’alchimie de la Libération. Le noyau de la Terre, qui est relié à Sirius comme vous le savez, depuis la Libération de la Terre a commencé sa phase d’expansion, lui aussi, de même que vous aussi vous vous expandez et vivez des choses que vous n’auriez pas pu vivre il y a encore quelques années, ici même sur ce monde.

Alors, ici et ailleurs, j’ai envie de vous dire en ce jour précis : « Ensemble prions ». Prions, non pas pour obtenir quoi que ce soit, mais prions pour rendre grâce à la beauté de l’Amour et de la Vérité.

Renforçons notre allégresse, renforçons notre radiance, les uns et les autres, n’hésitez plus. Vous n’avez pas besoin pour cela de vous donner rendez-vous, vous n’avez pas besoin pour cela ni même de vous réunir, mais où que vous soyez, en quelque circonstance que ce soit, vous avez dorénavant la possibilité d’être aligné à la Grâce et de voir les effets de cette Grâce partout sur le monde.

Si chacun d’entre vous ne passait que cinq minutes en cette prière silencieuse du coeur, en état d’alignement avec la Grâce, alors vous verriez très vite se rapprocher le moment de la Résurrection. Faites comme bon vous semble, mais répondez à l’Appel de la Lumière, répondez à l’Intelligence de la Lumière. Allez simplement au-delà des conventions, au-delà des expériences, et priez ardemment, non pas pour demander quoi que ce soit – parce que tout est accompli – mais priez ardemment pour que tout se passe dans l’Amour – cela sera le cas -, mais que de plus en plus de frères et de soeurs soient touchés par cette ultime Grâce.

Par-delà tous les événements de la Terre, qu’ils soient climatiques, ou liés à la folie des énergies archaïques, elles n’auront aucun poids parce que l’Amour supprime toutes les bombes, non pas en s’y opposant mais en déployant sa majesté.

Prenez cinq minutes, chaque matin, chaque soir, quand vous en avez le temps, simplement pour être aligné à la Grâce et laissez oeuvrer l’Intelligence de la Lumière en vous comme au dehors de vous.

L’alignement que vous réalisiez il y a encore quelques années de manière régulière, se fait maintenant à volonté, et cet alignement n’est pas simplement un alignement à la Lumière Vibrale, mais vraiment un alignement à la spécificité de la Grâce qui est l’apanage de l’Esprit Saint.

Mon Manteau vous recouvre en totalité. Votre coeur exulte, que cela se manifeste par des douleurs, par des palpitations, par des sensations inhabituelles dans le dos ou au-devant de votre poitrine. Ne restez pas figé dans le besoin de comprendre une douleur par un mécanisme physiologique, pathologique, mais voyez-y réellement ce que c’est, c’est à dire l’installation de la Grâce.

Et quand il vous arrivera de vous retrouver dans une situation d’ego, une situation de personne en colère ou de personne contrariée, laissez oeuvrer la Grâce. Ne vous mettez pas en tant que personne, devant, mais confiez-vous à la Grâce, parce qu’elle agira toujours beaucoup mieux que vous, en quelque circonstance que ce soit, en quelque occasion que ce soit.

Je suis venue vous encourager à être vous-même et à vous voir vous-même.

Ne retenez pas ce qui s’éloigne de vous et accueillez ce qui se présente, même si vous n’avez pas d’explications, même si cela ne vous semble pas vrai. L’important maintenant est l’Appel de la Lumière final. Rien d’autre ne peut surpasser ce moment-là. Aucune joie ne pourra être supérieure à ce moment-là.

Vous en vivez les prémices pour beaucoup d’entre vous ; même si vous n’arrivez pas à formuler d’idées ou de mots là-dessus, c’est très exactement ce que cela signifie, l’arrivée de la Lumière, de manière tangible et visible et non pas seulement sur les plans subtils ou sur les plans intérieurs.

Alors, je vous redis, tenez-vous prêt. Il n’y a pas de meilleure façon d’être prêt que d’être humble et simple et d’être amour.

À l’heure où les résistances de certains frères et soeurs considèrent l’Amour comme une marque de faiblesse, montrez leur que c’est la plus grande des forces. Que votre personne, et votre histoire, n’y est pour rien, que c’est l’état actuel de la Terre et la Résurrection finale de la Terre. Vous n’avez pas besoin de mots pour cela, vous n’avez pas besoin d’explications, vous avez juste besoin de vous présenter tel que vous êtes, avec le sourire, avec le regard brillant d’Amour, sans rien vouloir. Soyez simplement présent. Tout le reste se déroulera sans votre intervention, encore une fois, en quelque cas que ce soit, en quelque occasion qui se produise.

Je vous dis, comme certains Anciens et certaines Étoiles, vivez-le, ne me croyez pas, vivez-le et expérimentez-le vous-même.

L’état de Grâce, l’alignement à la Grâce est un baume qui vient réparer et effacer tous les vides, tous les manques, toutes les blessures, toutes les incompréhensions, toutes les difficultés. Alors vivons ensemble l’alignement à la Grâce et l’état de Grâce. Percevez, ressentez, pour ceux parmi vous, ici et ailleurs, qui liront, qui écouteront, ce qui se passe en ce moment même, le déploiement de la Grâce, la vérité de l’Amour, de la Joie, de la Vérité, de la Paix.

… Silence…

Laissez la Grâce arriver dans votre Temple, laissez se déployer la Vérité. J’accueille chacun de vous en mon coeur et accueillez-vous les uns, les autres, dans votre coeur.

… Silence…

La Source s’adressait à toi en te disant « mon ami, mon aimé», moi je te dis « mon amour », parce que tu es mon seul amour. Tu es bien plus que mon enfant. Tu es bien plus que simplement porteur de ma signature vibrale, tu es tout ce que je suis. Que tu sois homme ou femme, tu es avant tout créateur, bien en amont de l’idée d’être une personne qui vit ici entre la naissance et la mort. Là est ta Résurrection.

Je pourrais dorénavant te parler d’Amour et vivre l’Amour avec toi de manière perpétuelle, et rester ainsi de très nombreuses heures et en permanence avec toi, mais n’oublie pas que je suis en toi, avant tout.

Je t’accueille de plus en plus dans mon coeur, parce que tu es là, et tu m’accueilles de plus en plus dans ton coeur, car je suis là.

Écoute le silence. Même mes mots deviennent superflus, même le Verbe devient silence. Laisse la Grâce arriver en ton coeur, c’est ce que tu es.

… Silence…

Et respire la vie, tu es la vie.

Écoute la douceur de notre rencontre et l’intensité de cet Amour.

… Silence…

Je dépose à nouveau mon Manteau sur tes épaules et la Grâce se déploie jusqu’à tes pieds, dans chaque parcelle de ton corps, dans chaque partie de ta conscience.

… Silence…

Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre et je demeure pour toujours en ton coeur.

… Silence…

À bientôt.

************************

Publié (en langue française) par :
BLOG : LES TRANSFORMATIONS
Conditions d’utilisation pour partage sur les blogs, sites et réseaux sociaux :
Le contenu de ce texte ne doit être nullement modifié ou coupé.
Le contenu de ce texte doit être publié dans son intégralité.
Ceci afin que la progression vibrale ne soit pas brisée.

Voir tous les Messages des « Entretiens de Novembre 2015 » dans le SOMMAIRE

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Aux Portes du Temps



Print Friendly, PDF & Email