Message de Marie reçu par Agnès Bos-Masseron

le 8-8-15

Vous le savez, il est erroné de croire que la création existe depuis des milliards d’années et que le corps est un élément dans cette création. De toute éternité, seul est le silence. L’individualisation, la conscience qui s’individualise, projette le corps comme la première expression de son individualisation, conscience de sa propre beauté. Et le corps, par nature, est l’expression pure de sa propre beauté, de son harmonie, de sa puissance, de sa vitalité. Nous ne parlons pas là du corps dégénéré.

Nous parlons du corps dans sa nature, le corps lumière. Et de cette expression du corps lumière, se projette la création. Retrouver la relation juste avec le corps et rayonner ou exprimer avec une telle intensité que peut être perçue, même par les yeux de la troisième dimension, la forme de lumière du corps. Telle est méditation sacrée.

Ne vous associez pas à vos corps dégénérés. Comprenez que le corps dégénéré est une vision déformée de la réalité du corps déjà présente au sein de cette apparente déformation. Mettez toute votre attention sur le corps lumière et accompagnez cette attention du concret de l’attention. Le concret de l’attention est l’action. L’action implique entrer dans une relation différente avec son corps, le nourrir de façon différente, et l’écouter, l’honorer dans le dynamisme qui est sa nature. Intensifier le dynamisme. Intensifier cette conscience, ralentir le rythme pour que la relation avec le corps devienne la danse de vitalité, l’hommage à la pure expression de perfection qu’est la vie.

Et concrétisez cela à travers les aliments que vous offrez au corps, offrant les aliments à la nature du corps lumière. Offrez la tendresse à la structure du corps, et traduisez cette tendresse par la vitalité juste, par le dynamisme. Et offrez l’eau en abondance au corps. Buvez en abondance l’eau claire. Lorsque vous buvez, souvenez-vous du Frère Deydas Chi qui ramène l’eau à sa nature propre. Buvez en abondance, et souvenez-vous du Frère Deydas Chi qui ramène l’eau à sa pureté originelle.

Comprenez la bénédiction qu’est l’eau pour le corps. Comprenez le merveilleux qu’est l’eau pour la planète. Comprenez le sacré de l’eau. Buvez en abondance. Et souvent lavez-vous à l’eau pure et claire. Lavez vos aliments avec l’eau pure et claire. Sortez complètement de cette pollution de l’eau que certains exposent à leur corps. Purifiez votre eau. Même si vous vivez au cœur de vos villes, purifiez votre eau. Attachez une grande importance à cela. Pour ramener l’eau, pour ramener le corps à sa structure originelle, l’eau est bénédiction. Encore faut-il que l’eau soit honorée dans sa pureté originelle. Purifiez votre eau.

Et purifiez votre eau intérieure de toutes les émotions. Comprenez-le bien, il est tellement futile de s’attacher à tels ou tels événements qui n’ont aucun sens, qui ne sont que des jeux d’enfants ou des histoires illusoires, et de crisper son émotion déformant ainsi les molécules d’eau de son corps à tel point que le corps doit lutter pour retrouver un minimum d’harmonie. Ne laissez pas des choses infantiles ou frivoles altérer vos émotions. Cela est prépondérant. Regardez le futile de toutes les histoires humaines, si vous les regardez dans la perspective de l’intention de ramener l’humanité à la perfection.



Ainsi offrant à l’eau de vos corps les sentiments les plus purs, les plus nobles et les plus tendres, vous restaurez la structure de vos corps et vous offrez l’eau en abondance. Vous offrez l’eau en abondance en buvant en abondance. Vous respectez l’eau, en n’exposant plus la structure de vos corps à des émotions dérivées d’attachement à des histoires frivoles, illusoires, infantiles ou banales qui n’ont aucune partie dans la plénitude de la vie, qui ne reflètent ni la beauté ni la transparence, qui ne sont que les délires mentaux d’un monde mental qui s’épuise. Le choix doit être clair.

Si l’on choisit d’être la lumière que Je Suis, l’on choisit alors de sortir irrémédiablement de l’attachement à toutes ces histoires infantiles. Car infantiles sont les histoires et les soi-disant drames et attachements égotiques. Retrouver la dévotion. Œuvrer au beau et au bon. Retrouver cette dévotion et l’exprimer.

Et la première expression, vous l’avez compris, n’est-ce pas, est la relation avec son corps. Souvenez-vous, lorsque vous vous regardez dans vos miroirs, ne voyez que votre corps de lumière. Ne visualisez que votre corps de lumière, le regard amour tendresse s’unit à ce corps. Lorsque vous regardez les autres, ne regardez que leur corps de lumière. Choisissez de ne plus entrer en relation avec les fréquences soi-disant illusoires, basses ou denses. Ne regardez que la lumière dans ce que vous regardez, par dévotion pour la lumière.

Vous le pouvez. Une partie de l’humanité, en apparence, ne le peut encore. Il faut que certains acceptent de guider. L’on guide en incarnant. Ce n’est pas par la parole que l’on guide, c’est par l’incarnation et le rayonnement.

Honorer son corps, le plus beau des services. L’attention se doit d’être déterminée pour sortir de ce laxisme et de cette indolence qui fait que l’on oublie, que l’on néglige ou que l’on choisit de se nourrir de nourriture soi-disant attirante qui n’attire que la lourdeur des émotions ou celle de l’indolence ou de l’apathie. Apprenez à écouter les aliments pour vous nourrir d’aliments qui dynamisent, qui vitalisent. Entrez en relation dans l’amour avec les aliments que vous ingérez.

Choisir d’être semeur de graines, cela implique intensifier l’attention et rassembler l’énergie. Ainsi, naturellement vous lâchez prise des attachements à vos modes de vie futiles ou illusoires. Ralentissez le rythme. Puisse la priorité être de ramener le corps à sa structure de perfection dans le dynamisme, dans l’infini de l’amour et de la tendresse.

Nous vous remercions.

Source : http://anandamath.free.fr/


Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…
Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Pour être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau et recevoir des conseils pour optimiser notre Ascension individuelle et collective... Recevez la Newsletter du Réseau Elishean


Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email
Annonces