Marion Kaplan en compagnie du Dr Donatini

Marion Kaplan est bio-nutritionniste, élève du Dr Catherine Kousmine. Elle est à la pointe des dernières découvertes sur les sujets liés aux intolérances alimentaires : risques liés au gluten, au produits laitiers, à la viande… A l’approche de son congrès sur la nutrition à Aix en Procence en avril prochain, on fait le point.

Le gluten fait-il des ravages aujourd’hui?

Ce qui est sûr, c’est que le blé aujourd’hui n’a plus rien à voir avec ce qu’il était il y a 100 ans. Il a été transformé et sélectionné de telle sorte qu’aujourd’hui, les chromosomes qui le composent ne sont pas adéquats avec notre biologie. C’est là que se trouve le problème : on ne devrait pas manger du pain tous les jours !

Il suffit donc de diminuer notre consommation de gluten pour aller mieux?

Tout dépend de la personne. Nous n’avons pas tous la même histoire biologique, il ne peut donc pas y avoir une solution unique valable pour tous. Certains pourront continuer à consommer modérément des aliments contenant du gluten, d’autres devront arrêter totalement.

Comment détecter son intolérance au gluten?

Le test le plus efficace est d’arrêter totalement la consommation de gluten pendant un mois. Si nous y sommes intolérants, il y aura immédiatement un mieux-être. Puis, pour conforter ce test, on peut réintroduire le gluten et voir comment l’organisme réagit. Si l’intolérance est légère et que le pain nous manque trop, on peut ensuite mettre en place ce que j’appelle une rotation biologique, c’est-à-dire consommer du gluten un jour sur cinq. Il faut trois jours à l’intestin grêle pour se reformer et un jour pour vérifier que tout va bien. Donc le cinquième jour, on peut reprendre du gluten.

Arrêter le gluten pendant un mois, n’est-ce pas contraignant?


C’est vrai, il demande de la discipline et des efforts. Cependant, c’est aussi l’occasion d’observer qui l’on est lorsque l’on vit en abstinence, voire en frustration. Il faut mettre en perspective cette frustration avec le plaisir de tenir parole. C’est enrichissant. Autrement, il existe des tests comme ImuPro, qui permettent d’établir l’intolérance d’une personne à certains aliments.


Perd-on du poids si l’on suit un régime sans gluten?

Le fait est que les personnes qui décident de suivre un régime sans gluten reportent leurs mauvaises habitudes sur des aliments sans gluten. Il n’y a donc pas d’amélioration de la nutrition et pire, puisque l’on consomme alors des céréales au fort taux glycémique, on grossit ! Encore une fois, il faut prendre conscience de ce que l’on mange.

Qu’en est-il pour le lait de vache et la consommation de viande?

Je pense qu’en consommant du lait de vache, on transgresse un interdit biblique. L’alimentation transforme les gens sur le plan psychologique, elle n’est pas neutre. J’aime aussi le principe suivant : « on ne devrait manger que ce que l’on pourrait tuer ». Personnellement, je pense que je pourrais tuer une poule, mais certainement pas une vache.

Quelles sont les nouvelles découvertes en nutrition?

La question de l’indice glycémique est très intéressante. Plus il est élevé, plus il y a de fermentation dans l’estomac. Or, la fermentation entraîne la prolifération bactérienne. Il faut donc faire attention à ce que l’on consomme. Trois ans sont nécessaires pour recréer une flore intestinale intelligente. Mais cela vaut la peine car on peut alors redécouvrir des aliments que l’on ne voulait plus prendre pour éviter les désagréments qu’ils induisaient.


La méthode du Dr Catherine Kousmine est-elle toujours d’actualité?

La méthode Kousmine se méfie des produits laitiers mais ne les supprime pas. Je pense qu’il faut aller plus loin. De même, la question du gluten n’est pas vraiment traitée, c’est dommage. Pour le reste, je suis convaincue de l’actualité de cette méthode.

Quelle serait une journée de repas « idéale »?

Je pense que le petit-déjeuner Kousmine est toujours intéressant si l’on retire le fromage blanc et la céréale. Ma crème Budwig mélange donc : de la banane écrasée, du jus de citron, de l’huile de lin, des fruits de saison et des graines oléagineuses, comme les amandes ou les noix de cajou. Au déjeuner, je conseille de manger des protéines avec du gras et des légumes. On oublie trop souvent que le bon gras, c’est bon ! Mais attention, il faut des huiles de très bonne qualité, bio et surtout ne jamais les cuire.

Toutes les infos et conseils nutritionnels de Marion Kaplan sur son site.

Marion Kaplan a écrit La nouvelle crème Budwig, aux éditions La Plage.

Qui est Marion Kaplan?

>Marion Kaplan, bio-nutritionniste, élève du docteur Kousmine, est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages sur le thème de la santé, dont des livres de cuisine saine à la vapeur douce préfacés par le Pr Henri Joyeux. Depuis trente ans, elle explore nos paysages alimentaires. Du végétalisme à la méthode Kousmine, aucun régime ne lui a échappé. Elle sera doublement honorée pour ses travaux par la Société d’encouragement : médaille de bronze remise par le Pr Leprince- Ringuet (1989), médaille d’argent remise par Yves Coppens (2001).
Source : http://www.femininbio.com
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2014/ Aux Portes du Temps


Print Friendly, PDF & Email
Annonces