Christ’al Chaya canalisé par Rosanna Narducci

Lettre Mensuelle – Juin 2018

Bien-aimés de l’Un, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des douze Cristaux Maîtres d’An, d’Orion d’où je suis, pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’Ascension, dans ce processus d’adombrement de votre Être solaire.

Dans quelques mois, nous nous rendrons en ancienne Egypte, du 20 au 24 novembre 2018 dans le Temple d’Isis où je vous délivrerai tout un enseignement sur le manteau d’Isis et sur la nécessité de solariser ce manteau.

Après l’ouverture du portail d’Atacama en avril 2018, nous avons commencé progressivement à solariser le manteau d’Isis, car nous nous sommes rendus compte que Maab, la source sombre involutive, se servait encore de l’ancienne pierre de Shamir qui composait ce manteau, pour manipuler les extensions rebelles influencées par leurs pontes, ces pontes qui sont les gardiens des codes lucifériens.

Leur mission consiste à parasiter le rayonnement du Germe Un christique contenu au cœur du Sacré Cœur de la cellule d’ADN.

Les pontes doivent se solariser dans le portail d’Atacama en pénétrant dans le pilier de droite, couleur vert jade afin que l’Être solaire puisse s’unifier avec sa contrepartie terrestre pour faire alliance et rayonner ensemble la puissance d’amour du Cœur christique qui est l’équilibre du pilier « rigueur » et du pilier « miséricorde ».

Seulement, les pontes éprouvaient une certaine difficulté à aller vers ce pilier de solarisation qui leur est destiné, car Maab qui contrôle par son pouvoir hypnotique, elle empêche également le féminin sacré de s’unifier dans le cœur des femmes.

Les femmes d’aujourd’hui ont également des difficultés à rayonner la perfection des attributs du féminin sacré.

Il y a très longtemps de cela, la Mère Primordiale était connue sur Orion comme la grande Déesse Isis, son souffle maintenait le lien d’amour entre les Êtres, leur planète et la Conscience unitaire de la Source.

Bien avant l’apparition de l’Ordre des Melchisedech et de ses Prêtres et Chevaliers, il existait une communauté de Femmes Solaires, gardiennes des Flammes Sacrées chargées de maintenir l’équilibre des mondes. Il s’agissait de la Communauté, l’Ordre des Sorrayan.

Le viol de la Déesse Ana Maya Khéopsis a perturbé la Trinité d’Amour au cœur même de la matrice du féminin et c’est la Triple Flamme christique qui n’est plus irradiée. La puissance christique, mélange parfait de l’allégeance, de la rédemption et de la solarisation, a été entravée dans son rayonnement.

Les anciens rituels sacrés transmis sur Orion, consistaient à véhiculer le souffle de vie d’Isis. Lorsque ce souffle était transmis du cœur de la Prêtresse jusqu’au cœur du Chevalier ou du Prêtre Melchisedech, alors ce dernier pouvait atteindre l’illumination, découvrir les bibliothèques de connaissance, connaître les Lois du Un, augmenter au cœur même du Sacré Cœur de la cellule, le feu cellulaire et éveiller la Conscience christique contenue dans le Germe Un.

Mais si le rayonnement de cette Triple Flamme a été entravé par l’outrage du viol, eh bien les initiés n’avaient plus aussi aisément contact avec cette Source d’amour et de connaissance.

Le manteau d’Isis avait été matérialisé par Isis elle-même et offert aux Prêtresses membres du Cercle des Sorrayan. La Déesse leur manifestait ainsi son immense gratitude face à leur dévotion, gratitude pour avoir maintenu l’harmonie au sein des systèmes galactiques.

Ce manteau était composé de diverses pierres précieuses, l’une d’elles s’appelait la pierre de Shamir, une pierre magique que l’on pouvait trouver dans le système d’Orion. Cette pierre servait de réceptacle parfait pour contenir toute la connaissance du féminin sacré.

Chaque Prêtresse qui avait fait vœu d’allégeance à Isis, portait son propre manteau et devait développer la perfection d’un des attributs de la Mère Divine. Certaines Prêtresses avaient un don particulier, celui de manifester la perfection de trois attributs et pour cela, elles étaient choisies et intronisées, au cours d’un rituel solennel, pour être élevées au rang de Grande Prêtresse Isis. Lorsqu’elles portaient le manteau matérialisé d’Isis lors de cérémonies officielles, elles étaient adombrées par Isis elle-même.

De futures reines, parèdres de Régents de systèmes d’étoiles étaient préparées pour porter un jour ce manteau matérialisé. Ce manteau informait leur propre manteau personnel de cette puissance d’amour du féminin sacré. Des Inayas, filles de Déesses, étaient choisies pour entourer la Grande Prêtresse. Ces Inayas avaient atteint un niveau de perfection d’un attribut d’Isis et soutenaient la Prêtresse principale afin d’augmenter le rayonnement de celle-ci.

Actae Bel Ashatan fut élevée au rang d’Isis et comme toute Grande Prêtresse, avait eu le privilège de porter le manteau matérialisé d’Isis, mais assoiffée de pouvoir, elle voulait donner de la puissance à son parèdre Seth An, pour qu’il devienne le plus grand conquérant des univers.

À cause de cela, Isis Actae et Seth An furent bannis du système d’Orion, mais peu avant son départ, Actae avait demandé à une de ses Inayas de lui apporter le manteau matérialisé pour pouvoir le porter une dernière fois. Son Inaya savait qu’Isis Actae, nouvellement déchue, n’avait plus autorité et n’avait plus le droit de porter ce manteau.

Mais en même temps, cette Inaya croyait que peut-être, si Actae portait encore une fois le manteau, elle renoncerait à son pouvoir absolu, à ce besoin de conquérir. Malheureusement ce n’était pas le cas : Actae n’avait nullement l’intention de renoncer à son désir de conquête. Et elle prit un attribut fondamental du manteau d’Isis : la pierre de Shamir qu’elle remplaça par une autre pierre, programmée par Maab, la source sombre. A partir de cela, Maab pouvait infiltrer le manteau d’Isis et pervertir les attributs de la Mère Primordiale.

C’est grâce à l’ouverture du portail d’Atacama, Ksha Amin, que nous pouvons maintenant commencer la solarisation du manteau d’Isis. Récemment, les 19, 20, et 21 mai à Massabielle, nous avons eu un séminaire sur le féminin sacré, dirons-nous plutôt, un rendez-vous cosmique, pour commencer la solarisation de ce manteau, à travers trois Déesses galactiques : Ma Ananda Maya Isis, mère de Gwin Ogh, reine de l’étoile Meïssa, qui avait une copie parfaite du manteau matérialisé. Son manteau était resté caché sur Meïssa, afin qu’il ne soit pas pollué par le manteau d’Isis infiltré. Nous avons donc fait descendre le manteau galactique afin de faciliter la solarisation du manteau d’Isis.

La Prêtresse et Déesse Ana Isis a également reçu l’héritage de sa mère, Isis Actae et a récupéré son manteau. En contact du manteau de Ma Ananda Maya Isis, il peut se solariser dans le rayonnement du cœur Ksha Amin. Et puis, la Déesse Ana Maya a également reçu son manteau galactique afin de retrouver toute sa pureté, toute sa beauté d’avant son viol.

Et puis aussi, nous avons retrouvé Gwin Ogh qui avait retiré tous les sceptres des parèdres pour les cacher afin qu’ils ne subissent pas de distorsion lorsque Sha Amin Ra avait brandi le sceptre qu’il avait créé avec Shamira, qui contenait la Trinité christique. Eh bien, Actae et Seth An s’en sont servi pour créer des codes antichrists. Gwin Ogh ne voulait pas que les sceptres subissent une influence vibratoire de ce sceptre maintenant pleinement recyclé.

Alors nous avons demandé à la Déesse Gwin Ogh de restituer le sceptre de chaque parèdre, de libérer tous les sceptres, cela signifie qu’une fois ces sceptres restitués, des couples parèdres seront soutenus et pourront enfin manifester concrètement leur mandat de couple divin incarné.

Nous continuerons cette solarisation du manteau d’Isis pendant les prochains séminaires qui concernent « le mandat d’incarnation », « la guérison spirituelle » et le séminaire attendu, celui du mois de juillet, « l’Ascension selon la voie des Melchisedech » où je parlerai, une fois encore, à Maab qui, peu à peu, perd son pouvoir hypnotique sur les pontes.

Dans les prochains séminaires, mon canal, Shamira, vous fera vivre l’expérience d’un contact avec des pontes et nous les amènerons ensemble à la solarisation dans le portail. Nous continuerons également en septembre, cette solarisation du manteau d’Isis, particulièrement à Toulouse les 22 et 23 septembre sur le thème « Seth, Maab et le manteau d’Isis » et en octobre, à Paris à l’Espace Lancelot, je vous donnerai le protocole de passage de vos extensions rebelles liées à l’orgueil, dans le portail de solarisation d’Atacama.

Et enfin, nous nous retrouverons fin novembre, en Egypte, dans le Temple de Philae, mais aussi, nous retournerons à Kom Ombo, là où il y a eu le 2ème portail de rédemption activé en 2013 qui est en lien direct avec le futur portail de l’Ethiopie où nous irons en avril 2019. Nous préparerons donc en Egypte également, l’ouverture du prochain portail de l’Ethiopie, le portail consacré au Rayonnant, au prototype de Christ renouvelé, à la 2ème naissance du Christ-Roi.

Voilà ce que je voulais partager avec vous, chères âmes. Soyez remerciées, pleinement remerciées et guidées dans votre évolution.

OM SHANTI CHAYA

https://www.christalchaya.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email