Le Roi du Monde, présenté dans la tradition judéo-chrétienne sous le nom de Melchitsédek, règne sur l’Agartha et Shambhalla. Son existence était connue d’Ossendowski et de Saint-Yves d’Alveydre.

Connu par les Orientaux sous le nom de Markandé, le Roi du Monde est présenté dans la tradition judéo-chrétienne sous celui de Melchitsédek.

Ce nom vient de l’hébreu  »Melek » qui signifie roi et de  »Tsedek » qui veut dire justice. Il est donc « Roi de paix et de justice », puisque, selon la Bible, il règne sur la ville de Salem, qui est évidemment un nom symbolique. Shalom veut dire paix en hébreu, or René Guénon laisse entendre que, symboliquement, « Salem ou Shalom peut être regardé comme un équivalent du terme Agartha ».

Dans son Épître aux Hébreux, Saint-Paul dit qu’il est sans père, sans mère, sans généalogie, qu’il n’a ni commencement ni fin de sa vie, et qu’il est ainsi « rendu semblable au Fils de Dieu ».

Selon El Morya, le Roi du Monde incarne l’énergie de Shambhalla, il serait l’Être le plus puissant de la Terre, car  »tout en résidant dans l’Agartha, au centre de notre planète, il vit et respire en même temps dans le Cœur du Soleil. » C’est lui qui, à la fin du Kali Yuga, doit ouvrir à l’humanité le grand Livre de la Connaissance, qui contient toutes les archives de notre passé aussi bien que de notre futur.

Il contrôle cette extraordinaire substance que les Initiés nomment « l’énergie du Ka » et qui provient de notre Soleil central, siège de l’Intelligence multidimensionnelle, et il en assure la redistribution à l’humanité.

le roi du monde

Le Roi du Monde, d’après une vision de C. Winkler. Bien qu’il ne manifeste pas encore sa puissance, Il règnerait non seulement sur l’Agartha mais sur l’ensemble de la Terre. Selon les Puranas, c’est lui qui doit venir établir l’Âge d’Or.

Certains pensent que ceux que l’on nomme parfois les guides intérieurs ou les anges gardiens ne sont que des messagers, des relais du Roi du Monde, et qu’il serait en réalité le seul être capable de nous faire évoluer, de nous tracer le chemin de la Rédemption en nous suggérant intérieurement les meilleures directions à prendre.

Il serait même capable de moduler les fréquences de certains événements significatifs de notre vie, de manière à attirer l’attention de chacun sur les points susceptibles de faciliter l’éveil de sa conscience.

Le Roi du Monde selon Ferdinand Ossendowski

Après avoir tenté d’échapper aux Bolcheviques qui avaient mis sa tête à prix, Ferdinand Ossendowski, explorateur et écrivain russe d’origine polonaise, mena, au début du XXème siècle, une périlleuse expédition en Asie Centrale, qu’il relate dans son livre  »Bêtes, Hommes et Dieux » (1924).

Au cours de son long périple à travers les plateaux arides et les montagnes désolées de la Mongolie, les lamas lui dévoilèrent peu à peu l’existence du royaume souterrain de l’Agartha. Ils le conduisirent sur les hauteurs où le Roi du Monde apparaît en certaines occasions, accomplissant des miracles et prononçant d’étranges prophéties.

Voici un extrait de  »Bêtes, Hommes et Dieux » :

« Le lama Turgut, qui fit le voyage d’Ourga à Pékin avec moi, me rapporta ce qui suit:

La capitale de l’Agartha est entourée de villas où habitent les grands prêtres et sages. Elle rappelle Lhassa, où le palais du Dalaï Lama se dresse au sommet d’une montagne avec tout autour des temples et des monastères. Le palais du Roi du Monde est donc entouré de temples où siègent les Gourous, qui contrôlent les forces visibles et invisibles du monde, et qui tiennent entre leurs mains la vie et la mort des hommes.

Si notre folle humanité ne met pas un terme à ses guerres, ils sont capables de transformer la surface de la Terre en un vaste désert. Ils peuvent assécher une mer, faire d’un continent un océan, réduire une montagne à sa plus simple expression. Un mot, un signe, un commandement, et les arbres, les herbes, les buissons se mettent à pousser, des hommes vieux et faibles redeviennent jeunes et vigoureux, les morts ressuscitent. Dans d’étranges véhicules, inconnus de nous, ils franchissent à des vitesses incroyables les tunnels souterrains qui séparent une ville d’une autre.

Les pontifes d’Ourga et de Lhassa ont envoyé à plusieurs reprises des ambassadeurs auprès du Roi du Monde, mais il leur fut impossible de le découvrir. »

Le Roi du Monde selon Saint-Yves d’Alveydre

Écrivain et érudit français de la fin du XIXème siècle, le marquis de Saint-Yves d’Alveydre possédait la faculté de se dédoubler et de se projeter dans l’astral.

Dans son livre « la Mission de l’Inde », il révèle comment, sous la conduite de son Guide, il a pu lui même pénétrer dans la Terre Creuse, en Agartha. Il donne des détails extraordinaires sur ce royaume souterrain éclairé par un soleil intérieur, sur ses habitants, son gouvernement d’initiés et son mystérieux Chef, celui qui doit apparaître à la fin du Kali Yuga et instaurer l’Ère Nouvelle.

Voici un passage de la Mission de l’Inde consacré au Roi du Monde:

 » Excepté les plus hauts initiés, personne n’a jamais vu face à face le Souverain Pontife de l’Agartha.

Pourtant, dans certaines cérémonies bien connues, à Jaggrenat, par exemple, il apparaît aux yeux de tous dans Ses splendides vêtements.

Monté sur son éléphant blanc, il ruisselle, depuis sa tiare jusqu’à Ses pieds, d’une lumière éblouissante qui aveugle tout regard, dans les scintillements semblables qui L’entourent.

Mais il est impossible de distinguer Ses traits parmi ceux des autres pontifes, car une frange de diamants réfléchissant tous les feux du Soleil voile Son visage d’un flamboiement. »

Saint-Yves : La Mission de l’Inde – Éd. Dorbon-Aîné – Paris 1910

Le Roi du Monde et les mille et une Nuits.

Tout le monde connaît ou a au moins entendu parler des fameux Contes allégoriques des Mille et une Nuits. Et depuis la nuit des temps, ils ont fait rêver des dizaines et des dizaines de millions d’êtres humains. Mais saviez-vous que certains textes des Mille et une Nuits se réfèrent directement au Roi du Monde ?

L’exemple le plus fort en est sans conteste présenté à travers  »les Voyages de Sindbad le Marin », que chaque enfant connaît, et dont chaque adulte a conservé au moins une vague réminiscence.

Voici un extrait du « sixième Voyage de Sindbad », qui se réfère de manière extraordinairement détaillée au Roi du Monde, à celui que les Orientaux nomment Markandé et les Occidentaux Melchitsédek, Roi de Paix et de Justice, qui n’a ni commencement ni fin :

« Rien sur Terre n’est comparable à la magnificence de son palais. Lorsque ce Prince veut paraître en public, on lui dresse un trône sur un éléphant blanc, où il s’assied, et il marche au milieu de deux files composées de ses ministres et des gens de sa cour.

Devant lui, sur le même éléphant, un officier tient une lance d’or à la main. Il est précédé d’une garde de mille hommes, vêtus de drap d’or et de soie, et montés sur des éléphants richement caparaçonnés.

Pendant que le Roi est en marche, l’officier qui est devant lui, sur le même éléphant, s’adresse par moments à la foule. Il dit :  »Voici le grand Monarque, voici le Monarque couronné, plus grand que ne le furent jamais le grand Soliman et le grand Mihrage ! Louange à Celui qui vit et ne meurt pas ! »

Le Roi est si juste qu’il n’y a pas de juges dans sa capitale, non plus que dans le reste de ses états ; ses peuples n’en ont pas besoin. Ils savent, observent d’eux-mêmes la justice et ne s’écartent jamais de leur devoir… »

Extrait des  »Contes des mille et une Nuits » – Éd. 1955 : Bibliothèque de l’Honnête Homme.

Pour tout ce qui concerne Melchitsédek, «qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n’a ni commencement ni fin de sa vie, mais qui est fait ainsi semblable au Fils de Dieu », qui demeure « prêtre à perpétuité », il est « l’ancien des jours » dont parle Daniel.

Melchitsédek réunit le pouvoir royal et le pouvoir sacerdotal… Il est donc le Messie.

Car le Roi du Monde n’est pas un monarque, historique ou légendaire, il est essentiellement un principe : « l’Intelligence cosmique qui réfléchit la Lumière spirituelle pure et formule la Loi propre aux conditions de notre monde ou de notre cycle d’existence ».

Anne-Catherine Emmerich a donné de Melchitsédek une description qui permettra de comprendre comment ce dernier est une figure judéo-chrétienne du Roi du Monde :

« Il inspirait le plus profond respect, et tous en sa présence devenaient graves et silencieux. Il me fut révélé que c’était un ange sacerdotal et un messager de Dieu. Il était envoyé pour fonder de saintes institutions : il conduisait les peuples, distribuait les races, et bâtissait les villes. Je l’ai vu en divers lieux, bien avant le temps d’Abraham ; plus tard je ne l’ai pas revu » (Visions, III, 147).

Et Son Nom sera UN

Pour la tradtion hébraïque, le règne du « Roi du Monde » est le règne de l’Unité. « Et Son Nom sera UN ».

Il y a plusieurs entités qui font partie de « l’Ordre du Roi du Monde », ce sont les 24 anciens ou 24 viellards.

On traduit aussi melki tsedek par Maître de Justice ou Roi de l’Ordre… C’est ainsi que les textes esséniens nous parlent du Maître de justice de l’époque qui est un être incarné investi de la mission des élus de l’ordre, comme le fut à une époque plus récente, les maîtres Omraam Mikhaël Aïvanhov et Sri Aurobindo…

De la même manière qu’il existe un Messie potentiel dans chaque génération, chacune porte également l’incarnation de 24 Maîtres de Justice avec leurs disciples pour former un collège de 36 Justes qui, à chaque génération, soutiennent le monde.

Enoch a dit:

« Les « Elus » de l’Ordre de Melchisédech sont ceux des Fils de Lumière ayant choisi de venir en ce monde pour y former et établir la souveraineté de YHVH par transmutation de la terre ». Ils manifestent les vérités de Dieu et occasionnellement même, ils travaillent ouvertement en tant « qu’ordre visible », assistant l’homme par la Merkabah.

Ainsi, les « modèles architectoniques » des cieux peuvent être reproduits sur la terre et servir de sémaphores dans les nombreux plans de la création universelle.

Suivant l’ordre hiérarchique, l’Ordre de Melchisédech est placé après l’Ordre des Fils de Dieu (bneï elohim). Il gouverne les quadrants des mondes planétaires et ont reçu la semence Adamique et pourvoit aux choses spirituelles de ces mondes. Il est en possession des clés d’ouvertures célestes et de leurs points de contact avec la terre et il a l’habilité de s’unir aux communautés célestes des Fraternités de Lumière dans les Univers Père.

L’Ordre de Melchisédech est éternel. Ses « Prêtres et Programmes » ont été préordonnés avant l’existence de ce monde.

Dans l’histoire de la planète, l’Ordre de Melchisédech existait sous forme de petites communautés familiales formées par des prêtres patriarches, prêtres scientifiques et poètes érudits qui tous, étaient fidèles à la Parole de Dieu.

Aussi, les « Générations d’Adam » constituent l’Oeuvre Première de Melchisédech sur cette planète, oeuvre accomplie par les « Patriarches (Pères) » de l’Ordre de YHVH, ces derniers ayant le pouvoir d’assujettir les principautés et pouvoirs et de diviser la Terre en zones de Fils de Lumière.

Dans la tradition des Maîtres d’israël, le Melkitsedek rencontré par Abraham était Sem, fils de Noé et fondateur de l’Ordre à l’endroit où il régnait: Salem.

Psaume de David 110 le verset 4 : « L’Eternel en a fait le serment qu’il ne révoquera point: “Tu es prêtre pour l’éternité à la façon de Melchisédech.”.

Comme l’explique le Malbim (Meïr Leibush ben Jehiel) : « David (et sa descendance) régneront à tout jamais sur Jérusalem, comme successeurs de Malki-Tsédeq, qui a été roi de Shalem, nom donné dans la Torah à cette ville » (Berèchith 14, 18).

La Venue du Roi du Monde est intimement liée au destin de Jérusalem.

La Porte des Étoiles du Mont du Temple

Extrait d’une canalisation de Métatron via James Tyberonn

« Le Portail vortexial du Mont du Temple se trouve dans le champ d’énergie de la Mer Morte, mais il contient à lui tout seul une grande Porte des Étoiles.

Cette zone est dans l’énergie étendue du degré 30 de latitude (comme les Pyramides de Gizeh) qui est un courant majeur de pouvoir.

L’énergie de ce site unique est, comme à Delphes et à Rapa Nui, un ombilic de codes, un « nombril » d’énergies célestes. Elle est en train de passer à un niveau supérieur, et beaucoup sont appelés pour ré-ancrer les codes dans le nouveau paradigme.

Quand on entre dans ce portail des étoiles, on pénètre dans un champ particulier de multi dimensionnalité qui est à la fois hors du temps et une « Porte du Temps ».

Dans cette énergie, vous pouvez non seulement avoir accès à toutes vos vies sur la planète mais aussi les unir en synergie. C’est un point d’infini, un vecteur non-linéaire d’espace-temps, en ce sens qu’y entrer n’a pas de mesure chronologique.

L’unification symbiotique qui s’y produit est instantanée.

Et donc, que vous soyez présent dans sa résonance d’infini pendant une minute ou plusieurs années, il vous est possible de télécharger les codes fréquentiels contenus dans son champ. Votre énergie y est enregistrée, et vous êtes capable d’être éthériquement présent à tout moment.

L’ultime conflit destructeur appelé Armageddon ne se produira pas dans le nouveau paradigme, et vos vibrations devront s’associer pour cela et elles le feront. Une nouvelle ère s’ouvre et l’énergie de cette région change. Beaucoup d’entre vous sont partie prenante de cette co-création Harmonique.

Le Mur Occidental du Judaïsme, le Dôme du Rocher de l’Islam, et l’Église du Saint Sépulcre et le Jardin de Gethsémani des Chrétiens sont juxtaposés et se croisent dans cette zone vénérée du Mont du Temple qui est l’un des portails célestes les plus visités sur la planète.

Mais, en un apparent paradoxe, le vortex religieux est entouré de conflits et de luttes.

Et bien que les Chrétiens, les Juifs et les Musulmans d’aujourd’hui se battent pour la place qui leur est due dans ce magnifique paysage de déserts et de mers, de montagnes rouge-sang et de sites sacrés stupéfiants, nous vous disons qu’en temps voulu la paix se fera.

Il est moins ironique que tragique que ce site du sage Salomon soit aussi disputé que le bébé menacé d’être coupé en deux. Mais nous vous assurons que cela sera résolu dans le paradigme qui s’avance de la Nouvelle Terre. La paix émanera de moyens et de lieux auxquels on ne s’attend pas. »

Les conflits au sujet du Mont du Temple

Il est bien évident que ces conflits sont le signe des derniers instants avant le Grand Evènement.

Le Roi du Monde devrait incessamment sous peu, poser ses pieds sur le « Mont des Oliviers », cela devrait se passer au cours du printemps 2015 : « Il y aura un TREMBLEMENT DE TERRE et une ECLIPSE de soleil au milieu du jour, pareille à celle qui eut lieu au JOUR DE LA DESTRUCTION DU TEMPLE. »

» En ce jour, Je ferai de JERUSALEM, une pierre lourde à soulever pour toutes les nations. Tous ceux qui voudront la soulever s’écorcheront cruellement. Cependant tous les peuples de la terre se réuniront contre elle… En ce jour, Je ferai des chefs de Juda comme un » brasier allumé… Mais Jérusalem continuera à être solidement assise dans Jérusalem. »

« En ce jour, l’Eternel étendra sa protection sur les habitants de JERUSALEM, et alors le plus vacillant d’entre eux sera comme David et ceux de la maison de David seront à leurs yeux comme des êtres divins, comme des anges de l’Eternel. En ce jour, Je m’appliquerai à détruire toutes les nations venues contre JERUSALEM »

« Ce jour là, Ses pieds se poseront sur le mont des oliviers et la montagne des OLIVIERS se fendra par le milieu… Vous fuirez comme vous l’aviez fait devant le TREMBLEMENT DE TERRE DU TEMPS D’OUZIA. Toutefois l’Eternel mon D’. interviendra, tous ses Saints seront avec toi. »

(Livre de Daniel)

Nous y sommes bientôt …. Miléna

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2014/ Aux Portes du Temps



Print Friendly, PDF & Email