Transmis par Héléna R&F

Pour vous, humains, le terme d’animaux est connoté péjorativement, or, ce n’est pas le cas au regard de l’Univers, nous sommes Vie, au même titre que vous, nous sommes juste au barreau de l’échelle en dessous de vous du point de vu de la croissance (je n’ai pas dit ‘évolution’ à dessein : nous sommes tout autant évolués que vous, notre chemin est pour l’instant du moins, autre), c’est-à-dire que spirituellement parlant, nous sommes vos jeunes frères. De même, si je parle de frère en omettant ainsi une hiérarchie, c’est parce qu’aux yeux de l’univers, il n’y en a pas !

Je sais ce que vous allez dire : « l’être humain est supérieur, cela se voit, nous sommes civilisés, nous agissons sur notre environnement (pour le plier à notre goût) et… nous vous exploitons ! » Certes, de cela vous vous enorgueillissez, mais peut-être ne devriez-vous pas. Ainsi donc, pour vous, la supériorité se mesure en termes de civilisation… pour vous, dans votre logique, il ne peut y avoir de civilisation animale (bien que vous fassiez vous aussi partie du règne animal, rappelons-le) ; c’est oublier tout ce que peuvent faire les dits animaux, quid des nids, quid des terriers, quid des fourmilières, des termitières, des toiles d’araignées … ?

Ne sont-ils pas faits non plus avec les matériaux pour servir d’abris ? Ah mais, m’objecterez-vous, ces matériaux-là ne sont pas vraiment transformés. Ainsi donc les abeilles ou les guêpes ne transforment pas leurs matières premières. Des humains il y en a partout sur Terre, ce qui prouve leur grande capacité d’adaptation… tout autant que les mouches ! Voyez, nous pourrions continuer fort longtemps de cette façon sans arriver à une vision tranchée de ce qu’est être humain par rapport aux animaux. Ah si, oui, vous comptez parmi l’espèce ayant le plus grand impact sur son environnement … pas de quoi se vanter, à mon avis.

Les humains font preuve de réflexions et d’émotions. Voici donc votre argument suprême : le fameux « Je pense donc je suis ! ». Qui, à mon humble avis est erroné, il devrait plutôt s’intituler : « Je Suis, donc je pense ! ». Ceci est une grave erreur d’interprétation qui a fait un tort immense à la communauté animale non humaine. En disant cela, le « philosophe » présupposait, suivant la pensée donc le conditionnement de l’époque (preuve qu’il ne réfléchissait pas beaucoup…) que seuls les humains pouvaient penser.

Il semblerait que cet homme illustre (en plus !), n’ait pas passé énormément de temps à observer la Nature sous toutes ses formes pour pouvoir pondre une telle réflexion. Peut-être était-il en état d’ébriété lorsqu’il s’est subitement aperçu de cela ? En fait, ce n’est pas une réelle question puisque je sais pertinemment que c’est le conditionnement social de l’époque (avec tout ce que le conditionnement religieux a de culpabilité) qui est le résultat d’une telle ironie de pensée. Le pire dans tout cela, c’est que cette phrase dans toute son Erreur est encore étudiée et décortiquée de nos jours par des multitudes de lycéens. Comment voulez-vous que les mentalités changent alors qu’on abreuve systématiquement les nouvelles générations d’inepties ?

Il suffit d’observer et ainsi d’apprendre… Comment penser que les animaux sont dépourvus de pensées lorsque vous regardez dans les yeux de votre chat (ou un autre, si celui-ci le tolère) et que vous y mesurez toute l’étendue de la sagesse qui y est concentrée ?! Alors, je le dis tout haut : OUI, les animaux sont doués de réflexions, ils peuvent ressentir des émotions, ils ont aussi accès à des mémoires qui vous ont été (pour le moment, c’est-à-dire le temps de l’Expérience) provisoirement fermées.

Leurs réflexions ne sont pas les vôtres, bien que vous seriez fortement surpris si vous pouviez (et certains le peuvent) parler avec eux, tout simplement parce que leurs préoccupations ne sont pas les mêmes. Il ne leur est pas demandé la même chose qu’à vous, c’est-à-dire que leur chemin de Vie est plus simple ; néanmoins, tout comme pour vous, ce qui les porte est la croissance spirituelle. Oui, vous avez bien compris, la croissance SPIRITUELLE !

Ne vous avais-je pas dit dès le début que les animaux étaient vos petits frères ? Pourquoi dans ce cas, leur but serait-il différent du vôtre ? Tout, absolument tout est croissance !

Sans le savoir, parmi vos compagnons de la faune, certains ont un degré de spiritualité égale à la vôtre, voir supérieure ! Cela vous choque-t-il ? Sachez que certains ont acceptés de s’incarner en tant qu’animaux pour parfaire leur évolution, par l’humilité, par la simplicité, par la découverte de quelque chose qui ne leur était pas accessible sinon… peu importe la raison, mais cela est un fait.

Ainsi, soyez très humbles vis-à-vis de la Nature et des animaux en particulier, ils ne vous sont pas inférieurs, et peuvent vous apprendre beaucoup… pour peu que vous conserviez un large esprit et ouvriez votre cœur.

Avec l’Amour dont vous tous faites partie !

Pan, Esprit de la Nature

Vous pouvez diffuser les messages issus de ce site : Les Ailes de Lumière car ils sont destinés à être portés à la connaissance du plus grand nombre. Néanmoins, il vous est demandé de ne pas les dénaturer de quelque façon que ce soit, en les modifiant ou en les coupant, et de mentionner la source : http://www.lesailesdelumiere.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email