Copyright © 2007 L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.
CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre V, Séance 37, Fragment 22

12 mars 1981

Jim: En mars 1981, nous avons envoyé les dix premières séances du contact Ra aux agents littéraires Scott Meredith Literary Agency à New York City.

Nous voulions que les informations puissent atteindre autant de gens que possible, et nous pensions qu’une agence littéraire bien connue pourrait nous aider à trouver un éditeur. Après avoir réfléchi pendant deux semaines, Mr. Meredith a pris la peine de nous écrire une lettre de quatre pages, en interlignes simples, nous remerciant de lui avoir envoyé le manuscrit et nous expliquant pourquoi il n’aurait aucune chance sur le marché. La substance de cette lettre peut être résumée dans l’extrait qui suit:

“Aucune entité ravageant autant la langue anglaise ne pourra s’attirer les faveurs du public en général. Ceci est aussi indigeste que le New England Journal Of Medicine, ou le Journal Of English And German Philosophyou encore une dissertation philosophique sur l’épistémologie. … et d’autre part, la forme en dialogues devient très fatigante au bout d’un moment. Je sais, cette mode a fait rage à Athènes pendant un certain temps, et sa popularité a traversé les âges jusqu’à la renaissance néoclassique, mais elle s’est éteinte peu après, et je ne pense pas qu’elle ressuscite de sitôt”.

Le commentaire de Ra sur la manière de mettre les textes à disposition du public a mis fin avec humour à notre persévérance dans ce domaine. Quelques jours auparavant, alors que nous étions assis autour de la table de la cuisine en nous demandant tout haut à quoi pourrait bien ressembler l’humour cosmique, Ra a saisi cette occasion pour nous en faire la démonstration. Nous donnerions le même avis à tout groupe désireux de diffuser des informations qu’il a rassemblées afin qu’elles puissent servir à autrui : détendez-vous et attendez que la Loi d’Attraction fasse son oeuvre.

Même si une seule personne est aidée par ce travail, c’est déjà suffisant. Au minimum, le bénéfice que ce travail procure au groupe devient comme une lumière que chaque membre du groupe va irradier vers toutes les personnes rencontrées au cours des activités quotidiennes.

Et puisque nous avions découvert par nous-mêmes la nécessité de rechercher des informations non transitoires, Ra dit clairement c’était là une condition essentielle au maintien du contact, alors que pour Don l’important c’était la sorte d’informations qui attire l’attention du marché.

Carla: Don avait toujours espéré que nous parviendrions à diffuser vers un grand nombre de personnes. Il ressentait qu’il y avait urgence à publier, et à mesure que se poursuivait le contact avec Ra, sa préoccupation grandissait. Nous avons respiré comme une bouffée d’air frais quand Ra nous a conseillé de nous contenter d’un «effort raisonnable».

Après avoir écrit ces commentaires, nous pouvons dire que le premier livre de la série The Law Of One [1] s’est vendu à 30.000 exemplaires. Cette semaine, notre courrier comprenait des demandes en provenance de Pologne, Roumanie, Malaisie, Japon, Etats-Unis d’Amérique et Canada. Je suis sûre qu’une petite partie de Don est assise sur mon épaule comme l’ange qu’il est, enfin satisfait du travail de sa vie en voyant qu’il est reconnu par ceux qui le trouvent utile.

Le concept du sacrifice nécessaire à l’établissement du contact n’est pas neuf du tout. Il a été dit au cours d’une vision au canal de Oahspe qu’il devait vivre de manière austère pendant dix ans avant qu’il puisse être utile; lui-même et un ami ont alors obtempéré en vivant de façon monastique, en attendant le moment opportun. A la fin de cette décennie de sacrifice, il lui a été ordonné d’acquérir une machine à écrire (ce qui était nouveau à l’époque). C’est ce qu’il a fait. Pendant plusieurs années ensuite il a servi de canal pour ce gros livre, étant mis au travail devant sa machine à écrire pendant qu’il dormait la nuit. Chaque matin il trouvait à son réveil son travail déposé à côté de la machine.

Et Edgar Cayce a eu des expériences semblables: il lui a été dit qu’il lui faudrait se sacrifier pour pouvoir servir. Dans notre cas, Jim a sacrifié son amour de l’isolement et de la retraite loin des humains. Don a sacrifié sa solitude avec moi, ce havre de bonheur et de sécurité que nous avions construit ensemble. Il a laissé Jim s’introduire dans le tissu de notre vie, sans jamais aucun mot de reproche. Il s’est aussi sacrifié lui-même en travaillant pour nous nourrir. Quant à moi, j’ai fait le sacrifice le plus facile: celui de ma personne en tant que canal. Le contact ne m’a pas épargnée et j’ai dépéri sous la brillante énergie de la vibration de Ra, perdant deux à trois livres de poids par séance. Mais je serais morte avec joie à ce service car pendant ces séances, Don était un homme heureux. Ce sont les seuls moments, pendant tout le temps que je l’ai connu, où il n’était pas mélancolique à sa manière discrète. Le voir satisfait et content a été une des plus grandes sources de joie de ma vie, car je savais que c’était en partie grâce à moi. Cela valait tout l’or du monde, et je le referais sans hésiter un instant, en dépit de l’intense chagrin que nous avons tous ressenti quand Donald est devenu malade puis est mort. Et moi je me suis approchée de très près de la mort pendant les années qui ont suivi le suicide de Don. Ma partie de sacrifice s’est transformée en joie et satisfaction, et je sais que Don et Jim éprouvent la même chose.

Cet agent littéraire avait tout à fait raison de voir comme technique le langage de Ra. Il représente l’effort le plus équilibré que j’aie jamais lu, avec la création d’un vocabulaire permettant de parler de problèmes métaphysiques en utilisant des mots dépourvus d’émotion. Il peut paraître guindé à la première lecture, mais on voit toujours ce que Ra essaie de faire passer, un réel exploit en son genre.

Séance 37, 12 mars 1981

Interlocuteur: Est-ce que Ra a connaissance des résultats de notre tentative de publication du premier livre que nous avons fait?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Je ne sais pas si vous pouvez faire un commentaire sur la difficulté que nous allons avoir à rendre disponible la Loi Une à ceux qui le demandent et en ont besoin. Ce n’est pas quelque chose de facile à rendre accessible pour ceux qui le veulent en ce moment. Je suis certain que beaucoup de gens, en particulier les Missionnés, voudraient ces informations, mais nous allons devoir faire autre chose pour les leur mettre en mains en tant que matériau ajouté, j’en ai bien peur. Vous est-il possible de faire un commentaire à ce propos?

Ra: Je suis Ra. C’est possible.

Interlocuteur: Voulez-vous commenter?

Ra: Je suis Ra. Nous allons le faire. Premièrement, le choix fait par ce groupe d’oeuvrer pour servir autrui a été d’une nature intense.

Chacun de ceux ici présents a sacrifié beaucoup, pour aucun résultat tangible. Chacun peut chercher dans son coeur le type de sacrifice, sachant que les sacrifices matériels sont les moindres; l’intense engagement de se fondre en un groupe harmonieux étant au sommet du sacrifice. C’est dans ces conditions que nous avons trouvé votre vibration.

Nous avons observé votre vibration. Elle ne sera pas observée souvent. Nous ne voulons pas faire gonfler l’orgueil, mais nous n’allons pas déprécier les circonstances nécessaires à notre contact particulier. C’est ainsi que vous avez reçu et nous nous engageons à l’honneur/devoir de continuer à offrir la transmission de concepts qui sont, autant que nous le pouvons, de nature précise et ancrés dans l’effort d’unification de bon nombre de choses qui vous concernent.

Deuxièmement, l’usage que vous faites de ces transmissions est à votre entière discrétion. Nous suggérons le suivi de l’intuition naturelle et un minimum de distorsion vers la préoccupation. Nous sommes satisfaits, comme nous l’avons dit, d’être à même d’aider à l’évolution d’un seul de vos semblables. Quelque soit l’effort que vous ferez, vous ne pouvez pas nous décevoir, car ce nombre dépasse déjà un.

Interlocuteur: J’ai beaucoup hésité à poser certaines questions de crainte qu’elles soient regardées comme je les regarde moi, comme des questions sans importance ou d’une trop grande spécificité, réduisant ainsi notre contact avec vous.

Afin de diffuser certaines des informations que je considère comme étant d’une grande importance, c’est-à-dire des informations non transitoires, des informations ayant trait à l’évolution du mental, du corps et de l’esprit, il paraît quasiment nécessaire, dans notre société, d’inclure des informations de peu de valeur, simplement parce que c’est comme cela que fonctionne notre société, que le système de distribution évalue ce qui est offert à la diffusion. Voulez-vous commenter ce problème que j’ai?

Ra: Je suis Ra. Nous commentons comme suit: il est très précisément exact que le niveau et la pureté de ce contact dépendent du niveau et de la pureté des informations recherchées.

En conséquence, la demande continue d’informations spécifiques par cette source particulière est nuisible à la substance de votre propos. En outre, après avoir scanné votre mental pour saisir votre situation par rapport à la transcription dactylographique de certaines de nos paroles, nous avons découvert que vous avez été critiqués pour le type de construction de langage utilisé pour transmettre des données. Vu notre orientation par rapport aux données, même la réponse la plus spécifique à une question serait formulée en paroles par notre groupe de manière à maximaliser la précision des nuances de la réponse. Mais cela va à l’encontre des désirs de votre critique, d’une prose simple et claire. Nous ne pouvons rien dire de plus. Ce sont là les observations de votre situation.

Ce que vous voulez faire est complètement de votre ressort, et nous restons à votre service autant que nous le pouvons sans enfreindre la Loi de Confusion.

Interlocuteur: Nous allons nous efforcer de résoudre ces problèmes de diffusion de la Loi Une. Un travail méticuleux sera nécessaire. Personnellement, je ne cesserai pas tant que je suis incarné, de diffuser cela.

Il faudra écrire un livre, probablement sur les OVNI, parce que la Loi Une est concernée par ce phénomène. Elle est concernée par tous les phénomènes, mais ceci paraît le meilleur moyen de diffuser. J’ai l’intention d’utiliser les OVNI d’abord comme moyen de publicité, ainsi que suggéré par la Confédération, comme une entrée en matière du processus d’évolution qui se déroule sur cette planète, et comment est impliqué le reste de la Confédération, d’une manière plus compréhensible, dirais-je, pour la population qui va lire le livre.

Nous utiliserons les informations Ra de manière non déformée, telles qu’elles ont été enregistrées ici, à plusieurs endroits du livre pour amplifier et clarifier ce que nous disons dans le livre. C’est la seule méthode que je voie pour le moment, qui permette une diffusion pour les gens qui voudraient avoir la Loi Une. Je pourrais me contenter d’imprimer les textes que nous avons transcrits à partir des enregistrements et les publier, mais nous ne pourrions pas les diffuser largement à cause de problèmes de distribution.

Voulez-vous commenter ma deuxième idée concernant un livre général sur les OVNI et incluant les textes de la Loi Une?

Ra: Je suis Ra. Nous allons commenter. Nous espérons que vos plans Ra se matérialiseront.

Ceci est une plaisanterie cosmique. Vous nous avez demandé de donner un exemple de cet humour et nous ressentons que ceci est un point approprié pour l’introduire.

Poursuivez vos intentions au mieux de vos natures et capacités. Que peut-il être fait de plus, mes amis?

[1] La Loi Une (NdT)

La Loi Une, Livre II, Séance 38

13 mars 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Je voudrais revenir un peu arrière aujourd’hui et demander si la raison pour laquelle l’énergie nucléaire a été apportée dans cette densité il y a quelque quarante années, pourrait être que les entités qui étaient ici et qui avaient provoqué la destruction de Maldek devaient recevoir une nouvelle chance d’utiliser pacifiquement et non destructivement l’énergie nucléaire.

Ra: Je suis Ra. Cela n’est pas exact car c’est placer la charrue avant les boeufs, comme vous dites. Le désir de ce type d’informations a attiré ces renseignements vers vous. Elles n’ont pas été données pour une certaine raison par des influences extérieures; elles ont été désirées par vos peuples.

A partir de ce point et pour le reste votre raisonnement est correct : il est exact que des entités avaient désiré la seconde chance dont vous avez fait mention.

Interlocuteur: Quel a été le mécanisme adopté pour accéder au désir d’informations concernant l’énergie nucléaire?

Ra: Je suis Ra. Comme nous comprenons votre demande, le mécanisme a été ce que vous pouvez appeler l’inspiration.

Interlocuteur: Est-ce que cette inspiration peut être une entité qui imprime des pensées chez la personne désirant les informations? Est-ce cela le mécanisme de l’inspiration?

Ra: Je suis Ra. Le mécanisme de l’inspiration implique une extraordinaire faculté de désir ou de volonté de savoir ou de recevoir dans un certain domaine, accompagné de l’aptitude de s’ouvrir et faire confiance à ce que vous pouvez appeler l’intuition.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire comment chacun des rayons: du rouge au violet, devrait apparaître chez une entité parfaitement équilibrée et non déformée?

Ra: Je suis Ra. Nous ne pouvons pas vous dire cela car chaque équilibre est parfait et chacun est unique. Nous ne voulons pas être obscurs.

Laissez-nous offrir un exemple. Dans une entité particulière, utilisons l’exemple d’un Missionné, les rayons peuvent être vus comme extrêmement égaux: rouge, orange, jaune. Le rayon vert est extrêmement brillant. Ceci est équilibré, dirons-nous, par un indigo plus terne.

Entre les deux réside le point d’équilibre: le rayon bleu du communicateur étincelant en force au-delà de l’ordinaire.

Dans le rayon violet nous voyons ce spectrographe unique, si vous voulez, et en même temps le pur violet entourant le tout; celui-ci, à son tour, entouré de ce qui se mêle aux rayons rouge et violet, qui indique l’intégration du mental, corps et esprit; ceci à son tour étant entouré du modèle vibratoire de la véritable densité de l’entité.

Cette description peut être vue à la fois comme non équilibrée et parfaitement équilibrée. Cette dernière compréhension est extrêmement utile pour traiter avec les autres ‘soi’.

La capacité à ressentir les blocages n’est utile qu’au guérisseur. Il n’y a pas à proprement parler une petite fraction de jugement quand on voit un équilibre en couleurs.

Bien sûr, quand nous voyons un grand nombre de plexi d’énergie affaiblis et bloqués, nous pouvons comprendre que l’entité n’a pas encore saisi le bâton du relais et entamé la course. Cependant, les potentiels sont toujours là. Tous les rayons pleinement équilibrés sont là, attendant d’être activés.

Peut-être qu’une façon de répondre à votre demande peut être celle-ci:

dans une entité complètement potentialisée les rayons montent l’un sur l’autre avec une égale brillance vibratoire accompagnée de reflets scintillants jusqu’à ce que la couleur qui entoure le tout soit blanche.

Ceci est ce que vous pouvez appeler un équilibre potentialisé en troisième densité.

Interlocuteur: Est-il possible à une planète de troisième densité de former un complexe mémoriel social qui fonctionne en troisième densité?

Ra: Je suis Ra. Ce n’est possible que dans la dernière ou septième portion d’une telle densité, quand les entités s’apprêtent harmonieusement à monter de densité.

Interlocuteur: Pouvez-vous me donner un exemple de planète de cette nature, à la fois du type service de soi de troisième densité et service de soi de troisième densité à ce niveau d’accomplissement?

Ra: Je suis Ra. Autant que nous en ayons conscience, il n’y a pas de complexes mémoriels sociaux de troisième densité orientés négativement.

Les complexes mémoriels sociaux de troisième densité orientés positivement ne sont pas inconnus mais très rares.

Cependant, une entité du corps planétaire de l’étoile Sirius a approché par deux fois ce corps planétaire-ci. Cette entité est de troisième densité avancée et fait partie d’un complexe mémoriel social de troisième densité. Il a été fait allusion à ceci dans des communications précédentes.

Le complexe mémoriel social est proprement un phénomène de quatrième densité.

Interlocuteur: Je me demandais si ce complexe mémoriel social particulier de l’étoile Sirius avait évolué à partir des arbres?

Ra: Je suis Ra. Ceci est proche de l’exactitude. Les formes de végétation de deuxième densité qui sont passées en troisième densité sur la planète qui porte le nom de Canis, étaient proches de l’arbre tel que vous le connaissez.

Interlocuteur: Je me demandais aussi, puisque les actes de nature belliqueuse sont impossibles pour autant que je connaisse la végétation, si elle n’aurait pas avantage, quand elle passe de la deuxième à la troisième densité, à ne pas emporter de mémoire raciale de nature belliqueuse pour pouvoir ainsi développer une société plus harmonieuse et accélérer l’évolution dans cette nature?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact. Cependant, pour devenir équilibré et commencer à se polariser de manière appropriée, il est nécessaire d’investiguer les mouvements de tous types, spécialement la bellicosité.

Interlocuteur: Je présume dès lors que leurs investigations de bellicosité ont été principalement du type qu’ils ont extrait chez Hixson et non pas l’état de guerre entre eux?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Les entités de cet héritage trouveraient pratiquement impossible de combattre.

En fait, leur étude des mouvements de toutes sortes est leur forme de méditation, dû au fait que leur activité se place au niveau de ce que vous appelleriez la méditation, et ils doivent donc être équilibrés, tout comme vos entités ont besoin de constants moments de méditation pour équilibrer vos activités.

Interlocuteur: Je crois que ceci est un point important pour nous afin de comprendre l’aspect équilibrant de la méditation puisque nous avons ici son antithèse dans un autre type d’évolution.

Ces entités bougeaient, nous dit Charlie Hixson, sans mouvoir leurs jambes. Je présume qu’elles utilisaient un principe assez semblable au principe du mouvement de vos clochettes de cristal pour faire bouger leur véhicule physique. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est en partie inexact.

Interlocuteur: Je présume que leur méthode de mouvement n’est pas une fonction de levier mécanique comme la nôtre, mais une fonction directe du mental relié d’une quelconque manière à l’action magnétique d’une planète. Est-ce correct?

Ra: Je suis Ra. Ceci est en grande partie correct. Il s’agit d’un phénomène électromagnétique qui est contrôlé par des impulsions de pensées d’une faible nature électrique.

Interlocuteur: Est-ce que leur vaisseau a été visible à quiconque sur notre planète dans cette région à cette époque? Est-il en matériaux de troisième densité comme cette chaise?

Ra: Je suis Ra. Ceci est exact. Veuillez poser encore une question complète avant que nous clôturions, car cet instrument est en baisse d’énergie vitale en cet espace/temps.

Interlocuteur: Pourriez-vous me donner une idée des conditions existant sur une planète de quatrième densité négative ou service de soi?

Ra: Je suis Ra. Le passage en quatrième densité négative est ouvert aux êtres qui ont consciemment contacté l’infini intelligent par l’utilisation de l’énergie des rayons rouge, orange, et jaune.

C’est pourquoi, les conditions planétaires de quatrième densité négative incluent le constant alignement et réalignement des entités dans leurs efforts de former des modèles dominants d’énergie combinée.

Le début de la quatrième densité est l’une des luttes les plus intenses.

L’ordre de l’autorité une fois établi, quand tous ont combattu jusqu’à être convaincus que chacun est à la place appropriée à la structure de pouvoir, alors commence le complexe mémoriel social.

Toujours, l’effet de la télépathie et de la transparence de pensée de quatrième densité tend à être utilisé à l’avantage de ceux qui sont au sommet de la structure du pouvoir.

Ceci, comme vous pouvez le voir, est souvent très néfaste à la poursuite de la polarisation des entités négatives de quatrième densité, car l’ajout de polarisation négative ne peut se faire que par un effort groupé.

Quand les entités de quatrième densité parviennent à se combiner, elles peuvent alors se polariser par des services de soi tels que ceux offerts par les croisés d’Orion.

Vous pouvez poser des questions plus spécifiques lors de la prochaine séance de travail. Y a-t-il quelques demandes brèves avant que nous quittions cet instrument?

Interlocuteur: Je voudrais seulement demander si quelque chose peut être fait pour augmenter le confort de l’instrument ou faciliter le contact.

Ra: Je suis Ra. Tout est bien. Nous vous laissons dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Allez donc et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur unique. Adonaï.

La Loi Une, Livre V, Séance 38, Fragment 23

13 mars 1981

Jim: Servir d’instrument au contact Ra était très fatigant pour Carla. Elle perdait de 2 à 3 livres de poids par séance, et la composante ‘salutation psychique’ du contact intensifiait souvent des distorsions d’arthrite au point que son fonctionnement à tous niveaux était sévèrement restreint. C’est pourquoi Don et moi-même avions espéré que l’un ou l’autre de nous deux pourrait prendre sa place de temps en temps pour lui permettre de se reposer, mais aucun des deux n’était préparé de manière appropriée pour ce service. C’est ainsi que le repos a été obtenu en espaçant les séances, et nous nous sommes satisfaits de cela en nous disant que c’était le prix à payer pour être capables d’offrir cette sorte de service, et pour Carla c’était le prix fort.

Carla: Je ne peux exprimer la mesure du plaisir que j’ai eu à servir de cette manière. Voir Donald heureux et inspiré était une satisfaction de coeur qui m’atteignait au plus profond. J’adorais Don et souhaitais lui donner confort et bonheur. Mais il ne se sentait pas à l’aise dans ce monde et se sentait très souvent péniblement solitaire et isolé, bien qu’il ne l’ait jamais exprimé ou montré d’aucune manière. Pour une raison que j’ignore, sa souffrance et sa solitude m’étaient toujours très présentes et faisaient appel à ma plus profonde sympathie et mon désir d’y remédier.

Les jours de contact avec Ra étaient d’or, vraiment. Je serais morte avec joie en faisant une dernière séance, j’attendais cela, et je l’acceptais librement. Mais la mort de Don est survenue en premier. Et c’est moi qui suis restée! Les années depuis sa mort m’ont ouvert un merveilleux chemin de service, des lecteurs m’écrivent, et je suis devenue la conseillère et l’amie de beaucoup, partout dans le monde. C’est comme si j’avais reçu une deuxième vie car vraiment, quand Donald est mort, la Carla d’alors est morte avec lui. Il avait pris une femme de 25 ans et l’avait façonnée selon ce qu’il souhaitait, avec mon aide librement consentie, et je suis véritablement devenue sa créature. Quand je me suis éveillée de cette vie, 16 ans plus tard, je n’étais plus ni la femme que j’étais à 25 ans, ni celle de Don. J’ai réellement dû reprendre tout à zéro pour découvrir mon ‘soi’ actuel.

Séance 38, 13 mars 1981

Interlocuteur: Voulez-vous nous dire s’il y a quelqu’espoir ou utilité à ce que Jim ou moi-même prenne la place de l’instrument et essaie de poursuivre ainsi le travail en transe?

Ra: Je suis Ra. Cette information est à la limite de la transgression du libre-arbitre.

Nous allons cependant présumer que votre désir est de constituer une permission de parler légèrement au-delà des limites établies par les instructions de la Confédération, dirons-nous.

A ce nexus d’espace/temps, ni celui connu comme Don, ni celui connu comme Jim n’est susceptible de faire ce travail. Celui connu comme Don, en mettant en pratique, dirons-nous, les mécanismes de contact et service d’autrui au moyen de la transmission par canal [1], ainsi que vous l’appelez, deviendrait dans un certain laps de temps capable de faire ce travail.

Celui connu comme Jim trouverait difficile de devenir un canal de ce type sans davantage de pratique aussi, sur une plus longue période de temps. Ensuite, nous devrions expérimenter les harmoniques développées par cette pratique. Ceci est vrai pour les deux cas.

[1] Original : ‘channeling’ (NdT)

La Loi Une, Livre II, Séance 39

16 mars 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: J’ai remarqué que la plupart des choses fondamentales semblent être divisées en unités qui forment un total de sept. En lisant une transcription faite par Henry Puharich de “The Nine [1]” j’ai trouvé une phrase où les Neuf disent: “Si nous prenons sept fois l’équivalent électrique du corps humain, alors nous aurons un résultat en septenons [2] de la masse d’électricité”. Pourriez-vous expliquer cela ?

Ra: Je suis Ra. Expliquer ceci dépasse les possibilités de votre langage. Nous allons cependant tenter d’éclairer ce concept.

Comme vous le savez, au début des créations établies par chaque Logos sont créés les potentiels complets, tant électriques dans le sens où l’entend celui que vous nommez Larson, que métaphysiquement électriques.

Cette électricité métaphysique est aussi importante dans la compréhension, dirons-nous, de cette affirmation, que le concept de l’électricité.

Ce concept, ainsi que vous le savez, traite de l’énergie potentialisée.

Il a été dit que l’électron n’a pas de masse mais seulement un champ. D’autres prétendent qu’il s’agit d’une masse infinitésimale. Tous ont raison. La véritable masse de l’énergie potentialisée est la force du champ. Ceci est également vrai métaphysiquement.

Cependant, dans votre actuel système physique de connaissances, il est utile de prendre le nombre de masse de l’électron afin de pouvoir travailler de manière à trouver des solutions à d’autres questions concernant l’univers physique.

De cette manière, vous pouvez aisément considérer que chaque densité d’être a une masse spirituelle de plus en plus grande. La masse augmente, dirons-nous, de manière significative mais non pas grandement, jusqu’à la densité de passage.

Dans cette densité, l’addition, le regard en arrière, en bref toutes les fonctions utiles de la polarité ont été utilisées. C’est pourquoi, la nature d’électricité métaphysique de l’individu accumule de plus en plus de masse spirituelle.

Par analogie nous pouvons observer les travaux de celui connu comme Albert, qui postule la croissance à l’infini de la masse à mesure que cette masse approche de la vitesse de la lumière.

Ainsi, l’être de septième densité, l’être devenu complet, le Créateur qui se connaît Lui-même, accumule de la masse et se compacte une nouvelle fois en le Créateur unique.

Interlocuteur: Alors dans l’équation qui suit je présume que Mi est la masse spirituelle : Mi = (m0 C2)/(1 – v2 / c2)½

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Merci. Pouvez-vous me dire ce que signifie la transmission suivante en provenance des Neuf: “CH est un principe qui est le principe révélateur de la connaissance et de la Loi”? Pouvez-vous me dire quel est ce principe?

Ra: Je suis Ra. Le principe ainsi voilé dans cette phrase n’est que le simple principe du constant ou Créateur, et du transitoire ou être incarné, et l’attirance existant entre les deux, l’un pour l’autre, dans l’amour et la lumière parmi les distorsions du libre arbitre agissant sur l’entité retenue dans l’illusion.

Interlocuteur: Est-ce que la raison pour laquelle les Neuf ont transmis ce principe sous cette forme est la première distorsion?

Ra: Je suis Ra. Ceci est inexact.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire pourquoi ils ont donné le principe sous une forme voilée alors?

Ra: Je suis Ra. Le scribe est extrêmement intéressé par les énigmes et les équations.

Interlocuteur: Je vois. Les Neuf se décrivent comme les “Neuf Principaux de Dieu”. Pouvez-vous me dire ce qu’ils entendent par là ?

Ra: Je suis Ra. Ceci aussi est une affirmation voilée. Il y a tentative d’indiquer que les neuf qui siègent au Conseil sont ceux qui représentent le Créateur, le Créateur unique, tout comme il pourrait y avoir neuf témoins dans un tribunal, témoignant pour un accusé. Le mot ‘principal’ a cette signification aussi.

Le désir du scribe peut être vu, dans une grande partie de ce texte, comme ayant affecté la manière de sa présentation, tout comme les compétences et préférences de ce groupe déterminent la nature de ce contact.

La différence se trouve dans le fait que nous sommes comme nous sommes. Ainsi, nous pouvons ou bien parler comme nous le voulons, ou bien ne pas parler du tout. Ceci exige un groupe très bien, allons-nous dire, harmonisé.

Interlocuteur: Je sens qu’il y a un terrain fertile pour l’investigation de notre développement, à retracer l’évolution des centres d’énergie corporelle parce que ces sept centres semblent reliés à tous les ‘sept’ dont je viens de parler, et ceux-ci me paraissent être au centre de notre propre développement.

Pourriez-vous décrire le processus d’évolution de ces centres d’énergie corporelle, en commençant pas la forme de vie la plus primitive qui les possède?

Ra: Je suis Ra. Cette matière a été couverte précédemment dans une certaine mesure. C’est pourquoi nous ne répéterons pas les informations concernant les rayons qui existent en première et deuxième densité et les ‘pourquoi’ de la chose, mais nous tenterons plutôt d’élargir ces informations.

Les points-pivots fondamentaux de chaque niveau de développement, c’est-à-dire de chaque densité au-delà de la deuxième, peuvent être vus comme suit:

  • premièrement, l’énergie basique du rayon rouge. Ce rayon peut être vu comme le rayon fondamental de renforcement pour chaque densité. Il ne sera jamais dédaigné comme étant moins important ou productif d’évolution spirituelle, car c’est le rayon fondamental.
  • Le rayon fondamental suivant est le jaune. Celui-ci est le grand rayon ‘marchepied’. A ce rayon le mental/corps se potentialise vers son plus complet équilibre.
  • La puissante triade rouge/orange/jaune propulse l’entité dans le centre du rayon vert. Celui-ci aussi est un rayon basique, mais non pas un rayon primaire.
  • Ceci est la ressource pour le travail spirituel.
  • Quand le rayon vert a été activé, nous trouvons que le troisième rayon primaire est à même d’entamer la potentialisation. Celui-ci est le premier véritable rayon spirituel en ce sens que tous les transferts sont d’une nature mental/corps/esprit intégrés.
  • Le rayon bleu assied les apprentissages/enseignements de l’esprit dans chaque densité à l’intérieur du complexe mental/corps qui anime le tout, en communiquant à autrui cette totalité ‘d’êtritude’[3].
  • Le rayon indigo, bien que précieux, est le rayon sur lequel seul travaille l’adepte, comme vous l’appelez. C’est le passage vers l’infini intelligent qui apporte l’énergie intelligente. C’est le centre énergétique sur lequel il est travaillé dans les enseignements considérés comme intérieurs, et occultes, car ce rayon est celui qui est infini dans ses possibilités. Ainsi que vous le savez, celles qui soignent, enseignent et travaillent pour le Créateur de toute manière qui peut être vue à la fois comme radieuse et équilibrée, sont des activités qui sont du rayon indigo.
  • Comme vous en êtes conscients, le rayon violet est constant et ne figure pas dans une discussion des fonctions d’activation de rayons en ce sens qu’il est la marque, le registre, l’identité, la véritable vibration d’une entité.

Interlocuteur: Afin de clarifier un peu, je voudrais poser cette question: si nous avons une entité hautement polarisée, polarisée vers le service d’autrui, et une entité hautement polarisée, polarisée vers le service de soi, qu’elle est la différence en ce qui concerne le rayon rouge, entre ces deux entités?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question de cette séance.

Il n’y a pas de différence entre entités positives et négatives fortement polarisées de manière équivalente, en ce qui concerne le rayon rouge.

Interlocuteur: Est-ce que ceci est vrai aussi pour tous les autres rayons?

Ra: Je suis Ra. Nous allons répondre brièvement. Vous pourrez questionner davantage lors d’une prochaine séance.

Le modèle négatif de rayons est le rouge/orange/jaune passant directement au bleu, ceci n’étant utilisé que pour contacter l’infini intelligent.

Dans des entités orientées positivement la configuration est régulière, cristallinement claire, et de description des sept rayons.

Y a-t-il des demandes brèves avant que nous quittions cet instrument?

Interlocuteur: Je voudrais seulement demander s’il y a quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument et faciliter le contact?

Ra: Je suis Ra. Vous êtes extrêmement consciencieux. Tout est bien. Je vous laisse, mes amis, dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Allez donc et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur unique. Adonaï.

[1] Les Neuf (NdT)

[2] Original : ‘sevenon’ (NdT)

[3] Original : ‘being-ness’ (NdT)

La Loi Une, Livre V, Séance 39, Fragment 24

16 mars 1981

Jim: Les difficultés à récupérer de l’énergie physique, dont Carla a fait l’expérience à la suite de ses deux expériences avec du LSD ont continué à raccourcir les séances et à maintenir la fragilité de son état. Nous avons constaté une fois de plus non seulement les effets puissants de cet agent chimique —que nous ne recommandons à personne— mais aussi les effets encore plus puissants de choix peu sages faits par des personnes qui souhaitent par-dessus tout être au service d’autrui.

A mesure que se prolongeaient le temps et l’expérience du contact Ra nous prenions de mieux en mieux conscience que l’honneur de fournir ce type de service était accompagné d’une nécessité égale de prise de responsabilité afin que ce service puisse être rendu avec autant de pureté et d’harmonie possibles, dans chacun des aspects de notre expérience de vie.

Ce qui avait été appris devait être appliqué dans la vie quotidienne, sans quoi apparaissaient des troubles dans le modèle de vie, moyens par lesquels le subconscient fournit l’opportunité de rétablir l’équilibre et l’harmonie perdus.

Ces difficultés pouvaient ensuite être intensifiées par les croisés d’Orion sous la forme de ‘salutations psychiques’ destinées à mettre fin au contact avec Ra.

Nous avons aussi découvert que chaque personne qui s’incarne apporte avec elle certaines voies, préférences, ou moyens d’épanouir son être intérieur. Cet être intérieur est le véritable activateur et ‘ennoblisseur’ de notre vie quotidienne.

Quand nous demandions à Ra comment aider au mieux l’instrument, nous recevions souvent des suggestions adaptées à la situation, mais il nous était toujours rappelé les qualités qui étaient les moyens, pour Carla, de soigner son être intérieur.

Carla: Les données du contact Ra indiquent que je n’ai jamais eu beaucoup d’énergie physique, ce qui correspond à ma propre perception subjective de moi-même comme quelqu’un qui fonctionne à l’énergie spirituelle et mentale, et qui est physiquement paresseuse. J’’appelle cela ‘paresse’ parce qu’il m’est très pénible d’entreprendre n’importe quel travail physique, sauf s’il s’agit de me promener, musarder, danser ou nager, toutes des activités rythmiques que j’adore. Même quand j’étais petite, je restais volontiers assise pour lire, ou laisser courir mon imagination pendant des heures et des heures. Donc les séances que nous faisions épuisaient rapidement et complètement mes réserves d’énergie physique. Jusqu’à ce jour, je pense que depuis lors j’ai toujours fonctionné seulement sur les nerfs et la simple joie d’être en vie, ce que j’ai en abondance.

Don et Jim étaient tous deux des hommes d’une grande droiture, d’une intégrité marquée et de caractère fort, ce qui était très utile étant donné que le processus de ‘salutation psychique’ ne pouvait fonctionner que sur nos distorsions innées. Ils s’aimaient l’un l’autre, et se traitaient mutuellement avec un grand respect, et ils faisaient de leur mieux pour prendre soin de moi. Ils faisaient des merveilles pour s’assurer que tout soit au mieux pour que je sois bien à l’aise.

J’avais aussi l’avantage d’avoir été toute ma vie une personne très franche et directe. Dès lors, l’énergie négative ne pouvait qu’intensifier mes nombreux ‘problèmes’ physiques.

Voilà pourquoi les séances étaient extrêmement fatigantes, mais je resplendissais en même temps, en voyant le plaisir de Don pendant les conversations avec Ra, ce qui me récompensait largement. Je n’ai jamais épargné ma force vitale et je la donne dès que je peux voir quelqu’un d’autre vivre plus pleinement.

Je dois ajouter que je vois la pureté intérieure dont parle Ra non pas comme une vertu étincelante, non pas comme un accomplissement personnel, mais bien comme un don de la nature.

Je ne peux me souvenir d’un temps où je n’aurais pas été complètement immergée dans la passion de ma vie: la vie elle-même. Je me suis toujours vue comme une enfant de Dieu, et j’ai voulu que ma vie soit un don à cette Déité. J’ai été attirée par la vertu comme d’autres sont attirés par les jeux de hasard ou les drogues. Cette condition inexplicable est toujours là, mes espoirs pour cette vie demeurent simplement de pouvoir donner tout ce que j’ai au Créateur.

Ce que n’est pas cette pureté: le célibat ou le retrait par rapport aux travaux du monde. J’ai toujours suivi mes relations et j’ai basé ma vie sur elles, fait confiance à ma passion, et eu un côté ‘terrienne’ et même vulgaire. Je trouve simplement que la vie est une merveille et une joie, et toutes les restrictions, confusions, pertes et souffrances en ce monde n’ont jamais changé mon attitude à cet égard.

Séance 39, 16 mars 1981

Interlocuteur: L’instrument se demande si la sensation de fragilité qu’elle a pour le moment est le résultat de l’ingestion de la substance chimique il y a environ six semaines.

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Cet instrument subit en ce moment la période la plus intense de débilitation/distorsion du complexe physique à cause des effets de redoublement des deux ingestions. Cet instrument peut s’attendre à ce que cette extrémité perdure pendant une période de quinze à vingt de vos cycles diurnes. Les distorsions de faiblesse commenceront alors à s’estomper, mais pas aussi rapidement que nous l’avions pensé d’abord, étant donné les distorsions de faiblesse de cet instrument. Cet instrument a la chance d’avoir un groupe de soutien qui y imprime la prudence nécessaire en ce qui concerne ces séances en cette période.

Cet instrument est capable de nettoyer presque instantanément le complexe mental/émotionnel et le complexe spirituel pour obtenir la pureté requise pour ce travail, mais la distorsion de cet instrument envers la fidélité au service ne fonctionne pas au mieux de son jugement par rapport aux distorsions de faiblesse du complexe physique.

Nous apprécions donc votre assistance en des espaces/temps tel que celui dans lequel vous avez pris votre décision la plus récente de ne pas avoir de séance. C’était la guidance donnée à cet instrument qui a été utile.

Interlocuteur: Y a-t-il encore autre chose que l’instrument puisse faire outre ce qu’elle s’efforce de faire pour que son état s’améliore rapidement? Je sais qu’elle n’a pas été capable de faire de l’exercice à cause de son problème au pied, ces derniers jours, mais nous espérons pouvoir y revenir. Y a-t-il autre chose qu’elle puisse faire?

Ra: Je suis Ra. Ainsi que nous l’avons impliqué, les entités négatives mettent partout des blocages pour saper cet instrument en ce moment. Cela est la cause du problème susmentionné avec le doigt pédal. Il est heureux que cet instrument puisse être grandement impliqué dans la vénération du Créateur infini unique par l’intermédiaire des complexes vibratoires de chants sacrés pendant cette période. Une existence physique plus active, tant dans les mouvements d’exercice que dans le sens sexuel, aide aussi.

Cependant, l’exigence des distorsions de cet instrument vers ce que vous appelez l’éthique, a un effet sur cette dernière activité. Une nouvelle fois, il est heureux que cet instrument ait des opportunités de relations sociales d’amour, qui sont d’un bénéfice quelque peu substantiel. Fondamentalement, dans votre continuum de troisième densité, ceci est une question de temps.

Interlocuteur: De votre lecture de l’état de l’instrument, pouvez-vous dire la fréquence et la durée approximatives des séances que nous devrions planifier?

Ra: Je suis Ra. Cette demande frise la transgression. Les informations transmises donnent des directives assez aisément applicables. Cependant, nous avons conscience que non seulement aucun de vous n’est à même de lire l’aura de cet instrument et de voir l’état du complexe physique, mais aussi que l’instrument lui-même a une difficulté considérable à pénétrer avec précision l’état de distorsion de son complexe physique à cause de sa constante dépendance à sa volonté de servir.

Dès lors, nous croyons que nous ne transgressons pas en indiquant qu’une séance à une période diurne sur deux pendant les heures matinales est le plus approprié, avec possibilité d’une séance plus courte pendant la matinée libre, si cela est estimé approprié. Ceci vaut non seulement pour cette période, mais en général.

La Loi Une, Livre II, Séance 40

18 mars 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: J’ai pensé que je pourrais parler et ensuite vous laisser corriger. J’essaie d’établir un modèle simple de la partie de l’univers dans laquelle nous nous trouvons.

A partir du sub-Logos, notre Soleil, il y a de la lumière blanche qui émane, qui se compose des fréquences allant du rouge au violet.

Je présume que cette lumière blanche contient alors les expériences à travers toutes les densités, et quand nous entrons dans la huitième densité nous nous dirigeons vers un trou noir qui devient, de l’autre côté, un autre Logos ou Soleil, et entame une nouvelle octave d’expérience.

Pouvez-vous donner un commentaire sur cette partie de mon raisonnement ?

Ra: Je suis Ra. Nous pouvons commenter ce raisonnement dans une certaine mesure. Le concept de la lumière blanche du sub-Logos qui est prismatiquement divisée et puis, au chapitre final, réabsorbée, est exact à la base. Mais il y a des subtilités qui sont impliquées, et elles sont plus que sémantiques.

La lumière blanche qui émane et forme le sub-Logos articulé a son commencement dans ce qui peut être vu métaphysiquement comme les ténèbres.

La lumière naît dans ces ténèbres et les illumine, ce qui a pour résultat que le chaos s’organise et devient réfléchissant ou radiant. Alors les dimensions commencent à exister.

A l’inverse, les ténèbres du trou noir, métaphysiquement parlant, sont une concentration de lumière blanche qui est systématiquement réabsorbée dans le Créateur unique.

Enfin, cette absorption dans le Créateur unique se poursuit jusqu’à ce que tout l’infini des créations ait atteint suffisamment de masse spirituelle pour que toutes forment à nouveau le grand Soleil central, si vous voulez l’imaginer ainsi, de l’infini intelligent qui attend la potentialisation par le libre arbitre.

Ainsi, la transition vers l’octave est un processus qui peut être vu comme l’entrée dans une intemporalité d’une nature inimaginable. Tenter de mesurer cela en vos propres mesures de temps serait inutile.

C’est pourquoi le concept du passage au travers du trou noir du puits de l’ultime gravitation spirituelle et de l’entrée immédiate dans l’octave suivante omet le sous-concept ou corollaire de la partie de ce processus qui est intemporelle.

Interlocuteur: Nos astronomes ont remarqué que la lumière en provenance de galaxies en spirale est approximativement soixante-dix fois moins forte qu’elle le devrait si on considère la masse calculée de la galaxie. Je me demandais si cela était dû à l’augmentation de la masse spirituelle dans la galaxie, dans ce que nous appelons les étoiles naines blanches.

Ra: Je suis Ra. Ceci est correct à la base et fait partie de la voie ou processus du cycle de création.

Interlocuteur: Merci. Je me demandais aussi si la première densité correspond en quelque manière à la couleur rouge, la deuxième à la couleur orange, la troisième à la couleur jaune, et ainsi de suite à travers les densités qui correspondent aux couleurs, et peut-être alors que la vibration de base qui forme le photon constituant le coeur de toute particule atomique aurait un lien avec la couleur de la densité et que cette vibration monterait dans les deuxième, troisième et quatrième densités en correspondance avec l’accroissement de la vibration des couleurs; Est-ce qu’il y a quelque chose de correct là-dedans?

Ra: Je suis Ra. Ceci est plus correct que vous ne l’avez dit. Premièrement, vous avez raison de postuler qu’un quantum, si vous voulez, est la nature de chaque densité, et vous avez raison aussi quand vous supposez que ces quanta peuvent être vus comme ayant des natures vibratoires correspondant aux couleurs, dans votre entendement de ce mot.

Cependant, il est aussi vrai, comme vous l’avez soupçonné mais non demandé, que chaque densité est du complexe métaphysique caractéristique de son rayon.

Ainsi, en première densité le rayon rouge est le fondement de tout ce qui doit venir. En deuxième densité, le rayon orange est celui du mouvement et de la croissance de l’individu, et ce rayon tend vers le rayon jaune des manifestations de conscience de soi, de nature sociale autant qu’individuelle; en troisième densité c’est équivalent, et ainsi de suite, chaque densité étant primordialement de son propre rayon plus les attractions du rayon suivant qui l’attirent vers l’évolution et, dans une certaine mesure, colorent ou nuancent la couleur principale de cette densité.

Interlocuteur: Alors les centres corporels énergétiques d’un individu, à supposer que cet individu évolue en droite ligne depuis la première jusqu’à la huitième densité, seraient donc complètement activés si tout se déroule comme il se doit? Est-ce que chaque chakra est activé complètement et jusqu’à la plus grande intensité pour la fin de l’expérience dans chaque densité?

Ra: Je suis Ra. Ceci est hypothétiquement exact. Cependant les êtres pleinement activés sont rares. Beaucoup d’importance est donnée aux harmonies et équilibres des individus.

Il est nécessaire, pour pouvoir passer de densité à densité, que les centres primaires d’énergie fonctionnent de manière à communiquer avec l’infini intelligent, qu’ils apprécient et se baignent dans cette lumière dans toute sa pureté.

Cependant, la pleine activation de chaque centre d’énergie est maîtrisée par très peu, car chaque centre a une vitesse variable de rotation ou d’activité. L’observation importante à faire une fois que tous les centres nécessaires sont activés au degré nécessaire minimum, c’est l’harmonie et l’équilibre entre ces centres d’énergie.

Interlocuteur: Merci. Si on prend pour exemple la transition entre la deuxième et la troisième densité, quand cette transition a lieu est-ce que la fréquence de la vibration qui constitue le photon (le coeur de chaque particule de la densité) augmente à partir d’une fréquence correspondant à la deuxième densité ou couleur orange, jusqu’à la fréquence que nous mesurons nous comme étant la couleur jaune? Je veux dire: est-ce que toutes vibrations qui constituent la densité, les vibrations de base du photon, montent de manière quantique sur une période de temps relativement courte?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Vous voyez alors dans chaque densité la montée graduelle des niveaux vibratoires.

Interlocuteur: Ceci est une supposition. Est-ce que la fréquence allant de la deuxième à la troisième monte à partir de la fréquence du milieu, ou moyen, de l’orange jusqu’au milieu, ou moyen, de la fréquence jaune?

Ra: Je suis Ra. Cette demande est imprécise. Nous allons cependant tenter d’aider. La fréquence qui est à la base de chaque densité est ce qui peut être appelé une couleur véritable. Ce mot est impossible à définir étant donné votre système de sensibilités et de mesures scientifiques, car la couleur a des caractéristiques vibratoires tant dans l’espace/temps que dans le temps/espace.

La couleur véritable est alors juxtaposée et nuancée par l’arc-en-ciel des divers niveaux vibratoires à l’intérieur de cette densité, et des vibrations d’attraction de la densité suivante de couleur véritable.

Interlocuteur: Combien de temps a duré la transition de deuxième en troisième densité? Une génération et demie avez-vous dit, je crois. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact, le temps mesuré en vos années étant d’approximativement 1.350.

Interlocuteur: Alors quel sera le temps de transition sur cette planète de la troisième à la quatrième densité?

Ra: Je suis Ra. Ceci est difficile à estimer à cause des anomalies atypiques de cette transition. Il y a, à ce nexus d’espace/temps, des êtres incarnés qui ont entamé le travail de quatrième densité. Cependant, le climat troisième densité de la conscience planétaire retarde le processus.

A ce nexus particulier, les vortex de possibilités/probabilités indiquent quelque part entre 100 et 700 de vos années comme période de transition. Ceci ne peut être précis à cause de l’imprévisibilité de vos peuples dans cet espace/temps.

Interlocuteur: Est-ce que la vibration du photon est déjà montée en fréquence?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. C’est cette influence qui a fait en sorte que des pensées sont devenues des choses. Par exemple, vous pouvez observer que les pensées de colère deviennent les cellules du complexe corporel physique qui échappent au contrôle pour devenir ce que vous appelez le cancer.

Interlocuteur: Je présume que cette montée vibratoire a commencé il y a environ trente ans. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Il y a eu les premiers signes avant-coureurs de ceci il y a approximativement quarante-cinq de vos années, les énergies vibrant plus intensément au cours de la période de quarante années précédant le mouvement final de la matière vibratoire, dirons-nous, par le saut quantique, ainsi que vous l’appelez.

Interlocuteur: Si on prend alors pour point de départ la période d’il y a quarante-cinq années, et si l’on prend toute l’augmentation de vibration dont nous allons faire l’expérience pendant ce changement de densité, approximativement à quel pourcentage de cette augmentation concernant le changement vibrationnel, nous trouvons-nous pour le moment?

Ra: Je suis Ra. La nature vibratoire de votre environnement a pour couleur véritable le vert.

Ceci est en ce moment fortement entrelacé avec la conscience planétaire de rayon orange. Mais la nature des quanta est telle que le mouvement par-delà la frontière est la mise en place distincte du niveau vibratoire.

Interlocuteur: Vous avez mentionné que les pensées de colère provoquent maintenant des cancers. Pouvez-vous détailler un peu ce mécanisme d’action en tant que catalyseur ou bien toute sa raison d’être?

Ra: Je suis Ra. La quatrième densité est une densité d’information révélée.

Les ‘soi’ ne sont plus cachés au soi ni aux autres ‘soi’. Les déséquilibres ou distorsions qui sont d’une nature destructrice se montrent dès lors de manière plus ostensible, le véhicule du complexe mental/corps/esprit agissant comme une ressource d’enseignement pour la révélation du soi.

Ces maladies comme le cancer répondent très bien à l’auto-guérison une fois que le mécanisme de l’influence destructrice a été saisi par l’individu.

Interlocuteur: Vous voulez dire que le cancer se guérit facilement par le mental et qu’il est un bon outil d’enseignement parce qu’il se soigne facilement par le mental et qu’une fois que l’entité pardonne à l’autre ‘soi’ contre lequel elle est en colère le cancer disparaît. Ceci est-il exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est en partie exact. L’autre partie de la guérison concerne le pardon de soi-même et un respect grandement accru envers soi-même.

Ceci peut être exprimé commodément en faisant attention aux matières diététiques. Ceci fait très fréquemment partie du processus de guérison et de pardon. Votre hypothèse de base est correcte.

Interlocuteur: En ce qui concerne les matières diététiques, quelles sont les aliments à inclure et quels sont les aliments à exclure de manière générale pour bien prendre soin du complexe corporel?

Ra: Je suis Ra. Premièrement, nous soulignons et insistons sur le fait que ces informations ne doivent pas être prises au pied de la lettre, mais comme un lien ou une petite tape de rappel psychologique pour le corps et le mental et l’esprit.

En fait c’est le soin et le respect pour le soi qui est la chose véritablement importante.

Sous cet éclairage nous pouvons répéter les informations essentielles données pour le régime de cet instrument. Les légumes, les fruits, les céréales, et dans la mesure nécessaire au métabolisme individuel, des produits animaux. Voilà les substances qui témoignent de respect envers le ‘soi’.

En outre, bien que ceci n’ait pas été mentionné, car cet instrument n’a pas besoin de purification, les entités qui ont besoin de purger le ‘soi’ d’une forme pensée ou d’un complexe émotionnel qui est un poison, font bien de suivre un programme de jeûne prudent, jusqu’à ce que la forme pensée destructrice ait été purgée, de façon analogue avec les produits de libération des matières en excès dans le véhicule physique.

Vous voyez une nouvelle fois la valeur, non pas pour le complexe corps, mais utilisée comme un lien pour le mental et l’esprit. C’est ainsi que le ‘soi’ révèle le ‘soi’ au ‘soi’.

Interlocuteur: Merci. Un concept très important. Est-ce que le fait que la vibration de base dont nous faisons l’expérience actuellement soit la véritable couleur verte ou quatrième densité explique qu’il y a tant d’effets mentaux sur des objets matériels, qui sont à présent observables pour la première fois comme se produisant dans la masse, comme de courber des objets métalliques par le mental?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la demande finale au total de cette séance. Ceci n’est pas seulement exact, mais nous suggérons que vous approfondissiez ce concept et que vous compreniez quele grand nombre d’entités avec ce qui est appelé des troubles mentaux provient de l’effet de ce rayon de la couleur verte véritable sur les configurations mentales de ceux qui ne sont pas mentalement prêts à faire face au ‘soi’ pour la première fois.

Y a-t-il quelques brèves demandes avant que nous clôturions?

Interlocuteur: Seulement deux. Par rapport à ce que vous venez de dire, est-ce que les gens qui s’incarnent ici par priorité de vibration, qui s’incarnent dans la voie du service de soi, ont alors des difficultés extrêmes, mentalement, avec cette vibration de rayon vert?

Ra: Je suis Ra. Ceci est inexact. Ce sont plutôt ceux qui ont été distraits et qui ne se sont pas encore préparés à cette transition qui sont d’une certaine façon sensibles à son influence, qui peuvent être affectés.

Interlocuteur: Merci. Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact?

Ra: Cet instrument est bien. Vous êtes consciencieux. Les accessoires causent chez cet instrument un confort plus grand dans la distorsion de la chaleur du complexe corps. Je suis Ra. Je vous laisse, mes amis, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

http://www.llresearch.org/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email