Il y a des enseignements immémoriaux qui ont été transmis par des êtres tel qu’Henoch et d’autres grands sages qui savaient bien qui étaient ces Dieux venus des cieux, et quels étaient leurs objectifs.

Pourtant, il n’y a pas qu’Henoch (ou Enoch qui le mentionne car c’est aussi écrit dans la Bible, qu’une race de géants appelée les Néphilims est arrivée sur Terre pour y demeurer faisant beaucoup de mal aux habitants qui vivaient tranquillement sur leur planète.

À tel point que les Anges de Lumière ont dû intervenir pour éviter plus de maux, parce qu’ils dévoraient les hommes, ainsi à travers ces faits, nous constatons que depuis des époques ancestrales des guerres sanglantes se sont déroulées, et que celles-ci ont opposé les êtres luminiques et les entités ténébreuses qui sévissent encore de nos jours.

Livre d’Enoch, chap. 7 vers 2 à 4

« Et ces femmes conçurent et enfantèrent des géants dont la taille avait trois cents coudées. Ils dévoraient tout ce que le travail des hommes pouvait produire, et il devint impossible de les nourrir. Alors ils se tournèrent contre les hommes eux-mêmes, afin de les tuer et de les dévorer. »

Livre d’Enoch, chap. 9 vers. 1 et 2

« Alors Michael et Gabriel, Raphaël, Suryal et Uriel, abaissèrent des cieux leurs regards sur la terre, et virent les flots de sang qui la rougissaient, et les iniquités qui s’y commettaient; et ils se dirent les uns aux autres : C’est le bruit de leurs cris. »

« La terre privée de ses enfants a élevé sa voix jusqu’aux portes du ciel. »

Livre d’Enoch, chap. 15 vers. 8

« Et maintenant les géants, qui sont le prix du commerce de l’esprit et de la chair, seront appelés sur la terre de mauvais esprit, et leur demeure sera sur la terre. Ils procréeront à leur tour de mauvais esprits, parce qu’ils tiennent au ciel par un côté de leur être, parce que c’est des saints vigilants qu’ils tirent leur origine. Ils seront donc de mauvais esprits sur la terre, et qui doit être la demeure des esprits terrestres qui sont nés sur la terre. »

La Bible fait mention d’un homme nommé Hénoch. Elle dit simplement que c’était un prophète avant le Déluge Universel et qu’il fut le 1er être humain à disparaître dans un char de feu. Elle précise que Enoch est devenu Metatron.


200 ans plus tard, dans une ancienne librairie en Éthiopie, un anglais trouva un livre intitulé ‘Le Livre d’Hénoch’. Le prophète Hénoch dit clairement qu’à l’âge de 12 ans, quelque chose descendit du ciel avec un grand fracas. Toute la communauté du village s’effraya et s’enfuit, mais Hénoch resta sur place. C’est alors que 2 personnes, ou tout au moins qui semblaient l’être, vêtues d’habits brillants et munies de casques, se rapprochèrent de lui et lui dire : « si tu veux, nous t’emmènerons tout en haut, entre le ciel et la Terre, et nous te montrerons ta planète de là-haut », le garçon de 12 ans accepta.

Tous les 3 firent quelques pas, et l’un des étrangers dit à Hénoch : « humain, tu ne sens pas bon! » L’humain dût plonger dans l’eau et en sortant, ils lui donnèrent une crème qu’il appliqua sur tout le corps. Plus tard, ils lui donnèrent une sorte de vêtement comme celui qu’ils portaient, ce qui rendait Hénoch aussi lumineux que les deux autres, et puis tous les trois s’élevèrent vers les cieux. Évidemment, Hénoch manquait de vocabulaire technique pour expliquer son expérience. Il n’avait pas les mots modernes comme vaisseau spatial, et l’expliquait avec simplicité : « quand je fus là-haut, je voulais redescendre sur Terre ».

Si quelqu’un veut descendre sur Terre, il ne peut pas être sur la Terre. Il raconta ensuite : « le lieu élevé dans lequel nous nous trouvions allait toujours vers le haut et puis vers le bas. Soudain, je vis notre planète Terre en haut et les étoiles en bas. » Quand quelqu’un arrive à un vaisseau-mère qui orbite autour de la Terre, cette navette tourne sur son propre axe, et la force centrifuge crée une gravité artificielle. Alors les vaisseaux spatiaux doivent nécessairement tourner sur leur axe. Tout ceci relève de l’information scientifique, ce n’est pas un désir, ni un rêve, vu que l’information est précise. L’univers est infini et il contient des milliers et des milliers de formes de vie!

PRÉSENTATION DU LIVRE D’HENOCH

On appelle ainsi une collection d’écrits, prophéties et exhortations, qui sont mises, pour la plupart, dans la bouche d’Hénoch. Ce patriarche, « le septième après Adam, » comme précise l’épître de Jude {Jude 14} jouit de très bonne heure d’une considération spéciale: pour expliquer qu’il vécut moins de siècles que les autres, le texte hébreu de la Genèse, {Ge 5.24} dit à son sujet: « il marchait avec Dieu et il disparut parce que Dieu le prit »; ce que la version grecque de la Septante rend ainsi: « Il plut à Dieu et on ne le trouva plus parce que Dieu l’avait transféré. »

L’auteur de cet ouvrage traite d’abord de la chute des anges, de leur hymen charnel avec les filles des hommes et de la procréation des géants avec lesquels tous les maux se répandent sur la terre. Puis il énumère le nombre des anges, la région terrestre qu’ils habitent, les mystères sacrilèges auxquels ils initièrent les hommes…

Le Livre d’Hénoch est un livre apocalyptique, comme celui de Daniel, avec cette différence que les parties apocalyptiques du Livre de Daniel et les Apocalypses, en général, ne s’occupent que de l’avenir et des vertus qui le préparent. Le Livre d’Hénoch, outre la part qu’il consacre à cet avenir, traite encore des sciences, surtout des sciences naturelles, qui représentent également une forme d’Apocalypse…

L’auteur de cet ouvrage, qui est, bien entendu, un mystique avant la lettre, croit se maintenir sur le terrain de la Bible en puisant largement dans les Écritures, surtout dans les Psaumes, et dans le livre de Job sa mystique et sa poétique… Il parvient ainsi à enchâsser dans ce fonds biblique les conceptions les plus éloignées de la Bible, grâce à ce mode d’interprétation inépuisable qu’est l’allégorie.

Le Livre hébreu d’Hénoch, ou Livre des Palais

Un monument de la mystique angélologique juive ancienne. Difficile à dater historiquement, il intègre l’antique tradition apocalyptique relative à la figure d’Hénoch. Ce livre a joué un rôle de première importance pour la formation de la cabale au Moyen-Age La figure centrale de cet ouvrage est celle de l’ange Metatron portant le titre de « Prince de la Face », serviteur du Trône divin qui est dans la proximité immédiate de Dieu.

Les premiers chapitres, 1 à 3, dépeignent l’ascension céleste de Rabbi Ishmael (un Tanna), et sa rencontre avec Metatron, ensuite de 3 à 16, celle d’Hénoch, de 17 à 40 est décrit la structure du monde céleste et son fonctionnement. Les derniers chapitres de l’ouvrage se préoccupe de questions eschatologiques et cosmologiques tant personnelles que collectives.

Le livre hébreu d’Hénoch débute par une citation du verset 24 du cinquième chapitre de la Genèse: « Hénoch marcha avec Dieu, puis il disparut car Dieu l’avait pris. ». Cette notice énigmatique semble indiquer que le patriarche Hénoch a connu un destin hors du commun. Selon le Derekh Eretz Zouta, cela signifie qu’Hénoch est entré vivant dans le Jardin d’Éden. Selon le Targoum Pseudo-Jonathan, Hénoch fut enlevé au ciel pour avoir mené une vie parfaite en servant Dieu.

Dans son commentaire des Cinq livres de Moïse, Menachem l’Essénien (l’autre messie) écrit que le Seigneur prit Hénoch pour se tenir devant le Trône de Sa majesté (Merava) et les roues de Son chariot (Merkaba) pour accomplir les tâches du Plus-Haut.

Il fut porté au ciel dans un chariot tiré par des chevaux de feu et entra en présence de Dieu, des bêtes sacrées, seraphim, ophanim, cherubim et les roues du chariot (sephiroth.


Le Livre des Palais

Le livre d’Enoch considéré comme livre de chevet de Jésus…

A la lecture de certains fragments des manuscrits de la mer Morte, trouvés à Qumrân, et récemment publiés, il est possible de démontrer l’existence de celui qui peut être considéré comme le précurseur messianique de Jésus : Menahem l’Essénien.

Menahem l’Essénien était un juif Tanna (du groupe des Tannaïm, les sages) vivant à l’époque du roi Hérode le Grand (37 – 4 av. J.-C.). En tant que zougot (litt « paires »), il était donc «jumelé» spirituellement avec Hillel l’Ancien. C’est exactement ce qui fut dit sur le personnage de Jésus.

Selon Flavius Josèphe, Menahem l’Essénien aurait été en bon terme avec le roi de Judée, Hérode le Grand. En se fondant sur certaines mentions de la Mishna, plusieurs critiques estiment qu’il est devenu un de ses conseils ou de ses ministres. C’est peut-être à cette occasion qu’il est sorti du sanhédrin, mais il semble que certaines autorités pharisiennes ont considéré qu’il était « sorti » du judaïsme, voire qu’il avait été excommunié avec ses disciples, bien que tous les « sages » n’aient pas été d’accord à ce sujet. Lors de la scène décrite « Menahem était à la tête d’un groupe militaire aux ambitions révolutionnaires. »

Menahem l’Essénien, est appelé le Messie de Qumran. La scène de l’excommunication décrite se situe après la mort d’Hérode le Grand (4 av. J.-C.) où trois « messies » royaux ont surgit pour revendiquer la succession royale et tenter de prendre le pouvoir avec leurs partisans, dont Judas le Galiléen dont il est question dans le livre de André Vauthier.

Le personnage messianique qui est exalté dans certains hymnes retrouvés à Qumrân est Menahem. Dans certains des hymnes trouvés en 1947 parmi les manuscrits de la Mer Morte et publiés récemment, Menahem se décrit lui-même comme siégeant sur un trône céleste entouré d’anges. Il se voyait lui-même comme le “ serviteur souffrant ” d’Isaïe 53 qui fait advenir une nouvelle ère, l’âge de la rédemption et du pardon dans lequel le péché et la culpabilité n’ont plus de place.

Menahem l’Essénien fut, en fin de compte, tué à Jérusalem par les Romains en l’an 4 avant J.-C. c’est à dire avant la naissance présumée de Jésus. Son corps fut laissé dans la rue pendant trois jours, afin que tous le voient, avant d’être enterré. Ses disciples crurent qu’il était ressuscité après trois jours et était monté au ciel dans une nuée.

L’humiliation, le rejet et le meurtre du Messie provoquèrent une remise en cause de la foi chez ses adeptes. Afin de trouver une solution à cette crise, ils repérèrent les passages de la Bible qui pouvaient être entendus comme des prophéties de l’humiliation et de la mort de Menahem.


Nous voyons ici qu’une phase méconnue de l’étude du Livre d’Henoch est directement relative à l’idée d’un messie rédempteur et du, personnage de Jésus…

Cette idéologie qui est devenu le Christianisme avec l’Empereur Constantin de Rome, est née avec Menahem l’Essénien, un Tanna qui connaissait donc la technique pour arrêter son coeur pendant 3 jours et ensuite ressusciter, jumeau spirituel de Hillel, il qui fut ensuite remplacé par Shammaï au sein des Tannaïm…

A cette époque, le Livre d’Henoch était donc étudié par les Tannaïm, et Rabbi Shimon Bar Yohaï, un autre Tanna, l’a retranscrit dans son Zohar, sous le titre de Livre des Palais.

Sur Menahem l’Essénien, consulter:

A consulter également:

Dossier réalisé à partir d’un article de https://eveilhomme.com/ avec des précisions supplémentaires sur ce qu’était le livre d’Hednoch au 1er siècle.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ELISHEAN Portes du Temps, et j'en suis très heureuse. Ce site a besoin de vous, pour perdurer et tenter de toujours mieux vous satisfaire.

Si vous pensez qu'un livre mérite d'être lu par le plus grand nombre, n'hésitez pas à me le faire savoir via le formulaire de contact.

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site de plusieurs façons, en achetant vos livres sur Amazon via le site, et/ou en faisant un don sécurisé sur PayPal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Miléna

Pour être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau et recevoir des conseils pour optimiser notre Ascension individuelle et collective... Recevez la Newsletter du Réseau Elishean

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com



Copyright les Hathor © Elishean/2009-2020/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email
Annonces