Lettre du Paradis – Transmis par Gloria Wendroff

Dieu a dit :

Gardez à l’esprit que personne n’a à être d’accord avec vous. Personne n’a à comprendre ce que vous dites. Personne n’a à voir ce que vous voulez dire. Personne n’a à vous comprendre. Personne n’a à vous adorer, vous apprécier, vous estimer. Personne n’a à quoi que ce soit. Vous seuls, Mes bien-aimés, devez être compréhensifs et ouverts aux autres. Il y a des affaires dans la vie que vous devez laisser de côté, à défaut de les accepter ou de les comprendre.

Tout n’est pas capital. Ce n’est pas absolument crucial que tout le monde vous comprenne et vous apprécie. Si vous croyez qu’ils le doivent, vous vous infligez alors bien du chagrin. Tout finit par s’arranger.

Tout le monde ne M’adore pas dans le monde.

Cela étant, ils ne reconnaissent pas dans leur cœur ni n’apprécient la Réalité que JE SUIS. Vous ne me voyez pas pourtant en faire tout un plat. Pourquoi ferais-je cela ? Et pourquoi feriez-vous cela ?

Connaissez votre valeur, et les impressions des autres ne vous paraîtront pas si nécessaires. Vous n’avez pas de grands intérêts à vous cramponner à ce qu’autrui pense ou ne pense pas, ressent ou ne ressent pas. Ce sont leurs affaires, pas les vôtres. Les gens ont leurs lubies. On leur permet de faire des erreurs. Ils sont souvent à côté de la plaque quand ils vous jugent. Vous êtes aussi à côté de la plaque lorsque vous jugez les petites négligences d’autrui.

Vous pouvez faire la tarte la plus délicieuse jamais créée dans le monde, et pourtant vous trouverez toujours quelqu’un pour en laisser dans son assiette. Tant pis, ce n’est pas grave s’ils ne finissent pas leur assiette. Ça ne vaut pas la peine de s’y attarder.

Ce n’est pas grave si quelqu’un repousse ce que vous lui servez à manger. Personne n’a à vous apprécier. Il vous appartient en revanche d’apprécier suffisamment autrui pour lui permettre de grandir et de s’exprimer. Ce n’est simplement pas à vous de décider ce que l’autre doit penser. Il doit penser ses propres pensées, peu importe si elles sont exactes ou non.

Votre estime ne doit pas dépendre de l’estime d’autrui. Vous êtes déjà assuré dans Mon cœur. Je vous ai accordé la plus grande valeur dès l’instant où J’ai pensé à vous. Comme J’aimerais que vous le compreniez, que vous le compreniez vraiment sans la moindre question ni le moindre doute ! Même si vous ne connaissiez que dix pour-cent de Mon amour pour vous, il y aurait une toute autre atmosphère autour de vous, et vous ne prendriez pas tant à cœur les pensées d’autrui. Quoi qu’il en soit, il y a tant et tant de pensées qui vont et viennent. Vous n’êtes pas la première chose dans leur esprit. Vous êtes une chose parmi de très nombreuses autres.

Ne permettez pas à l’opinion, l’accord ou le désaccord d’autrui de primer dans votre esprit. Il est certain que votre esprit se destine à de plus grandes choses. Vous n’êtes pas un détective chargé de dénicher les pensées d’autrui pour les prendre ensuite en photo. Laissez à votre esprit la liberté d’avoir son propre programme. Rapprochez-vous de Moi.

C’est toujours Mon conseil pour vous. Ne croyez pas que Je suis arrogant au point de penser que prêter attention à Moi est toujours la réponse. Rapprochez-vous de Moi, et vous vous rapprochez de la paix, de l’amour, de la joie, de la santé, de l’estime et de toutes les adorables essences de vie que vous désirez tant. Je suis le Trésor au pied de l’arc-en-ciel. Je suis aussi le Trésor tout de suite et sans limites. Je suis sur Terre, et pourtant Je n’y suis pas limité. Et vous pas plus que Moi. Venez, venez vous envoler avec Moi. Élevez-vous vers de nouvelles dimensions où les jugements n’existent plus, où la Vérité seule est et où les fictions ne sont plus. Venez avec Moi en plus haut lieu où l’amour et la compréhension abondent.

La compréhension que vous désirez d’autrui est celle que vous devez d’abord trouver, puis donner. Et c’est le seuil sur lequel vous vous tenez, mes bien-aimés. Vous êtes sur le seuil de la compréhension. Vous êtes presque arrivé.

Traduction par Jean-Christophe.
Page originale : http://www.heavenletters.org/on-the-threshold-of-understanding.html

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email