Par Bertrand Duhaime

Cliché énergétique du 28 avril 2015

Vous venez de passer une semaine importante parce qu’elle vous a permis d’atteindre un véritable point tournant : quelque chose a basculé, ce qui vous a permis de pénétrer dans un nouveau secteur du décor du Nouveau Monde. Vous entreprenez une nouvelle phase d’expériences qui vous amènera à vivre des situations nouvelles et à rencontrer de nouvelles gens qui prendront de plus en plus d’importance dans votre vie. Mais il vous reste un peu de temps pour rompre les derniers liens nuisibles ou stériles et pour mettre la dernière main à d’anciens projets.

Cette semaine comportait notamment la célébration du Jour de la Terre, que la plupart appellent la Terre-Mère et d’autres la Pacha Mama, des titres associés à la Grande Déesse, qui n’a pas manqué de vous faire sentir sa présence et son appréciation notamment par l’éruptions de volcans et des secousses, vous confirmant que la vieille histoire, avec les anciennes valeurs et les anciens schémas, a pris fin.

À ce chapitre, ceux qui fréquentent les lieux naturels dans un état de sérénité joyeuse peuvent confirmer que les esprits de la Nature signalent de plus en plus volontiers leur présence, de manière adaptée au degré de conscience du promeneur. Ici, il importe de vous rappeler que la meilleure manière d’intégrer les nouvelles énergies cosmiques en intensification consiste à aller marcher dans la Nature en y maintenant des idées pures et des sentiments nobles.

En fait, ces entités mystérieuses commencent aussi à le faire pour les masses, comme en a attesté l’apparition de la forme d’une puissante entité dans les nuages cendreux qui flottaient au-dessus du volcan Calbuco, dans le sud du Chili, lors de sa récente éruption.

Le tremblement de Terre qui s’est produit au Népal, fauchant un grand nombre de vies et détruisant d’importants monuments, n’a pas manqué d’étonner et d’en contrarier plusieurs, même chez les chercheurs spirituels. Ne s’est-il pas produit dans un pays d’une grande pauvreté physique, mais d’une grande élévation morale? En un rien de temps, n’a-t-il pas ruiné l’existence d’un grand nombre d’êtres incarnés au grand cœur et d’une grande ferveur religieuse.

Même que ce drame s’est compliqué dans l’amplification de la douleur des gens de ce pays au constat de la destruction de leurs pagodes sacrées, des édifices d’une grande beauté, de caractère historique, qui leur servait d’aune dans leur vie quotidienne. Aux heures sombres, ils leur ont toujours servi de points de repère communs capables de les aider à reprendre courage et à se remettre à l’œuvre. Ils leur rappelaient, quoi qu’il ait pu arriver, que tout répondait toujours à un Ordre subtil qui pouvait leur échapper, mais qui servait le plus grand bien de tous.

Sauf que, cette fois, ces monuments patrimoniaux se sont effondrés ou ils ont été rayés de la carte, ne laissant que ruines, poussières et grabats. Dès lors, les autochtones ne peuvent plus puiser leur force ailleurs qu’en eux-mêmes et chercher à s’allier à leurs concitoyens, sans se chercher dans les autres ou leurs constructions, s’ils comptent survivre et entreprendre leur reconstruction.

Les sentiers de Dieu se démontrent bien insondables. Certes, mais, en surprenant et choquant autant, ce désastre d’Orient a aussi renforcé, à travers le monde, le sentiment général de compassion et il a rappelé l’écart qu’il existe entre les sociétés riches et les sociétés pauvres, de même que le degré d’impuissance et le piètre degré de la collaboration internationale, malgré l’existence assez ancienne de l’Organisation des Nations Unies (24 octobre 1945) qui reste trop désunie et dysfonctionnelle.

Car c’est bien ce qui, pour tous les êtres humains, est à l’ordre du jour de l’Ascension, l’apprentissage de la reprise de son pouvoir et de la prise en charge de sa vie, dans l’Amour, l’assomption de ses responsabilités, le choix de la liberté et l’exercice de sa souveraineté, en se centrant sur le moment présent, à l’écoute de la voix intérieure, mais en gardant les choses simples, toutes axées sur le vaste plan de l’âme, en harmonie avec l’Univers, soit dans l’oubli de la vieille histoire, le choix de vivre d’une nouvelle manière, la volonté d’améliorer ses conditions de vie.

N’est-il pas instructif de considérer que, dans ce pays qui tire ses revenus surtout du tourisme, ce cataclysme se soit produit au plus fort de la saison touristique, alors qu’environ 300 000 visiteurs en foulaient le sol. Comme dans une secrète connivence, il n’a pu qu’attirer l’attention d’un plus grand nombre d’habitants de la planète, rappelant que, depuis 2012, tout ce qui se passe, n’importe où en ce bas monde, concerne tous les terriens, à divers degrés, dans leur conscience de ne former qu’un seul Être et leur devoir de réintégrer la Conscience de l’Unité.

Dans ce contexte, c’est la Mère-Terre qui, dans ce tragique évènement, a attiré l’attention de l’humanité et l’a averti impérieusement qu’elle représente un force vitale invincible que nul ne peut plus tenter de contrôler, de contenir, d’asservir, d’exploiter.

Mais, dans un curieux paradoxe, la Pacha Mama, soit la Mère de l’«espace-temps», n’a exercé là aucune rétorsion et n’a appliqué aucune sanction : elle a plutôt démontré qui elle est vraiment, tout en révélant qu’elle s’est récemment affranchie de ses derniers liens contingents, qu’elle s’est élevée dans une dimension supérieure et qu’elle entend célébrer dignement sa victoire sur les séductions matérielles et mondaines, autant que sur les Forces sombres. Ainsi, tous les mouvements telluriques ne servent plus qu’à signaler la Gloire retrouvée de la planète Terre et à rappeler aux êtres vivants l’urgence de réintégrer l’Ordre cosmique, de rétablir le Dharma universel et de retrouver leur équilibre intérieur, en s’abandonnant, sans la moindre résistance, au cours de la Grande Vie.

Dans peu de temps, la Mère-Terre démontrera qu’elle n’a pas dit son dernier mot et qu’elle ne tolère plus les tièdes, les parasites, les fauteurs de trouble, les ennemis de l’humanité et de l’univers terrestre.

Lorsqu’une réalité atteint un point tournant majeur, il s’établit un contexte qui rend impossible tout retour en arrière, ce qui entraîne l’expulsion ou la destruction de tout ce qui, consciemment ou inconsciemment, ralentit l’élan vers le haut et l’amélioration des conditions pour tous.

Dans ce contexte, les Artisans divins du changement réels ou présumés, qu’ils se disent guides, médiums, channels, mentors, coaches, thérapeutes ou qu’ils s’attribuent d’autres titres, doivent bien se tenir, car s’ils agissent en faussaires, s’ils manquent d’intégrité, s’ils s’écartent de la Vérité, s’ils cultivent leur ego en tentant de s’entourer d’une cour d’adulateurs, s’ils manipulent les gens ou exercent sur eux du pouvoir, s’ils tentent de les retenir contre leur gré, si, dans leur enseignement, ils s’éloignent de l’essentiel, en se lançant dans des digressions savantes qui ne servent pas les besoins immédiats de l’expansion spirituelle, ils tomberont malades et s’étioleront peu à peu, incapables de se remettre de leur maladie, ou ils connaîtront une fin prématurée.

En passant, ce n’est pas dire qu’il vous faudra reconnaître, dans tous ceux qui connaîtront un semblable destin, des faussaires ou des imposteurs, car certains Artisans de la Lumière ont récemment fait le choix d’aller œuvrer à partir d’une dimension supérieure, ce qui ne peut qu’exiger l’abandon de leur présente forme physique.

Quant à ceux qui fuiront leur responsabilité de s’assumer entièrement, jusque dans leur développement spirituel, ils verront leur existence se compliquer de plus en plus jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’ils ne peuvent plus témoigner de fidélité qu’à eux-mêmes, comme il a été dit, dans la liberté entière et l’exercice ferme de leur souveraineté.

Tout point tournant du genre de celui qui vient de se produire signale la fin d’une ère ancienne et il annonce la révélation progressive du prochain palier de conscience à atteindre. C’est ce qui explique que, au cours des derniers jours, dans votre expérience personnelle, vous avez vu des renversements de situation étonnants se produire ou de nouvelles expériences se proposer à vous. Les derniers freins ont été désengagés, de nombreux feux de circulation ont tourné au vert, des réalités que vous aviez dû mettre en suspens, il y a assez longtemps, ont réintégré votre actualité.

Il se peut qu’un bon nombre d’entre vous, presque épuisés, démotivés ou démoralisés, ne se sentent pas l’énergie ni l’élan pour se lancer dans le feu de l’action. Mais, si vous n’êtes pas trop individualiste, vous recevrez de l’aide, et, tout à l’inverse, dès que vous vous mettrez à l’œuvre, vous éprouverez une immense joie.

Dans un contexte énergétique qui ne cesse de s’intensifier, mais en s’adoucissant grandement, vous continuerez de confronter vos monstres, soit tout ce qui n’est pas Amour pur en vous et qui vous empêche de récolter tous les fruits de vos semences antérieures, avec tous les trésors de votre conscience, mais vous vous tirerez de mieux en mieux de ces transactions intimes, vous permettant même de les retourner en humour. Ainsi, peu importe votre présent état, vous gagneriez à ne pas remettre à plus tard ce qui vous tient à cœur en faisant l’effort de puiser dans votre puits intérieur les ressources dont vous avez besoin dans l’immédiat.

Vous vivez des heures de réalité et de vérité. En conséquence, la seule manière de traverser les évènements présents, qui peuvent se peupler de nuages sombres, notamment d’autres apparentes catastrophes dans le monde et, dans votre vie personnelle, d‘attaques de la part de gens incrédules, malveillants ou trop intellectuels et logiques, c’est de rester lié à votre Centre divin, d’appeler votre Justesse intime à surgir et l’Amour pur à rayonner jusque dans les moindres aspects de votre existence.

Mieux, vous devez surtout intégrer l’Amour divin, en évitant de lui assigner une limite, et savourer chaque moment parce que, quelle qu’en soit la teneur, il reste infiniment précieux, ce qui implique l’expression dans l’authenticité, l’estime de vous-même et le respect d’autrui et de toute forme de vie. Cela s’appelle agir en Être de Vérité occupé à inventer le Nouveau Monde, sans plus jamais s’y prendre seul ni se chercher dans les autres, en y mettant tout son Être.

© 2015 Bertrand Duhaime (Dourganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Publié sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

http://larchedegloire.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email